Wilaya d'Alger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

36° 42′ 00″ N 3° 13′ 00″ E / 36.7, 3.21667

Wilaya d'Alger (16)
Découpage administratif de la wilaya d'Alger
Découpage administratif de la wilaya d'Alger
Localisation de la Wilaya d'Alger
Localisation de la Wilaya d'Alger
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Chef-lieu Alger
Daïras 13
Communes 57
Président d'APW Bennour Karim (FLN)
2012-2017
Wali Abdelkader Zoukh[1]
Code wilaya 16
Wilaya depuis 1962
Budget 25 milliards de DA
Démographie
Population 2 988 145 hab. (2008)
Densité 2 511 hab./km2
Rang 1e
Géographie
Superficie 119 000 ha = 1 190 km2
Rang 48e
Liens
Site web http://www.wilaya-alger.dz/

La wilaya d'Alger (prononcé [al.ɣɛr] Prononciation du titre dans sa version originale Écouter), (en arabe: ولاية الجزائر / en berbère: Ledzayer / en tifinagh: Algiers in Tifinagh.svg ou ⵍⴻⴷⵣⴰⵢⴻⵔ[2]), est une subdivision administrative algérienne, issue de l'ancien département français d'Alger. Son chef-lieu (préfecture) est Alger.

La wilaya d'Alger est la plus peuplée d'Algérie avec 2 988 145 habitants[3]. Sa superficie est de 1 190 km2, soit la plus petite wilaya algérienne.

Sommaire

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La wilaya d'Alger est située dans l'Algérois au Nord de l'Algérie, elle est délimitée :

Wilayas limitrophes de la wilaya d'Alger[4]
Tipaza (Douaouda) Méditerranée Boumerdès (Boudouaou El Bahri)
Tipaza (Koléa) wilaya d'Alger[4] Boumerdès (Boudouaou, Ouled Hedadj)
Blida (Ben Khellil, Boufarik) Blida (Chebli, Bougara, Ouled Slama, Larbâa, Meftah) Boumerdès (Khemis El Khechna, Hammadi)

Géologie[modifier | modifier le code]

La topographie de la côte algéroise est caractérisée par la succession à partir du rivage actuel et jusqu'à une altitude de plus de 300 mètres, d'une série de gradins, disposés les uns au-dessus des autres comme les marches d'un escalier.

Ces marches interrompent brusquement la continuité des pentes, en général très rapides, qui bordent le littoral algérois.

Cette constatation de cette disposition apparaît en explorant la côte Algérienne de l'ouest vers l'est à partir des environs des Andalouses et d'Arzew à Oran à l'ouest, à Ténès, à Cherchell, à Bou Ismaïl, à Bouzaréah d'Alger, à Thénia au centre de la côte Algérienne, à Jijel, à Skikda et à Annaba à l'est[5].

De ce fait, l'étude géologique de la région algéroise, peu étendue en surface et formant un rocher qui s'avance dans la mer, révèle qu'en arrière il est recouvert par un cordon de dunes au-delà duquel on retrouve les terrains sédimentaires[6] de la série tertiaire[7].

Dans une esquisse géologique et topographique du littoral d'Alger datant de 1911, il apparaît que ce littoral comprend essentiellement toute la région basse qui borde sur plus de 100 kilomètres le pied de l'Atlas, depuis le massif de Sidi Féredj au Nord de Thénia des Béni Aïcha, jusqu'au Mont Chénoua à l'Ouest de Tipaza[8].

Climat[modifier | modifier le code]

La wilaya d'Alger possède un climat subtropical. Située dans le Tell, dans le Nord de l'Algérie, cette wilaya possède un climat méditerranéen où les étés sont chauds et secs et les hivers sont doux et pluvieux et parfois enneigés.

Données climatiques à Alger (climat méditerranéen)
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 5,9 6,4 7 9 12 15,6 18,5 19,1 17,1 13,7 9,6 7 11,7
Température moyenne (°C) 11,3 11,9 12,8 14,7 17,7 21,3 24,6 25,2 23,2 19,4 15,2 12,1 17,4
Température maximale moyenne (°C) 16,5 17,3 18,5 20,4 23,5 27 30,6 31,2 29,2 25,1 20,7 17,2 23,1
Précipitations (mm) 80 81,8 73,4 61,1 39,9 16,7 4,6 7,4 34,2 76 96,4 115,2 686,6
Nombre de jours avec précipitations 11,4 10,6 9,7 9,1 7,3 2,5 1,5 2,5 5,3 8,6 11,1 12,1 91,7
Source : NOAA [9]


Article détaillé : Climat de l'Algérie.

Précipitations[modifier | modifier le code]

La wilaya d'Alger reçoit en moyenne des quantités annuelles de précipitations variant entre 400 mm et 1 200 mm.

Elle est de ce fait plus arrosée que le reste du pays[10].

Pluie[modifier | modifier le code]

Flocons de grêle.

Les observations pluviométriques faites dans la wilaya d'Alger et aux environs ont été assez nombreuses[11].

D'anciennes séries d'observations ont commencé pour la première fois en 1843 puis en 1884[12].

Grêle[modifier | modifier le code]

La grêle peut s'abattre en accompagnement de violentes averses sur la wilaya d'Alger, ainsi qu'une éventuelle chute de neige qui s'étale sur les hauteurs. Cette grêle, qui peut atteindre le dimensionnement des pierres, se voit vite fondre. Après la fonte de cette grêle, seules quelques traces subsistent çà et là, sur les pare-brises et les toits de voitures ou dans les recoins des champs[13].

Neige[modifier | modifier le code]

Chute de neige en ville.

Lorsque la neige recouvre en hiver la wilaya d'Alger, ce sont les zones élevées de Bouchaoui, Bouzaréah, Chéraga, Ben Aknoun, Bir Mourad Raïs et Douéra qui sont les plus marquées. L'épaisseur de la neige atteint alors à certains endroits, près de 10 cm[14].

Ce sont ainsi les hauteurs dans la wilaya d'Alger qui connaissent des chutes de neige, où l’épaisseur de la neige peut atteindre plusieurs centimètres couvrant les sites élevés d’un épais manteau blanc[15]. Les axes routiers reliant la wilaya d'Alger aux autres régions du pays sont fréquemment bloqués lors de la chute de la neige hivernale[16].

Les communes de la wilaya d'Alger doivent être équipées pour faire face aux épisodiques chutes de neige, car ce sont de grands embouteillages qui sont causés en pleines heures de pointe routière au niveau de plusieurs axes routiers importants[17].

Température[modifier | modifier le code]

Dans la wilaya côtière d'Alger, les températures hivernales varient entre °C et 15 °C. Elles grimpent à 25 °C au mois de mai pour atteindre une moyenne de 28 °C à 30 °C en juillet et août.

Lors des précipitations de neige, la température peut descendre à moins de °C[18].

Vent[modifier | modifier le code]

La wilaya d'Alger présente des vitesses moyennes annuelles du vent estimées à une altitude de 10 mètres entre 1 m/s et 6 m/s.

Cette wilaya côtière se situe en Algérie entre la 2e classe du vent dans la Mitidja et la 3e classe dans la Kabylie[19].

Histoire[modifier | modifier le code]

Période ottomane[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Beyliks de la Régence d'Alger.

Le territoire de la région d'Alger a toujours compris la riche région agricole de la mitidja qui fournissait au port de la ville toutes ses richesses.

La première délimitation administrative moderne d'Alger date de l'ère ottomane sous la régence d'Alger. C'est Hassan Pacha qui, pour mieux gérer les provinces, décide de créer les beyliks du Titteri au centre (en 1548), de Mazouna à l'ouest (en 1565) et celui de Constantine à l'est (en 1567).

La province d'Alger, que l'on nommait aussi Dar Es-Soltane (domaine de la couronne), et qui relevait directement du dey, était administrée par un agha et par quatre caïds turcs. Elle regroupait un territoire comprenant les villes d'Alger, Blida, Koléa, Cherchell et Dellys.

Administration française[modifier | modifier le code]

Le , fut créé le département d'Alger, jusque-là simple région de la province française d'Algérie. Le département, d'une superficie de 54 861 km2, compte alors six sous-préfectures : Aumale (Sour El-Ghozlane), Blida, Miliana, Orléanville (Chlef) et Tizi Ouzou.

Le , un nouveau découpage administratif de l'Algérie porte à douze le nombre de départements. Le département d'Alger ne comprend plus que deux sous-préfectures: Blida et Maison-Blanche (Dar El Beïda) et compte soixante-sept communes pour une superficie de 3 393 km2

Après l'indépendance[modifier | modifier le code]

En Juin 1974, lors de la création des wilayas de Blida et de Bouira, la wilaya d'Alger ne compte plus que trente-trois communes.

Le , la création des wilayas de Boumerdès et de Tipaza réduit à nouveau le territoire de la wilaya d'Alger.

En 1994, la wilaya passe de trente-trois à trente-huit communes en récupérant les communes de Rouiba, Reghaïa, H'raoua, Aïn Taya et El Marsa qui ont été détachées de la wilaya de Boumerdès créée dix ans plutôt.

Article détaillé : Gouvernorat du Grand-Alger.

Le , la création du gouvernorat du Grand-Alger remplace la wilaya d'Alger avec à sa tête un ministre-gouverneur qui sera Cherif Rahmani. Alors que la wilaya comptait trente-huit communes, le gouvernorat passe à cinquante-sept communes en intégrant dix-neuf communes qui dépendaient des wilayas de Tipaza et Blida. Les communes absorbées sont : Aïn Benian, Cheraga, Ouled Fayet, Hammamet, Saoula, Mahelma, Rahmania, Souidania, Staoueli, Zeralda, Baba Hassen, Douera, El Achour, Draria, Khraïssia, Birtouta, Ouled Chebel, Tessala El Merdja, Sidi Moussa.

En 2000, le gouvernorat du Grand d'Alger est dissous pour cause d'inconstitutionnalité de la nouvelle structure. Alger redevient une wilaya tout en gardant son nouveau territoire de cinquante-sept communes.

Organisation de la wilaya[modifier | modifier le code]

La wilaya d'Alger est composée de treize daïras (circonscriptions administratives), chacune comprenant plusieurs communes, pour un total de cinquante-sept communes.

Walis[modifier | modifier le code]

Le poste de wali d'Alger a été occupé par plusieurs personnalités politiques nationales depuis l'indépendance en 1962[20].

Walis dans cette wilaya.
Directeur Début Fin Wilaya de Naissance
01 Amar Mohammedi [21] [22] Wilaya d'Alger
02 Nadir Kassab [22] [23] Wilaya d'Alger
03 Ahmed Hamiani [24] [25] Wilaya de Mostaganem
04 Rabah Bouaziz [26] Wilaya de Tizi Ouzou
05 M'hamed Hadj Yala [27] [28] Wilaya de Tizi Ouzou
06 Slimane Hoffman 18 août 1970[28] 17 janvier 1975[29] Wilaya de Naâma
07 Abderrezak Bouhara 17 janvier 1975 31 mars 1978 Wilaya de Skikda
08 Dahou Ould Kablia 31 mars 1978 26 janvier 1980 Tanger (Maroc)
09 َAhmed El Ghazi 26 janvier 1980 30 janvier 1984 Wilaya de M'Sila
10 Chaâbane Aït Abderrahim 30 janvier 1984 7 mai 1986 Wilaya de Tiaret
11 Hachemi Djiar 20 septembre 1987 29 juillet 1990[30] Wilaya de Batna
12 Mohamed Ouahcène Oussedik 29 juillet 1990[31] 21 août 1991[32] Wilaya de Tizi Ouzou
13 Abderrahmane Méziane Chérif 21 août 1991 1996 Wilaya de Sétif
14 Cherif Rahmani 1996 22 août 1999[33] Wilaya de Djelfa
15 Abdelmalek Nourani 22 août 1999[34] 17 août 2004[35] Wilaya de Batna
16 Mohamed Kébir Addou [36] [37] Wilaya de Tlemcen
17 Abdelkader Zoukh [38] 2015 (en cours) Wilaya de Ouargla

Daïras[modifier | modifier le code]

La wilaya d'Alger compte 13 daïras

Les 13 daïras de la wilaya d'Alger.
Article détaillé : Daïras de la wilaya d'Alger.

Communes[modifier | modifier le code]

Les 57 communes de la wilaya d'Alger.

La wilaya d'Alger compte 57 communes.

Article détaillé : Communes de la wilaya d'Alger.

Codes postaux[modifier | modifier le code]

Codes postaux (CP) des communes de la wilaya d'Alger[39].
Commune CP avant 2008 CP après 2008 Commune CP avant 2008 CP après 2008 Commune CP avant 2008 CP après 2008
1er Aïn Benian 16202 16018 20e Casbah 16017 16022 39e Kouba 16050 16006
2e Aïn Taya 16039 16019 21e Cheraga 16002 16014 40e Les Eucalyptus 16057
3e Alger-Centre 16000 16000 22e Dar El Beïda 16033 41e Mahelma 42450 16093
4e Baba Hassen 42370 16081 23e Dely Ibrahim 16320 16047 42e Mohammadia 16058
5e Bab El Oued 16008 24e Douera 16049 43e Oued Koriche 16041
6e Bab Ezzouar 16042 16024 25e Draria 16050 44e Oued Smar 16270 16059
Article détaillé : Liste des codes postaux d'Algérie.

Ressources hydriques[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

La pertinence de cette section est remise en cause, considérez son contenu avec précaution. En discuter ?

Cette wilaya recèle plusieurs sources d'eau naturelle.

Oueds[modifier | modifier le code]

Oueds dans la wilaya d'Alger.

Cette wilaya est traversée par plusieurs oueds[40]:

Article détaillé : Liste des oueds en Algérie.

Barrages[modifier | modifier le code]

Digue principale du barrage de Douéra.
Digue principale du barrage de Douéra.

Cette wilaya bénéficie de l'eau du barrage de Douéra (87 000 000 m3)[47].

Cette wilaya bénéficie aussi de l'eau des barrages des wilayas limitrophes:

Article détaillé : Liste des barrages en Algérie.

Réservoirs d'eau[modifier | modifier le code]

Cette wilaya comprend plus de 200 réservoirs d'eau.

Stations de pompage[modifier | modifier le code]

Cette wilaya comprend plus de 65 stations de pompage.

Forages et puits[modifier | modifier le code]

Cette wilaya comprend plus de 244 forages et puits[57].

Retenues collinaires[modifier | modifier le code]

La pertinence de cette section est remise en cause, considérez son contenu avec précaution. En discuter ?

Cette wilaya comprend plusieurs retenues collinaires.

Stations d'épuration[modifier | modifier le code]

Cette wilaya comprend plusieurs stations d'épuration faisant partie du schéma général d'assainissement d'Alger qui se fixe comme objectif principal la collecte des eaux usées générées par la population de l'ensemble des 57 communes de la wilaya d'Alger.

Ces stations d'épuration permettent d'éviter que les eaux usées domestiques et industrielles ne soient déversées en mer ou dans les oueds. Grâce à ces stations d'épuration, les plages du littoral algérois seront autorisées à la baignade, et accueilleront les baigneurs sans que ces derniers n'auront à se soucier du degré de leur pollution.

À partir de 2018, aucune goutte des eaux usées ne sera déversée en mer ou dans les oueds, car 100% des eaux usées générées par la capitale seront épurées.

Collecteurs d'assainissement[modifier | modifier le code]

La wilaya d'Alger compte en 2015 plus de trois millions d'habitants, et un réseau d'assainissement de 4 000 km. Chaque habitant déverse en moyenne 160 litres/jour d'eaux usées. Ces eaux usées sont canalisées pour être orientées vers les stations d'épuration au travers de collecteurs :

Stations de relevage[modifier | modifier le code]

Cette wilaya comprend plus de 30 stations de relevage.

Stations de dessalement d'eau de mer[modifier | modifier le code]

Cette wilaya comprend la station de dessalement d'eau de mer d'El Hamma (200 000 m3/jour)[67].

La station de dessalement d'El Hamma est destinée à fournir de l'eau potable aux habitants de la ville d'Alger et de sa région.

C'est une grande installation de dessalement d'eau de mer en Algérie utilisant la technique de l'osmose inverse, et est opérationnelle depuis le [68].

Directeurs des ressources en eau[modifier | modifier le code]

La pertinence de cette section est remise en cause, considérez son contenu avec précaution. En discuter ?
Directeur des Ressources en Eau dans cette wilaya.
Directeur Début Fin
1er
2e Benhalima Bouthiba 1er octobre 2007[69]
3e Smaïl Amirouche 1er octobre 2007[70] 2015 (en cours)[71]

Tourisme[modifier | modifier le code]

Plages[modifier | modifier le code]

Plage près d'Alger.

En 2004, la wilaya d'Alger vait 36 plages ouvertes à la baignade. En 2012, elle en avait ouvert 64 autres[72].

Il ne restait en 2013 que cinq plages fermées dans les communes de Zéralda, Hammamet, Casbah, Aïn Taya et Hussein Dey car ces plages étaient encore polluées.

  • Commune de Zéralda:
    • Plage Kheloufi I
    • Plage Kheloufi II
    • Plage Familiale
    • Plage Complexe Touristique
    • Plage Sable d’Or
    • Plage CRF
    • Plage Champ de Tir
  • Commune de Staoueli:
    • Plage Palm Beach
    • Plage Sidi Fredj Est
    • Plage Azur
    • Plage El-Menzeh
    • Plage Moretti
    • Plage Sheraton
    • Plage Sahel
    • Plage Talasso
    • Plage Riadh
    • Plage CRF
    • Plage Sidi Fredj Ouest
  • Commune de Chéraga:
    • Plage Dauphin
    • Plage d’Or
    • Plage Club des Pins
    • Plage Les Dunes
  • Commune de Aïn Bénian:
    • Plage Grand Rocher
    • Plage Méditerranée
    • Plage Jeunesse
    • Plage Casino
    • Plage Ilots
    • Plage Fontaine
    • Plage Bahdja
  • Commune de Hammamet:
    • Plage Le Phare
    • Plage Martin
    • Plage Les Jumelles
    • Plage La Fayette
    • Plage Les Oiseaux
    • Plage Belvédère
    • Plage Miliani
    • Plage Campino
  • Commune de Raïs Hamidou:
    • Plage Le Bar
    • Plage Challon
    • Plage Vigie Casserole
    • Plage La Réserve
    • Plage Franco
    • Plage Miramar
    • Plage La Vigie La Grande
    • Plage Sport Nautique
    • Plage Rascasse
    • Plage La Crique
  • Commune de Bologhine:
    • Plage EDEN
    • Plage Petit Bassin
    • Plage Deux Chameaux
    • Plage d’Olivier
    • Plage Poudrière
  • Commune de Bab El Oued:
    • Plage El-Kettani
    • Plage R’MILA
  • Commune de Casbah:
    • Plage Kaa Sour
  • Commune de Mohammadia:
    • Plage Mazela
    • Plage Pins Maritimes
    • Plage Lido
  • Commune de Bordj El Kiffan:
    • Plage Sirène I
    • Plage Sirène II
    • Plage Bateau Cassé
    • Plage Verte Rive
    • Plage Stamboul
  • Commune de Bordj El Bahri:
    • Alger Plage
    • Plage Les Ondines Sud
    • Coco Plage
    • Plage Les Ondines Nord
    • Plage La Frégate
  • Commune d’El Marsa:
    • Plage Tamantfoust-Est
    • Plage Tamantfoust-Ouest
    • Plage Sidi El-hadj
    • Plage El-marsa centre
    • Plage Zerzouria
  • Commune de Aïn Taya:
    • Plage Tamaris
    • Plage Zerzouria
    • Deca Plage
    • Plage Surcouf
    • Plage kef Ain Taya
  • Commune de Heuraoua:
    • Plage Tarfaia
    • Plage El-Kaddous
  • Commune de Réghaïa:
    • Plage Reghaia.
Article détaillé : Liste des plages en Algérie.

Hôtels[modifier | modifier le code]

Hôtel El Aurassi à Alger.
Hôtel Hilton à Alger.

La wilaya d'Alger comprend plus dizaines d'hôtels.

  • Hôtel El Djazaïr.
  • Hôtel El Aurassi.
  • Hôtel Safir.
  • Hôtel Safir Mazafran.
  • Hôtel Sofitel.
  • Hôtel Albert 1er.
  • Hôtel Hilton.
  • Hôtel Sheraton.
  • Hôtel Mercure.
  • Hôtel Ibis.
  • Hôtel Suisse.
  • Hôtel El Manar.
  • Hôtel Hydra.
  • Hôtel Mouflon d'Or.
  • Hôtel El Marsa.
  • Hôtel Er Rafik.
  • Hôtel El Riadh.
  • Hôtel El Biar.
  • Hôtel Sultan Club.
  • Hôtel Dar Diaf.
  • Hôtel El Hana.
  • Hôtel Palace.
  • Hôtel Adghir.
  • Hôtel Sweet.
  • Hôtel Amsterdam.
  • Hôtel Turquoise.
  • Hôtel Dar Tlidjène.
  • Hôtel Hammamet.
  • Hôtel Sofiane.
  • Hôtel El Badr.
  • Hôtel de l'aéroport.
  • Hôtel Club Azur Plage.
  • Hôtel du Centre Touristique de Sidi Fredj.
  • Hôtel Les Sables d'Or.
  • Hôtel Dar El Ikram.
  • Hôtel Oasis.
  • Hôtel Moncada.
  • Hôtel Le Corsaire.
  • Hôtel Émir.
  • Hôtel Sidi El Noui.
  • Hôtel Lounge.

Directeurs du Tourisme[modifier | modifier le code]

La pertinence de cette section est remise en cause, considérez son contenu avec précaution. En discuter ?
Directeur du Tourisme dans cette wilaya.
Directeur Début Fin
1er
2e Salah Benakmoum 10 août 2011[73]
3e Salah Benakmoum 10 août 2011[74] 2015 (en cours)

Éducation[modifier | modifier le code]

École primaire en Algérie.

Les services de l'Éducation au niveau de la wilaya d'Alger sont organisés en trois directions de l'Éducation :

  1. la direction de l'Éducation d'Alger-Est comprend les circonscriptions administratives d'El Harrach, Baraki, Dar El Beïda et Rouiba ;
  2. la direction de l'Éducation d'Alger-Centre comprend les circonscriptions administratives de Sidi M'Hamed, Hussein Dey, Bab El Oued et Bouzaréah ;
  3. la direction de l'Éducation d'Alger-Ouest comprend les circonscriptions administratives de Zéralda, Chéraga, Draria, Birtouta et Bir Mourad Raïs.

Chacune de ces directions est structurée en services et en bureaux en nombre déterminé procéduralement[75].

Ces trois directions de l'Éducation d'Alger-Est, d'Alger-Centre et d'Alger-Ouest comprennent chacune[76], sous l'autorité du directeur de l'Éducation, assisté d'un secrétaire général :

  1. le service de la programmation et du suivi ;
  2. le service des finances et des moyens ;
  3. le service de la scolarité et des examens ;
  4. le service des personnels ;
  5. le service de la formation et de l'inspection ;
  6. le service de la gestion des dépenses des personnels.

