Cette page est un essai.

Wikipédia:Synthèse inédite

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Wikipédia:SYNTH)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le Wikipédien n'est ni un détective qui doit résoudre une énigme…
… ni un devin qui lit dans une boule de cristal ce que les sources ne disent pas.

L'interdiction des travaux inédits est une des principales règles de Wikipédia. Selon certains contributeurs, elle constitue même une des trois « règles de base sur le contenu » (core content policies) avec la « Neutralité de point de vue » et la « Vérifiabilité », recoupant d'ailleurs en partie cette dernière règle. Le présent essai a pour objet de préciser un aspect particulier de la notion de travaux inédits : la synthèse inédite.

Notion de synthèse inédite[modifier le code]

La synthèse inédite est la combinaison de plusieurs sources publiées ou de plusieurs passages d'une source publiée pour affirmer ou suggérer une conclusion qui n'est pas explicitement formulée par la ou les sources citées.

D'une manière générale, pour que « A et B, donc C » soit une affirmation acceptable dans un article de wikipédia, il faut non seulement que A et B puissent être attribués à une source conformément à la règle de vérifiabilité, mais aussi qu'il en aille de même pour la conclusion « donc C ». Il faut donc qu'une source ait tiré la même conclusion C des prémisses A et B, et cela d'une manière qui soit explicitement en rapport avec le sujet de l'article.

Exemples[modifier le code]

Par exemple, si l'on suppose que les deux affirmations suivantes sont attribuables à des sources fiables, « l'objectif des Nations Unies est le maintien de la paix et de la sécurité internationales » et « il y a eu 160 conflits dans le monde depuis la création de cette institution », la formulation suivante est une synthèse inédite aussi longtemps qu'elle n'est pas attribuée : « L'objectif des Nations Unies est le maintien de la paix et de la sécurité internationales, mais on ne dénombre pas moins de 160 conflits dans le monde depuis la création de cette institution ». Il en irait d'ailleurs de même de l'affirmation suivante : « L'objectif des Nations Unies est le maintien de la paix et de la sécurité internationales et, de fait, il n'y a eu que 160 conflits dans le monde depuis la création de cette institution ». Du reste, ces deux conclusions exactement opposées montrent le risque de manipulation des sources que comporte une synthèse inédite.

Cela ne signifie pas pour autant que l'emploi d'une copule comme le terme « mais » est prohibé. Ce terme peut très bien permettre de clarifier l'articulation des idées dans la source. En revanche, si un lien établi par l'article entre deux affirmations dûment attribuées ne ressort pas clairement des sources précédemment citées ou si, pour toute autre raison, il est contesté ou susceptible de l'être, il doit être corroboré par une source explicite, par application de la règle de vérifiabilité. La notion de synthèse inédite n'a donc pas pour objet d'imposer un style de rédaction par juxtaposition de citations, mais la recherche d'un consensus, au cas par cas, sur la manière de rapporter le propos des sources[N 1].

Voici un autre exemple, tiré d'un conflit éditorial sur la Wikipédia en anglais. Le passage suivant ne pose pas de problème de neutralité :

« Selon Machin, Truc s'est rendu coupable de plagiat en copiant les références d'un autre auteur. Selon Truc, en revanche, utiliser les références données par un autre auteur est une pratique considérée comme acceptable dans la sphère académique. »

La formulation suivante sur le même point est en revanche problématique :

« Si Truc n'a pas consulté les sources originales, il n'a pas respecté les recommandations du manuel Bidule qui demande une citation des sources effectivement consultées. Le manuel Bidule ne dit pas que la violation de cette règle est du plagiat. En revanche, il définit le plagiat comme l'utilisation d'informations provenant de la source sans attribution à celle-ci. »

Dans la seconde formulation, le rédacteur fait une synthèse inédite et donne son propre point de vue sur le comportement de Truc eu égard à ce que dit la source Bidule. Pour qu'il ne s'agisse plus d'une synthèse inédite, il faudrait que le rapprochement entre ce comportement de Truc et les recommandations du manuel Bidule puisse être attribué à une source fiable.

Synthèse inédite et résumé[modifier le code]

Toute synthèse n'est pas nécessairement une synthèse inédite. Pour qu'il y ait une synthèse inédite, il faut que deux sources soient combinées pour produire une affirmation qui ne figure dans aucune d'entre elles. En revanche, synthétiser les sources au sens de résumer leur propos est une pratique encyclopédique normale et encouragée, pour autant que le résumé soit exact et neutre et que toute affirmation puisse être vérifiée dans la source exploitée[N 2].

