Wilson Bentley

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bentley.
Wilson Bentley
Wilson Alwyn Bentley snima emulzi ze sklenene desky.jpg
Wilson Bentley au travail.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 66 ans)
JerichoVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Wilson Alwyn Bentley (né à Jericho dans le Vermont aux États-Unis le et mort le dans la même ville), surnommé Snowflake (« Flocon de neige »), est l'un des premiers[réf. souhaitée] photographes connus de flocons de neige.

Il perfectionna un procédé où le flocon pouvait être photographié sur du velours noir avant de fondre ou de se sublimer[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Matériel photomicrographique utilisé par Wilson Bentley pour photographier des flocons de neige.
Photomicrographie d'un flocon de neige de Wilson Bentley en 1890.
Flocons de Wilson Bentley vers 1902.

Né en février 1865, Wilson Bentley grandit dans la ferme familiale. Il s'intéresse dès son adolescence aux cristaux de neige. Il essaye de dessiner ce qu'il voit avec un vieux microscope offert par sa mère pour ses quinze ans. Mais les cristaux de neige fondent sans pouvoir être dessinés. Il décide donc d'attacher une chambre photographique à un microscope et il photographie ainsi son premier flocon de neige le . Cette expérience est une première mondiale.

Durant sa vie, Wilson Bentley réalise plus de 5 000 images de cristaux[1]. Il décrit les flocons de neige comme de « petits miracles de beauté » et les cristaux de glace comme des « fleurs de neige ». Malgré ces descriptions poétiques, Bentley a un œil objectif sur son travail, semblable au photographe allemand Karl Blossfeldt (1865–1932) qui photographiait des graines et des feuilles. L'œuvre de Bentley est ainsi à la jonction entre les sciences et l'art.

Les travaux de Wilson Bentley attirent l'attention dans les dernières années du XIXe siècle. Le Harvard Mineralogical Museum (en) acquiert certaines de ses photomicrographies. En collaboration avec Georges Henry Perkins (en), professeur d'Histoire naturelle à l'université du Vermont, Bentley publie un article dans lequel il affirme qu'il n'existe pas deux flocons de neige semblables. Il publie ensuite d'autres articles dans différents magazines : National Geographic, Nature, Popular Science et Scientific American . Ses photographies sont demandées dans le monde entier.

En 1931, Wilson Bentley travaille avec William Jackson Humphreys (en) du U.S. Weather Bureau afin de publier Snow Crystals (Cristaux de neige), une monographie illustrée de 2 500 photographies. Il rédige également l'article « Neige » de la 14e édition de l'Encyclopædia Britannica.

Wilson Bentley photographie toutes les formes de glace et de formation d'eau naturelle, y compris les nuages et le brouillard. Il est un des premiers américains à s'intéresser aux gouttes d'eau, de rosée et un des premiers physiciens des nuages[2].

Il meurt de pneumonie, attrapée après un blizzard, dans sa ferme le [3].

Postérité[modifier | modifier le code]

Un centre scientifique du Johnson State College dans le Vermont est nommé « Wilson A. Bentley » en son honneur. La plus importante collection de ses photographies se trouve au Jericho Historical Society dans sa ville natale, Jericho (Vermont). Wilson Bentley donna sa collection de photographies de flocons de neige au musée des sciences de Buffalo (en). Une partie de cette collection a été numérisée sur une bibliothèque digitale. En 2000, l'université du Wisconsin (Department of Atmospheric and Oceanic Sciences) donna sa collection, soit 1181 clichés, à la Bibliothèque Schwerdtfeger[4].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • (en) Jean M. Thompson, Water Wonders Every Child Should Know, illustré par Wilson A. Bentley, Garden City : Doubleday, Page & Co (1913)
  • (en) The Guide to Nature (1922)
  • (en) The Magic Beauty of Snow and Dew, National Geographic (janvier 1923).
  • (en) Wilson A. Bentley, William J. Humphreys, Snow Crystals (New York : McGraw-Hill, 1931)
  • (en) « Snow », Encyclopaedia Britannica: Vol. 20 (14e éd., 1936 ; p. 854–856)
  • (en) N. Knight, « No two alike? », Bulletin of the American Meteorological Society, 69(5) : p. 496 (1988)
  • Vuillard, Éric « Tristesse de la Terre », dernier chapitre (collection Un endroit où aller, Actes sud, 2014)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « The man who uncovered the secret lives of snowflakes », sur Washington post.com, .
  2. (en) Wilson « A. Bentley: The Raindrop Man », sur islandnet.com
  3. (en) « Historic Bentley snowflake photos for sale in US », sur news.bbc.co.uk, .
  4. (en) Bentley Schwerdtfeger's Collection, sur library.ssec.wisc.edu

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Source[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Jacqueline Briggs Martin, Snowflake Bentley (book) (en), illustré par Mary Azarian (Boston : Houghton Mifflin Company, 1998) (ISBN 0-395-86162-4)
  • (en) Fred Moreno, 'Wilson Bentley: The Man Who Studied Snowflakes', Update (New York : New York Academy of Sciences, juin/juillet/août 2005) p. 8–9.
  • (en) Duncan C. Blanchard, The Snowflake Man: A Biography of Wilson A. Bentley, The McDonald & Woodward Publishing Company, Blacksburg, Virginie, 1998 (ISBN 0-939923-71-8)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]