Wilhelm Schmidt (ethnologue)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Wilhelm Schmidt.

Wilhelm Schmidt, né le à Hoerde (Dortmund) et mort le à Fribourg, est un prêtre allemand, missionnaire de la Société du Verbe-Divin, linguiste, ethnologue et historien des religions.

Biographie[modifier | modifier le code]

Alors qu'il est professeur à l'université de Fribourg (Suisse), il y fonde la revue Anthropos en 1906, toujours publiée. Il a été un grand pourfendeur de la psychanalyse au nom de l'Église catholique à cause de son pansexualisme et de l'attaque à la famille chrétienne que l'œuvre de Sigmund Freud recelait selon lui.

Il est surtout célèbre pour avoir entrepris d'immenses et savantes recherches ethnologiques et anthropologiques mettant en valeur un monothéisme primitif à l'origine de l'humanité ,précédant sa dégradation postérieure en polythéismes.

Ce monothéisme primitif serait pour lui en relation avec une révélation primitive du Dieu unique à l'humanité par-delà Eve et Adam.

Il fut le principal acteur avec Mgr Le Roy d'une ethnologie catholique réagissant et contestant une histoire des religions laîque et et d'une ethnologie positiviste et évolutionniste.

Ses travaux sont aujourd'hui considérés comme dépassés par la science des religions


Quelques publications[modifier | modifier le code]

  • Die Sprachlaute und ihre Darstellung in einem allgemeinen linguistischen Alphabet, 1907. (copie en ligne)
  • Der Ursprung der Gottesidee. Eine historisch-kritische und positive Studie 1912–1955
  • Die Sprachfamilien und Sprachkreise der Erde, 1926
  • Handbuch der vergleichenden Religionsgeschichte, zum Gebrauch für Vorlesungen an Universitäten, Seminaren usw. und zum Selbststudium, 1930
  • Handbuch der Methode der kulturhistorischen Ethnologie, 1937
  • Das Eigentum auf den ältesten Stufen der Menschheit, 1937–1942
  • Rassen und Völker in Vorgeschichte und Geschichte des Abendlandes, 1946
  • Das Mutterrecht, 1955

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) F. Bornemann, « Urreligion und Uroffenbarung bei P.W. Schmidt », in Anthropos, 1979, vol. 74, n° 1-2, p. 6-10
  • (de) Walter Gronemann, « Schmidt, Wilhelm », in Hans Bohrmann (dir.), Biographien bedeutender Dortmunder. Menschen in, aus und für Dortmund, Dortmund, Ruhfus, 1994, p. 131 et suiv.
  • (de) Joseph Henninger, « P. Wilhelm Schmidt S. V. D. : 1868-1954, eine biographische Skizze », in Anthropos, 1956, n° 51, p. 20-60
  • (en) Ernest Brandewie, When giants walked the earth : the life and times of Wilhelm Schmidt, SVD, Fribourg (Suisse), 357 p. (ISBN 3-7278-0712-1)
  • (en) H. Zimon, « Wilhelm Schmidt's Theory of Primitive Monotheism and its Critique within the Vienna School of Ethnology », in Anthropos, 1986, vol. 81, n° 1-3, p. 243-260
  • (fr) Patrick de Laubier, « Sociologie de la religion : E. Durkheim, M. Weber, W. Schmidt », in Revue thomiste, 1993, vol. 93, n° 1, p. 66-85
  • (fr) Patrick de Laubier, « Wilhelm Schmidt, pionnier de la sociologie des religions », in Revue suisse de sociologie (Zurich), vol. 20, 1994, n° 1, p. 257-262
  • (it) Franco Demarchi (dir.), Wilhelm Schmidt un etnologo sempre attuale, EDB Centro editoriale Dehoniano, Bologne, 1989, 251 p. (ISBN 88-10-40364-9)
  • (de) Peter Rohrbacher, Pater Wilhelm Schmidt im Schweizer Exil: Interaktionen mit Wehrmachtsdeserteuren und Nachrichtendiensten, 1943–1945 in: Paideuma. Mitteilungen zur Kulturkunde 62, 203–221

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]