Wizzard Brew

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un album de rock
Cet article est une ébauche concernant un album de rock.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Wizzard Brew
Album de Wizzard
Sortie mars 1973
Durée 41:04
Genre Rock progressif, jazz-rock, glam rock
Producteur Roy Wood
Label Drapeau : Royaume-Uni Harvest SHSP 4025
Drapeau : États-Unis United Artists UA-LA042-F
Classement 29e (Royaume-Uni)
Critique

AllMusic[1] : 3/5

Albums de Wizzard

Wizzard Brew est le premier album du groupe de glam rock britannique Wizzard, sorti début 1973. Plus expérimental et moins accessible que les singles à succès du groupe, il rencontre un accueil mitigé, n'atteignant que la 29e place des ventes au Royaume-Uni et passant inaperçu aux États-Unis.

La pochette de l'album est une peinture représentant le leader du groupe, Roy Wood, dans son costume de scène, en train de préparer un « brouet de sorcier » (wizard brew).

Titres[modifier | modifier le code]

Toutes les chansons sont de Roy Wood, sauf mention contraire.

Face 1[modifier | modifier le code]

  1. You Can Dance Your Rock 'n' Roll - 4:37
  2. Meet Me at the Jailhouse - 13:33
  3. Jolly Cup of Tea - 2:13

Face 2[modifier | modifier le code]

  1. Buffalo Station / Get On Down to Memphis - 7:37
  2. Gotta Crush (About You) - 3:44
  3. Wear a Fast Gun - 9:20

Titres bonus[modifier | modifier le code]

L'édition remasterisée de Wizzard Brew, parue en 2006, inclut huit titres bonus provenant des singles publiés par le groupe en 1972-1973 :

  1. Ball Park Incident - 3:42
  2. The Carlsberg Special (Pianos Demolished Phone 021 373 4472) (Hunt) - 4:16
  3. See My Baby Jive - 5:01
  4. Bend Over Beethoven (McDowell) - 4:42
  5. Angel Fingers - 4:39
  6. You Got the Jump on Me (Price) - 6:28
  7. Rob Roy's Nightmare (A Bit More H.A.) (Burney) - 3:47
  8. I Wish It Could Be Christmas Everyday - 4:48

Musiciens[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Stephen Thomas Erlewine, « Wizzard Brew > Overview », Allmusic (consulté le 26 mai 2010)