Établissements éducatifs[modifier | modifier le code]

Établissements éducatifs dans cette wilaya.
Année scolaire Écoles primaires Collèges moyens Lycées secondaires Totaux partiels Total
Alger Ouest Alger Centre Alger Est Alger Ouest Alger Centre Alger Est Alger Ouest Alger Centre Alger Est Primaires Collèges Lycées
2008-2009[77] 818 257 110 1 185
2012-2013 36 46
2013-2014 319 95 37 18
2014-2015[78] 342 270[79] 103 100 41 56 20 915 306 120 1 341

Cantines scolaires[modifier | modifier le code]

La pertinence de cette section est remise en cause, considérez son contenu avec précaution. En discuter ?
Cantines scolaires dans cette wilaya.
Année scolaire Cantines scolaires Total Élèves bénéficiaires
Alger Ouest Alger Centre Alger Est
2007-2008[80] 263 70 000
2009-2010[81] 89
2010-2011 109
2012-2013[82] 110
2013-2014 113 92
2014-2015 105 92
2015-2016 108 100

Effectifs scolaires[modifier | modifier le code]

Effectifs scolaires dans cette wilaya.
Année scolaire Élèves de primaires Élèves de collèges Élèves de lycées Totaux partiels Total
Alger Ouest Alger Centre Alger Est Alger Ouest Alger Centre Alger Est Alger Ouest Alger Centre Alger Est Élèves primaires Élèves collégiens Élèves lycéens
2012-2013[83] 32 000 46 000 159 000 275 000
2013-2014[84] 800 000
2014-2015[85] 284 000 156 000 283 000 723 000

Directeurs de l'Éducation[modifier | modifier le code]

La pertinence de cette section est remise en cause, considérez son contenu avec précaution. En discuter ?
Directeurs de l'Éducation dans cette wilaya.
Alger Ouest Alger Centre Alger Est
Directeur Début Fin Directeur Début Fin Directeur Début Fin
1er Saâd Zeghache 29 mai 2007[86] Slimane Masbah Rachid Boulakroune 2 novembre 2006[87]
2e Abdelouahab Guellil 2015 (en cours) Noureddine Khaldi 2015 (en cours) Lyamine Mekhaldi 2015 (en cours)

Affaires religieuses[modifier | modifier le code]

La wilaya d'Alger abrite des centaines de mosquées réparties dans ses 57 communes.

Directeurs des Affaires Religieuses et des Wakfs[modifier | modifier le code]

La pertinence de cette section est remise en cause, considérez son contenu avec précaution. En discuter ?
Abdelhalim Bensmaïa (1866-1933).
Directeurs des Affaires Religieuses et des Wakfs dans cette wilaya.
Directeur Début Fin
1er
2e Belkacem Boukherouata 2 novembre 2003[88] 1er octobre 2005[89]
3e Lazhari Messaâdi 1er octobre 2005[90] 21 mai 2012
4e Moussa Abdellaoui 21 mai 2012[91]
5e 2015 (en cours)

Culture[modifier | modifier le code]

La culture dans la wilaya d'Alger fait partie de la Culture algérienne diverse et ancestrale[92].

Armoiries[modifier | modifier le code]

Musées[modifier | modifier le code]

La wilaya d'Alger est une wilaya riche en découvertes, et dont le visiteur a le choix entre plusieurs musées :

  1. Musée national du Bardo.
  2. Musée national des beaux-arts d'Alger.
  3. Musée national d'art moderne et contemporain d'Alger (MAMA).
  4. Musée national des antiquités et des arts islamiques.
  5. Agence nationale de l’archéologie.
  6. Musée des arts et traditions populaires d'Alger.
  7. Musée national de l'enluminure, de la miniature et de la calligraphie.
  8. Palais des Raïs.
Article détaillé : Liste de musées en Algérie.

Salles de spectacle[modifier | modifier le code]

C'est Mahieddine Bachtarzi qui est la figure de proue du théâtre algérien.

Ainsi, plusieurs salles de spectacle sont implantées dans la wilaya d'Alger.

Salles de cinéma[modifier | modifier le code]

Plusieurs salles de cinéma sont implantées dans la wilaya d'Alger[93].

  1. Cinémathèque d'Alger.
  2. Cinéma El Mouggar.
  3. Cinéma Algéria.
  4. Cinéma Cosmos.
  5. Cinéma Afrique.
  6. Cinéma El Khayam.
  7. Cinéma Zinet.
  8. Cinéma El Thakafa.
  9. Cinéma Frantz Fanon.

Gastronomie[modifier | modifier le code]

La cuisine dans la wilaya d'Alger est riche en spécialités culinaires et en plats divers.

Directeurs de la culture[modifier | modifier le code]

La pertinence de cette section est remise en cause, considérez son contenu avec précaution. En discuter ?
Directeurs de la Culture dans cette wilaya.
Directeur Début Fin
1er
2e Mokhtar Khaldi 2015 (en cours)

Santé[modifier | modifier le code]

Le secteur de la santé dans cette wilaya est administré par une Direction de la Santé et de la Population (DSP) faisant partie des 48 DSPs Wilayales en Algérie.

Cette DSP prend en charge les hôpitaux et autres structures sanitaires, ainsi que le personnel de la santé, dans les deux secteurs public et privé.

Hôpitaux[modifier | modifier le code]

Hôpital Mustapha Bacha d'Alger.

Les structures hospitalières dans cette wilaya font partie des hôpitaux en Algérie qui sont rattachés au Ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière en Algérie[94].

Cette DSP gère les établissements hospitaliers suivants:

  • Hôpital Mustapha Bacha d'Alger[95].
  • Hôpital Belkacemi Tayeb de Zéralda.
  • Hôpital des brûlés d'Alger.
  • Hôpital Drid Hocine d'Alger.
  • Hôpital de Chéraga.
  • Hôpital Azur Plage d'Alger.
  • Hôpital de Ben Aknoun.
  • Hôpital de Tixéraïne d'Alger.
  • Hôpital de Douéra[96].
  • Hôpital Rahmani d'Alger.
  • Hôpital d'El Kettar.
  • Hôpital Ali Aït Idir.
  • Hôpital Djillali Rahmoune d'El Mouradia.
  • Hôpital Bachir Mentouri de Kouba.
  • Hôpital Djillali Belkhenchir d'El Biar.
  • Hôpital Hassen Badi d'El Harrach.
  • Hôpital de Hussein Dey.
  • Hôpital Bouchenafa de Sidi M'Hamed.
  • Hôpital Selim Z’Mirli d'El Harrach.
  • Hôpital de Rouiba.
  • Hôpital de Bologhine.
  • Hôpital de Aïn Taya.
Article détaillé : Liste des hôpitaux en Algérie.

Directeurs de la santé[modifier | modifier le code]

La pertinence de cette section est remise en cause, considérez son contenu avec précaution. En discuter ?
Directeurs de la santé et de la population dans cette wilaya.
Directeur Début Fin
1er
2e Abderrahim Yala[97] 16 avril 2014
3e Mohamed Miraoui 2015 (en cours)[71]

Jeunesse et sports[modifier | modifier le code]

Stades de football[modifier | modifier le code]

Les communes de la wilaya d'Alger abritent plusieurs stades de football.

  1. Stade du 1er-Novembre-1954 (Alger)
  2. Stade du 20-Août-1955 (Alger)
  3. Stade du 5-Juillet-1962
  4. Stade Omar-Hamadi
  5. Stade Mohamed-Benhaddad
  6. Stade des Frères-Zioui
  7. Grand Stade d'Alger

Clubs professionnels[modifier | modifier le code]

La wilaya d'Alger abrite plusieurs clubs sportifs.

Nom Blason Sport Division Stade/Salle Fondation Titres
Mouloudia Club d'Alger (MCA) Logo MCAlger.png Club omnisports Sport en Algérie Stade du 5-Juillet-1962 1921 4
Mouloudia Club d'Alger (football) Logo MCAlger.png Football Championnat d'Algérie de football Stade du 5-Juillet-1962 1921 5
Union sportive de la médina d'Alger (USMA) Logo USM Alger.png Football Championnat d'Algérie de football Stade Omar-Hamadi, Stade du 5-Juillet-1962 1937 1
Chabab Riadhi de Belouizdad (CRB) CR Belouizdad.png Football Championnat d'Algérie de football Stade du 20-Août-1955 (Alger) 1962 1
Nasr athlétique d'Hussein Dey (NAHD) LOGO du NAHD.png Club omnisports Sport en Algérie Stade des Frères-Zioui 1947 1
Nasr athlétique d'Hussein Dey (football) LOGO du NAHD.png Football Championnat d'Algérie de football Stade des Frères-Zioui 1947 1
Union Sportive Madinet El Harrach (USMH) Logo USM El Harrach.png Football Championnat d'Algérie de football Stade du 1er-Novembre-1954 (Alger) 1935 1
Raed Chabab Kouba (RCK) Logo RCK.png Football Championnat d'Algérie de football Stade Mohamed-Benhaddad 1945 1
Raed Chabab Kouba (Handball) Logo RCK.png Handball Coupe d'Algérie de handball Stade Mohamed-Benhaddad 1945 1
Raed Chabab Kouba (Basketball) Logo RCK.png Basketball Championnat d'Algérie de basket-ball Stade Mohamed-Benhaddad 1945 1

Directeurs de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs[modifier | modifier le code]

La pertinence de cette section est remise en cause, considérez son contenu avec précaution. En discuter ?
Directeurs de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs dans cette wilaya.
Directeur Début Fin
1er
2e Mohamed Kaouka 16 mai 2009[98] 20 juin 2011[99]
3e Mohamed Khemissi
4e Rabah Boukabous
5e Saïd Haggas 2015 (en cours)

Travaux publics[modifier | modifier le code]

2e Rocade Sud d'Alger au niveau de Douéra.

Parc roulant[modifier | modifier le code]

Près de 1,5 million de véhicules sont immatriculés dans la wilaya d'Alger (numérotée: 16). Environ 330 000 voitures de tourisme et 1 200 poids lourds entrent dans la capitale, chaque jour, arrivant des autres wilayas, essentiellement celles voisines (Blida, Tipaza, Tizi Ouzou et Boumerdès).

Plus de 5,7 millions de déplacements d’automobiles sont enregistrés quotidiennement à Alger[100]. À ce titre, Alger compte près du quart du parc roulant dans tout le pays.

Réseau routier[modifier | modifier le code]

Les différents travaux de voirie ont permis d'augmenter le nombre des kilomètres carrossables, et surtout celui des voies express. Un nombre de 22 trémies a été ouvert à la circulation, ainsi que des carrefours et des chemins contournant les centres urbains, pour éviter justement les embouteillages.

L'éclairage public est installé aussi sur de nombreux tronçons d’autoroutes. La signalisation par feux tricolores au niveau des carrefours va équiper 100 sur les 600 carrefours existants.

L'Autoroute Est-Ouest traverse la wilaya d'Alger au niveau des deux communes de Baraki et Les Eucalyptus.

Directeurs des Travaux Publics[modifier | modifier le code]

La pertinence de cette section est remise en cause, considérez son contenu avec précaution. En discuter ?
Directeurs des Travaux Publics (DTP) dans cette wilaya.
Directeur Début Fin
1er
1er Mohamed Abdenour Rabhi 2007 1er septembre 2008
2e Mohamed Abdenour Rabhi 1er septembre 2008[101] 2015 (en cours)

Transports[modifier | modifier le code]

Le secteur du transport à Alger dans cette wilaya est administré par une Direction des Transports (DT) faisant partie des 48 DTs Wilayales en Algérie.

Cette DT prend en charge les transports routier, ferroviaire, aérien et maritime et autres structures de transport, ainsi que le personnel affilié, dans les deux secteurs public et privé.

Transport routier[modifier | modifier le code]

Réseau de transport routier à Alger.

La wilaya d'Alger gère un parc roulant public et privé pour le transport de voyageurs et de marchandises.

Secteur Privé[modifier | modifier le code]

La wilaya d'Alger compte plus de 17 000 bus et minibus de transport privé[102].

Le secteur privé assure 90% des activités de transport des voyageurs dans la wilaya d'Alger[103].

C'est à la gare routière de la place du 1er mai à Alger que les transporteurs privés sont en charge des liaisons vers les différentes région de la capitale[104].

Pour améliorer la situation sociale des transporteurs privés dans la wilaya d'Alger, la plupart de ces transporteurs sont confrontés à des difficultés financières eu égard à l'augmentation des prix de la pièce de rechange, de la main-d'œuvre mécanique et des cotisations salariales[105].

Secteur public (ETUSA)[modifier | modifier le code]

Logo actuel de l'ETUSA.

C'est l'Entreprise de transport urbain et suburbain d'Alger (ETUSA) qui est l'entreprise publique de transport commun de voyageurs dans la wilaya d'Alger[106].

