Wikipédia:RAW/2016-01-01

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Brèves[modifier le code]

2015 — La Wikimedia Foundation (WMF) a lancé la [vidéo] Wikipedia: #Edit2015 sur YouTube, faisant un résumé des événements ayant marqué le mouvement Wikimedia en 2015 (sous-titres en français). <On en parle au Bistro>

15 ans ! — Le 15 janvier prochain, Wikipédia fêtera ses quinze ans ! Vous êtes invités à célébrer cet événement. Toutes les informations ici.

François Asselineau en 2015.

Cas Asselineau — Après des années de débats communautaires ayant déversé près d'un million d'octets en discussions, le « cas Asselineau », abordé par les RAW en décembre 2013 et en octobre 2014, sera peut-être réglé. En effet, à la suite des élections régionales françaises de 2015, de nouvelles sources concernant le personnage ont été produites, ce qui pourrait rendre admissible un article le concernant. Ainsi, une 32e demande de restauration de page mène à une quatrième (au moins) procédure d'évaluation d'admissibilité (PàS). Avec deux à trois fois plus d'avis en « conserver » qu'en « supprimer », on peut s'attendre à ce que l'article apparaisse pour de bon le 15 décembre 2015. <On en parle au Bistro du 6, du 7 et du 8 décembre>

Animated Odia Wikisource.gif

Wikisource — La Wikisource en français a modifié l'en-tête de multiples pages dans le but d'indiquer aux internautes qu'ils peuvent télécharger ces pages dans différents formats — ePub, PDF ou mobi. Ce changement a provoqué un usage plus intensif du générateur de fichiers (WSexport) mis au point par le contributeur Tpt. En quelques semaines, le nombre de fichiers créés a littéralement explosé. Par exemple, le nombre de fichiers PDF de la Wikisource en français a dépassé 9 000 dans les dix premiers jours de décembre. Au 16 décembre, il dépasse 15 000. [1], [2]

eBooks gratuits — Selon l'auteur d'un billet, la Wikisource en français fait partie des dix sites les mieux pourvus en livres électroniques gratuits. Gallica publie plus de 3 100 titres, EbooksGratuits publie plus de 2 600 titres, suivi de la Bibliothèque électronique du Québec avec 2 200 titres. La Wikisource en français occupe la quatrième position avec 1 830 titres. Bibebook propose quant à lui 1 500 titres. L'auteur du billet se plaint que les institutions publiques françaises ne mentionnent pas ces sites qui diffusent pourtant des ouvrages gratuits, que vous pouvez lire avec n'importe quel appareil. (fr)[3] <commentaire de Cantons-de-l'Est : L'auteur du billet a omis le plus important entrepôt d'ouvrages gratuits en français, Internet Archive, qui affirme publier plus de 370 000 ouvrages dans cette langue. Les catégories sont à toutes fins pratiques inutiles à cause de l'arborescence trop simpliste en regard du nombre d'ouvrages, mais le moteur de recherche est suffisamment puissant pour retrouver un ouvrage. Ironiquement, son interface est exclusivement en anglais.>

Discuter (les commentaires sont automatiquement inclus ici)

WOSNI, partie 2[modifier le code]

Le livre Wikipédia, objet scientifique non identifié (WOSNI) comprend quatre parties : (1) Wikipédia, objet scientifique en cours d'identification, (2) La Gouvernance de Wikipédia, une science ?, (3) Expertises, autorité et légitimité et (4) Wikipédia, terrain et corpus scientifique, chacune comprenant trois articles. L'ouvrage fait suite à une série de conférences sur le thème « Wikipédia : évaluation et usages des savoirs collaboratifs ». Vous pouvez regarder ces conférences en ligne. Nous poursuivons son étude, commencée en septembre 2015.

