Willem Anne Lestevenon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Willem Anne Lestevenon van Berkenrode, né le 14 octobre 1750 à Paris et probablement décédé à La Ferté-Gaucher le 4 octobre 1830[1], est un homme politique néerlandais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu d'une famille de régents d'Amsterdam, Willem Anne Lestevenon naît en 1750 à Paris, où son père, Mattheus Lestevenon, est ambassadeur des Provinces-Unies près du roi de France. En 1760, il est envoyé à Leyde étudier le droit. À sa sortie, en 1768, il devient bailli de la ville et de la baronnie de Bréda. Dix ans plus tard, il s'installe à Haarlem et rentre au vroedschap de la ville. Échevin, il est envoyé aux États de Hollande en 1783 puis aux États généraux des Provinces-Unies l'année suivante.

En 1784, les États le désigne ambassadeur à Bruxelles près de Marie-Christine de Habsbourg-Lorraine, gouvernante des Pays-Bas autrichiens. Il est un ardent partisan des patriotes bataves, ce qui conduit Guillaume V d'Orange à le limoger. Il reste toutefois à la tête des patriotes de Haarlem, où il devient marguillier.

Lorsque la Révolution batave éclate et que Guillaume V fuit en Angleterre le 19 janvier 1795, Lestevenon renverse la municipalité de la ville pour remplacer les orangistes par des patriotes. Lui-même est envoyé comme représentant aux États généraux. Considéré comme l'un des diplomates les plus habiles de son pays, il fait partie des représentants bataves chargé de négocier avec la France le Traité de La Haye, signé le 16 mai.

Le 27 janvier 1796, il est élu député de Haarlem à la première assemblée nationale batave et siège à la commission des Relations extérieures. Le 18 juin, il est envoyé à Paris représenter la République batave dans les négociations avec les princes allemands, l'empereur François II et la France, avec Jan David Pasteur. Il est mêlé à un scandale sexuel au milieu de l'année 1797 et démissionne de toutes ses fonctions.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Un pierre tombale du cimetière indique la date de 1830. Cependant, le Nieuw Nederlandsch biografisch woordenboek, reprenant l'historien Johan E. Elias, indique que Lestevenon serait probablement mort en 1803, tandis que plusieurs sources, comme la base de données politiques de l'université de Leyde, indiquent un décès à Paris en 1816.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (nl) P.J. Blok et P.C. Molhuysen, Nieuw Nederlandsch biografisch woordenboek, vol. 9, Leyde, A.W. Sijthoff,‎ 1933 (lire en ligne), p. 600-601
  • (en) Simon Schama, Patriots and Liberators : Revolution in the Netherlands 1780 - 1830, New York, Collins,‎ 1977, 745 p. (ISBN 0-00-216701-8)

Liens externes[modifier | modifier le code]