C'est une entreprise, issue de plusieurs restructurations depuis 1882, qui a été érigée en Epic (Établissement Public à caractère Industriel et Commercial), en vertu du décret exécutif no 03/435 du 13 novembre 2003 et placé sous la tutelle du Ministre chargé des transports.

Bus de l'ETUSA à Alger.

L’Établissement a été doté de la personnalité morale et de l’autonomie financière ; les règles le régissant, sont administratives pour ses relations avec l’État, et commerciales dans ses rapports avec les tiers.

L’ETUSA, leader du transport public de voyageurs en modes urbain et suburbain dans la Wilaya d’Alger, assure chaque jour les déplacements de millions de personnes.

À l’écoute de ses clients voyageurs, administrations et entreprises, l’établissement propose des solutions de mobilité, innovantes et adaptées à chaque problématique de déplacement.

Bénéficiant aujourd’hui de l’expérience et du savoir-faire qu’il a acquis à travers plus d’un siècle d’existence, l’ETUSA ambitionne de desservir chaque commune et d’étendre ses activités aux nouveaux pôles urbains que connait la métropole Algéroise.

Dans ce cadre, le collectif de l’établissement a définitivement choisi et affiché son slogan, qui se décline en : "L’ETUSA PARTOUT – L’ETUSA POUR TOUS".

Transport par téléphériques[modifier | modifier le code]

Téléphérique ETUSA à Alger.

Les Téléphériques d'Alger sont gérés par l'Entreprise de transport urbain et suburbain d'Alger (ETUSA)[107].

Les lignes actuelles :

D'autres nouvelles lignes sont en projet, les appels d'offres ont été lancés :

  • Place du 1er mai [15 m.] → El Mouradia [180 m.] - distance 1 200 mètres[113] ;
  • Tafourah [10 m.] → hôtel El Aurassi (Tagarins) [130 m.] → El Biar [210 m.] - distance : 1 600 mètres[114] ;
  • Bab El Oued → Z'ghara (Bologhine) [360.] - distance : 2 000 mètres[115].

Transport ferroviaire[modifier | modifier le code]

Le transport ferroviaire dans la wilaya d'Alger présente une variété de moyens comme le train, le tramway et le métro.

Train[modifier | modifier le code]

Logo actuel de la SNTF.

Le réseau ferroviaire de la wilaya d'Alger est desservi par de nombreux trains électriques, des trains de voyageurs et des trains de marchandises.

Banlieue[modifier | modifier le code]

Les trains de banlieue dits inter-villes (autorails) avec leur design attractif, luxueux et confortable sont destinés pour contribuer au désenclavement régional et au rapprochement des villes de la wilaya d'Alger à partir d'El Harrach sur les axes Alger, Réghaïa et Birtouta. Les 3 axes de relations ferroviaires wilayales qui ont le plus de trafic sont :

La desserte banlieusarde de ce réseau ferroviaire qui traverse la wilaya d'Alger dans sa partie Nord ainsi que dans sa partie Sud-Est est longue de plusieurs ???? km et se répartit ainsi en trois tronçons[116]:

Gares[modifier | modifier le code]
Gare d'Agha.

Elle dispose aussi d’un réseau ferroviaire qui prodigue des services de qualité. Il est jalonné par plusieurs gares ferroviaires qui se présentent d’Ouest en Est comme suit:

Haltes[modifier | modifier le code]

Il est aussi doté de 3 haltes ferroviaires:

  • Halte de Réghaïa Industrielle.
  • Halte de Rouiba Industrielle.
  • Halte de Kherrouba.
Trajets[modifier | modifier le code]
Train Automotor diésel ZZ 2202 de la SNTF (Algérie).

Les dessertes sont variées à partir de la gare d'El Harrach.

Vers Réghaïa:

Vers Alger:

Vers Birtouta:

C'est au niveau des guichets des gares de la société nationale des transports ferroviaires (SNTF) que les billets des dessertes de ces trajets sont disponibles à la vente.

Tramway[modifier | modifier le code]

Logo actuel du Tramway d'Alger.

Le tramway d'Alger est un système de transport en commun en site propre desservant l'agglomération d'Alger. En 2014, il comprend une ligne de 20,4 km et 32 stations.

Un premier tronçon de 7,2 km, situé à l'est de la capitale, reliant Bordj el Kiffan à la Cité Mokhtar Zerhouni, a été mis en exploitation le . Il a été ensuite prolongé le à la station multimodale des Fusillés dans le centre-ville, offrant ainsi une interconnexion avec le métro. Un tronçon supplémentaire prolongeant la ligne de Bordj el Kiffan à l'est à Café Chergui a été inauguré le .

Le tramway d'Alger est exploité par la Setram, un groupement franco-algérois dirigé par RATP Dev, filiale du groupe RATP.

Article détaillé : Liste des tramways en Algérie.
Passagers à bord d'une rame.
Le tramway d'Alger Avenue Bekri Bouguerra
      Stations Communes desservies Correspondance
  Ruisseau Hussein Dey (o) Métro
  Les Fusillés Hussein Dey
  Tripoli-Thaalibia Hussein Dey
  Tripoli-Mosquée Hussein Dey
  Tripoli-Hamadache Hussein Dey
  Tripoli-Maqqaria Hussein Dey (o) SNTF
  Caroubier Hussein Dey (o) SNTF
  La Glacière El-Harrach
  Pont El-Harrach El-Harrach
  Bellevue El-Harrach
  Bekri Bougerra El-Harrach
  Cinq Maisons El-Harrach
  Foire d'Alger Mohammadia
  Les Pins Mohammadia
  Tamaris Mohammadia
  Cité Mokhtar Zerhouni Mohammadia
  Cité Rabia Bab Ezzouar
  Université de Bab Ezzouar (USTHB) Bab Ezzouar
  Cité 5 juillet Bab Ezzouar
  Bab Ezzouar - Le Pont Bab Ezzouar
  Cité universitaire - CUB1 Bab Ezzouar
  Cité 8 mai 1945 Bab Ezzouar
  Clair Matin Bordj El Kiffan
  Bordj El Kiffan - Lycée Bordj El Kiffan
  Borfj El Kiffan - Centre Bordj El Kiffan
  Bordj El Kiffan - Polyclinique Bordj El Kiffan
  Mouhous Bordj El Kiffan
  Mimouni Hamoud Bordj El Kiffan
  Beni Merabet Bordj El Kiffan
  Beni Merrad Bordj El Kiffan
  Ben Zergua Bordj El Kiffan
  Café Chergui Bordj El Bahri

Métro[modifier | modifier le code]

Logo actuel du Métro d'Alger.

La wilaya d'Alger abrite un réseau de transport par métro :

      Stations Communes desservies
  Tafourah - Grande Poste Alger-Centre
  Khelifa Boukhalfa Alger-Centre
  1er mai Sidi M'Hamed
  Aïssat Idir Sidi M'Hamed
  Hamma Belouizdad
  Jardin d'essai Belouizdad
  Les Fusillés Hussein-Dey
  Cité Amirouche Hussein-Dey
  Cité Mer et Soleil Hussein-Dey
  Haï El Badr El Magharia

Transport maritime[modifier | modifier le code]

Transport maritime de marchandises[modifier | modifier le code]

Logo actuel du port d'Alger.

Le littoral de la wilaya d'Alger abrite une superstructure portuaire de transport de marchandises :

Le port d'Alger permet à cette wilaya de s'ouvrir sur le monde, avec un trafic de plus en plus important, car il est appelé dans les prochaines années à prendre une place de plus en plus prépondérante: en effet, 15 à 18 Millions de tonnes de marchandises y ont transité en 2010 dont 7 millions de tonnes conteneurisées par environ 750 000 unités de 20 pieds (E.V.P)[119].

C'est la société Dubai Ports World (DPW) qui gère actuellement les containers de transport de marchandises au niveau du port d'Alger[120].

Le groupe Dubai Ports World (DPW) gère le Terminal conteneur du port d'Alger depuis le 17 mars 2009[121].

Ce contrat d'excellence est une concession en joint-venture visant la modernisation, le développement et l'assainissement du port d'Alger, ainsi que d'éviter la lenteur qui caractérisait le rythme de débarquement[122].

Transport maritime de voyageurs[modifier | modifier le code]

Logo actuel d'Algérie Ferries (ENTMV).

Le littoral de la wilaya d'Alger abrite 3 structures portuaires de transport maritime urbain de voyageurs :

  • Port de la Pêcherie.
  • Port de Aïn Bénian.
  • Port de Tamentfoust.

Ce transport maritime urbain de voyageurs est géré par Algérie Ferries qui est une marque de l’ENTMV (Entreprise Nationale de Transport Maritime de Voyageurs)[123].

Ports secs[modifier | modifier le code]

La wilaya d'Alger compte 3 ports secs :

Transport aérien[modifier | modifier le code]

Logo actuel de l'Aéroport d'Alger.

La wilaya d'Alger abrite une structure de transport aéroportuaire au niveau de la commune de Dar El Beïda:

Créé en 1924, l’aéroport international d'Alger est un aéroport algérien, situé sur la commune de Dar El Beïda à 16 km à l'est d'Alger. Il s'agit du plus important de tous les aéroports algériens. Son flux réel était de plus ou moins 4,5 millions de passagers en 2009.

Il est composé d'un aérogare pour les vols internationaux, inaugurée le 5 juillet 2006, d'un aérogare pour les vols intérieurs, et d'un troisième pour les vols charters. L'aéroport d'Alger a été classé meilleur aéroport africain en 2011. L’aéroport d’Alger est un aéroport civil international desservant la capitale algérienne et sa région (wilayas d'Alger, de Tipaza, de Blida, de Medea, de Boumerdès et de Tizi Ouzou). L’aéroport est géré depuis novembre 2006 par la Société de gestion des services et infrastructures aéroportuaires (SGSIA), filiale de l'EGSA Alger, en partenariat avec Aéroports de Paris (ADP)[127].

L'aéroport international Houari-Boumediène d'Alger, après la mise en service d'une nouvelle aérogare de 10 millions de passagers, augmentera sa capacité à 16 millions de passagers à l'horizon 2018[128].

Cet aéroport connaissait en 2014 un trafic aérien relativement intense avec près 120 à 160 mouvements/jour entre atterrissages et décollages[129].

Directeurs des Transports[modifier | modifier le code]

La pertinence de cette section est remise en cause, considérez son contenu avec précaution. En discuter ?
Directeurs des Transports dans cette wilaya.
Directeur Début Fin
1er
2e Belkacem Rahmouni 21 août 2001[130]
3e Yahia Bendjoudi 25 août 2001[131] 2 février 2011[132]
4e Rachid Ouazène 2 février 2011[133] 2015 (en cours)[71]

Agriculture[modifier | modifier le code]

Répartition en 2015 de la superficie agricole et forestière (en hectares) dans la wilay d'Alger

  •      Superficie agricole utile (S.A.U.: 65 738 hectares) (65,03%)
  •      Superficie agricole irriguée (S.A.I.: 12 400 hectares) (12,27%)
  •      Superficie de l'espace forestier (S.E.F.: 22 951 hectares) (22,70%)

Le total des terres agricoles utilisées dans la wilaya d'Alger est de 37 209 hectares pour une superficie totale de la wilaya de 80 922 hectares[134].

Les principales productions végétales sont le blé dur, le blé tendre, l'orge, la tomate industrielle, le maraîchage, les agrumes, les fruits et les oliviers.

La superficie totale des céréales est de 1 129,75 hectares, alors que la superficie totale de l’arboriculture est de 11 541 hectares.

En effet, la superficie totale de la Wilaya d'Alger se répartit entre les cultures céréalières, l’arboriculture, la viticulture, les cultures irriguées, les parcours, les sols nus, les espaces forestiers, le cadre bâti, etc.