Deuxième partie de WOSNI[modifier le code]

La deuxième partie de WOSNI se compose de trois articles rédigés respectivement par Pierre-Carl Langlais, Antonio A. Casilli et Pierre Willaime sur le thème « La Gouvernance de Wikipédia, une science ? »

Langlais, « [c]ontributeur régulier de la Wikipédia francophone »[1],[note 1], indique que son « étude s'inscrit dans le cadre d'analyse développé par Dominique Cardon et Julien Levrel dès 2009 autour de la ‹ vigilance participative › ». Les deux chercheurs soulignent que « le wikipédien n'est pas seulement un contributeur, mais aussi un évaluateur ». Ce double statut facilite la généralisation des règles, dont seule la « frange la plus active de la communauté » débat, même si tout wikipédien peut en discuter à cause de la décentralisation de la surveillance et de la sanction[2].

Pierre-Carl Langlais porte ensuite son attention sur « un cas particulier et emblématique » de la généralisation des règles : l'exigence de citer des sources. Il explique que toute les communautés wikipédiennes d'importance admettent cette exigence, qui est un corollaire du second principe fondateur qui définit la neutralité du point de vue : « [...] Ceci implique de permettre la vérification des informations en citant des sources faisant autorité sur le sujet (particulièrement dans le cas de sujets controversés). » La communauté scientifique doute de la pertinence de cette exigence puisque que les sources qui ne peuvent être consultées en ligne « ne sont presque jamais vérifiées » et donc sujettes à caution (par exemple, un internaute peut prétendre que telle source indique telle chose, dans le but de tromper). Langlais ajoute que cette exigence est la conséquence d'une « vision épistémologique obsolète » et cite un chercheur qui rappelle que Wikipédia diffuse le savoir d'une manière non conventionnelle, mais recourt à une approche empruntée des « manuels standards proposés aux lycéens en cours d'histoire ». Wikipédia s'appuie en effet sur un système en vogue au XIXe siècle, celui des « valeurs positivistes de l'encyclopédisme » ; elle préfère donc ne pas s'appuyer exclusivement sur des ressources numériques[3].

Pourquoi cet attachement à une conception jugée obsolète ? Selon Cardon et Levrel, l'usage de sources permet de « déplacer le débat sur un sujet encyclopédique vers un débat sur des sources ». L'aspect émotif de la discussion serait ainsi atténué. Langlais ajoute que l'émergence de cette exigence est le fruit d'une négociation menée pendant de longues années, influencée par divers facteurs telles les pressions du lectorat et de la société[4].

Pour la suite de son étude, il s'est appuyé sur une méthodologie développée dans les sciences de l'information et de la communication. Il peut y recourir parce que Wikipédia note toute modification apportée à ses pages ; tout chercheur peut donc étudier l'évolution de n'importe quel sujet abordé dans le site[5].

L'historien allemand Leopold von Ranke. Portrait de 1875.

Langlais trace un historique de l'usage des notes de bas de page (NBP). Elles font leur apparition au début du XIXe siècle en tant que « procédé de légitimation scientifique ». Leopold von Ranke met au point ce qui sera appelé la Quellenkritik, méthodologie historique qui exige de recourir de façon intensive aux sources primaires. Pour cet historien allemand du XIXe siècle, « l'objectivité historique » est seulement possible en comparant les « divers points de vue extérieurs à l'historien » ; la subjectivité dont il pourrait faire preuve s'atténuerait grâce à ces comparaisons. Non seulement la NBP rend légitime son discours, mais elle sert aussi d'instrument de navigation vers un autre texte. La communauté wikipédienne n'innove donc pas en recourant à ce système qui présente les deux avantages mentionnés en ce qui concerne l'encyclopédisme. La création d'une NBP suit une logique de rédaction wikipédienne qui commence par l'insertion de <ref>...</ref>, une paire de balises entre lesquelles seront inscrites les informations idoines. L'idéal de généralisation des NBP à l'ensemble du site sert de justification à la création de {{référence nécessaire}}, terme qui fait dorénavant partie des symboles associés à l'« identité wikipédienne ». Le chercheur explique que les NBP ne sont pas encore présentes en 2003, puisque chaque article est souvent rédigé à plusieurs ; la subjectivité est donc diluée par la multitude des contributions et les contributeurs sont invités à discuter de leurs opinions dans la page de discussion dans le but de dégager une position s'appuyant sur des arguments rationnels. En décembre 2003 dans la Wikipédia en français, un enseignant remet en question cette méthode de production [4]. Il émet deux propositions : signature de l'auteur au bas de l'article ou citation des sources. L'esprit de Wikipédia est cependant incompatible avec la première proposition, mais les avis sont partagés sur la deuxième proposition. Un wikipédien écrit qu'il serait « plus honnête de rendre ‹ justice au travail intellectuel de nos prédécesseurs ›. » Des gens proposent d'ajouter une bibliographie à la fin des articles pour reconnaître le travail antérieur. Les références commencent à apparaître, surtout comme instrument de navigation d'un texte à un autre. La discussion est encore la principale mesure pour faire émerger le consensus ; le privilège de modification offert à n'importe quel internaute laisse croire que les articles sont peu subjectifs[6].

