William Didier-Pouget

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
William Didier-Pouget
William Didier-Pouget circa 1907 in his studio, 12 Boulevard de Clichy, Paris.jpg
William Didier-Pouget dans son atelier vers 1907,
carte postale.
Naissance
Décès
Nom de naissance
Charles Henri Ludovic DidierVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Formation
Distinctions

William Didier-Pouget, né à Toulouse le , et mort à Digulleville le , est un peintre paysagiste français.

Il a essentiellement produit des vues du sud-ouest de la France, privilégiant la lumière et la couleur.

Biographie[modifier | modifier le code]

William Didier-Pouget, gravure, 1906, pour l'Album Mariani[1]

Élève d'Amédée Baudit, Louis-Augustin Auguin et de Maxime Lalanne, la carrière de William Didier-Pouget débute en 1886[2],[3] lorsque sa toile L’Étang de Cernay est remarquée au Salon des artistes français[4].

Il a été membre de la Société des artistes français, membre de l'École de Crozant et de la Société des peintres de montagne. Lauréat du concours de l'institut au Troyon, il est officier de l'ordre du Nichan Iftikhar, de l'ordre de la Fierté (Tunisie), et chevalier de la Légion d'honneur en 1901[5],[6],[7],[8].

Il obtient une médaille à l'Exposition universelle de 1900 puis remporte une médaille d'or à l'Exposition universelle de 1913 à Gand[4], en devient membre du jury et est alors classé en hors-concours au Salon des artistes français[7].

Il est enterré à Paris au cimetière de Montmartre (Division 5)[9].

Œuvres dans les collections publiques[modifier | modifier le code]

Autres œuvres[modifier | modifier le code]

Citées par René Édouard-Joseph, voir bibliographie, p. 410

  • Landes de Gascognes, Ambassade de Saint-Pétersbourg, 1890
  • L’Étang d'Azereix au soir, 1893
  • Environs de Lourdes au matin, 1895
  • Derniers rayons, Ville de Paris, 1896
  • Le Plateau à Gers, acquis à l'époque (1930) par le roi Georges Ier de Grèce, 1896
  • Environs de Tarbes, 1900
  • Saint-Bernard-de-Cominges, 1900
  • Vallée de la Dordogne, 1909
  • Bruyères en fleurs au matin, Musée Carnegie, 1912
  • Paysage limousin, propriété de Raymond Poincaré (1930), 1914

Salons[modifier | modifier le code]

  • 1910 : Matinée dans le Limousin, Bruyères en fleurs.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Le Paysagiste Didier-Pouget, notice de Joseph Uzanne, Paris, Eugène Figuière, 1923.
  • René Édouard-Joseph, Dictionnaire biographique des artistes contemporains, tome 1, A-E, Art & Édition, 1930, p. 410-413

Liens externes[modifier | modifier le code]