Wilhelm Busch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Busch.
image illustrant un auteur <adj> de bande dessinée
Cet article est une ébauche concernant un auteur de bande dessinée.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Wilhelm Busch
Wilhelm Busch, Portrait by Franz von Lenbach.jpg

Portrait peint par Franz von Lenbach vers 1875.

Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 75 ans)
Mechtshausen (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Activités
Lieux de travail

Heinrich Christian Wilhelm Busch, né le à Wiedensahl dans le Royaume de Hanovre et mort à Mechtshausen le dans l'Empire allemand est un humoriste, dessinateur, peintre et poète allemand


Biographie[modifier | modifier le code]

Wilhelm Busch a passé toute sa vie en Basse-Saxe. Il étudie la peinture pendant un an à Anvers puis à Munich, mais ne trouve pas sa voie chez les académiciens régnant de son époque. Dès 1859, il dessine pour les "Feuilles volantes" éditées par Braun et Schneider. Son histoire Max und Moritz (1865), extrêmement populaire en Allemagne puis dans toute l'Europe dans le dernier tiers du XIXe siècle, a inspiré nombre d'auteurs de bande dessinée et d'illustrateurs[1], dont Rudolph Dirks, créateur en 1897 du comic strip The Katzenjammer Kids (en France, Pim Pam Poum). De 1865 à 1884, Busch publie une dizaine de titres. Son œuvre est une chronique très vivante de l'Allemagne bourgeoise de la deuxième moitié du XIXe siècle. Sa maison de naissance de Wiedensahl est aujourd'hui un musée sur sa vie et son œuvre.

Hans Huckebein, der Unglücksrabe.

Œuvres publiées[modifier | modifier le code]

Dessins de Wilhelm Busch sur un jeu de cartes
  1. Frühwerk (1859-1869), XVI-1818 p.
  2. Reifezeit (1868-1877), VIII-1729 p.
  3. Spätwerk (1878-1894), VIII-1889 p.

Édition française[modifier | modifier le code]

  • Max et Maurice : ou les sept mauvais tours de deux petits garçons (trad. André Thérive), Paris : Flammarion, 1952 (ISBN 2-211-05096-4).
  • Max et Moritz (adapt. Cavanna), Paris : L'École des loisirs, coll. « Renard poche », 1978 (ISBN 2-211-05096-4). Rééditions coll. « Lutin poche », 1980 (ISBN 2-211-07188-0) puis « Mouche », 2004 (ISBN 2-211-07805-2).
  • Wilhelm Busch. Histoires dessinées (préf. et trad. Sylvia Gourdet et Caroline Kruse), Pierre Horay, 1980.
  • Oiseau de malheur ! ou Les tours pendables de Jeannot-Corbeau (illustrations de Jonas Lauströer, trad. Heinz Huckebein, adaptation de Géraldine Elschner), Paris : Minedition, 2010.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Kunzle (1992), p. 92.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :