Willy's Wonderland

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Willy's Wonderland
Titre québécois À train d'enfer
Réalisation Kevin Lewis
Scénario G.O. Parsons
Acteurs principaux
Sociétés de production Landmark Studio Group
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre action
horreur
Durée 88 min.
Sortie 2021


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Willy's Wonderland, ou À train d'enfer au Québec, est un film américain réalisé par Kevin Lewis, sorti en 2021 en vidéo à la demande et dans quelques cinémas, dû à la crise du Covid[1].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le film commence par nous présenter un personnage silencieux roulant à travers les routes américaines (Nicolas Cage, son personnage ne portant pas de réel nom). Il se retrouve soudain bloqué dans la petite ville de Hayesville, suite à une crevaison, où le garagiste local accepte de l'aider à changer ses pneus, mais notre protagoniste ne possède pas d'argent liquide pour payer. Le garagiste le présente alors à Tex Macadoo, propriétaire d'une salle de jeux à thème nommé Willy's Wonderland (Le Monde Merveilleux de Willy en français). Tex accepte de payer pour la réparation des pneus uniquement si son propriétaire nettoie la vielle salle de jeux fermé depuis des années, ce qu'il accepte.

Nicolas Cage commence ainsi à nettoyer l'établissement de fond en comble. Très vite, des choses inhabituelles se produisent : des lumières s'allument et s'éteignent, de la musique se lance toute seule et les animatroniques, mascottes de la salle de jeux, commencent à prendre vie un par un et deviennent agressifs. Le héros va ainsi avoir l'aide de Liv, une adolescente vivant dans le coin, et de ses amis pour enterrer les obscurs secrets que cachent le mystérieux établissement.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Titre original : Willy's Wonderland
  • Titre québécois : À train d'enfer
  • Réalisation : Kevin Lewis
  • Scénario : G.O. Parsons
  • Photographie : David Newbert
  • Montage : Ryan Liebert
  • Musique : Émoi
  • Production : Nicolas Cage, Grant Cramer (en), Jeremy Daniel Davis, Bryan Lord, David Ozer[2]
  • Société de production : Landmark Studio Group
  • Pays d'origine : Drapeau des États-Unis États-Unis
  • Langue originale : anglais
  • Format : couleur - 2,39:1
  • Budget : 5,5 M$
  • Genre : action, horreur
  • Durée : 8 minutes
  • Dates de sortie : Drapeau des États-Unis États-Unis : sur Prime Video

Distribution[modifier | modifier le code]

Icône signalant une information Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Rôles d'humains[modifier | modifier le code]

Rôles d'animatroniques[modifier | modifier le code]

  • Jiri Stanek (VO : Émoi) : Willy le furet
  • B.J. Guyer : Ozzie l'autruche
  • Billy Bussey (VO : Mark Gagliardi) : Gus le gorille
  • Christopher Bradley : Arty l'alligator
  • Jessica Graves Davis (VO : sa propre voix) : Sara la sirène
  • Duke Jackson : Knighty le chevalier
  • Taylor Towery (VO : Madisun Leigh) : Cammy (caméléon)
  • Chris Schmidt Jr. : Tito la tortue mexicaine

Les VO de Tito et Ozzie sont faites par Abel Arias.

Autour du film[modifier | modifier le code]

Le rôle principal de Nicolas Cage n'est pas un rôle de composition, puisque il n'a aucune réplique. Les seuls sons émis de Cage proviennent de sa montre qui indique à son personnage le moment de faire une pause dans le nettoyage de l'établissement. Systématiquement pendant ses pauses, le personnage de Nicolas Cage prend une boisson en canette, Punch Pop, et joue au flipper nommé Willy's Wonderland. L'arcade et la boisson sont créées spécialement pour le film[3].

Sur la cannette, le slogan est :

A fistfull of caffeine to your kisser…

« Une poignée de caféine pour embrasser… »

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Bethany Guerrero, « Willy's Wonderland trailer: Nicolas Cage must slay animatronics to survive » [« Bande annonce Willy's Wonderland : Nicolas Cage doit tuer des animatroniques pour survivre »], sur screenrant.com, (consulté le 9 mai 2021)
  2. (en) Andreas Wiseman, « Nicolas Cage to star in genre thriller "Wally’s Wonderland" » [« Nicolas Cage jouera dans le thriller de genre "Wally’s Wonderland" »], Deadline.com,‎ (lire en ligne)
  3. (en) Spencer Murrill, « The making of Willy’s Wonderland pinball – Guest », sur www.thisweekinpinball.com, (consulté le 9 mai 2021)

Liens externes[modifier | modifier le code]