Wilmer Flores

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Flores.

Wilmer Flores
Image illustrative de l’article Wilmer Flores
Mets de New York - No  4
Joueur de champ intérieur
Frappeur droitier  Lanceur droitier
Premier match
6 août 2013
Statistiques de joueur (2013-2016)
Moyenne au bâton ,257
Circuits 39
Points produits 150
Équipes

Wilmer Alejandro Flores García (né le 6 août 1991 à Valencia, Carabobo, Venezuela) est un joueur de champ intérieur des Ligues majeures de baseball qui évolue avec les Mets de New York.

Carrière[modifier | modifier le code]

Ligues mineures[modifier | modifier le code]

Wilmer Flores signe son premier contrat professionnel en 2007 avec les Mets de New York. Pendant son parcours en ligues mineures, il apparaît trois fois au palmarès des 100 meilleurs joueurs d'avenir dressé annuellement par Baseball America : au 47e rang en 2009[1], en 88e place en 2010[2] puis en 59e position en 2011[3]. Dans les mineures, Flores joue principalement à la position d'arrêt-court, mais aussi au deuxième but et au troisième but[4]. En 2009, il joue le match des étoiles du futur à Saint-Louis[5].

Mets de New York[modifier | modifier le code]

Flores fait ses débuts dans le baseball majeur avec les Mets de New York le 6 août 2013. Il réussit son premier coup sûr au plus haut niveau le 7 août contre le lanceur Jhoulys Chacin des Rockies du Colorado[6] et son premier circuit le 11 août aux dépens du lanceur Heath Bell des Diamondbacks de l'Arizona[7].

En 2014, il joue principalement à l'arrêt-court pour New York[8].

Le 29 juillet 2015, deux jours avant la date limite des échanges dans le baseball majeur, les médias font circuler une nouvelle à l'effet que les Mets ont conclu une entente avec les Brewers de Milwaukee pour leur transférer le lanceur Zack Wheeler et Wilmer Flores en retour du voltigeur étoile Carlos Gómez[9]. L'échange, cependant, n'a jamais lieu, puisque les inquiétudes des Mets à l'endroit d'une blessure passée subie par Gómez les incitent à se retirer de l'entente[10]. La nouvelle de cet échange qui n'en sera jamais un se propage néanmoins. Il est de coutume lors de transactions conclues à la date limite, et lorsque des matchs sont en cours, de voir un joueur être retiré d'une partie, pour saluer ses coéquipiers prestement et les quitter puisqu'il ne fait plus partie de l'équipe[11]. Toutefois, dans la confusion causée par cet échange qui ne se confirme pas, les Mets laissent Flores sur le terrain durant leur rencontre à Citi Field contre San Diego ; le joueur est parfaitement au courant de la rumeur, contrairement à son gérant Terry Collins[12], est ovationné par les spectateurs new-yorkais et termine le match à l'arrêt-court, visiblement ému et essuyant ses larmes[13]. Toute la scène, qui suscite la confusion des internautes[14] aussi bien que la sympathie du public, fait instantanément du jeune homme un héros populaire[15],[16]. Le mythe nouveau est renforcé par le fort mois d'août de Flores, qui frappe pour ,322 de moyenne au bâton avec une OPS de ,903 tandis que les Mets gagnent 20 matchs sur 29, en route vers le titre de la division Est de la Ligue nationale[17]. De plus, la transaction avortée avec Milwaukee incite New York à acquérir la vedette Yoenis Céspedes, nouveau héros local qui connaît une époustouflante fin de campagne[18]. En 2016, le baseball majeur déplace (pour une année seulement) au 1er août la date limite des échanges afin qu'elle coïncide avec une journée où moins de matchs sont joués, et tenter d'éviter qu'une situation comme celle impliquant Flores ne se reproduise[19].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Top 100 Prospects, Baseball America, 2009.
  2. (en) Top 100 Prospects, Baseball America, 2010.
  3. (en) Top 100 Prospects, Baseball America, 2011.
  4. (en) Minors Fielding, baseball-reference.com.
  5. (en) 2009 World Team, MLB.com.
  6. (en) Sommaire du match Colorado-New York du 6 août 2013, baseball-reference.com.
  7. (en) Sommaire du match New York-Arizona du 11 août 2013, baseball-reference.com.
  8. (en) Another reason why Mets may stick with Flores at shortstop, Ken Davidoff, New York Post, 20 novembre 2014.
  9. (en) Crew-Mets deal involving Gomez falls through, Adam McCalvy / MLB.com, 29 juillet 2015.
  10. (en) Wilmer Flores trade fell through due to Mets' concerns about Carlos Gomez's hip: sources, Andy Martino, New York Daily News, 30 juillet 2015.
  11. (en) Flores remains in game, fights through tears, isn't traded after all, Matt Snyder, CBS Sports, 29 juillet 2015.
  12. (en) Terry Collins uses a lot of curse words to explain why Mets didn't pull Wilmer Flores out of game, Mike Vorkunov, NJ.com, 30 juillet 2015.
  13. (en) Terry Collins’ next-day message for shaken Wilmer Flores, Mike Puma, New York Post, 30 juillet 2015.
  14. (en) Mets did not trade for Carlos Gomez, so Wilmer Flores cried on the field for nothing, Des Bieler, The Washington Post, 30 juillet 2015.
  15. (en) The player who cried on the field when he thought he'd been traded has become the Mets' biggest cult hero, Cork Gaines, Business Insider, 3 août 2015.
  16. (en) Wilmer Flores' tears turned into a magic moment, Anthony Rieber, Newsday, 9 octobre 2015.
  17. (en) Flores helps Mets surge in fascinating deadline postscript, Associated Press, 31 août 2015.
  18. (en) Think Mets regret Carlos Gomez non-trade? Just look at Yoenis Cespedes' stats, Mike Vorkunov, NJ.com, 22 août 2015.
  19. (en) MLB trying to avoid conflict between trades, Sunday afternoon games, Associated Press, 21 janvier 2016.

Liens externes[modifier | modifier le code]