Wikipédia:Revue de presse/2012

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page est une archive. Vous pouvez consulter la page actualisée correspondante.
Archives

200220032004200520062007
200820092010201120122013
2014

En décembre[modifier | modifier le code]

En novembre[modifier | modifier le code]

En octobre[modifier | modifier le code]

En septembre[modifier | modifier le code]

En août[modifier | modifier le code]

En juillet[modifier | modifier le code]

En juin[modifier | modifier le code]

En mai[modifier | modifier le code]

En avril[modifier | modifier le code]

  • 30 avril icône télévision Dossier « Le règne de Wikipédia » dans le journal de 20 heures sur France 2 (à 35 minutes et 32 secondes).
  • 30 avril : Dans le "Live" du Monde sur la campagne présidentielle (11:59) : "L'intégralité des réactions de l'UMP et de Mediapart dans le cadre de l'affaire Bettencourt sont disponibles sur Wikipedia (avec en source, des articles de l'époque) : Affaire Woerth-Bettencourt#Mediapart.
  • 27 avril : icône haut parleur Jean Lebrun, dans l'émission La Marche de l'Histoire consacré à Tolkien et au Seigneur des Anneaux, dit que « sur Wikipedia, on est très politiquement correct » (à 15 minutes 40), en parlant de la description des différences entre les races de l'œuvre de Tolkien.
  • 23 avril : Guillaume Ledit. « Athlètes féminines à grosse bite », OWNI, à propos de livres créés en copiant-collant Wikipédia et vendus sur Amazon.
  • 20 avril : « Le million d'éditions pour le roi de Wikipédia », 20 minutes,‎ 20 avril 2012 (lire en ligne)
  • Bertrand Beauté, « Dans les coulisses de Wikipédia », Reflex, no 17,‎ avril 2012, p. 48-51 (ISSN 1662-0119, lire en ligne)
  • numéro 463 d'avril de La Recherche :
    • Yves Gingras, Internet révolutionne la publication scientifique, p. 79 : « C'est pour cela qu'après avoir laissé une liberté totale les responsables de l'encyclopédie collaborative Wikipédia ont installé une forme de contrôle »
    • Julie Bouchard, critique du livre Reinventing Discovery de M. Nielsen, p. 88 : « De même, la microcontribution, sur le principe de l'encyclopédie en ligne Wikipédia, développe l'étendue et la diversité des collaborations, en diminuant les barrières à l'entrée ».

En mars[modifier | modifier le code]

En février[modifier | modifier le code]

  • 28 février : « Entre Fribourg et Wikipédia, une histoire qui reste à écrire », La Gruyère.
  • 28 février : Raphaël Enthoven dans Le Monde selon Raphaël Enthoven, rubrique des Matins de France Culture : "Voyez on est aux antipodes du témoignage avec le micro-trottoir. On brandit l'extime conviction d'une foule à qui les convenances servent de conviction justement. Ce qui est intéressant avec le micro-trottoir, le... le micro-ma-bonne-dame, c'est qu'il se situe en amont de l'égalitarisme fou qui... qui... qui confond euh... euh... qui met sur le même plan les droits et les connaissances au fond c'est-à-dire le... le... le micro-trottoir c'est mê.. c'est pire que Wikipédia si vous voulez, c'est pas seulement l'équivalence des droits et des connaissances. Le micro-trottoir n'a même pas la pudeur de se déguiser en savoir ni même la politesse de nous faire croire que c'est de la pensée. C'est vraiment... c'est... c'est l'âge de pierre de l'opinion. C'est le vestiaire de la démocratie c'est le... c'est le cercle extrêmement étroit des gens convaincus à tort qu'il suffit d'enfoncer... d'enfoncer des porte[s] ouverte[s] pour être euh... pour être hospitalier."
  • Archimag, no 251, février 2012 : « 3 questions à... Rémi Mathis », p. 6 ; « 15 millions d'euros pour Wikipédia », p. 8 (retour sur la levée de fonds fin 2011 et sur les projets de Wikimédia France)
  • 24 février : icône  lecteur média Emmanuel Todd affirme qu'il consulte régulièrement Wikipédia pour les biographies et déclare « je vais très souvent sur WP pour voir quelles sont les idées principales d'un type [...] WP est devenu un instrument de travail même dans mon domaine de compétence [...] c'est à jour, c'est plus vaste » dans l'émission @aux sources (vers 24 min 20 sec et vers 40 minutes) sur le site Arrêt sur images. [3]
  • 23 février : Wikipédia veut libérer le savoir sur l’Internet mobile, Écrans.
  • 18 février : Hélène Buzzetti. « Twitter au coeur des débats à Ottawa », Le Devoir,
    • paragraphe 4 : « L'Ottawa Citizen a découvert — en l'hameçonnant avec un lien vers un faux site Internet — que le plaisantin anonyme utilisait une adresse IP associée à la Chambre des communes. Le quotidien a ensuite pu associer cette même adresse IP à des changements apportés à des pages Wikipédia favorables au Nouveau Parti démocratique. »
    • paragraphe 7 : « L'adresse IP de la Chambre des communes ne permet pas d'isoler un seul ordinateur, confirment plusieurs spécialistes. D'ailleurs, le NPD a poursuivi les recherches et a pu attribuer à cette même adresse des changements effectués à des pages Wikipédia favorables aux conservateurs et aux libéraux. »
  • 13 février icône haut parleur Jeremy Rifkin a cité Wikipédia dans un débat comme exemple de système décentralisé « démocratique » vers 28'50" face à Luc Ferry qui défendait le modèle centralisé « républicain » dans le Du Grain à moudre sur France culture.

En janvier[modifier | modifier le code]