Wikipédia en espéranto

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Logo de Wikipédia en espéranto

Adresse http://eo.wikipedia.org/
Commercial non
Type de site Projet d’encyclopédie en ligne
Langue espéranto
Inscription facultative
Propriétaire Wikimedia Foundation
Lancement Voir et modifier les données sur Wikidata
État actuel en activité
Chuck Smith, le fondateur de Wikipédia en espéranto.

La Wikipédia en espéranto (en espéranto : Vikipedio) a été créée le 6 novembre 2001, par Chuck Smith, un espérantophone américain. Elle a franchi le cap des 50 000 articles le 7 juillet 2006, celui des 100 000 articles le 15 juin 2008, celui des 150 000 articles le 7 aout 2011, celui des 200 000 articles le 13 aout 2014 et celui des 250 000 articles le 18 septembre 2018. Il s'agit de la plus importante Wikipédia écrite dans une langue construite, devant la Wikipédia en volapük et la Wikipédia en ido[1]. C'est l'un des principaux sites internet en espéranto.

Historique[modifier | modifier le code]

Lancement (2001)[modifier | modifier le code]

La Wikipédia en espéranto est fondée en 2001 par Chuck Smith, un étudiant américain espérantophone. Au départ, le site s'est appuyé sur la Enciklopedio Kalblanda, une encyclopédie en espéranto réalisée par Stefano Kalb. Ce dernier a donné les 139 articles qu'il avait écrit et Smith les a adaptés au format wiki[2]. À l'époque, le site était la 11ème version de Wikipédia lancée[3], et la première dans une langue construite.

Les caractères spéciaux de l'espéranto (ĉĝĥĵŝŭ) n'étaient pas disponible à cette époque. Il a donc été nécessaire d'adapter la graphie et les auteurs ont choisi d'ajouter un x (ĉ = cx), même si d'autres espérantistes préfèrent mettre un h à la place[4]. Suite au travail de Brion Vibber, la Wikipédia espérantophone est passée en janvier 2002 à Unicode, lui permettant d'afficher sans problème les caractères spéciaux[4]. Cela a initié la conversion de l'ensemble des Wikipédias à Unicode.

Chuck Smith a ensuite participé à plusieurs conférences espérantistes à travers le monde et diffusé son projet dans des médias espérantophones afin de faire connaître Vikipedio[5].

Lors d'une conférence en République Tchèque en 2002, Chuck Smith convainc un autre espérantophone, Miroslav Malovec, de lancer la Wikipédia en tchèque en traduisant le contenu de la Wikipédia en espéranto[6].

Développement[modifier | modifier le code]

Un atelier d'édition de Wikipédia durant une rencontre espérantiste à Anvers en 2007.

En 2003-2004, Vikipedio a repris en partie l'Encyclopédie de l'espéranto de 1933, ce qui a mené à la création de 2500 articles[7].

La croissance de la Wikipédia en espéranto a aussi été favorisée, à plusieurs reprises, par la création automatique d'ébauches d'articles géographiques, comme les villes d'Allemagne, les communes d'Italie, les villes du Brésil ou autres. Cependant, à partir du palier des 80 000 articles, la communauté a décidé d'interrompre la création artificielle (par robogiciels) d'articles qui compromettait la qualité de l'encyclopédie[réf. nécessaire]. C'est pour cette raison qu'entre la barre des 80 000 articles (atteinte le 8 juin 2007) et celle des 100 000 articles (23 juin 2008[8]), il s'est écoulé plus d'une année.

En 2011 a lieu à Svitavy (République tchèque) une convention de wikipédiens espérantistes, la Esperanta Vikimanio, à l'occasion des dix ans du site[9].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Évolution du nombre d'articles depuis la fondation du site jusqu'en 2015.

En juin 2008, peu après le passage des 100 000 articles, elle comptait 165 articles de qualités (elstara artikolo) et 126 bons articles (leginda artikolo)[réf. souhaitée]. Quoique quelque 5 000 utilisateurs soient enregistrés, seuls 800 ont contribué au moins une fois. Le nombre d'utilisateurs actifs qui écrivent au moins 5 articles par mois, ou font au moins 50 contributions, est d'environ 130 personnes, sans compter les robots actifs. Il faut cependant ajouter les contributeurs anonymes.

Le 10 août 2011, VIkipedio dépasse les 150 000 articles ; les 200 000 articles sont atteints le 13 août 2014.

Le , elle compte 245 054 articles, 142 640 utilisateurs, 388 utilisateurs actifs et 19 administrateurs[10]. La barre des 250 000 articles est franchie le 18 septembre 2018[11].

Comme l'espéranto est une langue construite, la très grande majorité des utilisateurs n'ont pas l'espéranto comme langue maternelle.

Traduction[modifier | modifier le code]

Différents outils de traduction automatique ont été utilisés pour faciliter la création d'articles.