En 2004-2006 apparaît une augmentation notable de l'usage de références, au détriment des discussions argumentées. Elles n'assurent « plus seulement une fonction de navigation, mais aussi une fonction d'autorité. » Le succès de Wikipédia se mesure à la fois par une augmentation de la taille du lectorat et de la communauté qui rédige. De janvier 2004 à janvier 2007, la communauté de la Wikipédia en français voit son nombre passer de 183 à 4 336 contributeurs. Un nouveau modèle d'organisation apparaît. Le contenu de l'encyclopédie s'adressant désormais à un public de tout horizon, la communauté est exposée à de « fortes contraintes externes ». « Les critiques se multiplient contre les carences réelles ou supposées du système de validation. » Sa légitimité est régulièrement débattue parmi le public. En 2006, la révélation qu'un wikipédien anglophone bien connu a introduit beaucoup d'informations fausses suscite un tollé et amène les communautés wikipédiennes à revoir leurs pratiques [NdE : La référence de Pierre-Carl Langlais renvoie à en:Wikipedia Seigenthaler biography incident — dans la Wikipédia en français, Affaire Seigenthaler —. Or, c'est de l'affaire Essjay dont il parle en pages 83-84.] À cause de son importance grandissante, Wikipédia devient la cible de « contributions stratégiques ». Le nombre de controverses, sur des sujets dits sensibles, tend aussi à croître. La Wikipédia en français répond en mettant en place le comité d'arbitrage et les wikipompiers à partir de 2005[7].

La recommandation « Citez vos sources » apparaît en avril 2004. La bibliographie demeure toujours l'autorité sur lequel s'appuient les informations dans l'article. Cependant, si le sujet est sensible, la communauté suggère de recourir aux références. En décembre 2004, le texte de la recommandation prend une tournure plus prescriptive ; elle suggère aux contributeurs de recourir plus systématiquement aux NBP. Le moteur de Wikipédia n'offre pas de solution technique à la gestion des références. En 2005, l'extension Cite.php est mise au point et déployée en décembre. « Elle permet non seulement de créer des notes de bas de page, mais aussi de développer des systèmes de renvois sophistiqués. » La communauté francophone accueille favorablement celle-ci puisqu'elle répond à une attente sociale[8].

En 2007, la frange qui s'investit le plus dans Wikipédia applique plus systématiquement la recommandation. Un frein à son adoption par le reste de la communauté tient au délai que son usage impose entre le désir d'ajouter/corriger une information et la publication. En effet, le site autorise la modification quasi-immédiate de ses contenus, ce à quoi sont habitués tous les contributeurs, beaucoup refusant de rompre avec cette pratique. Un groupe se forme dans un but d'« évangélisation » sur cette nouvelle pratique. La communauté se dote de bandeaux : {{À sourcer}}, {{Article sans source}} et le « fameux » {{Référence nécessaire}}. Le groupe procède aussi à un travail de clarification, discute d'outils et de règles à adopter. « L'impératif de citation de sources reste en effet globalement imprécis. » Les contributeurs peuvent utiliser des sources sans discernement, de façon volontaire ou pas. La communauté est amenée à distinguer les sources primaires et les sources secondaires. Les sources doivent être pondérées selon leur importance scientifique. Ces restrictions supplémentaires provoquent des malaises et des débats, des contributeurs de longue date quittent le projet. Dans le Projet:Musique classique, un contributeur écrit qu'il est « toujours plus facile de détruire que de construire ». En novembre 2008, un autre contributeur écrit « l'apposition du modèle [réf. nécessaire] sans discussion préalable est violente, insolente et contre-productive ! [...] attendra-t-on la fin de l'hémorragie pour rappeler que le plaisir du dialogue courtois est le meilleur outil au service de l'encyclopédie ? » En 2009, l'obligation d'insérer des sources appartient aux pratiques de la Wikipédia en français. Les débats portent désormais sur la qualité des sources utilisées. Selon Langlais, la référence s'est imposée pour plusieurs raisons : (1) « garantir une plus grande exactitude », (2) « tracer l'origine des informations », (3) « apaiser les conflits » et (4) « améliorer l'image de l'encyclopédie »[9].

Le chercheur rappelle que l'usage de NBP, même si cette pratique s'inspire de « conceptions plutôt classiques et anciennement établies de la vérité scientifique », ne garantit pas l'exactitude des informations. Les quatre avantages assurent cependant « la pérennité du système ». Il semble d'ailleurs si efficace que Wikidata le reprend, même si son usage exige d'apporter plusieurs ajustements techniques à ce site[10].



Antonio A. Casilli commence par rappeler que Wikipédia couvre pratiquement tous les domaines de la connaissance et que parmi les chercheurs qui l'étudient, ceux intéressés par un domaine qu'elle ne couvre pas encore sont rares. « L'accessibilité et la rapidité de mise à jour de la célèbre encyclopédie libre représentent deux de ses points forts. Parmi ses points faibles reconnus, sa manipulabilité par des porteurs d'intérêt commerciaux ou politiques. » Ses travaux l'ont amené à étudier l'encyclopédie comme « instrument de réflexivité sur les pratiques et les convictions partagées au sein de [son] univers professionnel. » À l'université, il engage ses étudiants à modifier et discuter des pages de Wikipédia sur les sujets à l'étude[11].

Selon son expérience, la « principale utilité » de l'usage de l'encyclopédie en classe est qu'elle sert d'« étape préliminaire dans les recherches bibliographiques ainsi que dans les démarches de vérification des sources et des informations. » Cet effort prépare donc les étudiants à cette activité « fondamentale [à] toute recherche ». Il admet qu'il a été obligé, en tant que chercheur, de modifier sensiblement ses façons de rechercher des informations. Si un chercheur ne connaît pas un sujet en particulier, il fait une requête au moteur de recherche Google et, le plus souvent, la première occurrence est une page de Wikipédia. Il avance que tout le monde consulte Wikipédia, y compris les universitaires. Seuls les chercheurs irréfléchis la négligent[12].

One Percent Rule fr.svg

Casilli rappelle que l'univers de l'éducation européen juge que les contenus de l'encyclopédie en ligne sont de « piètre qualité ». Mentionnant qu'un professeur de lycée a « pourri » Wikipédia dans le but de démontrer qu'il est facile de tromper sur le Web [5], le chercheur poursuit en écrivant que « l'exactitude et l'intelligence de Wikipédia sont au diapason de l'exactitude et de l'intelligence de ses contributeurs. » Il invite donc les internautes à collaborer à l'édification de cet ouvrage, même si le principe du 90-9-1 s'applique aussi à Wikipédia, c'est-à-dire que seulement 1 % des lecteurs feront un effort notable pour améliorer les contenus qu'ils parcourent. Selon Casilli, cette faible participation peut s'expliquer par une opposition, de nature culturelle, entre auteurs et lecteurs ou parce que les éditeurs chevronnés intimident les autres utilisateurs dans le but d'« accentuer leur statut social en rendant leurs activités moins accessibles[13]. »

