William Withering

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
William Withering
William Withering.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 58 ans)
BirminghamVoir et modifier les données sur Wikidata
Abréviation en botanique
With.Voir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Activités
Botaniste, médecin, ptéridologue, bryologisteVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Membre de

William Withering ( - ) est un médecin et un botaniste britannique, célèbre pour sa découverte de la digitaline.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après ses études de médecine à l'université d'Édimbourg, il travaille à l'hôpital général de Birmingham à partir de 1779. Withering découvre fortuitement les propriétés tonicardiaques et diurétiques de la digitale pourpre en 1775. Le Dr Cawley, supérieur d'un collège d'Oxford, souffre depuis de nombreuses années d'hydropisie. Il tente de soigner cette maladie avec des saignées et des purgations. Au printemps 1775, Cawley rend visite à une guérisseuse-herboriste réputée de la région de Stafford surnommée (par la légende) « la mère Hutton ». La vieille femme lui recommande d'absorber une décoction de plantes. La vieille femme lui recommande d'absorber une décoction de plantes médicinales de sa composition. Son rétablissement est alors spectaculaire. Informé de cette guérison miraculeuse, Withering, botaniste chevronné, se rend chez Mother Hutton qui lui montre la vingtaine de plantes médicinales qui composent son remède. Le médecin met en évidence que l'herbe active est la digitale pourpre. Withering prescrit à ses patients cette plante en infusion et en poudre de feuilles séchées de manière à n'obtenir que l'effet diurétique désiré sans la survenue de diarrhées ou de vomissements. Il étudie la plante et isole la substance active contenue dans des feuilles de digitale qu'il nomme digitaline d'après son nom. En 1785, Withering publie la description de ses essais cliniques et l'indication sur la toxicité de la digitaline dans An Account of the Foxglove and some of its Medical Uses[1].

Il vit à Edgbaston Hall (transformé aujourd'hui en club de golf et en réserve naturelle) dans la ville de Birmingham. Il a été l'un des membres de la Lunar Society.

Withering est également célèbre pour avoir renoncé au système linnéen car celui-ci, utilisant des métaphores sexuelles pour caractériser les différentes plantes, était considéré comme inconvenant pour les femmes, nombreuses alors à s'intéresser à la botanique.

Il a publié une flore britannique qui a eu une grande influence et connut de nombreuses rééditions, certaines posthumes. Enfin, il fait figure de pionnier dans la détermination des champignons.

Franc-Maçon ; Il fut initié en 1763 à la "Lodge of Holyrood House St. Luke", à l'orient d'Edimbourg.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) William Daniel Stroud, Diagnosis and Treatment of Cardiovascular Disease, F. A. Davis Company, , p. 538.

With. est l’abréviation botanique standard de William Withering.

Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI