Wim Hof

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Wim Hof
Image illustrative de l’article Wim Hof
Wim Hof dans un bain de glace à Rotterdam en 2007
Contexte général
Sport Sport extrême
Site officiel http://www.innerfire.nl/
Biographie
Nationalité Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Naissance (60 ans)
Lieu de naissance Sittard (Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas)
Taille 1,62 m
Poids de forme 83 kg
Surnom « l'homme de glace »

Wim Hof, surnommé « l'homme de glace », est né le 20 avril 1959 à Sittard aux Pays-Bas. Il est internationalement connu pour avoir battu plusieurs records du Guinness d'exposition au froid extrême et a développé dans les années 2000 une méthode de méditation et de maîtrise de la respiration dite « méthode Wim Hof »[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Records[modifier | modifier le code]

Il aurait battu 20 records du monde grâce à cette capacité :

  • En 2002, il reste 6 min 20 s en apnée sous la glace polaire
  • En 2004, aux Pays-Bas, il reste 1 h 08 min dans un tube rempli de glace
  • En janvier 2007, il participe à un semi-marathon (21 km) sur le cercle polaire, en Finlande, pieds nus et en short
  • Il aurait grimpé le mont Blanc (4809 m) en short afin de se préparer à l'ascension de l'Everest[2]
  • En mai 2007, il tente l'ascension de l'Everest (8849 m) en tong et short mais doit renoncer à 7 400 m du fait de ses orteils gelés[3],[4]
  • Le 26 janvier 2008, à New York, il reste 72 minutes dans un conteneur translucide rempli de glace, battant ainsi son record de 2004 de 4 minutes[5]

Wim Hof prétend avoir développé le contrôle de son corps et avoir une concentration extrêmement élevée de graisse brune, que l'être humain développe dans les environnements très froids. Selon lui, lorsque la graisse brune est activée, les mitochondries entrent dans la circulation sanguine et modifient un peu le métabolisme de la graisse blanche pour générer de la chaleur[6].

Il prétend aussi pouvoir contrôler son système immunitaire.

Expériences scientifiques[modifier | modifier le code]

Wim Hof s'est prêté à de multiples études scientifiques afin d'expliquer et comprendre les causes de sa résistance au froid. En 2018, une étude de neuroimagerie menée par une équipe de la Wayne State University a permis d'observer la réaction neurologique de Wim Hof à l'exposition à des températures glaciales[1],[7]. L'étude montre que la température de la peau de Hof est régulée volontairement, ce qui est inhabituel et explique la résistance aux gelures ; l'équipe a aussi pu observer que l'activité de son système nerveux lympathique, normalement autonome et non régulé consciemment, a augmenté lorsqu'exposé au froid et que les muscles intercostaux consommaient beaucoup plus de glucose qu'en situation normale. La consommation de glucose se traduisant par une production calorifique, l'air passant dans les poumons se réchaufferait avant d'entrer dans le sang[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Hugo Jalinière, « Dans le cerveau de l’homme qui ne craint pas le froid », sur Science et Avenir,
  2. « Everest K2 News ExplorersWeb - Dutch Iceman to climb Everest in shorts: It's all about the inner fire », sur www.explorersweb.com (consulté le 17 juin 2015)
  3. Wim Hof, l'homme de glace à la conquête de l'Everest, Libération, 28/05/2007.
  4. https://fr.news.yahoo.com/28052007/202/un-neerlandais-en-short-veut-retenter-la-conquete-de-l.html
  5. Tribune 30/01/08
  6. « Wim Hof, l’incroyable homme de glace : « Le froid m’a tout appris » », sur Rue89,
  7. (en) Otto Muzik, Kaice T. Reilly et Vaibhav A. Diwadkard, « “Brain over body”–A study on the willful regulation of autonomic function during cold exposure », NeuroImage, vol. 172,‎ , p. 632-641 (DOI 10.1016/j.neuroimage.2018.01.067, résumé)