William Schaw

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
William Schaw
Image dans Infobox.
Fonction
Maître des travaux de la couronne d'Écosse
Biographie
Naissance
Vers entre et Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Sépulture
Activités

William Schaw 1550 - 1602 est connu pour être l'auteur des statuts Schaw. Il est « Maître des Travaux » du roi Jacques VI d'Écosse. Il succède en 1583 à sir Robert Drummond en tant que « Surveillant général des maçons d'Écosse » et responsable de la construction, de la réparation et de l'entretien des palais royaux, des châteaux et de toute autre propriété du royaume d'Écosse.

Biographie[modifier | modifier le code]

William Schaw est le deuxième fils de John Schaw de Broich, et petit-fils de sir James Schaw de Sauchie. La famille Schaw a des liens avec la cour royale, ils sont « Gardiens de la Cave à Vin du Roi » depuis plusieurs générations. Leurs blason en témoigne en arborant trois coupes couvertes d’or sur azur.


Grand maitre des travaux[modifier | modifier le code]

Le , Jacques VI le nomme Maître des travaux de la couronne d'Écosse à vie, avec la responsabilité de tous les châteaux et palais royaux. William Schaw été déjà rémunéré comme « maître de marque » à la place de Sir Robert Drummond en novembre. [5] Le remplacement dRobert Drummond de Carnock par Schaw, connu comme un catholique romain, peut avoir été une réaction au raid de Ruthven qui enlevé Lennox du pouvoir [6].

Service de Anne du Danemark[modifier | modifier le code]

Famille et querelle[modifier | modifier le code]

Statuts Schaw[modifier | modifier le code]

William Schaw est l'auteur des Statuts Schaw, nom donné à deux écrits souvent présentés comme précurseurs de la structuration de la franc-maçonnerie moderne, qui furent retrouvés en 1860, au château d'Eglington, proche de Kilwinning en Écosse.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Roger Dachez, « Nouveau regard sur les anciens devoirs », Franc-maçonnerie magazine, no HS N°3,‎ , p. 18-23
  • (en) Chalmers, Robert, « Domestic Annals of Scotland: Reign of James VI. 1591 – 1603 Part H », Electric Scotland, (consulté le 30 mai 2007)
  • Glendinning, Miles, and McKechnie, Aonghus, Scottish Architecture, Thames & Hudson, 2004.
  • Reid-Baxter, Jamie "Politics, Passion and Poetry in the Court of James VI: John Burel and his surviving works", in: Mapstone, S, Houwen, L.A.J.R., and MacDonald, A.A. (eds.) A Palace in the Wind: Essays on Vernacular Culture and Humanism in Late-Medieval and Renaissance, Peeters, 2000.
  • Stevenson, David The Origins of Freemasonry: Scotland's century 1590 – 1710, Cambridge University Press, 1988.
  • Williamson, Arthur H., 'Number & National Consciousness', in: Mason, Roger A., ed., Scots & Britons, Folger / CUP, (1994), p. 187–212.

Article connexe[modifier | modifier le code]