William Frederick (2e duc de Gloucester et Édimbourg)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
William de Gloucester
Description de l'image 2ndDukeOfGloucester.jpg.

Titre

Duc de Gloucester et Édimbourg

18051834

Prédécesseur William Henry de Grande-Bretagne
Successeur Alfred Ier de Saxe-Cobourg et Gotha
Fonctions militaires
Grade militaire Field-marshal
Conflit Guerres de la Révolution,
Guerres napoléoniennes
Invasion anglo-russe de la Hollande
Biographie
Titulature Duc de Gloucester et Édimbourg
Dynastie Maison de Hanovre
Distinctions Chevalier de la Jarretière
Autres fonctions Membre du Conseil privé du Royaume-Uni
Membre de la Royal Society
Nom de naissance William Frederick
Naissance
Palais Teodoli, Rome
Décès (à 58 ans)
Bagshot Park, Surrey, Londres
Sépulture Chapelle Saint-Georges de Windsor
Père William Henry de Grande-Bretagne
Mère Maria Walpole
Conjoint Marie de Hanovre
Enfants Aucun
Religion Anglicanisme

Description de cette image, également commentée ci-après

Le prince William Frederick ((fr) Guillaume-Frédéric), 2e duc de Gloucester et Édimbourg, est un membre de la famille royale britannique, né le au palais Teodoli de Rome, et mort le à Bagshot Park dans le Surrey. Membre de la Maison de Hanovre, il est l'arrière-petit-fils du roi George II, et le gendre de son successeur, George III du Royaume-Uni.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le prince William de Gloucester naît le 15 janvier 1776 au palais Teodoli de la via del Corso de Rome[1]. Il est le seul fils du prince Guillaume-Henri (1743-1805), 1er duc de Gloucester et Édimbourg, frère cadet de George III, et de sa femme Maria Walpole († 1807), ancienne comtesse Waldegrave[1]. Avant de succéder au titre de duc de son père, il était connu comme le « prince William de Gloucester »[1]

Étudiant au Trinity College, il obtient les titres de maître ès Arts (M.A.) en 1790, puis en 1796 de docteur en Droit (LL.D., Cantab)[1]. Il est élu fellow de la Royal Society en 1797 et chancelier de l'université de Cambridge en 1811[1].

Il entre dans l'armée britannique à l'âge de treize ans, en 1789, et gravit rapidement les échelons. Il est major-général en 1796, lieutenant-général en 1799, général en 1808 et field-marshal en 1816[1]. En 1799, il participe à l'invasion anglo-russe de la Hollande en tant que major-général de l'armée britannique, commandée par le célèbre Frederick d'York.

Le 22 juillet 1816, il épouse sa cousine germaine, la princesse Marie de Hanovre, quatrième fille de George III[1] au palais St. James à Londres. Il se voit alors attribuer le titre d'Altesse Royale par le prince consort et futur George IV via décret en conseil[2]. Mariés tous les deux à 40 ans, ils n'ont pas d'enfants[1].

Il participe peu à la politique britannique, mais se fait tout de même l'avocat de l'abolition de l'esclavage au Parlement et à l'African Institution, dont il est président. Durant la régence (1811-1820), il se rallie à l'opposition et soutient Augustus-Frédéric, duc de Sussex, contre le prince de Galles (le régent et futur George IV). Il soutient l'émancipation catholique, mais vote contre le « Reform Act 1832 ».

Il est connu pour être très collet monté et extrêmement pompeux, attachant une importance mal placée à son appartenance à la famille royale[1]. En dépit de ses titres et distinctions, il est réputé pour son manque d'intelligence[1], surnommé « Silly Billy » (« Billy l'idiot ») par ses contemporains[1] il est une cible privilégiée des caricaturistes[1].

Mort chez lui, le à Bagshot Park dans le Surrey[1], il est inhumé dans la chapelle St.-George de Windsor[1].

Titulature[modifier | modifier le code]

Armoiries[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
Commentaires : Utilisé avant 1805.
Blason Blasonnement :
Écartelé, en I parti: en 1 de gueules aux trois léopards d'or, armés et lampassés d'azur (d'Angleterre) ; en 2 d'or, au lion de gueules, armé et lampassé d'azur, dans un double trescheur fleuronné et contre-fleuronné du second (d'Écosse) ; en II d'azur aux trois fleurs de lis d'or (de France moderne) ; en III d'azur, à la harpe d'or, cordée d'argent (d'Irlande) ; et IV tiercé en pairle renversé, 1, de gueules, à deux léopards d'or (de Brunswick) ; 2, d'or, semé de cœurs de gueules, au lion d'azur, armé et lampassé du deuxième brochant (de Lunebourg) ; 3, de gueules, au cheval cabré d'argent, harnaché d'or (de Westphalie) ; au lambel d'argent à cinq pendants brochant, chargé en cœur d'une fleur de lis d'azure les autres d'une croix de gueules.
Commentaires : Utilisé comme Duc de Gloucester et Édimbourg (de 1805 à 1834).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g h i j k l m et n A. W. Purdue, « Prince William Frederick, second Duke of Gloucester and Edinburgh (1776–1834) », Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press, 2004 ; édition en ligne, mai 2009.
  2. Royal Styles and Titles – 1816 Royal Warrant www.heraldica.org (en)

Liens externes[modifier | modifier le code]