Il invite ensuite ses lecteurs à créer un article dans Wikipédia. L'article sera peut-être contesté, d'autant plus si le créateur est anonyme, c'est-à-dire qu'il n'a pas un compte. Pour tirer cette conclusion, Casilli rapporte qu'il a indiqué, le jour même, la date de décès de Claude Lévi-Strauss, professeur à son université. Sa modification a été marquée comme « sujette à caution » parce qu'il l'a faite en tant que contributeur anonyme, mais il a pourtant contribué à partir du réseau informatique de cette université. Il a cru que l'origine suffisait pour cautionner l'information. C'est seulement quelques jours plus tard, à la demande de la famille, que le décès de Lévi-Strauss a été annoncé. Lorsqu'AFP a diffusé cette information, un autre contributeur a modifié l'article en s'appuyant sur la dépêche. C'est une illustration « de la manière dont l’autorité intellectuelle se remodèle dans un environnement ouvert, de mise en commun des connaissances, tel Wikipédia. » Mêmes les universitaires doivent s'appuyer sur des sources pour avancer des faits, leur réputation ou leur parole ne suffit pas[14].

La notoriété d'une multitude de sujets est si régulièrement remise en cause que Wikipédia s'est dotée d'un système pour traiter des articles en litige. Les critères sont abordés d'une manière générale dans Wikipédia:Notoriété. Un contributeur peut contester l'existence d'un article en le marquant d'un bandeau {{Suppression}} et en inscrivant dans une page appropriée les raisons de son opposition (qui doivent s'appuyer sur les critères énoncés dans Wikipédia:Notoriété). « L’impact et le sens de telles discussions entre contributeurs mettent en évidence l’existence de vibrantes communautés qui s’agrègent autour de sujets bien déterminés. » Casilli conclut que Wikipédia est « un service de réseautage social comme les autres » ; des liens de confiance peuvent donc aussi se créer entre contributeurs. Des chercheurs avancent que la confiance que la communauté wikipédienne place dans les usagers est plutôt fonction du capital social que de la « reconnaissance de leurs compétences ». Il est donc possible qu'un débat sur un article soit « gagné » par l'« équipe » qui détient les meilleurs atouts sociaux. Le chercheur rappelle que « Wikipédia n’a pas vocation à atteindre une exactitude universelle, mais à parvenir à un consensus », elle n'est donc pas une démocratie. Si un débat s'envenime au point que les participants ne puissent retourner à une négociation sereine, « il semble que le mécanisme adopté par Wikipédia soit de tenter d’imputer à une “faute” personnelle ». Un wikipédien devient donc responsable du conflit[15].

Casilli porte ensuite son attention sur les vandales. Il avance que « les pages qui font l’objet de l’attention des vandales coïncident avec des contenus qu’ils croisent quand ils compulsent l’encyclopédie à la recherche de matériel à copier/coller pour leurs devoirs. » C'est que la période 18-24 ans se caractérise par une « certaine frustration culturelle, marque de la socialisation scolaire ». Ils mènent donc une « sorte de guérilla culturelle contre une hégémonie intellectuelle oppressante ». Selon le chercheur, ces vandales sont jeunes, empreints de la culture américaine et « assez geek sur les bords ». Ils apprécient les sciences et les mathématiques, pas beaucoup les sciences humaines. Leurs champs de bataille ? Les dessins animés, les jeux vidéo... Même s'ils sont destructeurs, les vandales participent à l'édification de l'encyclopédie. « Wikipédia, à un degré plus élevé que d’autres projets encyclopédiques, encourage la réflexivité dans la mesure où il montre que la connaissance n’est pas une collection de notions, mais un processus de collaboration en formation continuelle. » Quand un vandale agit, il contraint régulièrement « d’autres wikipédiens à réagir, à corriger, à organiser les contenus. » Il suscite donc une « vigilance participative ». Les vandales « obtiennent le résultat paradoxal de favoriser la coopération par l’abus, la participation par la discorde – et la connaissance par l’ignorance[16]. »



