William Bateson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bateson.
William Bateson
Description de cette image, également commentée ci-après
William Bateson
Naissance
Whitby (Angleterre)
Décès (à 64 ans)
Merton (Angleterre)
Nationalité Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Domaines Biologie, Génétique
Institutions Yale, Cambridge
Diplôme St John's College (Cambridge)
Distinctions Médaille Darwin en 1904, médaille royale en 1920

William Bateson est un biologiste britannique, né le 8 août 1861 à Whitby et mort le 8 février 1926 à Merton, Surrey.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils de William Henry Bateson (1812-1881), professeur au St John's College de l'université de Cambridge et sa mère fut une des premières suffragettes anglaises.

William fait ses études à la Rugby School et au St John's College où il obtient son master. Il contribue à la diffusion des travaux de Gregor Mendel (1822-1884) dans le monde anglo-saxon. Il rencontre l’opposition du zoologiste Walter Frank Raphael Weldon (1860-1906), son ancien professeur, et du mathématicien Karl Pearson (1857-1936), qui avaient développé la biométrie. Bateson se marie en 1896 avec Beatrice Durham, union dont naîtront trois fils: Martin, John et l’anthropologue Gregory.

Bateson est le premier à suggérer le terme de génétique pour décrire l’étude de l’hérédité et la science de la variation dans une lettre à Alan Sedgwick datée du 18 avril 1905 (et non à Adam Sedgwick (1785-1873) qui fut professeur de Charles Darwin). Il utilisera publiquement ce terme lors d’une conférence internationale de 1906. Trois ans plus tard, Wilhelm Johannsen (1857-1927) utilise le terme de gène. Traducteur de Mendel en anglais, on lui doit également d'avoir donné un nom aux facteurs mendéliens : allélomorphes et d'avoir conçu les termes : homozygote et hétérozygote, ainsi que celui d'épistasie.

En 1907, il enseigne à Yale, puis à Cambridge en 1908-1909. De 1910 à 1929, il dirige l’Institut John Innes Horticultural à Merton Park dans le Surrey. Il reçoit un doctorat honoris causa de l’université de Sheffield. Il devient membre de la Royal Society en 1894 et reçoit la Médaille Darwin en 1904 et la médaille royale en 1920. Bateson est membre de nombreuses sociétés savantes britanniques et étrangères.

Avec Reginald Punnett (1875-1967), il redécouvre la liaison génétique (genetic linkage en anglais) et fonde le Journal of Genetics en 1910.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Sources[modifier | modifier le code]

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « William Bateson » (voir la liste des auteurs).
  • Allen G. Debus (dir.) (1968). World Who’s Who in Science. A Biographical Dictionary of Notable Scientists from Antiquity to the Present. Marquis-Who’s Who (Chicago) : xvi + 1855 p.
  • Jean-Jacques Wittezaele et Teresa Garcia, À la recherche de l'école de Palo-Alto, 1992, Le Seuil, Paris

Liens externes[modifier | modifier le code]