William Tremblay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

William Tremblay
Fonctions
Ministre du Travail
Premier ministre Maurice Duplessis
Gouvernement Duplessis (1)
Prédécesseur Edgar Rochette
Successeur Edgar Rochette
Député de Maisonneuve
Prédécesseur Jean-Marie Pellerin
Successeur Charles-Joseph Arcand
Prédécesseur Charles-Joseph Arcand
Successeur Joseph-Georges Caron
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Chicoutimi (Québec, Canada)
Date de décès (à 86 ans)
Lieu de décès Montréal, (Québec, Canada)
Parti politique Parti ouvrier (1927 - 1931)
Parti conservateur (1931-1936) Union nationale (1936-1939)
Conjoint Léda Guénette
Profession Bûcheron, boucher
Religion Catholique

William Tremblay (né le à Chicoutimi, mort le à Montréal) est un boucher et un homme politique québécois, ministre du Travail dans le cabinet de Maurice Duplessis de 1936 à 1939.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Chicoutimi, William Tremblay a grandi dans le Nord ontarien. Il travaille dans des chantiers, notamment comme bûcheron, avant de s'établir à Montréal et d'ouvrir une boucherie. Il préside alors l'Association des bouchers de Montréal et du Club ouvrier de Maisonneuve. Lors de l'élection provinciales de 1919, il donne son appui à Adélard Laurendeau, candidat du Parti ouvrier[1].

Il se lance en politique dans Maisonneuve lors des élections fédérales de 1925 pour le Parti ouvrier mais est battu par le libéral Clément Robitaille.

L'année suivante il est candidat aux élections provinciales dans Maisonneuve et est cette fois élu, devenant le premier député ouvrier de l'Assemblée législative du Québec. Candidat de nouveau aux élections de 1931, il est défait par le libéral Charles-Joseph Arcand.

Lors de l'élection générale de 1935 il se représente, cette fois-ci sous l'étiquette du Parti conservateur. Il fait alors son retour à l'Assemblée législative, retour confirmé lors des élections générales déclenchées l'année suivante où il est élu pour l'Union nationale. Il devient alors ministre du Travail dans le cabinet de Maurice Duplessis, poste qu'il conserve jusqu'aux élections de 1939, où il est défait.

Il quitte alors la politique provinciale et tentera un retour par la politique fédérale dans Maisonneuve—Rosemont sous l'étiquette du Parti progressiste-conservateur du Canada lors des élections fédérales de 1945. Il est ne réussit pas à faire chuter le député libéral sortant Sarto Fournier et quitte définitivement la politique[2].

Il décède à Montréal, le , à l'âge de 86 ans et 3 mois.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Robert Rumilly, Histoire de la province de Québec, t. XXIX, "Vers l'âge d'or", Montréal, Fides, 1955, p. 88.
  2. http://www.assnat.qc.ca/fr/deputes/tremblay-william-5617/biographie.html

Lien externe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]