Willem van Genk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Willem Van Genk)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Willem Van Genk
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 78 ans)
La HayeVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Lieux de travail
Mouvement

Willem van Genk est un peintre et sculpteur néerlandais, né le à Voorburg et mort le à La Haye[1]. Il s'inscrit dans la mouvance de l'art brut.

Biographie[modifier | modifier le code]

Willem van Genk perd sa mère à l’âge de cinq ans et connaît des problèmes de santé, souffrant notamment d'un déficit de concentration : il est plus enclin à dessiner qu'à étudier. Son père, un employé de bureau qui le bat régulièrement, l'inscrit dans une école technique. Willem la fréquente pendant deux ans, mais il finit par être placé dans un atelier pour handicapés mentaux. Il devient alors méfiant et angoissé. À la suite de perquisitions de la Gestapo au domicile familial, cet artiste développera une fascination secrète pour le pouvoir, allant de pair avec son horreur du fascisme.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Willem van Genk est célèbre pour ses vues minutieuses de villes aux architectures élaborées, à partir d'une technique qui met en œuvre le dessin, la peinture, le découpage et le collage. Il se consacre également à l'élaboration de maquettes d'autobus composées de matériaux hétéroclites.

Son talent découvert, ses œuvres ont fait l'objet d'une exposition à la Collection de l'art brut de Lausanne (en 1986), où il est présenté depuis en permanence. Certaines de ses œuvres sont également présentées au LaM de Villeneuve-d'Ascq.

Articles[modifier | modifier le code]

Entretien avec Willem van Genk par Nico van der Endt, Les Fascicules de l'art brut, fascicule no 14, Lausanne, 1986.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]