William Bayliss

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Maddock (homonymie) et Bayliss.

Sir William Maddock Bayliss (2 mai 1860 - 27 août 1924) était un physiologiste anglais[1] et pionnier en endocrinologie[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

William Bayliss en 1918

Il a obtenu son doctorat en physiologie au Wadham College d'Oxford.

Avec Ernest Starling, il a découvert la sécrétine, la première hormone découverte[3] (une hormone peptidique) en 1902, et décrit le péristaltisme de l'intestin[4].

L'effet Bayliss (en), une réponse des cellules musculaires lisses face à un étirement des vaisseaux, laquelle permet d'équilibrer le flux sanguin, fait référence à ses travaux pionniers, publiés en 1904[5].

Il a également été impliqué dans l'affaire du Chien brun (en) (Brown Dog affair), une controverse politique de 1903 à 1910 sur la vivisection au Royaume-Uni. Il a obtenu la condamnation pour diffamation de Stephen Coleridge (en), qui l'accusait d'avoir pratiqué des vivisections[6].

En 1893, Bayliss a épousé Gertrude Ellen Starling, la sœur d'Ernest Starling.

Bayliss a été élu Fellow de la Royal Society en juin 1903[7], puis a reçu la Médaille royale en 1913. Il a été élevé au rang de Knight Bachelor en 1922 pour sa contribution à la médecine[8].

Il est mort à Londres en 1924.

La Bayliss and Starling Society (en) a été fondée en 1979 pour favoriser les rencontres entre scientifiques ayant des intérêts communs de recherche concernant le fonctionnement peptidique.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Bayliss, William Maddock », Who's Who,, vol. 59,‎ , p. 114 (lire en ligne)
  2. Modlin, I M; Kidd, M; Farhadi, J (2000), "Bayliss and Starling and the nascence of endocrinology", Regul. Pept. (25 September 2000) 93 (1–3): 109–23, doi:10.1016/S0167-0115(00)00182-8, PMID 11033058
  3. Hirst, Barry H (2004), "Secretin and the exposition of hormonal control", J. Physiol. (Lond.) (15 October 2004) 560 (Pt 2): 339, doi:10.1113/jphysiol.2004.073056, PMC 1665254, PMID 15308687
  4. Bayliss WM, Starling EH. J Physiol. 1899;24:99–143.
  5. Bayliss WM. On the local reactions of the arterial wall to changes in internal pressure. J Physiol 1904;28:220-231.
  6. Coral Lansbury, The Old Brown Dog: Women, Workers, and Vivisection in Edwardian England, University of Wisconsin Press, 1985, p. 10–12, 126–127.
  7. « Library and Archive Catalogue| publisher Royal Society » (consulté le 11 décembre 2010)
  8. http://vlp.mpiwg-berlin.mpg.de/people/data?id=per47

Liens externes[modifier | modifier le code]