Superficies agricoles[modifier | modifier le code]

Répartition de la superficie agricole et forestière (en hectares) dans la wilaya d'Alger
Saison Superficie agricole irriguée (S.A.I.) Superficie agricole utile (S.A.U.) Superficie de l'espace forestier (S.E.F.) Superficie agricole totale (S.A.T.)
1er 1989-1990 50 000[135]
2e 2006-2007 47 000
3e 2009-2010 40 000[136]
4e 2013-2014 5 000[137]
5e 2014-2015 En cours En cours En cours En cours

Ces potentialités agricoles sont indéniables et se traduisent par une importante activité agricole générant une production très diversifiée et de qualité an matière de vigne de table, d’arboriculture fruitière, d'agrumes, de maraîchages, d'huiles, et de viandes rouges et blanches.

Les terres agricoles dans la wilaya d'Alger sont classées dans la zone «Une».

Cette zone «Une» est caractérisée par une très bonne qualité des terres agricoles et sa richesse en produits favorisant les activités agricoles, ainsi que par un climat favorable, notamment une pluviosité assez importante, des reliefs facilitant le travail de la terre et un accès facile des moyens mécaniques aux exploitations agricoles (plaines) en plus de l'abondance de l'eau.

Directeurs de l'Agriculture[modifier | modifier le code]

La pertinence de cette section est remise en cause, considérez son contenu avec précaution. En discuter ?
Directeurs de l'Agriculture dans cette wilaya.
Directeur Début Fin
1er
2e Laâbidi Hamdaoui 1er octobre 2007[138] 2012[139]
3e 2015 (en cours)

Démographie[modifier | modifier le code]

Logo actuel de l'ONS.

La wilaya d'Alger compte 2 988 145 habitants en 2008 selon l'Office national des statistiques (ONS) en Algérie[3].

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La pyramide des âges met en avant une population jeune relativement importante, presque un tiers de la population a moins de 20 ans .Cependant on observe une diminution des naissances à partir de 1983 et une reprise de natalité sur la période 2004/2008.

Pyramide des âges de la wilaya d'Alger en 2008 en pourcentage[140].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,5 
80 ans et +
0,58 
1,51 
70 à 79 ans
1,59 
2,30 
60 à 69 ans
2,51 
4,16 
50 à 59 ans
4,05 
6,57 
40 à 49 ans
6,47 
8,53 
30 à 39 ans
8,58 
9,29 
20 à 29 ans
9,39 
8,46 
10 à 19 ans
8,15 
8,75 
0 à 9 ans
8,32 
0,12 
nd
0,15 

Recensement[modifier | modifier le code]

Femmes algéroises.

En 2008, la population de la wilaya d'Alger était de 2 988 145 habitants contre 2 561 992 en 1998[3] :

Évolution démographique
1987 1998 2008
- 2 561 992 2 988 145
(Source : recensement[141])
Commune Population[3] Taux de croissance annuel 2008/1998[3]
Sidi M'Hamed 67 873 en augmentation  -2,9 %
Alger-Centre 75 541 en augmentation  -2,4 %
Casbah 36 762 en augmentation  -3,2 %
Bab El Oued 64 732 en augmentation  -3,0 %
Bologhine 43 835 en augmentation  0,1 %
Kouba 104 708 en augmentation  -0,1 %
Baraki 116 375 en augmentation  2,1 %
Djasr Kasentina 133 247 en augmentation  5,0 %
Bordj El Kiffan 151 950 en augmentation  4,0 %
Les Eucalyptus 116 107 en augmentation  1,9 %
en augmentation   %
en augmentation   %
en augmentation   %

Logement[modifier | modifier le code]

La pertinence de cette section est remise en cause, considérez son contenu avec précaution. En discuter ?

Les villes de la wilaya d'Alger ont été bâties selon un plan d'urbanisation moderne, avec des maisons basses dans un classique plan hippodamien en forme de damier ou d'échiquier, avec des rues rectilignes se coupant à angle droit.

Cette structure de planification urbaine s'inspire des travaux de Hippodamos de Milet, un architecte grec du Ve siècle av. J.-C. créateur du plan en damier.

Les avenues et rues dans la wilaya d'Alger ont été renommées après l'indépendance de l'Algérie le 5 juillet 1962.

Directeurs du Logement[modifier | modifier le code]

La pertinence de cette section est remise en cause, considérez son contenu avec précaution. En discuter ?
Directeurs du Logement (DL) dans cette wilaya.
Directeur Début Fin
1er
2e Mohamed Ismail[142] 2008
3e Smaïl Loumi[143] 6 juillet 2014[144] 2015 (en cours)

Urbanisme et construction[modifier | modifier le code]

Urbanisme dans l'Algérois.

Depuis 2014, la wilaya d'Alger a connu des opérations d'éradication de bidonvilles et habitat précaire, dans le cadre du développement urbanistique de la capitale à travers le plan d'orientation d'aménagement et d'urbanisme (PDAU)[145].

Le PDAU d'Alger vise à respecter les normes d'urbanisme pour revoir le tissu urbain algérois.

Les bureaux d'études ont analysé le plan PDAU transmis aux 57 communes afin de recueillir les avis des élus et de la société civile, afin de d'aboutir à la modernisation de la wilaya d'Alger et l'éradication de l'habitat précaire, et alléger ainsi la crise du foncier qui est l'un des grands écueils entravant la réalisation de projets dans la capitale[146].

Directeurs de l'Urbanisme et de la Construction[modifier | modifier le code]

La pertinence de cette section est remise en cause, considérez son contenu avec précaution. En discuter ?
Directeurs de l'Urbanisme et de la Construction (DUC) dans cette wilaya.
Directeur Début Fin
1er
2e Abdelkader Djellaoui 1er mars 2005[147] 30 septembre 2010[148]
3e Saïd Guellal[149] Janvier 2011 Janvier 2012
4e Amar Ali Ben Saâd Janvier 2012 23 décembre 2013
5e Amar Ali Ben Saâd[150] 23 décembre 2013 17 mars 2015[151]
6e 2015 (en cours)

Forêts[modifier | modifier le code]

La wilaya d’Alger bénéficiera de 13 projets de préservation du patrimoine forestier dans le cadre du plan vert destiné à la capitale, étalé de 2013 à 2029.

Le plan vert prévoit des projets de réalisation de parcs à Baïnem, El Harrach et Zéralda et de réaménagement des espaces forestiers dans le sud de la capitale, outre le projet de réaménagement du lac de Réghaïa, de l’Oued Hamiz et des zones d’irrigation à Aïn Taya et Harraoua.

Ce plan, qui s’inscrit dans le cadre d’une stratégie de développement urbain de la wilaya d’Alger à l’horizon 2029, prévoit également un projet de réalisation de 23 agriparcs, nouveau concept consistant en l’établissement de ceintures autour des agglomérations.

La Conservation des forets de la wilaya d'Alger œuvre à élargir la superficie de forêts (de 6,25% à 12% de la superficie totale de la wilaya) à travers différents plans et programmes, notamment ceux inscrits dans le cadre de la politique de renouveau agricole.

Ce plan a prévu la plantation de plus de 80 000 arbres depuis février 2012 à Alger dont les forêts s’étalent sur 500 hectares.

En mars 2013, la direction générale des forets (DGF) a organisé une opération de plantation de 1 200 arbres à Bouchaoui (Alger-ouest), tandis que le groupe Sonatrach a organisé une opération de plantation de 1 000 arbres à Maktaa Kheira à Mahelma (Alger sud)[152].

Sites forestiers[modifier | modifier le code]

Le nombre de forêts de la wilaya d'Alger est estimé à 90 sites (forêts, maquis et broussailles) qui s'étalent sur une superficie de 5 000 hectares[153].

La wilaya d'Alger comporte ainsi plusieurs grandes forêts: Baïnem, Bouchaoui, Ben Aknoun et Hydra[154].

Article détaillé : Parcs nationaux d'Algérie.

Forêt de Baïnem[modifier | modifier le code]

La forêt de Baïnem s'étend sur une superficie de 503 hectares et compte une grande diversité d'espèces végétales et animales.

Sa situation à l'ouest d'Alger en face de la mer et ses 300 mètres d'altitude sont autant d'atouts qui en font le site rêvé pour ceux à la recherche de fraîcheur et d'évasion[155].

Forêt de Ben Aknoun[modifier | modifier le code]

La forêt de Ben Aknoun ou Parc de Ben Aknoun s'étend sur une superficie de 200 hectares[156].

Forêt de Bouchaoui[modifier | modifier le code]

La forêt de Bouchaoui s'étend sur une superficie de 50 hectares dans la commune de Cheraga.

Forêt de Hydra[modifier | modifier le code]

La forêt Doudou Mokhtar de Hydra s'étend sur une superficie de 20 hectares[157].

Arbres[modifier | modifier le code]

La pertinence de cette section est remise en cause, considérez son contenu avec précaution. En discuter ?

La flore de la wilaya d'Alger est d'une grande richesse allant des champignons et des arbrisseaux jusqu'aux arbres, dont les oliviers et les figuiers.

Arbousier[modifier | modifier le code]

La pertinence de cette section est remise en cause, considérez son contenu avec précaution. En discuter ?
Fruits de l'arbousier (Sissenoue سيسنو)
Fruits de l'arbousier (Sissenoue سيسنو)

Ainsi, l'arbuste de l'Arbousier reste un acteur végétal important dans les massifs de la région de la wilaya d'Alger.

Son importance réside dans ses fruits comestibles qui ressemblent à ceux du fraisier et que l'on retrouve dans l'ensemble du pourtour méditerranéen occidental.

Et bien que l'arbouse soit un fruit peu considéré dans les étals des marchés, il reste un fruit sauvage qu'apprécient les habitants de la wilaya d'Alger et ses rivrains.

Indéniablement, la faible pluviométrie ainsi que la chaleur ont de tout temps menacé les arbousiers de la wilaya d'Alger du fait que cette espèce est considérée comme sensible au feu et pyrophile.

L'arbouse étant un fruit charnu, sphérique et couvert de petites pointes coniques, de couleur rouge à orange, il se prête volontiers à la délectation et à la consommation.

Il est communément appelé en berbère et en arabe Sissenoue سيسنو.

Myrtillier[modifier | modifier le code]

La pertinence de cette section est remise en cause, considérez son contenu avec précaution. En discuter ?
Myrtilles (Chelmoune شلمون)
Myrtilles (Chelmoune شلمون)

Vient ensuite le Myrtillier qui est un arbre répandu sur les falaises entourant la wilaya d'Alger.

le Myrtillier produit comme fruit la myrtille qui est une petite baie de couleur bleu-violacé à la saveur douce et légèrement sucrée.

On dénomme la myrtille dans la wilaya d'Alger en berbère et en arabe Chelmoune شلمون.

La myrtille est un fruit aux mille vertus, car il tient notamment sa richesse de ses délicieuses baies violettes, un brin acidulées, qui sont particulièrement riches en flavonoïdes[158].

Au cours des dernières années, de nombreuses recherches ont été publiées sur les liens entre la consommation de petits fruits, dont la myrtille, et une réduction du risque de cancer et de maladies cardiovasculaires et dégénératives[159].

Oiseaux[modifier | modifier le code]

La pertinence de cette section est remise en cause, considérez son contenu avec précaution. En discuter ?

La région de la wilaya d'Alger recèle un large éventail de diversité ornithologique.

On y retrouve des oiseaux sédentaires (résidents) tels que le moineau et le chardonneret, alors qu'elle est visitée saisonnièrement par des oiseaux migrateurs comme la cigogne blanche, l'étourneau sansonnet et la grive.

Oiseaux sédentaires[modifier | modifier le code]

Laridés[modifier | modifier le code]
La pertinence de cette section est remise en cause, considérez son contenu avec précaution. En discuter ?

La côte algéroise est peuplée d'un oiseau sédentaire omnivore opportuniste de la famille des laridés.

C'est la mouette rieuse qui se nourrit du moindre détritus, et qui est à l'aise dans une grande variété d'habitats.

Mouettes[modifier | modifier le code]
La pertinence de cette section est remise en cause, considérez son contenu avec précaution. En discuter ?
Mouette rieuse (Tchouthchou Malèhe تشوتشو مالح)
Mouette rieuse (Tchouthchou Malèhe تشوتشو مالح)

Le littoral de la wilaya d'alger est peuplé de mouettes qui sont des oiseaux côtiers blanc et gris au cri aigu caractéristique.

