Willy Lockwood

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Willy Lockwood
Description de cette image, également commentée ci-après
Willy lockwood lors d'un enregistrement en studio.
Informations générales
Nom de naissance Willy John Lockwood
Naissance
Calais (France)
Décès (à 91 ans)
Pontoise (France)
Genre musical Classique, Jazz, Variété, Musique de film
Instruments Contrebasse
Années actives 1943 - 1988

Willy John Lockwood, né le 25 avril 1915 à Calais et mort en octobre 2006 à Pontoise, est un contrebassiste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Willy Lockwood est issu d'une famille britannique, originaire de Birmingham ayant immigré à Calais à la fin du XIXe siècle[1]. Il est le cousin du père de Francis et Didier Lockwood[réf. nécessaire].

Il s'essaye d'abord au piano, puis à la clarinette avec laquelle il remporte le prix de la ville de Calais à 18 ans. Engagé au sein du 46e régiment d'infanterie, il y tient le pupitre de clarinettiste solo pendant 3 ans. Trop âgé pour pouvoir entrer au conservatoire national de Paris avec la clarinette, il y est admis avec la contrebasse. Il en sort en 1943 avec un premier prix de contrebasse.

Il fait alors successivement partie de l'orchestre Lamoureux puis de l'orchestre des Cadets du conservatoire. Il accompagne Django Reinhardt ou Joséphine Baker lors de certains de leurs concerts en France. De 1947 à 1950, il fait partie de la troupe des Branquignols, avec Robert Dhéry, Colette Brosset ou Gérard Calvi, dont il assure les partitions de contrebasse. Dans le même temps, il participe à plusieurs émissions radio à la R.T.F et Radio Luxembourg.

Willy Lockwood interrompt sa carrière pendant trois mois afin de préparer le concours d'entrée à l'Opéra-Comique qu'il a déjà manqué. Il intègre donc l'Orchestre de l'Opéra national de Paris en 1957. En même temps il enregistre aussi bien pour des artistes de variété (Jacques Brel, Barbara ou Edith Piaf), des compositeurs entre jazz et classique tels Jean-Christian Michel, que pour des compositeurs de musique de film (Georges Delerue pour Hiroshima mon amour, Alain Resnais ou François de Roubaix pour Le Vieux Fusil de Robert Enrico).

Principales collaborations[modifier | modifier le code]

Studio[modifier | modifier le code]

François de Roubaix

Jean-Christian Michel

Bandes originales de film[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Didier Lockwood, Profession Jazzman, Hachette Littérature, , p. 13

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notices d'autoritéVoir et modifier les données sur Wikidata : Fichier d’autorité international virtuel • International Standard Name Identifier • Bibliothèque nationale de France (données) • Système universitaire de documentation