Willie Redden

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Wilie Redden
Image illustrative de l’article Willie Redden
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau de la France France
Naissance (58 ans)
Fort Pierce, Floride
Taille 2,10 m (6 11)
Situation en club
Poste Pivot
Carrière universitaire ou amateur
1978-1982 Bulls de South Florida
Carrière professionnelle *
SaisonClubMoy. pts
1982-1983
1983-1984
1984-1985
1985-1986
1986-1987
1987-1988
1988-1989
1989-1990
1990-1991
1991-1992
1992-1993
1993-1994
1994-1995
1995-1996
1996-1997
1997-1998
Lancaster
AS Villeurbanne
AS Villeurbanne
AS Villeurbanne
AS Villeurbanne
AS Villeurbanne
AS Villeurbanne
AS Villeurbanne
AS Villeurbanne
AS Villeurbanne
Limoges CSP
Limoges CSP
Olympique d'Antibes
Olympique d'Antibes
Olympique d'Antibes
Limoges CSP
08,8
16
15,9
18,3
21,2
17,9
21,1
18,5
15,8
18
07,2
07,7
08,7
09,2
14,7
03,4

* Points marqués dans chaque club dans le cadre de la saison régulière du championnat national.

Willie Redden, né le 11 novembre 1960, est un ancien joueur de basket-ball américain qui fut naturalisé Français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ses débuts aux États-Unis (1978-1983)[modifier | modifier le code]

Willie Redden rejoint les Bulls de South Florida, équipe représentant l'Université de Floride du Sud en 1978. De 1978 à 1982, il marque en moyenne 10,3 points par rencontre et prend 6,4 rebonds. Son talent n'échappe pas aux franchises NBA. En 1982, il est choisi au troisième tour de la Draft de la NBA en tant que 64e choix par les Spurs de San Antonio. Finalement, il ne rejoint pas cette franchise. Redden est recruté alors par Lancaster qui évolue en CBA. Lors de la saison 1982-1983, Willie Redden affiche 8,8 points et 6,4 rebonds par matchs en seulement cinq matchs. Il ne joue plus et vient de faire une croix sur sa carrière aux États-Unis. Par conséquent, il lui reste de continuer sa carrière professionnel sur le vieux continent. L'Asvel opte pour Redden au début de la saison 1983-1984.

Sa carrière en France (1983-1998)[modifier | modifier le code]

AS Villeurbanne (1983-1992)[modifier | modifier le code]

L'Asvel est encore en course pour un titre supplémentaire grâce à l'arrivée du pivot américain. Redden compile 16 points et capte 8 rebonds en moyenne lors de la saison 1983-1984. Mais l'Asvel ne remporte pas le championnat de France et termine 6e. Cependant les villeurbannais remportent la coupe de la Fédération et la coupe de France. Willie Redden fréquente l'un des tous meilleurs joueurs Français des années 70, Alain Gilles. Le géant s'attache à l'Asvel. Pendant toute sa période à la maison verte, Willie Redden et les siens n'arriveront pas à remporter le championnat de France (1984-1985: 2e ; 1985-1986: 1er mais éliminé en play-offs). En 1987, l'Asvel parvient à atteindre à nouveau la demi-finale de la Coupe des Coupes. Sur le plan statistiques, Willie Redden tient un rôle prépondérant dans l'effectif de l'AS Villeurbanne. Il est la clé de voûte aux rebonds (ses meilleurs saisons aux rebonds avec l'Asvel : 1984-1985 : 9,1 rebonds ; 1986-1987 : 9,2 ; 1987-1988 : 8,9 ; 1988-1989 : 9,6) mais aussi dans le scoring (ses meilleurs saisons au scoring avec l'Asvel : 1986-1987 : 21,2 ; 1988-1989 : 21,1 ; 1989-1990 : 18,5). Il quitte en 1992, la maison verte qui est alors en pleine crise sportive et financière.

Limoges CSP (1992-1994)[modifier | modifier le code]