Cette mouette y est appelée "Tchouthchou Malèhe تشوتشو مالح" comme dans beaucoup de régions côtières de l'Algérie.

On ne peut prétendre connaître Alger — en arabe « El Djazaïr » (les Iles ) - dont l’histoire remonte à l’époque phénicienne, si on oublie qu'elle portait le nom d’Icosium - « l’Ile aux Mouettes »[160].

La mouette rieuse mène une vie grégaire tout au long de l'année sur la côte algéroise. En effet, de très importants rassemblements peuvent compter, selon les sites et les circonstances, plusieurs centaines d'oiseaux[161].

Ces mouettes volent en escadrilles de formations groupées, linéaires ou en V, qui se succèdent à intervalles rapprochés et qui, silencieusement, d'un vol battu régulier, se meuvent dans la même direction.

La mouette rieuse ne se nourrit pas uniquement en milieu aquatique. Son régime alimentaire est à base de petits animaux invertébrés aquatiques ou terrestres comme les larves et les arthropodes.

Passereaux[modifier | modifier le code]
La pertinence de cette section est remise en cause, considérez son contenu avec précaution. En discuter ?
Moineau (Zaouèche زاوش) mâle
Chardonneret (Maknine مقنين) mâle
Rouge-gorge (El Ozzi العزي)
Merle noir (Zitout زيطوط)

Plusieurs espèces d'oiseaux passereaux nichent durablement dans la région de la wilaya d'Alger, dont le moineau, chardonneret, le rouge-gorge et le merle noir.

Moineau[modifier | modifier le code]
La pertinence de cette section est remise en cause, considérez son contenu avec précaution. En discuter ?

Le moineau est le plus commun des oiseaux passereaux sédentaires de ville dans la wilaya d'Alger.

Il y est appelé "Zaouèche زاوش" comme dans beaucoup de régions de l'Algérie.

Chardonneret[modifier | modifier le code]
La pertinence de cette section est remise en cause, considérez son contenu avec précaution. En discuter ?

Le chardonneret est le plus commun des oiseaux passereaux résidents dans la campagne dans la wilaya d'Alger.

Il y est appelé "Maknine مقنين" comme dans beaucoup de régions de l'Algérie.

Rouge-gorge familier[modifier | modifier le code]
La pertinence de cette section est remise en cause, considérez son contenu avec précaution. En discuter ?

Le rouge-gorge familier est un des oiseaux passereaux résidents communs dans la campagne dans la wilaya d'Alger.

Il y est appelé "El Ozzi العزي" comme dans beaucoup de régions de l'Algérie.

Merle noir[modifier | modifier le code]
La pertinence de cette section est remise en cause, considérez son contenu avec précaution. En discuter ?

Le merle noir est un des oiseaux passereaux résidents communs dans la campagne dans la wilaya d'Alger.

Il y est appelé "Zitout زيطوط" comme dans beaucoup de régions de l'Algérie.

Colombidés[modifier | modifier le code]
La pertinence de cette section est remise en cause, considérez son contenu avec précaution. En discuter ?
Pigeon biset (mâle: Goumri قمري) ou (femelle: Hmama حمامة)
Tourterelle des bois (Taoutaoua طوطاوة)

Plusieurs espèces d'oiseaux colombidés évoluent en permanence dans la région de la wilaya d'Alger, dont le pigeon biset et la tourterelle des bois.

Pigeon biset[modifier | modifier le code]
La pertinence de cette section est remise en cause, considérez son contenu avec précaution. En discuter ?

Le pigeon biset est le plus commun des oiseaux colombidés sédentaires de ville dans la wilaya d'Alger.

Le mâle du pigeon biset est appelé "Goumri قمري" alors que sa femelle est dénommée "Hmama حمامة" comme dans beaucoup de régions de l'Algérie.

Tourterelle des bois[modifier | modifier le code]
La pertinence de cette section est remise en cause, considérez son contenu avec précaution. En discuter ?

La tourterelle des bois est le plus commun des oiseaux colombidés sédentaires dans la campagne et les ruisseaux dans la wilaya d'Alger.

La tourterelle des bois est appelée "Taoutaoua طوطاوة" comme dans beaucoup de régions de l'Algérie.

Caille[modifier | modifier le code]
La pertinence de cette section est remise en cause, considérez son contenu avec précaution. En discuter ?
Caille "Thabellafdhelth ثابلفضلث"

La caille est appelée "Thabellafdhelth ثابلفضلث" comme dans beaucoup de régions de l'Algérie.

Corbeau[modifier | modifier le code]
La pertinence de cette section est remise en cause, considérez son contenu avec précaution. En discuter ?

Le corbeau est appelé dans la wilaya d'Alger "Ghrabe غراب" comme dans beaucoup de régions de l'Algérie.

Hibou[modifier | modifier le code]
La pertinence de cette section est remise en cause, considérez son contenu avec précaution. En discuter ?

Le hibou est appelé dans la wilaya d'Alger "Bouma بومة" ou "Hama هامة" comme dans beaucoup de régions de l'Algérie.

Oiseaux migrateurs[modifier | modifier le code]

La pertinence de cette section est remise en cause, considérez son contenu avec précaution. En discuter ?

Plusieurs oiseaux migrateurs viennent visiter périodiquement la région de la wilaya d'Alger.

Cigogne blanche[modifier | modifier le code]
La pertinence de cette section est remise en cause, considérez son contenu avec précaution. En discuter ?
Cigogne (Bellarèdje بلارج)

Dans la wilaya d'Alger, c'est la cigogne blanche qui est le symbole des oiseaux migrateurs.

Cette cigogne blanche y est appelée "Bellarèdje بلارج" comme dans beaucoup de régions de l'Algérie.

Les dates d'arrivée de la cigogne blanche dans la wilaya d'Alger sont étalées de fin du mois de janvier au début du mois de février. Les dates de son départ sont enregistrées de la mi-juillet à la mi-août[162].

Les dates d'arrivée et de départ de la cigogne blanche dans la wilaya d'Alger fluctuent dans des intervalles allant jusqu'à plus de 20 jours[163].

Étourneau sansonnet[modifier | modifier le code]
La pertinence de cette section est remise en cause, considérez son contenu avec précaution. En discuter ?
Étourneau (Zarzour زرزور)

C'est l'étourneau sansonnet que l'on voit arriver à chaque début d'hiver dans la région de la wilaya d'Alger.

Cet étourneau sansonnet y est appelé "Zarzour زرزور" comme dans beaucoup de régions de l'Algérie.

En effet, l'étourneau sansonnet est sédentaire en Europe du sud et de l'ouest, et ses populations migrent à la fin de l'automne vers les régions du sud méditerranéen comme l'Algérie.

Se nourrissant particulièrement d'olives, l'étourneau sansonnet arrive dans les montagnes la wilaya d'Alger dès le mois de novembre[164].

Le départ tumultueux des essaims d'étourneaux sansonnets coïncide avec l’arrivée du printemps au mois de mars et la fin de la cueillette des olives. Il constitue le moment propice pour la chasse[165].

Grive musicienne[modifier | modifier le code]
La pertinence de cette section est remise en cause, considérez son contenu avec précaution. En discuter ?
La grive (Mergou مرقو)

Il existe une multitude d'espèces de grives réparties dans le monde entier.

La plus commune en Algérie et la plus petite est la grive musicienne[166]. Celle-ci se reproduit dans le nord de l'Europe et de l'Asie, mais hiverne en Afrique du Nord, dont l'Algérie[167].

La grive musicienne a le dessus du corps brun, et le dessous blanc taché de noir[168].

Elle se retrouve partout en Kabylie pendant l'hiver[169], en plaine et en montagne, en forêt et dans les jardins[170].

Elle mange des insectes. des escargots, des vers et des fruits[171]. Elle aime particulièrement le raisin[172].

La grive musicienne est appelée "Mergou مرقو" dans la wilaya d'Alger comme dans beaucoup de régions de l'Algérie.

Caille des blés[modifier | modifier le code]
La pertinence de cette section est remise en cause, considérez son contenu avec précaution. En discuter ?
Caille des blés (Thabellafdhelth ثابلفضلث)

La caille des blés est appelée "Thabellafdhelth ثابلفضلث" dans la wilaya d'Alger comme dans beaucoup de régions de l'Algérie[173].

La caille des blés émigre vers l'Algérie à l'automne et revient en Europe au printemps[174].

C'est un petit oiseau migrateur qui est souvent élevé pour sa chair ou ses œufs[175].

En hivernage dans la wilaya d'Alger, elle se nourrit souvent des fruits et des graminés[176].

En période de reproduction, elle consomme des invertébrés, des fourmis et de nombreuses espèces de coléoptères[177].

Ce petit oiseau brunâtre et terne présente des stries blanchâtres des flancs et le dessin facial noir du mâle. Son dessus est brun rayé de noir et de jaune crème formant deux bandes plus ou moins nettes. Le dessous est crème, avec une gorge blanchâtre encadrée de bandes sombres. Trois rayures jaunâtres couvrent le dessus de la tête[178].

Épervier d'Europe[modifier | modifier le code]
La pertinence de cette section est remise en cause, considérez son contenu avec précaution. En discuter ?
Épervier d'Europe (Elbaz الباز)

L'épervier d'Europe est appelé "Elbaz الباز" dans la wilaya d'Alger comme dans beaucoup de régions de l'Algérie.

Venant d'Europe, ces oiseaux migrateurs se déplacent vers le sud à partir de la mi-août en passant les détroits de la Méditerranée pour se rendre en Afrique.

Environ 1 000 oiseaux transitent par Gibraltar et 500 par le détroit su Bosphore, poussant parfois jusqu'au sud de l'Équateur[179].

L'épervier d'Europe est un petit rapace spécialisé dans la chasse des oiseaux des bois et des campagnes.

Il s'agit d'un rapace polyvalent, capable d'appliquer différentes stratégies de chasse. Il attrape principalement ses proies par surprise, profitant des haies, des taillis et des autres cachettes disponibles[180].

Vivant dans les lieux boisés et montagnes de l’Atlas tellien, les oiseaux nicheurs migrateurs comme les épervier d’Europe sont en régression alarmante[181].

Hirondelle de Fenêtre[modifier | modifier le code]
La pertinence de cette section est remise en cause, considérez son contenu avec précaution. En discuter ?
Hirondelle de fenêtre (Khouttaïfa خطايفة)
Hirondelle de fenêtre (Khouttaïfa خطايفة)

L'hirondelle de fenêtre est appelée "Khouttaïfa خطايفة" dans la wilaya d'Alger comme dans beaucoup de régions de l'Algérie.

L'hirondelle de fenêtre est l'oiseau migrateur par excellence des villes algériennes, telles que dans la wilaya d'Alger, alors que dans les campagnes l'autre oiseau migrateur représenté est la cigogne blanche[182].

L’hirondelle de fenêtre est facilement reconnaissable à son croupion blanc se détachant du dessus bleu métallique foncé, le dessous étant blanc pur. Elle ne pénètre pas à l’intérieur des bâtiments mais construit son nid (de forme sphérique avec une entrée étroite pour le passage de l’oiseau) sous les avancées de toits, parfois sous le rebord d’une fenêtre ou d’un balcon[183].

Animaux[modifier | modifier le code]

Lion de l'Atlas[modifier | modifier le code]

La pertinence de cette section est remise en cause, considérez son contenu avec précaution. En discuter ?
Lion de l'Atlas (Sebaâ سبع) en Algérie
Lion de l'Atlas (Sebaâ سبع) en Algérie

Le Lion de l'Atlas reste le meilleur représentant de la faune animale de la wilaya d'Alger durant des siècles avant son extinction dans toute l'Algérie durant le XXe siècle.

Déjà en 1837, les références bibliographiques françaises avaient mentionné l'existence du lion de l'Algérie autour de l'actuelle wilaya d'Alger.

