Willys M38

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Willys M38 ¼ ton 4 x 4
Production 54 435 environ[1] 1950-1955
Moteur MC 4L-134 (4 cylindres)
Culasse Type L (soupapes latérales)
Alésage & course 3,125" x 4,375" (79,4 x 111,1 mm); 6.48/1
Cylindrée 134.22 p³ (2200 cc)
Puissance 60 HP (45 kW) à 4000 rpm
Couple 105 lb-pi (142 N.m) à 2000 rpm
Boîte 3 vit. Warner T-90 (2,798; 1,551; 1,0; arr. 3,798)
Boîte de transfert Spicer, Dana 18 (1,0 & 2,43)
Ponts Avant Dana 25, arr. Dana 44, rapport 5,38
Poids/charge utile 2625[2]/1200 lb (1191/544 kg)
Suspension Ressorts à lames semi-elliptiques, av. 12/arr. 13
Roues Pneus 7.00-16 (215/85r16)
Freins Tambours 9"x 1¾" (228,6 x 44,4 mm)
Longueur 133" (3378 mm)
Largeur 62" (1475 mm)
Hauteur toit/volant 74"/55"(1880/1397 mm)
Empattement 80"(2 032 mm)
Voie 49"(1 245 mm)
Garde au sol 9,25" (235 mm)
Passage à gué Sans "fording kit"[1]/avec: 30"/74"(762/1880 mm)
Réservoir 13 gal. US (49,2 litres)

La Jeep Willys M38 ou Willys MC, qui se nomme officiellement ¼ TON 4 x 4 UTILITY TRUCK M38, est la première Jeep conçue dans les années 1950 pour l'armée américaine depuis le Willys MB et son clone le Ford GPW de la seconde guerre mondiale. Le Willys M38 est une version renforcée de la Jeep CJ-3A et utilise une série de pièces standardisées par l'armée (le système électrique 24 V étanche à l'eau, les "blackout lights", le générateur, le démarreur, les jauges, les interrupteurs, etc.). Les exigences de l'armée, dont une plus grande capacité portante, ont alourdi le Willys M38 de sorte que le moteur à tête plate de 60 HP, déjà utilisé par le Willys MB, n'est plus assez puissant; on doit utiliser un rapport plus démultiplié pour les différentiels et le boitier de transfert. Cela hâte la production, dès la fin de 1952, de son successeur plus spacieux, le Willys M38A1 (ou Willys MD) aux ailes rondes et au capot surélevé pour accommoder le moteur de type F à valves d'admission en tête (68 HP avec 6.9/1 de rapport volumétrique)[3].

Évolution du Willys MC par rapport au Willys MB[modifier | modifier le code]

Le Willys M38 se distingue du Willys MB par son pare-brise d'une seule pièce, la trappe d'accès à la 2ième batterie devant le pare-brise, l'ouverture sur le côté droit du capot (pour la prise d’air d'immersion et le raccord survoltage) et les outils de pionnier fixés côté passager (hache et pelle). Beaucoup d'autres modifications ont été apportées.

En plus du système électrique blindé, avec connecteurs Douglas, l'étanchéité s'applique aux autres   composantes importantes. Les batteries sont dans des boitiers étanches.  Les phares, en surface et avec pare-broussaille, sont de type scellé. Les feux militaires de couvre-feu (blackout lights) sont plus gros et étanches. Un circuit fermé de ventilation relie au filtre à air les ponts, le réservoir d'essence (avec bouchon de remplissage plus gros et extérieur), le maître-cylindre et la boîte de transfert.  Le carburateur Carter YS 637S est étanche. Les drains de plancher comportent un bouchon rotatif en forme de 8. Un embout à bride est ajouté au silencieux pour fixer la rallonge d'immersion.

Le moteur est renforcé et des crochets de levage sont ajoutés à la culasse. La pompe à essence comporte une pompe à vide. Le filtre à l'huile de marque Cuno est muni d'une poignée en T qui permet le nettoyage par simple rotation. Des charnières sont ajoutées au bas de la calandre pour faciliter l'enlèvement du moteur et de la transmission.

Les plaques de renfort du châssis qui ne sont pas utilisées sur la Jeep CJ-3A, sont frappées d'un M, la traverse avant est tubulaire, des manilles d'arrimage sont ajoutées au pare-choc avant et derrière les butoirs arrière (orientés vers le bas) ainsi que 4 ancrages de style "footman loop" sur les côtés. Les pneus militaires et les jantes (à bosse interne de style "tubeless") sont plus gros. Le panneau arrière, monté sur charnières et boulonné en haut, supporte un pneu de secours et un Jerrycan de 20 litres.