Pierre Willaime effectue une « Analyse épistémologique de l'expertise dans Wikipédia ». Selon un modèle couramment mis de l'avant, le fonctionnement de Wikipédia « [minore] l’importance de l’expertise des différents contributeurs pour mettre en avant le contenu de l’encyclopédie ». Le groupe est donc plus efficace que l'expert pour créer des contenus valables, y compris pour créer des articles de qualité. Puisque « les contributeurs experts ne jouissent pas d’une reconnaissance particulière », leurs contributions peuvent être supprimées par n'importe qui, ce que de nombreux experts trouvent éprouvant. Wikipédia préfère recourir aux procédures et aux vérifications internes pour s'assurer que les contenus sont valides, c'est pourquoi son modèle est dit « procédural ». Il semble s'opposer au modèle qui s'appuie sur l'expertise, en usage dans les encyclopédies traditionnelles. Selon Willaime, Wikipédia connaît le succès parce qu'elle n'est pas que procédurale. Elle devrait être décrite selon un modèle qui comprend la confiance, la défiance et l’autorité entre autres[17].

Willaime rappelle que plusieurs experts se méfient de Wikipédia puisqu'elle adopte un modèle de fonctionnement qui ne s'appuie pas de préférence sur l'expertise. Un chercheur américain note plusieurs avantages à la Wikipédia : « sa capacité à informer sur un champ de connaissance très large », « sa capacité à renseigner un nombre important de personnes » et « la rapidité d’accès à l’information ». Il pense cependant qu'elle est encore susceptible de s'améliorer. Alors que les critiques sur sa fiabilité se font plus rares, la participation s'essouffle. Sa communauté ne parvient pas à recruter suffisamment et, selon Sue Gardner (ancienne directrice générale de la WMF), « tout ce qui définit Wikipédia date de 2001 ». La communauté a réagi en introduisant de nouvelles fonctionnalités, dont l'ÉditeurVisuel qui permet de rédiger de manière plus intuitive. « Une réflexion sur les causes de l’essoufflement [...] et les solutions à y apporter est donc nécessaire » pour améliorer le projet. Définir le modèle de Wikipédia pourrait donc aider à trouver des solutions[18].

Selon Willaime, les deux principales caractéristiques de l'encyclopédie sont (1) « sa liberté de modification et d’accès » et (2) son « système organisationnel participatif et égalitaire » ; les articles sont rédigés par une foule anonyme, le plus souvent des amateurs. Cet anonymat présente l'avantage de ne pas entacher la réputation si une erreur est commise. Wikipédia, puisqu'elle ne comporte pas d'espace réservé aux experts, « serait une encyclopédie de surface, offrant des connaissances largement acquises, des savoirs particulièrement partagés mais échouant à rendre compte de domaines techniques et de connaissances complexes. » Le modèle procédural semble cependant le plus efficace jusqu'à maintenant, puisque Wikipédia est plus appréciée que les alternatives[19].

« Comme un logiciel libre offre à ses utilisateurs la liberté de l’utiliser, de le comprendre, de le modifier et de le copier, Wikipédia peut être lue, améliorée et partagée par chacun[19]. »

— Pierre Willaime

La guerre d'édition est une violation du fonctionnement normal du wiki, décrit dans ce schéma.

Pour Larry Sanger, l'un des fondateurs de l'encyclopédie, la qualité des articles est le reflet de la qualité de la communauté et non pas de son modèle procédural. Willaime réplique que les communautés qui se fédèrent autour d'experts échouent le plus souvent à maintenir un réseau d'amateurs parce que ces derniers ne détiennent aucun pouvoir conséquent dans les faits. Le « projet d’encyclopédie universelle incarné par Wikipédia est certes un succès mais sa prétention à l’exhaustivité est un échec ; les connaissances faiblement partagées et/ou techniquement difficiles y sont en effet moins bien traitées que les autres du fait de la faible participation des experts » (quelques domaines sont cependant bien couverts, notamment l'informatique)[20].

