William Peter Blatty

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
William Peter Blatty
Description de cette image, également commentée ci-après
William Peter Blatty en 2009.
Naissance
New York (État de New York), Drapeau des États-Unis États-Unis
Décès (à 89 ans)
Bethesda (Maryland), Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Anglais américain
Genres

Œuvres principales

William Peter Blatty, né le à New York et mort le à Bethesda (Maryland), est un écrivain, scénariste et réalisateur américain d'origine libanaise[1].

Il est notamment connu pour être l'auteur du roman L'Exorciste, paru en 1971 et adapté au cinéma dans le film homonyme de William Friedkin en 1973.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance, formation et débuts[modifier | modifier le code]

William Blatty naît à New York dans une famille d'immigrants pauvres libanais. Il est diplômé de l'université de Georgetown à Washington[2].

Son parcours professionnel est atypique. Il débute en vendant des aspirateurs au porte-à-porte[2]. Par la suite, il devient spécialiste de la guerre psychologique dans l'US Air Force, directeur des relations publiques de l'université Loyola à Los Angeles puis journaliste, avant de se diriger vers l'écriture et le septième art[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

Dans les années 1960, William Blatty met un premier pied dans le milieu cinématographique en collaborant à plusieurs reprises avec le réalisateur Blake Edwards, où il co-écrit la suite de La Panthère rose, Quand l'inspecteur s'emmêle (1964) et Darling Lili (1970)[2].

Mais l'œuvre majeure qui va le révéler au grand public est L'Exorciste, roman publié en 1971 (paru en France aux Éditions Robert Laffont) et adapté au cinéma dans le film homonyme de William Friedkin deux ans après[2].

Ce livre raconte l'histoire du cas de possession démoniaque et de l'exorcisme qui s'ensuit de la fille d'une actrice de télévision dans la banlieue de Washington. Il se base sur des faits réels[2] : en effet, alors que William Blatty n'est encore qu'étudiant, il tombe sur un article relatant un cas d'exorcisme sur un garçon de 14 ans, prénommé Robby, en 1949 dans le Maryland. Blatty se met alors à écrire sur le sujet. Très mal accueilli par la critique, le roman a néanmoins été vendu à 13 millions d'exemplaires rien qu'aux États-Unis[2]. Il est maintenant considéré comme l'un des plus grands romans d'horreur de tous les temps[2]. Selon HarperCollins, son éditeur, le roman est resté 57 semaines dans la liste des meilleures ventes du New York Times, dont 17 semaines successives en tête[2].

L'adaptation du roman sur grand écran a été récompensé par dix nominations aux Oscars ; le film en remporte deux, dont celui du meilleur scénario pour Blatty. Il décroche également quatre Golden Globes, dont ceux de meilleur film dramatique, meilleur réalisateur et meilleur scénariste en 1974 [3].

Un succès qui va permettre à Blatty de se lancer dans la réalisation de son premier film : La Neuvième Configuration en 1980, qui s'inspire de l'une de ses nouvelles (Twinkle Twinkle Killer Kane) pour laquelle il reçoit à la fois le Saturn Award du meilleur scénario et le Golden Globe du meilleur scénario en 1981 [4].

Largement déçu par la suite cinématographique de L'Exorciste[5], il entreprend de rédiger une « véritable suite » à son histoire, publiée en 1983 aux États-Unis sous le titre Legion. L'ouvrage paraît la même année en France sous le titre L'esprit du mal aux Editions Stock. L'auteur doit se résoudre à mettre en images lui-même son histoire, face au refus de plusieurs réalisateurs pressentis par le studio. Le film obtient un succès critique et public mitigé. Blatty ne réalisera pas d'autres films. En 2016, est édité aux États-Unis une version director's cut du long-métrage, plus en phase avec la vision de l'écrivain/réalisateur[6].

Détaché du monde du cinéma avec lequel il ne retravaillera pas directement, l'auteur se consacre par la suite à l'écriture. En France, le dernier ouvrage à être publié est Dimiter en 2011, mais Blatty continue l'écriture jusqu'à ses derniers jours et de nombreuses œuvres n'ont pas été traduites en français.

William Blatty meurt le à l'âge de 89 ans[7], des suites d'un cancer du sang[2]. L'écrivain Stephen King, autre grande figure du roman d'horreur, lui rend hommage : « Repose en paix, William Peter Blatty, qui a écrit le plus grand roman d'horreur de notre époque. À un de ces jours, vieux Bill »[2].

