Wildlife Conservation Society

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Wildlife Conservation Society
Wildlife cs logo15.png
Histoire
Fondation
Cadre
Type
Forme juridique
Siège
Pays
Organisation
Chiffre d'affaires
251 424 012 dollars américains (), 278 649 802 dollars américains (), 263 863 758 dollars américains (), 255 583 692 dollars américains ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Identifiants
IRS

La WCS ou Wildlife Conservation Society (en français, La Société pour la Conservation de la Vie sauvage), est une organisation non gouvernementale (ONG) américaine dont l'objectif est la préservation de la nature (zones de la flore et de la faune) dans le monde et particulièrement en Afrique.

Cette organisation est basée à New York au parc zoologique du Bronx. Elle gère également trois autres zoos new yorkais (celui de Central Park, celui du Queens et celui de Prospect Park), ainsi que l'aquarium de New York.

Sur son site web, la WCS définit sa mission par la phrase suivante : « Les humains aspirent à se relier à la faune, et la société de conservation de la faune fournit ce raccordement d'une manière significative. » -- David Schiff

Les méthodes d'action de la WCS sont aussi bien fondées sur les recherches scientifiques que sur la réalisation de programmes de préservation. La plupart de ses programmes sur le terrain s’engagent sur un site à long terme. Bien que la plupart des actions de la WCS soient centrées sur l'Afrique, elle s'occupe également de la conservation de l'Asie, de l'Amérique latine, de l'Amérique du Nord et des zones maritimes.

La WCS publie également un magazine, le Wildlife Conservation. C'est un bimestriel qui traite des sujets défendus par la WCS.

Controverses[modifier | modifier le code]

La WCS a été mise en cause, aux côtés notamment de la WWF, pour ses pratiques dites de colonialisme vert dans le bassin du Congo. Elle est accusée notamment par l'association Survival de financer des garde-chasses effectuant des actes d'intimidation et des violences sur les peuples autochtones de la région, les pygmées Baka[1],[2],[3].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « US government stops funding to WWF, WCS and other conservation organisations because of human rights abuses | REDD-Monitor », sur redd-monitor.org (consulté le )
  2. (en) « Survival International's report warns of abuses against indigenous communities in the Congo », sur Nonprofit, (consulté le )
  3. (en) Survival International et Survival International, « Conservation giants implicated in public health crises among "Pygmies" », sur www.survivalinternational.org (consulté le )