Wilhelm Amberg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Wilhelm Amberg
Bildnis Wilhelm Amberg.jpg
G. K. L. Richter: Portrait de Wilhelm Amberg, vers 1883.
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 77 ans)
BerlinVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Lieux de travail
Wilhelm Amberg: Vorlesung aus Goethes « Werther » , 1870.

Wilhelm August Lebrecht Amberg (né le à Berlin, mort le ibid.) est un peintre allemand de scènes de genre.

Vie et œuvre[modifier | modifier le code]

Wilhelm Amberg étudie à lAcadémie des arts de Berlin avec Wilhelm Herbig. De 1839 à 1842 il travaille dans l'atelier de Carl Joseph Begas, puis un an chez Léon Cogniet à Paris. Il voyange en Italie, visite Rome, Venise et Naples, et finalement s'installe en 1847 à Berlin.

Amberg se consacre presque exclusivement à la peinture de genre, avec des thèmes gais ou graves. Ses sujets sont toujours plaisants et correspondent au goût de l'époque. Ses travaux sont volontiers reproduits dans des périodiques comme Die Gartenlaube ou „Über Land und Meer“. À l'exception d'une œuvre de jeunesse à sujet religieux pour l'église Sainte-Gertrude de Berlin (de) et quelques peintures de paysages, Amberg se consacre uniquement à des thèmes narratifs. Ses tableaux se distinguent pas leur tonalité harmonieuse, la force de leurs sentiments et leur sens poétique.

On remarque, parmi les peintures à thème grave, notamment Trost in Tönen et Der Witwe Trost, et parmi celles à tonalité gaie Die Liebespost, Die rauchende Zofe, Naschkätzchen et Vorlesung aus Goethes « Werther », cette dernière est une des œuvres principales de la collection de la Nationalgalerie de Berlin de l'année 1870. Un tableau légèrement sentimental, intitulé Der Abschied, date de 1897 et a été exposé l'année suivante à la Große Berliner Kunstausstellung, la grande exposition d'art de Berlin.

Wilhelm Amberg a reçu de nombreuses distinctions. Il est à partir de 1886 membre du sénat de l'Académie des arts de Berlin.

Références[modifier | modifier le code]

  • Irmgard Wirth, Berliner Malerei im 19. Jahrhundert. Siedler Verlag, Berlin 1990, (ISBN 3-572-10011-9), p. 433.
  • Eberhard Ruhmer, « Amberg, Wilhelm August Lebrecht », dans Neue Deutsche Biographie vol. I (1953), p. 241 [lire en ligne].

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]