Wikipédia:Sélection/Carnaval

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Carnaval de Cayenne

Touloulous.jpg

Le Carnaval de Cayenne est le plus populaire et le plus grand des carnavals guyanais. Ce carnaval est réputé dans le monde entier pour la diversité et l'originalité de ses costumes. Il constitue l'un des carnavals les plus importants de la région.

Ce carnaval est aussi connu pour sa parade, la Parade de Cayenne (appelée aussi Parade de la Capitale), où concourent des groupes invités venus de France métropolitaine, du Suriname, du Brésil et des Antilles.

Cette fête appartient à la culture créole guyanaise. Il a pour origine le carnaval tel qu'il est pratiqué en Europe. Au début de la colonisation, les colons pratiquaient le carnaval, mais il était interdit aux esclaves. Bravant l'interdiction, les esclaves pratiquaient le carnaval, dans des fêtes clandestines. Ils y voyaient un moyen de retrouver un peu de liberté, de commémorer comme les africains la fertilité et les moissons et de tourner en dérision les colons.

Il a une durée variable fixée par les fêtes religieuses, il a lieu entre l'Épiphanie au début de janvier, et le Mercredi des Cendres marquant le début du Carême calculé selon la date de Pâques en février ou mars. Il a lieu du vendredi soir au lundi matin. Les jours gras clôturent le carnaval, il s'agit du mercredi des cendres.

Gille

0 Binche - Les Gilles le jour du mardi gras (1).JPG

Le Gille est le personnage le plus célèbre du carnaval de Binche, en Belgique. Le jour du Mardi gras, un millier de Gilles parcourent les rues de la ville au son des tambours et des groupes de cuivres, composés de trompettes, bugles, trombones, tubas et soubassophones, ainsi que de clarinettes ou pipeaux.

Le Gille apparaît pour la première fois dans les textes en 1795 en tant que personnage se révoltant contre le régime politique français du Directoire qui voulait interdire le port du masque. La légende la plus populaire, imaginée par le journaliste Adolphe Delmée au XIXe siècle, est celle du Gille descendant des Incas (représentés en hommes sauvages tatoués avec des plumes sur la tête) apparu en costume dans un cortège lors des fêtes organisées par Marie de Hongrie en 1549 pour accueillir son frère Charles Quint. La fonction du Gille fait l'objet de statuts édictés par l'« Association de défense du folklore » créée par le bourgmestre Charles Deliège en 1976.

Carnaval des Noirs et Blancs

CABEZAS DE CARNAVAL DEL DESFILE DE COMPARSAS 2006.jpg

Le Carnaval des Noirs et Blancs (Carnaval de Negros y Blancos en espagnol) de San Juan de Pasto, la capitale du département de Nariño frontalier avec l'Équateur, est un des plus beaux et plus importants carnavals de Colombie avec celui de Barranquilla et de Riosucio. Il a lieu tous les ans, du 2 au 7 janvier, soit hors du cadre calendaire traditionnel des fêtes carnavalesques autour du Mardi gras.

Le Carnaval de Negros y Blancos de Pasto est remarquable par son aspect récréatif que bien des manifestations similaires ont perduré. Consacré Patrimoine Culturel de la Nation en 2001 et a été inscrit sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité par l’UNESCO.

La naissance du carnaval de Negros y Blancos remonte au début du siècle, mais ses origines sont l'objet de recherches continuelles, portant tant sur son institution moderne à l’aube du siècle dernier que sur son ancrage ancestral dans des traditions indigènes liées au cycle lunaire, ou dans des célébrations nègres ayant succédé à l’octroi d’un jour de congé par la couronne espagnole à l’époque coloniale.

Bonhomme Carnaval

Bonhomme carnaval - 2006-02.jpg

Le Bonhomme Carnaval est la mascotte-emblème du Carnaval de Québec. Bonhomme est né en 1954, année décisionnelle de la relance du Carnaval de Québec. Il est nommé représentant de l'événement et participe à son premier vrai carnaval en 1955 (année du premier carnaval sous sa forme actuelle). C'est un ambassadeur de la joie-de-vivre des Québécois et les touristes associent directement son image aux festivités de l'événement. L'identité de ses personnificateurs est jalousement gardée secrète par le Carnaval.

Le Bonhomme Carnaval est né de l'imagination de Louis-Philippe Plamondon, qui désirait un symbole fort pour incarner l'âme du Carnaval. Son premier personnificateur fut Noël Moisan. Lors des défilés de nuit du Carnaval, Bonhomme Carnaval clôt le spectacle par sa présence sur le char allégorique qui lui est dédié. Le premier costume fut confectionné par Alfred Tétrault, tailleur et propriétaire de la concession l'Atelier du Tailleur du Syndicat de Québec, un magasin de St-Roch aujourd'hui disparu. À l'époque, le transistor n'existait pas encore et c'était un amplificateur à lampes qui alimentait le haut-parleur logé, comme aujourd'hui, dans l'oreille de Bonhomme. Une batterie de moto suspendue avec un harnais dans le costume fournissait l'électricité pour alimenter l'ampli. La chaleur dégagée par les lampes empêchait Bonhomme d'avoir de longues sorties.