Wikitrans est un projet de traduction automatique qui permet de consulter une traduction en espéranto de la Wikipédia anglophone et danoise[12]. 3 millions d'articles ont été traduits en 2010[12]. Ce site collabore avec Vikipedio, en permettant de retravailler le contenu traduit automatiquement depuis l'anglais avant de l'intégrer sur Wikipédia[13].

Le logiciel libre Apertium a également été utilisé pour traduire des articles. Depuis 2014, il est intégré[14] dans l'outil de traduction (espéranto : EnhavTradukilo) et permet la traduction d'articles depuis les versions linguistiques en anglais, français, espagnol et catalan[15]. Un concours de traduction a été organisé en 2015 avec cet outil[16].

Importance pour l'espéranto[modifier | modifier le code]

Tract sur la Wikipédia en espéranto.

En 2009, Lu Wunsch-Rolshoven indique que Vikipedio est « la première encyclopédie généraliste existante depuis 122 années d’histoire de l’Espéranto »[17], même si des tentatives pour créer une Encyclopédie de l'espéranto remontent au début du XXe siècle. Aujourd'hui, la Wikipédia en espéranto est l'un des sites les plus populaires dans cette langue[18].

Pour le site Américain The Verge, Vikipedio a représenté le premier pas du renouveau de l'espéranto en ligne[3]. Esther Schor estime que la Wikipédia en espéranto « a une quantité disproportionnellement élevée d'articles » au regard du nombre de locuteurs. Selon elle,cela s'explique par le fait que l'espéranto a toujours eu une culture de l'écrit, et les espérantistes ont rapidement investi internet pour communiquer entre eux[19].

Slate qualifie Vikipedio de « tour de force », ayant réussi à dépasser en nombre d'articles les Wikipédias en grec, slovaque, slovène et estonien[20].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « List of Wikipedias by language group - Meta », sur meta.wikimedia.org (consulté le 19 décembre 2018)
  2. (en) Chuck Smith, « Founding the Esperanto Wikipedia (Part 2 of 4) | Esperanto Language Blog », sur blogs.transparent.com (consulté le 19 décembre 2018)
  3. a et b (en-US) Sam Dean, « Why a made-up language from 1887 is making a digital comeback », sur The Verge, (consulté le 19 décembre 2018)
  4. a et b (en) « Unicoding the Esperanto Wikipedia (Part 3 of 4) | Esperanto Language Blog », sur blogs.transparent.com (consulté le 19 décembre 2018)
  5. (en) « Promoting the Esperanto Wikipedia (Part 4 of 4) | Esperanto Language Blog », sur blogs.transparent.com (consulté le 19 décembre 2018)
  6. (en) « Czech Wikipedia translated from Esperanto? | Esperanto Language Blog », sur blogs.transparent.com (consulté le 19 décembre 2018)
  7. (eo) « Vikipedio:Enciklopedio de Esperanto », dans Vikipedio, (lire en ligne)
  8. (en) Ral315, « News and notes », Wikipedia Signpost,‎ (lire en ligne)
  9. (eo) « Vikimanio - unika aranĝo en Esperantujo! - Muzeum Esperanta », sur muzeum.esperanto.cz (consulté le 19 décembre 2018)
  10. Site consulté pour les statistiques
  11. (eo) « Vikipedio en Esperanto atingas sian 250-milan artikolon », sur www.espero.com.cn (consulté le 19 décembre 2018)
  12. a et b « WikiTrans », sur wikitrans.net (consulté le 19 décembre 2018)
  13. (eo) Katarina Nosková et Peter Baláź, « WikiTrans: La angla Vikipedio en Esperanto », dans Modernaj teknologioj por Esperanto : Proceedings of KAEST 2010, Modra, Slovakia,
  14. Julien Lausson, « Wikipédia veut faciliter la traduction des articles dans d'autres langues », sur Numerama, (consulté le 20 décembre 2018)
  15. (eo) « Vikipedio:EnhavTradukilo », sur Vikipedio, (consulté le 19 décembre 2018)
  16. (eo) KuboF Hromoslav, « En Vikipedio konkursas tradukantoj », La Balta Ondo, no 11,‎ (lire en ligne)
  17. « 120 000 articles sur la Wikipédia en espéranto », sur www.sat-amikaro.org (consulté le 19 décembre 2018)
  18. Fritz Dufour, Linguiste, MBA DESS, Exploration des possibilités d’émergence d’une langue maternelle unique et globale, Fritz Dufour, Linguiste, MBA, DESS, (lire en ligne)
  19. (en) Esther Schor, Bridge of Words: Esperanto and the Dream of a Universal Language, Henry Holt and Company, (ISBN 9781429943413, lire en ligne)
  20. « L’espéranto, une langue universelle en plein essor », sur Slate.fr, (consulté le 20 décembre 2018)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]