Synthèse inédite et extrapolation[modifier le code]

La notion de synthèse inédite est souvent mise en jeu dans des conflits éditoriaux conduisant un des contributeurs impliqués à demander une source supplémentaire avec une balise {{refnec}}.

L'exemple théorique suivant permet d'en montrer l'application :

« Le commandant Chose a précisé dans ses instructions sur les procédures de jugement des cas de désertion que « tout homme manquant après une bataille et qui n'aurait été ni capturé par l'ennemi, ni trouvé parmi les morts, sera présumé être un déserteur »[1]. À la bataille de la Bougne, on compte 3 016 Français disparus ou tués[2]. Les forces ennemies annoncèrent avoir fait 1 008 prisonniers[3] et le journal L'Écho de la Bougne rapporte que, parmi les cadavres retrouvés sur le champ de bataille, 1 508 étaient français[4]. Les 500 hommes manquants sont donc des déserteurs selon les termes du commandant Choseréférence nécessaire. »

Le contributeur qui aurait posé dans cet exemple la balise {{refnec}} aurait été fondé à le faire. En effet, le passage cité du texte du commandant Chose ne suffit pas à étayer la synthèse en question et il est, par exemple, possible que la partie non citée des instructions du commandant Chose précise que le décompte des déserteurs ne sera arrêté qu'au bout de cinq jours, et qu'en réalité, au terme de ces cinq jours, le nombre réel de déserteurs se soit avéré être de 148[N 3]. Sans source précise et fiable faisant une inférence sur ce point, nous risquons de faire des erreurs et l'interdiction de synthèse originale permet non seulement de les éviter, mais aussi d'éviter d'inutiles conflits éditoriaux.

Synthèse inédite et POV pushing[modifier le code]

Le recours à une synthèse inédite est souvent associé au POV pushing. Quand bien même les prémisses d'un raisonnement sont correctement sourcées, Wikipédia ne peut servir à publier des conclusions inédites.

Voici un exemple de synthèse inédite à l'appui d'une théorie controversée :

« La théorie que la terre est creuse a des partisans dans le monde universitaire. Selon le chercheur indépendant Machin, « en l'absence d'expérience de forage à 100 km de profondeur confirmant l'existence d'une couche oxygène-magnésium-silice, il est impossible d'affirmer quoi que ce soit de conclusif sur ce modèle »[1]. Pour le professeur Truc, « le contenu précis du noyau de la terre ne peut être prouvé par la seule analyse de l'activité sismique. Il est erroné d'affirmer que la recherche sur ce sujet permet de confirmer l'existence d'un noyau nickel-fer »[2]. Le géologue Chouette de l'université Bidule a écrit : « La dérive des continents était autrefois considérée comme une théorie controversée. Nous ne pouvons pas écarter sans preuve des théories modernes, particulièrement celles de spécialistes réputés. La recherche sérieuse est une partie fondamentale de la méthode scientifique »[3]. Ces citations montrent que la recherche scientifique sérieuse sur la théorie que la terre est creuse est en pleine évolution. »

La première et la dernière phrase de ce paragraphe sont des affirmations qui ne s'appuient sur aucune source. Ni les citations faites, ni les sources exploitées ne les corroborent. L'interdiction de toute synthèse inédite a pour objet d'améliorer l'exactitude et la neutralité du contenu de Wikipédia qui, en l'absence d'interdiction de telles synthèses, pourraient être compromises.

Notes et références[modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu des articles intitulés en anglais « Wikipedia:No original research » (voir la liste des auteurs) et « Wikipedia:What SYNTH is not » (voir la liste des auteurs).

Notes[modifier le code]

  1. Par exemple, une moyenne calculée par un contributeur à partir de tables statistiques pourra être critiquée dans un contexte donné en tant que synthèse inédite, et fera alors l'objet d'une recherche de consensus, mais pas nécessairement dans un autre[1].
  2. Pour les auteurs de Wikipédia, objet scientifique non identifié, « chaque article doit avoir un sujet précis, présenter la synthèse des connaissances dudit sujet et respecter les critères d'admissibilité des articles définis par la communauté »[2].
  3. En l'occurrence, la synthèse inédite est donc un paralogisme, reposant sur un faux dilemme.

Références[modifier le code]

  1. (en) « Community, consensus, coercion, control: cs*w or how policy mediates mass participation », dans Proceedings of the 2007 international ACM conference on Supporting group work, ACM, (DOI 10.1145/1316624.1316648, lire en ligne).
  2. Lionel Barbe, Louise Merzeau et Valérie Schafer, Wikipédia, objet scientifique non identifié, Presses universitaires de Paris Ouest, (lire en ligne), p. 60.