Wingersheim les Quatre Bans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Wingersheim les Quatre Bans
Wingersheim les Quatre Bans
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Bas-Rhin
Arrondissement Saverne
Canton Bouxwiller
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de la Zorn
Maire
Mandat
Mireille Goehry
2016-2020
Code postal 67170, 67270
Code commune 67539
Démographie
Population
municipale
2 272 hab. (2016)
Densité 123 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 43′ 23″ nord, 7° 38′ 12″ est
Altitude Min. 144 m
Max. 268 m
Superficie 18,52 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin

Voir sur la carte administrative du Bas-Rhin
City locator 14.svg
Wingersheim les Quatre Bans

Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin

Voir sur la carte topographique du Bas-Rhin
City locator 14.svg
Wingersheim les Quatre Bans

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Wingersheim les Quatre Bans

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Wingersheim les Quatre Bans

Wingersheim les Quatre Bans est, depuis le , une commune nouvelle française située dans le département du Bas-Rhin en région Grand Est. Elle est issue du regroupement des quatre communes de Hohatzenheim, Gingsheim, Mittelhausen et Wingersheim[1].

Cette commune se trouve dans la région historique et culturelle d'Alsace.

La création de la nouvelle commune entraîne la transformation des quatre anciennes communes en « communes déléguées », dont la création a été entérinée par arrêté du 15 décembre 2015[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
[3] En cours Mireille Goehry DVD Responsable administrative
Maire délégué de Mittelhausen

Jusqu'aux prochaines élections municipales de 2020, le conseil municipal de la nouvelle commune est constitué de l'ensemble des conseillers municipaux des anciennes communes.

Démographie[modifier | modifier le code]

Liste des communes
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Wingersheim
(siège)
67539 CC du Pays de la Zorn 8,00 1 173 (2013) 147


Hohatzenheim 67207 CC du Pays de la Zorn 2,00 207 (2013) 104
Gingsheim 67158 CC du Pays de la Zorn 3,71 334 (2013) 90
Mittelhausen 67297 CC du Pays de la Zorn 4,81 551 (2013) 115

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Jean Loyson, né en 1643 à Kirrwiller d'une famille de marchands de sel de la région de Château-Salins / Écoutète (Schultheiss) de la communauté villageoise en 1671 / Économe du chapitre des chanoines de Neuwiller-lès-Saverne / par lettres patentes du 15 juillet 1697, pourvu de la charge de procureur du roi Louis XIV près du Grand-Bailliage de Haguenau. Décédé le 12 mai 1706 à l'âge de 63 ans et inhumé à Wingersheim (plaque funéraire sur un mur de la tour du clocher).

Le corps du défunt était inhumé sous une dalle portant le numéro 1, à l’intérieur de l'église, devant le chœur, entre les deux autels latéraux. Pour avoir eu le privilège d’être inhumé dans l’église, Jean Loyson en était certainement un bienfaiteur. L'épitaphe en allemand archaïque du début du xviiie siècle peut se résumer ainsi : « 12 ans, procurateur du Grand-Bailliage de Haguenau / 20 ans, économe de la collégiale de Neuwiller / 30 ans, Schultheiss de Wingersheim ; Anna Schott sa veuve, père Nicolas Loyson de la société de Jésus (jésuite), Laurent avocat à la cour de Colmar, Christian et Salomé enfants mineurs avec Laurent Loyson, Marie et Marguerite moniales à Sainte-Marguerite Strasbourg, pierre érigée en l'honneur de leur père bien-aimé ».

  • Alain Bashung a passé les premières années de sa jeunesse dans la ferme dite « 's Baschungs » chez sa grand-mère adoptive (côté paternel) Élisabeth Battenstein, née le 26 mars 1897 à Düsseldorf.
  • Wilhelm II von Mittelhausen, homme de confiance de Louis IV de Lichtenberg. Autour de l'année 1420, Ludwig IV (Louis IV) de Lichtenberg confia le Bbilliage de Westhoffen-Balbronn à Wilhelm II von Mittelhausen. Ce bailliage comprenait les villages de Balbronn, Westhoffen, Wolschheim, Allenwiller, Hengwiller, Furchhausen, Winzenheim, Irmstett et les moitiés de Traenheim et Hürtigheim. En 1425, Wilhelm II épousa Margareta, une fille naturelle de Louis IV avec en dot la moitié du village de Buswiller. Quatre années plus tard, avant de mourir, Louis IV lui confia également la garde du château d'Ingenheim.

