William J. Richardson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
William J. Richardson
Portrait de William J. Richardson
Biographie
Naissance et Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès Voir et modifier les données sur Wikidata
Thématique
Profession(s) philosopheVoir et modifier les données sur Wikidata

William John Richardson (né le ) est un philosophe américain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Entré chez les jésuites en 1941, Richardson est ordonné prêtre en 1953.

Il soutient une thèse d’agrégation à l’Université catholique de Louvain, publiée sous le titre Heidegger : Through Phenomenology to Thought (Phaenomenologica 13, M. Nijhoff, La Haye, 1963). Celle-ci est l’un des premiers livres importants sur l’œuvre de Martin Heidegger dans le monde anglophone.

La notoriété de l’ouvrage est également à mettre au compte de la préface rédigée par Martin Heidegger (« Mon chemin de pensée et la phénoménologie »), dans laquelle celui-ci revient sur son parcours philosophique.

Outre son activité d’enseignement de la philosophie (au Boston College depuis 1981), Richardson mène une activité de psychanalyste.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Heidegger: Through Phenomenology to Thought (Preface by Martin Heidegger), Fourth Edition, Fordham University Press, New York, 2003.
  • (avec John P. Muller) Lacan and language: A reader's guide to Écrits, International Universities Press, New York, 1982 (adaptation française Ouvrir les Ecrits de Jacques Lacan, Erès, Toulouse, 1987)

Références[modifier | modifier le code]

  • B. Babich (éd.), From Phenomenology to Thought, Errancy, and Desire: Essays in Honor of William J. Richardson, S. J, Phaenomenologica, Kluwer, 1995, Springer, 2010.

Liens externes[modifier | modifier le code]