William Miller (graveur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir William Miller.
William Miller
William Miller, Edinburgh engraver, approx 1862.jpg
William Miller vers 1862
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 85 ans)
SheffieldVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Britannique (à partir de ), Royaume de Grande Bretagne (jusqu'en )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités

William Miller, né le à Édimbourg et mort le à Sheffield est un quaker, graveur et aquarelliste écossais.

Il est connu pour ses gravures d'après J. M. W. Turner et Clarkson Stanfield.

Biographie[modifier | modifier le code]

Miller entre comme apprenti chez William Archibald en 1814. La même année, il publie sa première gravure représentant un pommier. Cette gravure paraît dans le premier volume de la Société calédonienne d'horticulture (Caledonian Horticultural Society). Après avoir passé quatre ans chez William Archibald, il s'installe à son propre compte. À la fin de l'année 1819 il s'installe à Londres, dans le quartier de Hackney pour se perfectionner dans l'atelier de George Cooke. La prime payée pour les 18 mois qu'il passe avec Cooke est de £240. Au nombre de ses compagnons d'apprentissage chez Cooke, figure notamment William Shotter Boys.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Lors de son apprentissage avec Cooke, Miller dessine une série de plantes de la pépinière voisne de Loddiges. Ces dessins son gravés par Cooke et publiés par ce dernier dans les volumes v à vii des Loddiges Botanical Cabinet, London, J. and A. Arch, 1820 - 1822.

Il réalise de nombreuses gravures d'après plusieurs peintres, et en particulier J. M. W. Turner : Portsmouth, Clovelly Bay et Comb Martin pour An Antiquarian Tour Round the South Coast, J and A Arch, 1826 ; Bass Rock pour Scott's Provincial Antiquities of Scotland, 1826 et sept planches — Straits of Dover, Great Yarmouth, Stamford, Windsor Castle, Chatham, Carew Castle et Durham Cathedral pour Picturesque Views in England and Wales, London, Longman and Co, 1838.

Il s'inspire également de Clarkson Stanfield avec notamment Vietri, publiée dans The Art Journal en 1859.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]