Après la mort de Louis IV et quelque cinq années de régence, Jacques de Lichtenberg (on l'appela plus tard Jacques le Barbu), fils légitime de Louis IV, succéda à son père et retira sa confiance à son beau-frère. Wilhelm II avait probablement choisi le mauvais camp lors du conflit qui opposait les Lichtenberg et leurs alliés de La Petite-Pierre aux Leiningen (Linange) et aux Ochsenstein au milieu du xve siècle. Toujours est-il que la moitié de Buswiller échappa à Wilhelm II en 1452. Vingt ans plus tard, Wilhelm II décéda et fut inhumé à l'intérieur de son église paroissiale de Hohatzenheim, devant l'autel de saint Antoine (aujourd'hui emplacement de la Vierge douloureuse). Sa dalle funéraire a depuis été déplacée et fixée à un mur extérieur de la sacristie. L'épitaphe encore lisible de nos jours est rédigée ainsi : « Anno D MCCCCLXXII

Am XII Dez Ap(pril) starb der eren Vest Wilhelm von Mittelhausen dem God gnäd'

und barmherzig sey Amen » Traduction :

« En l'an du Seigneur 1472,

le 12 du mois d'avril, mourut le très honorable Wilhelm von Mittelhausen. Que Dieu lui accorde grâce

et miséricorde. Ainsi soit-il. »

  • Georges Mittelhus, imprimeur de la fin du xve siècle.
  • Louis Chrétien Kampmann, fabricant de chapeaux de paille. Né à Mittelhausen le 22 juin 1810, Louis Chrétien était le fils de Kampmann Jean Frédéric, chirurgien à Mittelhausen, et de Kaltenbach Catherine Elisabeth. Commis-négociant au moment de son mariage en 1835 avec Sophie Frédérique Amélie Doldé, Louis Chrétien créa en 1838 une manufacture de chapeaux de paille à Strasbourg. Après plusieurs années de tâtonnements, son entreprise connut le succès et en 1867, il employait 1 650 personnes dans de petits ateliers dispersés dans les faubourgs de Strasbourg (au Neudorf et au Neuhof), à Hochfelden, Brumath, Dalhunden et à Wingersheim (village voisin de son lieu de naissance) où il répondait à l'appel du curé Jakob Kleiber soucieux de fournir du travail aux plus démunis. Sa production annuelle se montait alors à un demi-million de chapeaux de paille dits « de Panama ».

La matière première de ses chapeaux provenait d'un genre de palmier appelé latanier. Cet arbre d'Amérique centrale pouvant atteindre 10 à 15 mètres de haut fournissait feuilles et fibres textiles qui étaient importées mais, pour faire des économies, on pouvait incorporer de la paille de blé à cette matière première. Après avoir également mené de front une intéressante carrière politique, Louis Chrétien Kampmann décédait à Strasbourg le 11 avril 1893. Son fils Alfred Léon qui lui avait succédé bien avant, opta pour la France en 1871 et installa le siège de son entreprise à Épinal.

  • Christophe-Guillaume Koch, professeur d'université, juriste, historien. Né le 9 mai 1737 à Bouxwiller, mort le 25 octobre 1813 à Strasbourg

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Wingersheim les Quatre Bans (67539) », sur le Code officiel géographique publié par l'Insee (consulté le 21 octobre 2016).
  2. L'arrêté du 15 décembre 2015 portant création de la commune nouvelle de Wingersheim-les-Quatre-Bans (introuvable pour l'instant) est indiqué dans un autre décret du 21 décembre 2015 « Arrêté du 21 décembre 2015 portant réorganisation de postes comptables des services déconcentrés de la direction générale des finances publiques »,
  3. [PDF] Extrait des délibérations du conseil municipal - Séance du 7 janvier 2016