Et bien que l'espèce du lion de l'Algérie soit aujourd'hui éteinte à l'état sauvage, il est bon de rappeler que ce dernier régnait autrefois sur toute l'Afrique du Nord.

Léopard de l'Atlas[modifier | modifier le code]

La pertinence de cette section est remise en cause, considérez son contenu avec précaution. En discuter ?
Léopard de l'Atlas

L'extinction du Lion de l'Atlas a aussi été le sort de l'ours de l'Atlas et du léopard de Barbarie, les deux autres principaux prédateurs d'Afrique du Nord, qui sont désormais, respectivement, disparus et près de l'extinction.

Mangouste[modifier | modifier le code]

La pertinence de cette section est remise en cause, considérez son contenu avec précaution. En discuter ?
Mangouste (Zerdi زردي)

L'autre fauve réputé de la région de la wilaya d'Alger des Béni-Aïcha est certainement la mangouste. En effet, la mangouste, qui est un mammifère anti-venin, est localement appelée zerdi en arabe et izerdhi en berbère. Ses deux noms zerdi et izerdhi proviennent du verbe arabe "zarada زرد" signifiant « avaler » pour marquer l'aptitude de la mangouste à avaler sa nourriture et ses petites proies.

Hérisson d'Algérie[modifier | modifier le code]

La pertinence de cette section est remise en cause, considérez son contenu avec précaution. En discuter ?
Hérisson d'Algérie (Guenfoude قنفود)

Un autre animal fréquemment rencontré dans la wilaya d'Alger est l'Hérisson d'Algérie.

Tortue mauresque[modifier | modifier le code]

La pertinence de cette section est remise en cause, considérez son contenu avec précaution. En discuter ?
Tortue mauresque (Fakroune فكرون)

Quant au petit animal à carapace qu'est la tortue, on en rencontre dans la wilaya d'Alger une espèce appelée Tortue mauresque.

Plus précisément, cette Tortue mauresque n'est que la fameuse Tortue grecque dont le nom latin est Testudo graeca et que l'on retrouve dans toute l'Afrique du Nord dont l'Algérie.

En particulier, c'est la sous-espèce de tortues Testudo graeca graeca ou Tortue mauresque du Maghreb que l'on rencontre dans les massifs montagneux de la wilaya d'Alger.

La carapace de cette tortue de la wilaya d'Alger est brune, vert foncé à olive pale, voire jaune, avec des dessins foncés au milieu et sur la périphérie des écailles.

Lièvre[modifier | modifier le code]

La pertinence de cette section est remise en cause, considérez son contenu avec précaution. En discuter ?
Lièvre (Gounine قنين)

Les lièvres marquent aussi leur présence de rongeurs dans les talus de la wilaya d'Alger du fait que ce sont des petits rongeurs sauvages proches des lapins.

Il existe trois espèces de lièvres dans la région de la wilaya d'Alger qui diffèrent entre elles par leur taille, leur coloris et leur mode de vie.

Ces 3 espèces de lièvres de la wilaya d'Alger sont le lièvre (Lepus capensis), le lièvre des buissons (Lepus saxatilis) et le lapin de garenne (Oryctolagus cuniculus).

Porc-épic à crête (Dhorbane ضربان)

Étant des animaux relativement solitaires vivant parfois en couple, les lièvres de la wilaya d'Alger sont fins, légers et possèdent de longues pattes postérieures, très musclées qui leur permettent de se propulser en bonds très rapides lorsque c'est nécessaire, pouvant atteindre alors une vitesse de 60 km/h en moyenne et atteindre 80 km/h en pointe et peuvent aussi faire des bonds de 2 mètres à la verticale, ce qui est impressionnant pour ces petits animaux dans la wilaya d'Alger où ils font partie de la culture populaire et constituent traditionnellement un gibier de chasse recherché.

Porc-épic à crête[modifier | modifier le code]

La pertinence de cette section est remise en cause, considérez son contenu avec précaution. En discuter ?

Un autre rongeur de la wilaya d'Alger est le porc-épic à crête (Hystrix cristata) qui est une espèce de la famille des porcs-épics de l'Afrique du Nord.

C'est un rongeur nocturne terrestre qui tolère les milieux escarpés comme ceux de la wilaya d'Alger.

Conservateurs des forêts[modifier | modifier le code]

La pertinence de cette section est remise en cause, considérez son contenu avec précaution. En discuter ?
Conservateurs des forêts dans cette wilaya.
Directeur Début Fin
1er
2e Chaâbane Cheriet 18 février 2006[184]
3e Saâdoun Chaïb 1er juin 2006[185] 29 décembre 2011[186]
4e
5e Noureddine Baâziz 2013 2015 (en cours)

Députés[modifier | modifier le code]

Les députés de la wilaya d'Alger à l'Assemblée populaire nationale (APN) pour les Élections législatives du 10 mai 2012 sont au nombre de 21[187].

Liste nominative[modifier | modifier le code]

Statistiques parlementaires[modifier | modifier le code]

Histogramme[modifier | modifier le code]

Le nombre de députés de la wilaya d'Alger se répartit selon un histogramme.

1
2
3
4
5
6
7
AAV
FFS
FLN
PT
RND

Répartition partisane[modifier | modifier le code]

Appartenance partisane des députés de la wilaya d'Alger

Les députés de la wilaya d'Alger se répartissent sur plusieurs listes partisanes:

  1. Alliance de l'Algérie Verte: AAV: 6 députés (28.57 %).
  2. Front des Forces Socialistes: FFS: 2 députés (9.52 %).
  3. Front de Libération Nationale: FLN: 6 députés (28.57 %).
  4. Parti des Travailleurs: PT: 4 députés (19.05 %).
  5. Rassemblement national démocratique: RND: 3 députés (14.29 %).

Répartition sexuelle[modifier | modifier le code]

Les députés de la wilaya d'Alger se répartissent par sexe selon le ratio suivant:

  1. Députées Femmes: 9 (42.86 %).
  2. Députés Hommes: 12 (57.14 %).

Répartition par sexe des députés de la wilaya d'Alger

  •      Femmes (9) (42,86%)
  •      Hommes (12) (57,14%)

