Witold Mańczak

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Witold Mańczak
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 91 ans)
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Site web
Blog officiel

Witold Mańczak, né le à Sosnowiec (Silésie) et mort le 12 janvier 2016, est un linguiste polonais, spécialiste en philologie romane et en philologie slave. Il est membre de l'Académie polonaise des arts et sciences et de l'Académie polonaise des sciences.

De 1970 à 1974, il est directeur de l'Institut de philologie romane de l'Université Jagellonne où il enseigne à partir de 1954. Nommé professeur en 1971, il y exerce cette activité jusqu'en 1994.

Les thèses de Witold Mańczak[modifier | modifier le code]

Witold Mańczak a traité notamment dans ses recherches des thématiques suivantes :

  • le critère de vérité en linguistique et dans les sciences humaines en général : réflexion sur la part de subjectivité du chercheur comparée à des données objectives. Par exemple, beaucoup de publications s'appuient sur l'autorité de publications antérieures plutôt que sur des méthodes statistiques et mathématiques ;
  • le nom propre : pour Witold Mańczak, les noms propres ne sont pas traduisibles à l'instar de Varsovie, Warsaw ou Warschau qui ne sont que l'adaptation phonétique de « Warszawa » alors que les noms communs sont facilement traduits : par exemple, le français « ville » équivaut à « miasto » en polonais, « Stadt » en allemand ou « town » en anglais. Mańczak conteste la définition habituelle selon laquelle les noms propres seraient individuels et se référeraient à des signifiés spécifiques alors que les noms communs se rapportent à de nombreux éléments. Par exemple, Witold est un prénom que portent beaucoup de gens, tout comme les noms de famille Li, Smith, Lopez, Martin ou Dupont sont portés par des milliers voire des millions de personnes ;
  • l'essence des affinités entre langues : Witold Mańczak conteste l'idée répandue que « la parenté linguistique ne se manifeste pas dans le vocabulaire, mais dans la grammaire » ; pour lui, le degré de parenté relève plus du lexique que de la phonétique ou des déclinaisons ;
  • le développement analogique : l'auteur récuse les lois de développement analogique formulées par Jerzy Kuryłowicz et préfère formuler ses propres lois, basées sur des données statistiques.

Publications[modifier | modifier le code]

Outre ses travaux en linguistique générale, il a publié d'importants travaux de linguistique indo-européenne, romane, germanique, balte et slave. Il a étudié la genèse des peuples indo-européens puis des peuples ou nations roman, germanique et slave. Il a publié de nombreux ouvrages dans lesquels il a présenté des arguments de poids en faveur de l'ethnogenèse indigène des Slaves.

Witold Mańczak est l'auteur de plus de 950 publications, dont 24 livres. On peut citer :

  • Gramatyka francuska, Varsovie, 1960 (2e édit. - 1961, 3e édition - 1965).
  • Gramatyka włoska, Varsovie, 1961 (2e édit. - 1963, 3e édit. - 1966).
  • Polska fonetyka i morfologia historyczna, Łódź, 1965 (2e édition - Varsovie 1975, 3e édition - 1983).
  • Gramatyka hiszpańska, Varsovie 1966.
  • Z zagadnień językoznawstwa ogólnego, Wrocław, 1970.
  • Fonética y morfología histórica del español, Cracovie, 1976 (2e édition - 1989).
  • Le latin classique, langue romane commune, Wrocław, 1977.
  • Praojczyzna Słowian, Wrocław - Varsovie - Cracovie - Gdańsk - Łódź 1981, Zakład Narodowy im. Ossolińskich, (ISBN 83-04-00763-0)[1]
  • La classification des langues romanes, Cracovie, Universitas, 1991 (ISBN 978-83-7052-032-8)
  • De la préhistoire des peuples indo-européens, Cracovie 1992, Nakładem Uniwersytetu Jagiellońskiego (Presses de l'université Jagellonne), (ISBN 83-233-0512-9).
  • Problemy językoznawstwa ogólnego, Wrocław, 1996, Zakład Narodowy im. Ossolińskich, (ISBN 83-04-04327-0).
  • Wieża Babel, Wrocław - Varsovie - Cracovie, 1999, Zakład Narodowy imienia Ossolińskich, (ISBN 83-04-04463-3)[2].
  • O pochodzeniu i dialekcie Kaszubów, Gdańsk, 2002, Oficyna Czec, (ISBN 83-87408-47-6).
  • Przedhistoryczne migracje Słowian i pochodzenie języka staro-cerkiewno-słowiańskiego, Cracovie, 2004, PAU, (ISBN 83-88857-79-7).

De Nombreux articles sont notamment publiés dans les revues Bulletin de la Société polonaise de linguistique, Journal of Quantitative Linguistics.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jerzy Treder (pl), postface. « Witold Mańczak jako badacz kaszubszczyzny », [in] O pochodzeniu i dialekcie Kaszubów, Gdańsk 2002, Oficyna Czec, (ISBN 83-87408-47-6), s. 117-121 (biographie, œuvres).
  • Opera maiora et minora Witoldi Mańczak/ Travaux publiés par Witold Mańczak, [in] Munus Amicitiae. Studia linguistica in honorem Witoldi Mańczak septuagenarii, edenda curaverunt Anna Bochnakowa et Stanisław Widłak, Cracoviae 1995, s. IX-XXIX. (liste des publications de Witold Mańczak jusqu'en 1995).

Références[modifier | modifier le code]

  1. Praojczyzna Słowian
  2. Witold Mańczak, « Wieża Babel », Zakład Narodowy im. Ossolińskich, Wrocław,‎

Liens externes[modifier | modifier le code]