Willem Bastiaan Tholen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Willem Bastiaan Tholen
Willem Bastiaan Tholen zelfportret 1914.jpg
Autoportrait (1914)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 71 ans)
La HayeVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Académie royale des beaux-arts d'Amsterdam
Polytechnical School in Delft (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Conjointe
Lita de Ranitz (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Membre de
Mouvement
Impressionnisme d'Amsterdam (en), École de la HayeVoir et modifier les données sur Wikidata
Maîtres
Genre artistique
Œuvres principales
Visserspink op het strand (d), Zeegezicht met vissersschuiten (d), Landingsplaats (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Willem Bastiaan Tholen (Amsterdam, 13 février 1860 - La Haye, 5 décembre 1931) est un peintre, dessinateur et graveur néerlandais proche de l'école de La Haye, puis associé au mouvement impressionniste d'Amsterdam.

Biographie[modifier | modifier le code]

Alors qu'il a cinq ans, la famille de Tholen déménage à Kampen. Là, il se lie d'amitié avec le jeune Jan Voerman et ils entrent ensemble à l'académie d'Amsterdam en 1876. Tholen obtient son certificat d'aptitude au bout d'un an. Il s'inscrit à son tour à l'école polytechnique de Delft où il suit des cours de dessin pendant deux ans. Après avoir terminé ses études en 1878 avec un certificat d'enseignement secondaire, il va travailler comme professeur de dessin à l'école secondaire du soir à Gouda.

Il passe trois mois à Bruxelles dans l'atelier de Paul Gabriël, qui le forme à la peinture. Dans les années suivantes, ils travaillent ensemble en plein air pendant plusieurs étés près de Kampen et de Giethoorn. Il enseigne le dessin à Gouda (1878-1879) et à Kampen (1880-1885) pour subvenir à ses besoins. Après 1885, il se consacre entièrement à son propre travail.

En 1885, Willem Witsen invite Tholen à visiter la maison de campagne de sa famille, située près de Baarn, où leurs contemporains, George Hendrik Breitner et Anton Mauve sont fréquemment invités. À partir de 1887, il réside à La Haye, où il se lie d'amitié avec d'autres peintres de l'école de La Haye. Il prend une part active à la vie artistique de la ville et devient membre du Pulchri Studio .

Marié avec Caba Muller (1843-1918), il habite, à partir de 1890, la Kanaalvilla où vit aussi la famille de Bram Arntzenius avec ses six enfants. Tholen peint souvent les sœurs Arntzenius, par exemple en train de lire[1].

Tholen établit sa réputation avec ses paysages de campagne autour de Kampen et ses vues sur les bois près de Baarn. Il peint des vues de La Haye, des bois de Scheveningen et une série d'intérieurs dans lesquels une fenêtre donne généralement une vue extérieure: un jardin, une rue éclairée par la lumière du soleil ou les toits rythmés d'une ville. Possesseur d'un bateau, baptisé l'Eudia[2], il peint les bateaux de pêche sur la plage de Scheveningen, mais contrairement à Jacob Maris (qu'il admire beaucoup), Tholen n'utilise pas la mer désolée comme toile de fond, mais plutôt le village animé. Il évoque souvent le tumulte de la ville, décrivant des sujets tels que les chantiers de construction, les abattoirs, les tailleurs de pierre, et les carrières de sable et les chalands sur le canal entre La Haye et Scheveningen.

Il forme des disciples comme Paul Arntzenius et Cornelis Vreedenburgh.

Peintures[modifier | modifier le code]

Expositions[modifier | modifier le code]

  • Du 21 septembre au 15 décembre 2019, la première exposition en France de ses œuvres est présentée à la Fondation Custodia[3].

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Willem Bastiaan Tholen, un impressionniste néerlandais », sur fondationcustodia.fr, (consulté le 6 novembre 2019)
  2. «Il fera beau !» (en grec ancien).
  3. Exposition Tholen sur le site Fondationcustodia.fr.