Willy le Maire de Warzée d'Hermalle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Willy le Maire de Warzée d'Hermalle
Image illustrative de l’article Willy le Maire de Warzée d'Hermalle
Le Maire de Warzée, assis à gauche.
Nationalité Drapeau de la Belgique Belgique
Naissance
Décès
Palmarès
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple - - 1/4 -
Double 1/2

William « Willy » le Maire de Warzée d'Hermalle (1878-1966) est un joueur belge de tennis. Huit fois champion de Belgique et finaliste de la Coupe Davis 1904.

Biographie[modifier | modifier le code]

William le Maire de Warzée d'Hermalle, né William le Maire, fils de Hubert le Maire né le à Liège et de Noémie de Warzée d'Hermalle née à Beaufays le [1]. Son frère le Baron Léon le Maire de Warzée d'Hermalle, ambassadeur dans plusieurs pays d'Asie (Iran, Japon, Chine) joueur de poker et de tennis est né le à Liège et décédé le à Peiping en Chine[2],[3]. Son oncle dernier baron fit une adoption pour transmettre son patronyme de Warzée d'Hermalle à ses neveux William et Léon. Le nom de Warzée vient de Païen de Warzée compagnon de Godefroy de Bouillon lors de la première croisade de 1096[4]. Son neveu est Michel de Warzée. Il a résidé à Spa.

Carrière[modifier | modifier le code]

Il a été 6 fois champion de Belgique en 1901 (membre du T.C. Liège) puis de nouveau entre 1906 et 1911 et 7 fois champion en double avec Louis Trasenster[5],[6]. Il faisait partie de l'équipe de Belgique avec son grand rival national de l'époque Paul de Borman (14 fois champion de Belgique) qui participa pour la première fois à la coupe Davis en 1904 gagnant la finale du Challenge Round qui se disputait à Wimbledon face à la France[5]. Il participa plusieurs fois au tournoi de Wimbledon, atteignant les quarts de finale du Challenge round en 1904[7] et en 1908[8]. Il avait un très bon coup droit à plat et un jeu de jambes extraordinaire, très endurant il pouvait jouer pendant des heures ; on dit qu'en Hollande est conservé dans un globe une balle qui, lors d’un match face à Maas van der Feen, fut échangé cent cinquante trois fois pour le gain d’un seul point lors d'un match à Arnhem[9]. 1/2 en double à Wimbledon en 1902 et 1904 avec Paul de Borman.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Titres en simple[modifier | modifier le code]

  • 1900 à Nice bat A.F. Langley (6-2, 6-2, 6-4)
  • 1907 à Ostende bat Georges Watson (6-1, 7-9, 6-4, 4-6, 6-3)
  • 1908 à Ostende bat Paul de Borman (6-2, 3-2 abandon)
  • 1909 à Ostende bat Paul de Borman (6-3, 6-3, 6-3)

Finales en simple[modifier | modifier le code]

Demi-finales à Monte-Carlo[modifier | modifier le code]

Parcours à Wimbledon[modifier | modifier le code]

  • 1902 1/16 perd contre Frederick Payn(6-2, 6-0, 6-3)
  • 1904 1/4 perd contre Josiah Ritchie (6-1, 8-6, 6-4)
  • 1905 1/32 perd contre Ernest Parton (4-6, 6-4, 6-4, 5-7, 6-1)
  • 1908 1/4 perd contre Robert Powell (6-4, 8-6, 6-4)
  • 1909 1/32 perd contre Charles Dixon (6-2, 6-2, 4-6, 6-4)

Autre[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]