Will Argunas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Will Argunas
Description de cette image, également commentée ci-après
Will Argunas
Nom de naissance Arnaud Guillois
Naissance (46 ans)
Lille, France
Nationalité français
Profession
Autres activités
Formation
École d'arts appliqués de Poitiers

Will Argunas, de son vrai nom Arnaud Guillois, né le à Lille, est un auteur de bande dessinée français et illustrateur.

Biographie[modifier | modifier le code]

Will Argunas a suivi les cours de l'École d'arts appliqués de Poitiers, dont il sort diplômé en 1993 de la section illustration/dessin publicitaire.

Après son service militaire, il arrive à Paris en 1995. Il démarche les éditeurs avec divers projets de bande dessinée. Devenu roughman de catalogue en 1997, il rejoint l'agence de Carole Lambert et Caroline Maréchal et participe en tant que directeur artistique au film Dr Kill & Mr Chance, le 1er RealityToon de Jean-Yves Chalangeas et Fabrice Mathieu[1]. Le contrat avec Carole Lambert dure dix ans. Il met en couleur les roughs et les storyboards de film publicitaires de Dominique Gelli.

Il publie un premier album quasi-monochrome, Bleu(s), édité chez Triskel[Quand ?]. Entre 2004 et 2006, il publie la trilogie L'Irlandais[2], aux éditions Carabas.

En 2007, il publie Missing[3], un polar poisseux aux éditions KSTЯ. Suivent Black Jake (2009) et Bloody September[4] (2010), chez le même éditeur.

En 2011, il publie L'Homme squelette[5], une adaptation du roman Américain de Tony Hillerman, pour la collection Rivages/Casterman/Noir et publie également une adaptation de la vie du bluesman Américain Memphis Slim, aux éditions BdJazz.

Il auto-édite l'artbook Pure Fucking People en 2010 recueil d'illustrations noir et blanc sur les foules de concert de métal, notamment celles du Festival Hellfest (Clisson) et qui donne lieu à la Pure Fucking Expo[6].

Suivent Pure Fucking People 2 (2011), Pure Fucking People 3 (2012) et Pure Fucking People 4 (2013).

Il débute en 2010 une collaboration avec la salle de concert L'Astrolabe (salle de spectacle) à Orléans), autour de réalisations de sérigraphies de concert. Il réalise également une bande dessinée pour les trois programmes trimestriels de cette salle, entre 2010 et 2011.

Il touche aborde l'illustration jeunesse, avec Pas de vacances pour le fantôme, illustration d'un roman de Chantal Cahour, paru aux éditions CPE, en 2008. Il publie Loup y es-tu ?, une adaptation de la comptine, en 2009, chez le même éditeur.

En 2012 il publie In The Name Of dans le label KSTR chez Casterman.

En 2013 il publie Uriel Samuel Andrew dans la collection Ecritures chez Casterman.

En 2014 il publie Joan Baez aux éditions BDMUSIC, un livre/cd sur la chanteuse folk.

En 2014 les éditions Des Ronds dans l'O réédite Bleu(s), son premier album.

En 2015 il auto-édite Pure Fucking Roller Derby, un artbook de 64 pages en noir et blanc sur ce sport essentiellement féminin venu des USA. Après une immersion de 8 mois dans ce sport.

En 2016 il auto-édite Pure Fucking Movies, un artbook de 112 pages en noir et blanc sur le cinoche Américain.

En 2018 il auto-édite Legnds Never Die, un artbook noir et blanc de 72 pages . Un hommage posthume à 32 icônes du Rock.

Entre 2016 et 2017 il participe à la revue AAARG! sur des scénarii de Moutch. Il participe également à la revue Distorsion, et Le Cinéma Français c'est d'la merde 1 et 2.

Albums et séries[modifier | modifier le code]

  • Bleu(s), éditions Triskel, signé Arnaud Guillois
  • L'Irlandais (trilogie), Éditions Carabas, signé Arnaud Guillois
  • Missing, Casterman
  • Black Jake, Casterman
  • Bloody September, Casterman
  • L'Homme squelette, Rivages/Casterman/Noir
  • Memphis Slim
  • Pure Fucking People
  • In the name of…, Casterman, 2012

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]