Personnalités[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Le président Bouteflika procède à un mouvement dans le corps des walis », sur le site d'Algérie Presse Service,‎ (consulté le 25 octobre 2013).
  2. http://www.lexilogos.com/clavier/tamazight.htm
  3. a, b, c, d et e [PDF]Recensement 2008 de la population algérienne, wilaya d'Alger, sur le site de l'ONS.
  4. https://www.google.dz/maps/place/%D8%A7%D9%84%D8%AC%D8%B2%D8%A7%D8%A6%D8%B1+%D8%A7%D9%84%D8%B9%D8%A7%D8%B5%D9%85%D8%A9%E2%80%AD/@36.7020127,3.0879278,47442m/data=!3m2!1e3!4b1!4m2!3m1!1s0x128e521f646e1edb:0x35c0e93b4118c15d!6m1!1e1?hl=ar
  5. http://storage.lib.uchicago.edu/pres/2014/pres2014-0313.pdf
  6. http://eurekamag.com/research/018/626/018626261.php
  7. https://archive.org/stream/lesrochesruptiv00rittgoog#page/n67/mode/2up
  8. http://jubilotheque.upmc.fr/fonds-memsgf/GM_000021_006/document.pdf?name=GM_000021_006_pdf.pdf
  9. ftp://ftp.atdd.noaa.gov/pub/GCOS/WMO-Normals/RA-I/AL/60390.TXT
  10. http://www.meteo.dz/index.php?option=com_content&view=article&id=136&Itemid=37
  11. http://www.persee.fr/articleAsPDF/geo_0003-4010_1903_num_12_64_6349/article_geo_0003-4010_1903_num_12_64_6349.pdf
  12. http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/geo_0003-4010_1903_num_12_64_6349
  13. http://www.djazairess.com/fr/elwatan/12427
  14. http://www.vitaminedz.com/les-hauteurs-d-alger-sous-la-neige/Articles_15688_390888_16_1.html
  15. https://portail.cder.dz/spip.php?article1978
  16. http://www.djazairess.com/fr/infosoir/61930
  17. http://www.djazairess.com/fr/lnr/210126
  18. http://www.elmoudjahid.com/fr/mobile/detail-article/id/37970
  19. http://www.cder.dz/download/jnv2_14.pdf
  20. http://www.lexpressiondz.com/actualite/183321-les-super-pouvoirs-du-wali-d-alger.html
  21. http://www.liberte-algerie.com/actualite/le-pouvoir-a-ete-usurpe-en-1962-120986/print/1
  22. a et b http://www.vitaminedz.com/articlesfiche/1153/1153999.pdf
  23. http://www.vitaminedz.com/articlesfiche/1154/1154038.pdf
  24. http://www.joradp.dz/JO6283/1963/001/FP10.pdf
  25. http://www.vitaminedz.com/articlesfiche/1168/1168626.pdf
  26. http://www.vitaminedz.com/articlesfiche/1168/1168916.pdf
  27. http://www.joradp.dz/JO6283/1965/069/FP763.pdf
  28. a et b http://www.joradp.dz/JO6283/1970/071/FP807.pdf
  29. http://www.joradp.dz/JO6283/1975/006/FP54.pdf
  30. http://www.joradp.dz/JO8499/1990/036/FP1016.pdf
  31. http://www.joradp.dz/JO8499/1990/036/FP1018.pdf
  32. http://www.joradp.dz/FTP/jo-francais/1991/F1991041.pdf
  33. http://www.vitaminedz.com/articlesfiche/1230/1230848.pdf
  34. http://www.joradp.dz/FTP/jo-francais/1999/F1999058.pdf
  35. http://www.joradp.dz/JO2000/2004/065/FP24.pdf
  36. http://www.joradp.dz/JO2000/2004/065/FP25.pdf
  37. http://www.joradp.dz/JO2000/2014/008/FP19.pdf
  38. http://www.joradp.dz/JO2000/2014/008/FP20.pdf
  39. http://www.algerie-poste.net/code-postal/16-alger.html
  40. http://arachne.uni-koeln.de/arachne/index.php?view%5Blayout%5D=buchseite_item&view%5Bsection%5D=uebersicht&view%5Bpage%5D=0&search%5Bconstraints%5D%5Bbuchseite%5D%5BPS_BuchseiteID%5D=549210
  41. https://archive.org/stream/lalgrielesolet00batt#page/8/mode/2up
  42. a et b http://alger-roi.fr/Alger/oueds/oueds.htm
  43. https://tel.archives-ouvertes.fr/file/index/docid/787142/filename/thA_se_Wahiba.pdf
  44. http://www.djazairess.com/fr/lesoirdalgerie/73243
  45. http://alger-roi.fr/Alger/plaine_mitidja/textes/4_plaine_mitidja_presentation_generale_geographique_bouchet.htm
  46. http://www.aps.dz/regions/21687-wilaya-d-alger-lancement-des-travaux-d%E2%80%99am%C3%A9nagement-de-oued-ouchayah
  47. http://www.aps.dz/societe/16292-barrage-de-dou%C3%A9ra-amateurs-de-sports-nautiques,-p%C3%AAcheurs,-agriculteurs-et-riverains,-grands-b%C3%A9n%C3%A9ficiaires-du-projet
  48. http://www.djazairess.com/fr/lemidi/1205190302
  49. http://www.djazairess.com/fr/elwatan/102568
  50. http://www.lemaghrebdz.com/?page=detail_actualite&rubrique=Nation&id=42981
  51. http://news80.com/dz/2015/04/18/422615/
  52. http://www.bouadjenak.com/projets.php
  53. http://www.djazairess.com/fr/elwatan/46738
  54. http://www.made-in-algeria.com/data_4/ao_imprim_report.php?pg_cr=x7S6ubLClJmOusG9wY/P487b2dPX59Ld4Y/FvLTAuY/h4+Th0+LT1+PT6eHN1d6rm6agm4/P4tOO2NDi2c7T19fT1d3R2c7P44+ssY+Vpp+fqZyep5yerJaOlN7g2NTglNHnlNjS09DdlNPT59I=
  55. http://www.djazairess.com/fr/elwatan/4101
  56. http://www.algeria-watch.org/fr/article/eco/eau/alger_bataille.htm
  57. http://www.seaal.dz/qui-sommes-nous/metiers/production/la-disponibilite-de-la-ressource/
  58. http://www.djazairess.com/fr/elwatan/2484
  59. http://www.djazairess.com/fr/lemaghreb/3112
  60. http://portail.cder.dz/spip.php?article3719
  61. http://www.djazairess.com/fr/elwatan/91000
  62. http://www.lexpressiondz.com/actualite/187104-nos-rivieres-et-plages-seront-clean-en-2018.html
  63. http://www.djazairess.com/fr/lexpression/7333
  64. http://www.eldjazaircom.dz/index.php?id_rubrique=292&id_article=3629
  65. http://www.algeriemarches.com/appels-d-offres/435156/Realisation_d%C3%A2%E2%82%AC%E2%84%A2une_station_de_relevage_des_eaux_usees
  66. http://www.vitaminedz.com/wilaya-d-alger/Articles_18300_2993776_16_1.html
  67. http://www.djazairess.com/fr/elwatan/87855
  68. http://www.algerie-dz.com/article12652.html
  69. http://www.joradp.dz/JO2000/2007/065/FP23.pdf
  70. http://www.joradp.dz/JO2000/2007/065/FP25.pdf
  71. a, b et c http://www.djazairess.com/fr/elwatan/490909
  72. http://www.appl.dz/spip.php?rubrique89
  73. http://www.joradp.dz/jo2000/2011/048/fp13.pdf
  74. http://www.joradp.dz/jo2000/2011/048/fp14.pdf
  75. http://www.joradp.dz/JO2000/2005/070/FP11.pdf
  76. http://www.joradp.dz/FTP/jo-francais/2006/F2006079.pdf
  77. http://www.interieur.gov.dz/Dynamics/frmItem.aspx?html=17&s=26
  78. http://elmouchir.caci.dz/monographies/listing.php?id=1373
  79. http://www.aps.dz/algerie/10809
  80. http://www.djazairess.com/fr/elwatan/77768
  81. http://www.djazairess.com/fr/letemps/50430
  82. http://www.algerie360.com/algerie/toutes-les-ecoles-primaires-dotees-progressivement-de-cantines-scolaires/
  83. http://www.elmouwatin.dz/spip.php?page=imprimer&id_article=5375
  84. http://www.elmoudjahid.com/fr/mobile/detail-article/id/46020
  85. http://www.aps.dz/regions/10887-rentr%C3%A9e-scolaire-dans-la-wilaya-d-alger-ouverture-de-plusieurs-%C3%A9tablissements-dans-les-nouvelles-cit%C3%A9s-d-habitation/10887-rentr%C3%A9e-scolaire-dans-la-wilaya-d-alger-ouverture-de-plusieurs-%C3%A9tablissements-dans-les-nouvelles-cit%C3%A9s-d-habitation
  86. http://www.joradp.dz/JO2000/2007/038/FP17.pdf
  87. http://www.joradp.dz/JO2000/2006/070/FP16.pdf
  88. http://www.joradp.dz/JO2000/2003/077/FP19.pdf
  89. http://www.joradp.dz/jo2000/2005/073/fp19.pdf
  90. http://www.joradp.dz/jo2000/2005/073/fp22.pdf
  91. http://www.joradp.dz/FTP/jo-francais/2012/F2012035.pdf
  92. http://www.m-culture.gov.dz/
  93. http://www.algerieclic.com/cinema/cinema-algerie.php
  94. http://www.sante.dz
  95. http://www.okbob.net/article-27754149.html
  96. http://www.vitaminefr.com/articles2014/hopital-de-douera/Articles_15688_11190_0_1.html
  97. http://www.joradp.dz/FTP/jo-francais/2014/F2014028.pdf
  98. http://www.joradp.dz/JO2000/2009/034/FP8.pdf
  99. http://www.joradp.dz/FTP/jo-francais/2011/F2011039.pdf
  100. http://www.liberte-algerie.com/actualite/le-dtp-de-la-wilaya-dalger-se-limite-au-constat-85366
  101. http://www.joradp.dz/JO2000/2008/052/FP50.pdf
  102. http://www.djazairess.com/fr/infosoir/145597
  103. http://www.djazairess.com/fr/infosoir/92543
  104. http://www.djazairess.com/fr/elwatan/4408
  105. http://www.djazairess.com/fr/infosoir/137008
  106. http://www.etusa.dz/
  107. http://www.lexpressiondz.com/edito/206636-l-algerie-construira-ses-telepheriques.html
  108. http://www.metroalger-dz.com/fr/activites.php?idAC=41
  109. http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2009/01/27/article.php?sid=78669&cid=2
  110. http://www.djazairess.com/fr/elwatan/152538
  111. http://www.djazairess.com/fr/lexpression/60726
  112. http://www.algerie-focus.com/blog/2014/09/un-nouveau-telepherique-a-bouzareah-pour-fluidifier-alger/
  113. http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2006/04/13/article.php?sid=36957&cid=2
  114. http://www.djazairess.com/fr/lexpression/29702
  115. http://www.alger2000.com/2014/08/la-diversification-des-modes-de-transport-urbain-a-alger/
  116. http://www.andi.dz/PDF/monographies/alger.pdf
  117. http://www.metroalger-dz.com/
  118. http://www.portalger.com.dz/
  119. http://www.portalger.com.dz/historique
  120. http://www.aps.dz/economie/5285-dubai-ports-word-ambitionne-d-%C3%A9tendre-ses-investissements-en-alg%C3%A9rie
  121. http://www.made-in-algeria.com/data_5/even_detail.php?id=5076
  122. http://www.djazairess.com/fr/liberte/105472
  123. http://www.algerieferries.com/
  124. http://www.algerie360.com/algerie/port-sec-de-baraki-saisie-de-3-conteneurs-darticles-de-sport-contrefaits/
  125. http://www.medafco.org/article/21/10/2011/des-conteneurs-de-sucre-bloques-au-port-dalger-0
  126. http://www.lexpressiondz.com/actualite/86605-plus-de-15-000-conteneurs-bloques.html
  127. a et b Site officiel de l'Aéroport d'Alger - Houari Boumédienne
  128. http://www.djazairess.com/fr/maghrebemergent/34967
  129. http://www.djazairess.com/fr/elwatan/445702
  130. http://www.joradp.dz/JO2000/2001/056/FP12.pdf
  131. http://www.joradp.dz/JO2000/2001/058/FP8.pdf
  132. http://www.joradp.dz/jo2000/2011/011/fp13.pdf
  133. http://www.joradp.dz/jo2000/2011/011/fp14.pdf
  134. http://elmouchir.caci.dz/monographies/listing.php?id=40
  135. http://www.djazairess.com/fr/lesoirdalgerie/46106
  136. http://www.algeria-watch.org/fr/article/eco/terres/dilapidations_alger.htm
  137. http://www.infosoir.com/dossiers/474-patrimoine-d-alger.html
  138. http://www.joradp.dz/JO2000/2007/065/FP26.pdf
  139. http://www.algerie360.com/algerie/obtention-des-actes-de-concession-agricole-l%E2%80%99operation-lancee/
  140. Wilaya d'Alger — Population résidente par age et par sexe. Consulté le 23 septembre 2011.
  141. (en) Population de la wilaya d'Alger (World Gazetteer)
  142. http://www.djazairess.com/fr/horizons/14921
  143. http://www.aps.dz/regions/13889-relogement-la-wilaya-d-alger-veut-%C3%A9radiquer-les-habitations-pr%C3%A9caires-d-ici-2016
  144. http://www.joradp.dz/FTP/jo-francais/2014/F2014045.pdf
  145. http://www.djazairess.com/fr/lemaghreb/70642
  146. http://www.aps.dz/regions/23947-ville-urbanisme-am%C3%A9nagement-alger-sera-exempte-de-bidonvilles-%C3%A0-fin-2015
  147. http://www.joradp.dz/FTP/jo-francais/2005/F2005022.pdf
  148. http://www.joradp.dz/FTP/jo-francais/2011/F2011002.pdf
  149. http://www.liberte-algerie.com/actualite/un-nouveau-duc-pour-alger-102619
  150. http://www.joradp.dz/FTP/jo-francais/2014/F2014004.pdf
  151. http://www.joradp.dz/FTP/JO-FRANCAIS/2015/F2015015.pdf
  152. http://environnement-algerie.com/fr/preservation-du-patrimoine-forestier-treize-projets-pour-alger-a-lhorizon-2029/
  153. http://www.lemaghrebdz.com/?page=detail_actualite&rubrique=Nation&id=3800
  154. http://www.algerie1.com/info-des-regions/etude-sur-louverture-de-25-nouveaux-sites-forestiers-a-alger/
  155. http://www.djazairess.com/fr/infosoir/35508
  156. http://www.leconews.com/fr/actualites/nationale/investissement/probable-ouverture-du-capital-08-08-2013-164707_360.php
  157. http://www.lanation-arabe.dz/fr/article.php?id=7078
  158. http://www.djazairess.com/fr/letemps/45605
  159. http://www.passeportsante.net/fr/Solutions/PlantesSupplements/Fiche.aspx?doc=bleuet_ps
  160. http://www.univ-alger.dz/index.php/alger-pour-tous
  161. http://www.larousse.fr/encyclopedie/vie-sauvage/mouette_rieuse/184823
  162. http://www.vitaminedz.com/la-cigogne-blanche-a-constantine/Articles_18762_187589_25_1.html
  163. http://www.memoireonline.com/02/13/7011/m_Contribution--l-etude-de-la-niche-ecologique-de-la-Cigogne-blanche-Ciconia-ciconia-L--1758-Av68.html
  164. http://www.depechedekabylie.com/kabylie/bgayet/102283-les-etourneaux-tardent-a-arriver.html
  165. http://www.depechedekabylie.com/evenement/1806-chasseurs-de-grives-et-detourneaux.html
  166. http://www.grives.net/grive_musicienne.html
  167. http://apprendrelekabyle.com/viewtopic.php?f=2&t=632&start=15
  168. http://www.oiseaux.net/oiseaux/grive.musicienne.html
  169. http://inpn.mnhn.fr/docs/cahab/fiches/Grive-musicienne.pdf
  170. http://www.observatoirenationalmigrateurs.net/index.php?Migrateurs=Musicienne
  171. http://www.chasses-du-monde.com/europe/especes-chassees/grive-musicienne.htm
  172. http://www.oiseau-libre.net/Oiseaux/Especes/Grive-musicienne.html
  173. http://www.oiseaux.net/oiseaux/caille.des.bles.html
  174. http://www.chasses-du-monde.com/europe/especes-chassees/caille-des-bles.htm
  175. http://www.djebahia.com/faune.html
  176. http://dubois.mur.pagesperso-orange.fr/cadgener.htm
  177. http://www.papysauvage.fr/cailledesbles.html
  178. http://www.cuisinealafrancaise.com/fr/dgal/produits/220-caille-des-bles
  179. http://www.oiseaux.net/oiseaux/epervier.d.europe.html
  180. http://www.vitaminedz.com/predation-de-l-epervier-d-europe-sur-les-oiseaux-des-jardins/Photos_18762_184433_0_1.html
  181. http://www.elmoudjahid.com/fr/actualites/67079
  182. http://www.letempsdz.com/content/view/97229/1/
  183. http://cheignieu-la-balme.over-blog.com/article-les-hirondelles-dans-le-ciel-du-bugey-105806745.html
  184. http://www.joradp.dz/JO2000/2006/014/FP27.pdf
  185. http://www.joradp.dz/JO2000/2006/040/FP14.pdf
  186. http://www.joradp.dz/JO2000/2012/003/FP40.pdf
  187. http://www.apn.dz/fr/les-membres/les-membres-de-l-apn-7-eme-legislature?searchcondition=2&cat_id=0&link_name=&cf31=&cf36=16-%09Alger&cf38=&cf40=&Itemid=716&option=com_mtree&task=listall&sort=link_name

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :