Winefride de Treffynnon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Winifred.
Winefride de Treffynnon
Image illustrative de l'article Winefride de Treffynnon
vitrail par William Burges au Château Coch
Décès 660 
Treffynnon
Nationalité Welsh Dragon (Y Ddraig Goch).svg galloise
Fête 2 novembre
Attributs palme, source

Winefride de Treffynnon (en gallois : Gwenffrewi, ou en anglais moderne Winifred) est une noble galloise du VIIe siècle martyre en 660 et reconnue sainte par l'Église catholique. Elle est fêtée le 2 novembre et le 22 juin à Treffynnon.

Biographie[modifier | modifier le code]

Nièce de saint Beuno. Elle est décapitée pour avoir repoussé les avances de son prétendant, dénommé Caradog, préférant faire vœu de chasteté et devenir moniale. La tradition rapporte qu'une source jailli à l'endroit de sa décapitation. Le lieu est devenu un centre de pèlerinage, un des plus importants du Pays de Galles. C'est le bourg de Treffynnon (en anglais Holywell) dans le Flints.

Dans la fiction[modifier | modifier le code]

Le transfert (fictif) des reliques de sainte Winifred à l'abbaye de Shrewsbury est un élément important du roman policier historique Trafic de reliques, d'Ellis Peters, premier des vingt romans mettant en scène le bénédictin Frère Cadfael. Elle est également évoquée à diverses reprises au cours des autres romans de la série.