Wolf 1061

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Wolf 1061

Époque J2000.0 − équinoxe 2000

Données d'observation
Ascension droite 16h 30m 18,058s[1]
Déclinaison −12° 39′ 45,32″[1]
Constellation Ophiuchus[2]
Magnitude apparente (V) 10,1
Caractéristiques
Type spectral M3V[1],[3],[4]
Variabilité type BY Draconis[1]
Astrométrie
Vitesse radiale −21,22 km/s[1]
Mouvement propre μα = −94,81 mas/a[1]
μδ = −1 183,43 mas/a[1]
Parallaxe 232,98 mas[1]
Distance 4,29 ± 0,03 pc[5]
Caractéristiques physiques
Système planétaire
Planètes Wolf 1061 b
Wolf 1061 c
Wolf 1061 d

Autres désignations

V2306 Oph, BD-12 4523, HIP 80824, GJ 628, G 153-58, LFT 1283, LTT 6580, NLTT 42927, LHS 419, Wolf 1061

Wolf 1061 est une étoile naine (classe de luminosité V) rouge (classe spectrale M3) variable de type BY Draconis, située dans la Voie lactée, dans la direction de la constellation zodiacale du Serpentaire (Ophiuchus) à une distance de 13,8 années-lumière du Soleil. Elle fait partie des étoiles les plus proches du système solaire. Son système comporte au moins trois planètes telluriques, dont une, Wolf 1061 c, est une super-Terre en zone habitable qui a une révolution de 18 jours[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g et h (en) BD-12 4523 sur la base de données Simbad du Centre de données astronomiques de Strasbourg. (consulté le 18 décembre 2015).
  2. (en) Résultats pour « Wolf 1061 » sur l'application Compute constellation name from position de VizieR (consulté le 18 décembre 2015).
  3. (en) Todd J. Henry et al., « The solar neighborhood. VI.– New southern nearby stars identified by optical spectroscopy », The Astronomical Journal, vol. 123, no 4,‎ , p. 2002-2009 (DOI 10.1086/339315, Bibcode 2002AJ....123.2002H, arXiv astro-ph/0112496, résumé, lire en ligne [PDF]).
  4. (en) Bárbara Rojas-Ayala et al., « Metallicity and temperature indicators in M dwarf K-band spectra: Testing new and updated calibrations with observations of 133 solar neighborhood M bwarfs », The Astrophysical Journal, vol. 748, no 2,‎ , article id. 93, 32 p. (DOI 10.1088/0004-637X/748/2/93, Bibcode 2012ApJ...748...93R, arXiv 1112.4567, résumé).
  5. (en) C. Koen et al., « UBV(RI)CJHK observations of Hipparcos-selected nearby stars », Monthly Notices of the Royal Astronomical Society, vol. 403, no 4,‎ , p. 1949-1968 (DOI 10.1111/j.1365-2966.2009.16182.x, Bibcode 2010MNRAS.403.1949K, résumé, lire en ligne [PDF]).
  6. Découverte par une équipe d'astronomes australiens de l' University of New South Wales, publiée en décembre 2015 dans The Astrophysical Journal Letters.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]