William Lombardy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
William Lombardy
Bundesarchiv Bild 183-76052-0053, XIV. Schacholympiade in Leipzig (cropped).jpg

William Lombardy en 1960.

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 79 ans)
MartinezVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
William James Joseph LombardyVoir et modifier les données sur Wikidata
Surnom
BillVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Domiciles
Formation
St. Athanasius School (d)
City College of New York
Morris High School (en)
La Salle Academy (en)
Saint Joseph's Seminary (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
Religion
Titres aux échecs
Classement Elo
2 435 ()Voir et modifier les données sur Wikidata

William James Joseph Lombardy[1] (né le à New York (État de New York) et mort le à Martinez (Californie)[2]) est un grand maître américain du jeu d'échecs et un prêtre catholique défroqué.

Biographie[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (octobre 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.
William Lombardy (à gauche) opposé à Bobby Fischer à la fin des années 1950.

En 1956, William Lombardy remporte l'Open du Canada. En 1957, il devient le champion du monde junior. Il remporte le tournoi de Toronto avec le score parfait et inégalé de 11/11. Il finit ex aequo d'un match en deux parties contre l'ancien champion du monde Mikhaïl Botvinnik.

Lombardy a défendu le premier échiquier des États-Unis lors du championnat du monde universitaire par équipe en 1960 à Leningrad. Il remporte notamment la partie qui l'oppose au futur champion du monde Boris Spassky. Lombardy décroche la médaille d'or individuelle à cet échiquier.

Lombardy a représenté son pays aux Olympiades d'échecs. Il finit 2e au championnat des États-Unis 1960-1961, derrière Bobby Fischer, ce qui lui ouvre la voie du tournoi interzonal de Stockholm. Il renonce cependant à cette participation et abandonne les échecs de compétition pour s'engager dans la prêtrise.

En 1972, Bobby Fischer est le challenger du champion du monde Boris Spassky au cours du championnat du monde d'échecs 1972. Fischer se distancie cependant de Larry Evans, son secondant lors des matchs contre Tigran Petrossian et Bent Larsen qui ont précédé. Fischer fait alors appel à son ami Lombardy, qui put disposer de temps pour se rendre à Reykjavik et servir de secondant à son compatriote, bien que Fischer ne fit pas fréquemment appel à ses services.

Lombardy a abandonné la prêtrise, il a vécu à New York où il a écrit des livres sur les échecs et prodiguait des cours.

Parties remarquables[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « William Lombardy, Chess Grandmaster Turned Priest, Dies at 79 », sur The New York Times, (consulté le 14 octobre 2017)
  2. (en) Mike Klein (MikeKlein), « GM William Lombardy, 1937-2017 - Chess.com », Chess.com,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :