Wilson Harris

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Harris.
Wilson Harris
Nom de naissance Theodore Wilson Harris
Naissance
New Amsterdam,
Drapeau de la Guyane britannique Guyane britannique (aujourd'hui Drapeau du Guyana Guyana)
Décès (à 96 ans)
Chelmsford (Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni)
Nationalité Guyanien
Activité principale
Distinctions
Prix Guyanien de Littérature
Auteur
Langue d’écriture Anglais
Genres

Œuvres principales

  • Le Palais du paon (1960)

Theodore Wilson Harris est un écrivain, essayiste et poète guyanien, né le à New Amsterdam en Guyane britannique (aujourd'hui le Guyana) et mort le 8 mars 2018 à Chelmsford (Royaume-Uni) [1].

Ses œuvres sont généralement inspirées des paysages de son pays natal.

Biographie[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (mars 2018)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Né à New Amsterdam, Wilson Harris fait des études supérieures au Queen's College de Georgetown. Une fois ses études au Queen's College terminées, il devient géomètre-expert pour le gouvernement, avant de devenir plus tard maître de conférences et écrivain. Il se base sur ses connaissances acquises sur les savanes et les forêts tropicales quand il était géomètre-expert, pour définir l'univers de plusieurs de ses livres ; dans ses fictions les paysages de Guyana dominent.

Entre 1945 et 1961, Wilson Harris a régulièrement co-écrit des histoires, des poèmes et des essais pour le magazine littéraire Kyk-over-Al, et a fait partie d'un groupe d'intellectuels guyanais, parmi lesquels figurent Martin Carter et Ivan Van Sertima.

Il aborde la littérature par la publication de recueils de poésie dans les années 1950. À partir de 1960, il se consacre surtout au roman, mais publie également des nouvelles et des essais.

Il est fait Chevalier le , pour services rendus à la littérature[2]. Il est en outre récompensé par de nombreux prix, tels que le Prix Guyanien de Littérature (Guyana Prize for Litterature) en 1987 et en 2002.

Ses nombreux ouvrages, parus en anglais, n'ont connu que quelques traductions françaises, notamment Le Palais du paon (The Palace of the Peacock, 1960)

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

The Guyana Quartet[modifier | modifier le code]

  • The Palace of the Peacock (1960)
    Publié en français sous le titre Le Palais du paon, traduit par Jean-Pierre Durix, avec la collaboration de Hena Maes-Jelinek et Claude Vercey, Paris, Éditions des Autres, 1979 (ISBN 2-7305-0018-9) ; réédition, Paris, Le Serpent à plumes, coll. « Motifs » no 9, 1994 (ISBN 2-908957-34-5)
  • The Far Journey of Oudin (1961)
  • The Whole Armour (1962)
  • The Secret Ladder (1963)
    Publié en français sous le titre L'Échelle secrète, traduit par Jean-Pierre Durix, Paris, Belfond, coll. « Littératures étrangères », 1981 (ISBN 2-7144-1448-6)

La trilogie Carnival[modifier | modifier le code]

  • Carnival (1985)
  • The Infinite Rehearsal (1987)
  • The Four Banks of the River of Space (1990)

Autres romans[modifier | modifier le code]

  • Heartland (1964)
  • The Eye of the Scarecrow (1965)
  • The Waiting Room (1966)
  • Tumatumari (1967)
  • Ascent to Omai (1968)
  • The Sleepers of Roraima (1969)
  • The Age of the Rainmakers (1971)
  • Black Marsden: A Tabula Rasa Comedy (1972)
  • Companions of the Day and Night (1975)
  • Da Silva da Silva's Cultivated Wilderness/Genesis of the Clowns (1977)
  • The Tree of the Sun (1978)
  • The Angel at the Gate (1982)
    Publié en français sous le titre L'Ange sur le seuil, traduit par Jean-Pierre Durix, Paris, Belfond, coll. « Littératures étrangères », 1985 (ISBN 2-7144-1726-4)
  • Resurrection at Sorrow Hill (1993)
  • Jonestown (1996)
  • The Dark Jester (2001)
  • The Mask of the Beggar (2003)
  • The Ghost of Memory (2006)

Recueils de nouvelles[modifier | modifier le code]

  • Kanaima (1964)
  • The Sleepers of Roraima (1970)
  • The Age of the Rainmakers (1971)

Poésie[modifier | modifier le code]

  • Fetish (1951)
  • The Well and the Land (1952)
  • Eternity to Season (1954)

Essais[modifier | modifier le code]

  • Tradition, the Writer and Society: Critical Essays (1967)
  • History, Fable and Myth in the Caribbean and Guianas (1970)
  • Fossil and Psyche (1974)
  • Explorations: A Series of Talks and Articles 1966– 1981 (1981)
  • The Womb of Space: The Cross-Cultural Imagination (1983)
  • The Radical Imagination: Lectures and Talks (1992)
  • The Unfinished Genesis of the Imagination: Selected Essays of Wilson Harris (1999)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]