Des profilés en C pour cordon de capote et des portes (sous les cornes) sont ajoutés au cadre du pare-brise qui comporte, dans le bas, une trappe de ventilation centrée (boulonnée), des essuie-glaces à vacuum et des ancrages de support de carabine. Le tachymètre et les jauges sont montés sur une planche amovible du tableau de bord. Le frein à main est à gauche du volant. Des plaques signalétiques et d'instruction sont rivetées sur une base d'acier vissée au tableau de bord (1ière version rivetées au tableau). Il y a un coffre à gants à l'extrême droite et un coffre à outils à verrou rotatif sous le siège du passager.

Particularités du modèle canadien: Willys M38 CDN[4][modifier | modifier le code]

Les Willys M38 CDN sont assemblés par Ford Canada à Windsor en Ontario. Les pièces sont fournies par Willys et sont les mêmes que pour le Willys M38 américain en fin de production, avec quelques exceptions: la plaque signalétique porte l'inscription TRUCK UTILITY ¼ TON 4X4 M38 CDN W/WN, FORD MOTOR CO. OF CANADA LTD, serie F-100001 à F-102135; il n'y aucun sigle Ford ailleurs; Il n'y a pas de plaque signalétique inférieure gauche (US Responsible Agency Plate), ni de plaque avec no de série sur l'aile arrière derrière siège du passager; Ford utilise des pneus Goodyear Canada, des jantes Kelsey Canada et de la boulonnerie canadienne. La pompe manuelle d'amorçage (avec 2 injecteurs à la tubulure d'admission) est incluse de série pour le démarrage en hiver.

Ford expédie les Willys M38 CDN à Hagersville en Ontario où un numéro de l’armée canadienne CAR est gravé au-dessus du rail avant gauche près du pare-choc (51-30XXX ou surtout 52-3XXXX, Canadian Army Registration), le numéro CAR est peint au pochoir sous les portes et parfois les côtés du capot; un feu de convoi est aussi installé à l'intérieur du coin arrière droit du châssis pour éclairer le pont arrière dont le couvercle est peint en blanc avec une lettre noire. L'armée canadienne ajoute parfois certains accessoires comme un extincteur à l’arrière de l’aile avant gauche et une chaufferette (TB 9-2855-37 Hot water personnel heater) installée au plancher, à gauche du passager avec tuyau de dégivrage et prise d'air extérieur via le coffre à outils (coffre avec script Jeep 1951, sans script 1952).

Production américaine du Willys M38[modifier | modifier le code]

Même s'il est fabriqué durant la guerre de Corée, le Willys M38 a surtout servi à remplacer les Willys MB et Ford GPW expédiés en Corée. Entre septembre 1950 et juillet 1952, Willys-Overland produit pour l'armée américaine environ 45 500 Willys M38 à son usine de Toledo, Ohio. Bien que le Willys M38A1 soit alors en production, près de 6 800 Willys M38 additionnels sont produits jusqu'en 1955, pour exportation.   

Production canadienne du Willys M38 CDN[5][modifier | modifier le code]

Durant la guerre de Corée, toute la production de Willys M38 est destinée à l'armée américaine ; Willys produisait aussi des Jeep civils. Le 29 septembre 1951, Willys annonce une entente avec le gouvernement canadien pour l'assemblage de Willys M38 par Ford Canada dans son usine de Windsor en Ontario, sous licence de Willys qui fournira les pièces. Afin d'organiser rapidement sa ligne d'assemblage, Ford assemble une cinquantaine de Willys M38 CDN dès la fin de 1951 à partir de pièces disponibles chez Willys. La véritable production débute en février 1952 lorsque Willys et les fournisseurs externes (châssis, transmission, ponts) sont en mesure d'expédier les pièces à Windsor. Ford Canada assemble un total de 2135 Willys M38 CDN jusqu'à la fin de novembre 1952, puis passe à l'assemblage de Willys M38A1 pour exportation aux USA jusqu'en 1955.

