Winefride de Treffynnon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Winifred.
image illustrant un saint catholique
Cet article est une ébauche concernant un saint catholique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Winefride de Treffynnon
Castell Coch stained glass panel 4.JPG
Biographie
Naissance
Tegeingl (en) ou FlintshireVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata
Gwytherin (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Période d’activité
Autres informations
Étape de canonisation

Sainte Winefride de Treffynnon (en gallois : Gwenffrewi, ou en anglais moderne Winifred, morte en 660) était une noble galloise du VIIe siècle. Elle est fêtée le 3 novembre et le 22 juin (à Treffynnon).

Nièce de saint Beuno. Elle fut décapitée parce qu'elle avait repoussé les avances de son prétendant, dénommé Caradog, préférant faire vœu de chasteté et devenir moniale. La tradition rapporte qu'une source a jailli de l'endroit où elle a été décapitée. Le lieu est devenu un centre de pèlerinage, un des plus importants du Pays de Galles. C'est le bourg de Treffynnon (en anglais Holywell) dans le Flints. Elle fut canonisée.

Dans la fiction[modifier | modifier le code]

Le transfert (fictif) des reliques de sainte Winifred à l'abbaye de Shrewsbury est un élément important du roman policier historique Trafic de reliques, d'Ellis Peters, premier des vingt romans mettant en scène le bénédictin Frère Cadfael. Elle est également évoquée à diverses reprises au cours des autres romans de la série.