Le technicien de Limoges, Božidar Maljković désire renforcer sa raquette qui est alors vacante à la suite du départ de Michael Brooks. Redden attire l'attention de l'entraîneur Yougoslave. Son implication dans la vie d'un groupe, son abnégation, ses qualités intrinsèques de joueur font de lui, le joueur idéal pour une grande équipe. Très vite, le travail de Maljkovic répercute sur l'ensemble de l'équipe tant en Coupe d'Europe qu'en championnat. Le pivot Nord-Américain change de style de jeu et impressionne de par sa maîtrise dans les moments cruciaux. Redden est très vite appeler par le public de Beaublanc et la presse par le surnom de never-nervous (jamais stressé). La France ne tarde pas à découvrir le phénomène Redden lors du fameux final-four d'avril 1993. Limoges réussit l'authentique exploit d'arracher la coupe d'Europe en finale face aux italiens de la Benetton Trévise. Par la suite, le Cercle Saint-Pierre fait le doublé en remportant le championnat de France en 4 manches chez son ennemi attitré, Pau-Orthez. Willie Redden produit lors de sa première saison (1992-1993) chez les jaunes et grenats de Limoges plus de 4,1 rebonds et 7,2 points en championnat et 4,9 rebonds et 6,8 points en coupe d'Europe. Cette saison est une véritable récompense pour l'équipe Limougeaude. La saison suivante (1993-1994), never-nervous continue avec le Limoges CSP et rajoute une coupe de France ainsi qu'un titre de champion de France dans son palmarès. Limoges atteint même encore une fois les quarts de finale de la compétition reine d'Europe mais doit s'incliner face au Panathinaïkos de Nikos Galis. C'est la fin d'une époque pour le Limoges CSP qui ne conserve pas Willie Redden à la suite de cette saison.

Olympique d'Antibes (1994-1997)[modifier | modifier le code]

Un jeune entraîneur montant en puissance en Pro A veut le prendre pour son équipe. Il s'agit de Jacques Monclar qui n'hésite pas à l'amener sur la côte azuréenne. Antibes qui n'a pas connu un titre depuis 1991, veut revenir sur le devant de la scène. L'équipe commando de Jacques Monclar peut compter en plus de Redden, sur le meneur électrique, David Rivers, l'intérieur international Français, Stéphane Ostrowski ou encore l'ancienne star NBA, Michael Ray Richardson. Antibes termine premier de la saison régulière avec 21 victoires et 5 défaites. Redden est exemplaire encore une fois lors de cette saison (1994-1995). Il compile 8,7 points et prend 4,3 rebonds. L'Olympique d'Antibes accède à la finale du championnat de France en compagnie de Pau-Orthez. Il faut quatre manches pour départager les équipes. Le quatrième match est un véritable chef d’œuvre. Michael Ray Richardson crucifie l'équipe paloise et son public sur un shoot au buzzer donnant le titre à Antibes. Les deux saisons suivantes, Willie Redden continue son travail et même parvient lors de la dernière saison à revenir à des statistiques similaires à celles qu'il avait connu par le passé (1996-1997 : 14,7 points, 6,4 rebonds, 1,6 passes décisives). Mais cette montée en puissance de Redden lors de sa dernière saison à Antibes est dû notamment aux départs de plusieurs joueurs majeurs du titre de 1995. Antibes passe en trois saisons de la première place à la 10e place. Une crise financière s'installe durablement dans le club. Willie Redden part donc du club antibois après la fin de la saison 1996-1997.

Limoges CSP (1997-1998)[modifier | modifier le code]

Avant de prendre sa retraite, il effectue une ultime saison à Limoges. Redden joue très peu mais rend quelques services au CSP Limoges. En cours de saison, Jacques Monclar entraîne l'équipe cercliste. La conséquence de ce changement remet en course le CSP dans la compétition. Le Cercle Saint-Pierre se hisse jusqu'en finale du championnat de France qui doit faire face à l'armada Paloise. Pau remporte le titre de champion de France à Beaublanc, 5 ans après le titre de Limoges au Palais des sports de Pau. Redden ne rechausse pas les baskets après cette saison.

Sa retraite[modifier | modifier le code]

Il mène une vie paisible dans la région lyonnaise.

Clubs[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • 1983-1984 : vainqueur de la Coupe de la Fédération avec Villeurbanne
  • 1983-1984 : vainqueur de la Coupe de France avec Villeurbanne
  • 1984-1985 : finaliste du championnat de France avec Villeurbanne
  • 1992-1993 : champion de France avec Limoges
  • 1992-1993 : champion d’Europe des Clubs avec Limoges
  • 1993-1994 : champion de France avec Limoges
  • 1993-1994 : vainqueur de la Coupe de France avec Limoges
  • 1994-1995 : champion de France avec Antibes
  • 1997-1998 : finaliste du Championnat de France avec Limoges

Nominations et distinctions[modifier | modifier le code]

  • 1982 : Drafté au troisième tour (64e choix) par San Antonio (NBA)
  • 3e meilleur marqueur de l'Histoire de la Pro A (6125 points)
  • 2e rebondeur de l'Histoire de la Pro A (2762 rebonds)
  • 49e passeur de l'Histoire de la Pro A (737 passes décisives)

Sources, bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : source utilisée pour la rédaction de l’article

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]