Wilma Mankiller

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Wilma Mankiller
WilmaMankillerByPhilKonstantin.jpg
Fonction
Chef principal de la nation Cherokee (en)
-
Ross Swimmer (en)
Joe Byrd (en)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 64 ans)
Comté d'AdairVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Formation
Activités
Écrivaine, chefVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Parti politique
Distinctions
Liste détaillée
Oklahoma Women's Hall of Fame (en)
National Cowgirl Museum and Hall of Fame (en)
Personnalité humanitaire de l'année (d) ()
National Women's Hall of Fame ()
Elizabeth Blackwell Award (d) ()
Médaille présidentielle de la Liberté ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Wilma Perle Mankiller, née le et morte le , est une personnalité politique américaine.

Elle est la première femme chef de la nation Cherokee (en)[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Wilma Perle Mankiller est née le à Tahlequah en Oklahoma[2], fille de Charley Mankiller et de Clara Irene Sitton et sixième d'une fratrie de onze enfants[3].

Membre libéral du parti démocrate, elle sert comme cheffe de la Nation Cherokee pendant dix ans, de 1985 à 1995. Sous sa direction, la Nation Cherokee se dote d'un département dédié au développement de la communauté, et voit sa population de citoyens passer de 55 000 à 156 000.

Elle est l'auteur d'un livre best-seller autobiographique : Mankiller: A Chief and Her People. Elle co-écrit également Every Day Is a Good Day: Reflections by Contemporary Indigenous Women.

Elle meurt le d'un cancer du pancréas[4].

Distinctions[modifier | modifier le code]

En 1993, Wilma Mankiller est inscrite au National Women's Hall of Fame[5] et en 1998, elle reçoit des mains de Bill Clinton la médaille présidentielle de la Liberté[6].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Les femmes veulent leur place sur le dollar », sur liberation.fr, (consulté le 7 août 2016)
  2. Dell 2006, p. 15.
  3. Dell 2006, p. 18-20.
  4. (en) Sam Howe Verhovek, « Wilma Mankiller, Cherokee Chief and First Woman to Lead Major Tribe, Is Dead at 64 », sur nytimes.com, (consulté le 20 octobre 2016).
  5. (en) « Wilma Mankiller », sur womenofthehall.org (consulté le 20 octobre 2016).
  6. (en) « Presidential Medal of Freedom Recipients », sur senate.gov (consulté le 20 octobre 2016).

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]