Publications[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • L'Envoutée (The Exorcist, 1971) / trad. Jacqueline Remillet.
    • Paris : Robert Laffont, coll. "Best-Sellers", 1971, 360 p.
  • L'Exorciste (The Exorcist, 1971) - rééd. de L'Exorciste / même trad. de Jacqueline Remillet.
    • Paris : Robert Laffont, coll. "Best-Sellers", 1974, 360 p. Rééd. 1999. (ISBN 2-221-08772-0)
    • Paris : France loisirs, 1974, 355 p.
    • Paris : J'ai lu Science-fiction n° 630, 1975, 399 p. Réimpr. 1977. (ISBN 2-277-11630-0)
    • Genève : Édito-Service ; [Évreux] : [diffusion Guilde du disque], [circa 1979], 355 p.
    • Paris : J'ai lu Épouvante n° 630, 1986, 399 p. (ISBN 2-277-12630-6)
    • Paris : J'ai lu Ténèbres n° 630, 1998, 399 p. (ISBN 2-290-00630-0)
    • Paris : J'ai lu Littérature générale n° 630, 2001, 399 p. (ISBN 2-290-31372-6)
    • Paris : Robert Laffont, coll. "Pavillons Poche", 2011, 531 p. (ISBN 978-2-221-12551-9)
  • L'Esprit du mal (Legion, 1983) / trad. Agnès Gattegno.
    • Paris : Stock, 1983, 324 p. (ISBN 2-234-01638-X)
    • Sous le titre L'Exorciste : la suite. Paris : Pocket Terreur n° 9053, 1990, 315 p. (ISBN 2-266-04242-4). Réimpr. 1991.
  • Dimiter (Dimiter, 2010 - révisé sous le titre The Redemption, 2013) / trad. Philippe Hupp.

Nouvelles[modifier | modifier le code]

  • Ailleurs (Elsewhere, 1999). / trad. Valérie Malfoy. In 999 : 29 nouvelles inédites (Al Sarrantonio's 999 : New Stories of Horror And Suspense) / textes réunis par Al Sarrantonio.
  • Terry et le loup-garou (Terry and the Werewolf, Cemetery Dance n° 62, 2009) / trad. Clotilde Landais. In Ténèbres 2010 : anthologie fantastique / textes réunis par Benoît Domis. Ténèbres n° 3, septembre 2010, p. 75-92.

Scénarios[modifier | modifier le code]

  • L'Exorciste : version intégrale : réalisé par William Fridkin / écrit et produit par William Peter Blatty d'après son roman. Paris : "L'avant-scène cinéma", 2001, 126 p.
  • L'Exorciste, L'Exorciste III / William Peter Blatty. Paris : Cinéditions, coll. "Le cinéphage", 2001, 152 p. (ISBN 2-9516306-3-8)

Œuvres inédites en France[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • Which Way to Mecca, Jack? (1959)
  • John Goldfarb, Please Come Home (1963)
  • Twinkle, Twinkle, "Killer" Kane (1966)
  • The Ninth Configuration (1978)
  • Demons Five, Exorcists Nothing: A Fable (1996), révisé en 2013 et ressorti sous le titre Demons Five, Exorcists Nothing: A Hollywood Christmas Carol
  • Crazy (en) (2010)
  • Seytan (2012)
  • The Exorcist for the 21st Century (2016)

Nouvelles[modifier | modifier le code]

  • I, Billy Shakespeare ! (1965)
  • Faith (2014)
  • Hell Hospital (2014)

Autobiographie[modifier | modifier le code]

  • I'll Tell Them I Remember You (1973)

Autres publications[modifier | modifier le code]

  • William Peter Blatty on 'The Exorcist': From Novel to Screen (1974)
  • If There Were Demons Then Perhaps There Were Angels: William Peter Blatty's Own Story of the Exorcist (1978)
  • Before the Exorcist. William Peter Blatty's Own Story of Taking His Novel to Film (1998)
  • Finding Peter: A True Story Of The Hand Of Providence And Evidence Of Life After Death (2015)

Filmographie[modifier | modifier le code]

Acteur[modifier | modifier le code]

Réalisateur[modifier | modifier le code]

Scénariste[modifier | modifier le code]

Auteur adapté[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Monographies[modifier | modifier le code]

  • Le Possédé : la véritable histoire d'un exorcisme / Thomas B. Allen ; trad. C. Zeytounian-Eloüs. Paris : Belfond, 1994, 300 p. (ISBN 2-7144-3168-2)
  • Dans les coulisses de L'Exorciste ou La Petite Histoire du film le plus terrifiant de tous les temps / Mark Kermode. Paris : Cinéditions, 2001, 160 p. (ISBN 2-9516306-5-4)
  • L'Exorciste : le film culte de William Friedkin et ses suites, Mad Movies Hors-série n°33, coll. "Classic" n° 5, 15/12/2016.

Articles[modifier | modifier le code]

  • Brian Freeman ; trad. Clotilde Landais, « Entretien avec William Peter Blatty » (A Conversation with William Peter Blatty), in Ténèbres 2010 : anthologie fantastique / textes réunis par Benoît Domis. Ténèbres n° 3, septembre 2010, p. 93-124.

Liens externes[modifier | modifier le code]