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  1. CDN-OM9-804, OPERATOR'S MANUAL, ¼ TON 4 x 4 UTILITY TRUCK – M38 CANADIAN, JUNE 1952, 68 p. (manuel canadien du conducteur; synthèse des tâches d'entretien du TM 9-804 qui a 215 pages, avec les capacités volumétriques en unités impériales).
  2. TM 9-8012, OPERATION AND ORGANIZATIONAL MAINTENANCE, ¼-TON 4 x 4 UTILITY TRUCK M38, JANUARY 1956, 351 p. (manuel détaillé d'entretien et de réparation).
  3. Truck, Utility: ¼ Ton, 4X4 G740 M38, Reference Guide, 1950-1952 Military Jeep, Ryan K. Miller, 2nd printing November 2009.
  4. Ford Canada Heritage: Exclusive & Exciting Cars & Trucks Built by Ford of Canada, Ford Motor Company 1998-2011. Citation: "Même après la Guerre, Ford du Canada livra une importante commande de Jeeps militaires. La production s'effectuera à partir de la fin de l'année 1951 jusqu'en 1955. Fabriqués avec l'autorisation de Willys, ils étaient connus sous le nom de camions Ford M-38. Un total de 2438 véhicules furent fabriqués au cours de l'année 1952. En 1953, l'entreprise Willys-Overland fut achetée par Kaiser. Certains changements d’ordre esthétique furent adoptés cette même année. Les nouveaux Jeeps adoptèrent une forme plus arrondie et leur nom de modèle fut remplacé par M-38-A1. Il est intéressant de noter qu’à cette époque précédant l'entrée en vigueur de l'Accord canado-américain sur les produits de l'industrie automobile, ces Jeeps d’après-guerre de fabrication canadienne étaient exportés vers les États-Unis afin de servir aux forces armées américaines." Note: En 1952, les véhicules produits sont: 2135 M38 plus 303 M38A à la fin de l'année. Les changements au M38A1 sont plus qu'esthétiques, ils visent principalement à permettre l'utilisation d'un moteur à soupapes d'admission en tête et à rendre l'habitacle plus spacieux, par rapport au CJ-3B dont le capot surélevé permettait déjà l'utilisation du moteur F4-134 Hurricane.
  5. OMVA CMP Magazine Issue No. 13, May 1996, "Some items to note about Canadian M38 production" par Robert Grieve. Citation et traduction:     Tous les M38 canadiens ont été assemblés par la compagnie Ford Motor du Canada à Windsor, Ontario, de février à novembre 1952. Le coût moyen par M38 était de 2 600 $ (le premier contrat de 840 véhicules coûtait 2 807 $ par véhicule). Tous les véhicules étaient expédiés à Hagersville, Ontario, pour être inspectés et mis en service militaire. Le numéro de série du dernier véhicule produit par Ford est F102135 et il a été livré le 27 novembre 1952 (selon les recherches chez Ford de Peter Simundson). Les treuils, procurés chez Ramsey Winch Co., étaient installés séparément. Tous les M38 étaient munis d'une lampe de convoi installée, sur réception, par le RCEME (Royal Canadian Electrical and Mechanical Engineers). Huit anneaux d'arrimage étaient installés sur le chassis des véhicules expédiés par train. En plus de ces anneaux au châssis, d'autres étaient ajoutés aux 4 "spring shackle plates".                                    

Autres manuels techniques[modifier | modifier le code]

  • "TM 9-804 ¼ Ton 4x4 Utility truck M38" Sept.1950, 215 p. (manuel d'entretien original).
  • "TM 9-1804A Engine (Willys-Overland Model MC)" June 1951, 132 p. (manuel du moteur).
  • "TM 9-1804B Power train body and frame" July 1952, 192 p. (manuel du rouage d'entraînement, carrosserie et châssis).
  • "TM 9-2800-1953 Military Vehicles" Feb. 1953, 154 p. (fiches techniques des véhicules militaires en usage en 1953).

Références[modifier | modifier le code]

  1. Certaines sources incluent des M38 A1 produits en même temps.
  2. 2750 lbs dans le TM 9-8012 publié en 1956 ce qui est plus réaliste et les accessoires, rarement utilisés mais qui équpent souvent les M38 rénovés d'aujourd'hui, sont en sus: radio, "fording kit", boîte de pdf, treuil, chaufferette, réservoir d'expansion d'antigel, mitraillette.
  3. Le F4-134 était déjà utilisé par Willys dans ses véhicules plus gros. Sa puissance passera éventuellement à 72 HP, puis 75 HP avec 7.5/1 de compression en fin de production vers 1970. Dès la fin d'août 1950, Willys avait construit deux prototypes de jeep avec le F4: le X-98 (CJ-3 à grille haute et capot modifié) et le X-151 (CJ-4 avec les ailes modifiées). En juin 1952, le type F est finalement installé dans le M38A1 (inspiré du CJ-4 jamais construit), dans le CJ-3B en 1953 puis, en 1955, dans le CJ-5 dérivé du M38A1 dont il a conservé le couvert de boitier à batterie à l'avant du parebrise et la découpure à droite du capot jusqu'en 1965.
  4. (en) « CDNM38, fire extinguisher and convoy light »
  5. (en) « M-38 CDN (history) », sur Maple Leaf Up, (consulté le 29 juin 2018)