Le chercheur discute ensuite du problème « novice/deux experts » exposé par Alvin Goldman en 1999. Supposons qu'un novice soit aux prises avec un problème que seuls des experts peuvent résoudre. Chacun des experts peut apporter une solution valide au problème posé, mais le novice pourrait ne pas pouvoir décider quelle solution retenir faute de connaissances (il suffit de penser à la mécanique quantique, la mathématique spécialisée ou les abstractions philosophiques). Le novice peut être une seule personne ou une communauté. Par exemple, la communauté wikipédienne pourrait être amenée à devoir trancher dans une guerre d'édition, sans pouvoir discerner la meilleure voie. Elle pourrait faire appel à des experts externes à Wikipédia, mais pourraient-ils apporter une réponse permettant de trancher le débat ? Par ailleurs, l'avis majoritaire n'est pas nécessairement valable (par exemple, le créationnisme est-il une théorie scientifique ?) Dans les faits, comment la communauté tranche-t-elle ? En consultant l'historique de contributions des acteurs en présence. Si le sujet débattu appartient au domaine de prédilection de l'un des acteurs, il jouit régulièrement d'une prépondérance. L'analyse de l'historique de contributions peut aussi exposer un conflit d’intérêt. Cependant, cette approche ne respecte pas le modèle procédural régulièrement mentionné, puisque la communauté pose un jugement de valeur sur les personnes plutôt que de peser les arguments en présence[21].

Willaime conclut que le modèle procédural n'explique pas le succès de Wikipédia. Comme modèle à étudier, il mentionne le site Stack Overflow qui attribue des points aux contributeurs qui apportent des réponses pertinentes ; un contributeur expert voit donc sa « réputation » augmenter[22].



RAW poursuivra son analyse de WOSNI dans une prochaine parution.


Notes et références
  1. Langlais 2015, p. 79.
  2. Langlais 2015, p. 77.
  3. Langlais 2015, p. 77-78.
  4. Langlais 2015, p. 78.
  5. Langlais 2015, p. 78-79.
  6. Langlais 2015, p. 79-82.
  7. Langlais 2015, p. 83-84.
  8. Langlais 2015, p. 84-85.
  9. Langlais 2015, p. 88-89.
  10. Langlais 2015, p. 89-90.
  11. Casilli 2015, p. 91.
  12. Casilli 2015, p. 91-92.
  13. Casilli 2015, p. 92-93.
  14. Casilli 2015, p. 93-94.
  15. Casilli 2015, p. 94-97.
  16. Casilli 2015, p. 97-101.
  17. Willaime 2015, p. 105-106.
  18. Willaime 2015, p. 106-109.
  19. a et b Willaime 2015, p. 110.
  20. Willaime 2015, p. 111-113.
  21. Willaime 2015, p. 113-117.
  22. Willaime 2015, p. 118-119.
Bibliographie
Discuter (les commentaires sont automatiquement inclus ici)

Labels récents[modifier le code]

Constamment, la qualité de Wikipédia en français augmente grâce aux efforts de bénévoles passionnés. Depuis le mois dernier, huit articles de qualité (AdQ) et douze bons articles (BA) ont enrichi notre wiki.
Le projet compte désormais 1 463 articles de qualité et 2 421 bons articles.
Vous pouvez consulter plus d'images d'un article en cliquant sur le logo Commons-logo.

Articles de qualité[modifier le code]

Reproduction en couleurs d'un extrait du plan de Paris en 2015.
Limites de la commune de La Chapelle appliquées au plan de 2015.

L'hypothèse du zoo est une explication théorique, avancée en 1973 par l'astronome John A. Ball selon laquelle les extra-terrestres existeraient et seraient assez avancés technologiquement pour pouvoir communiquer avec les Terriens. Ils observeraient la Terre et l'humanité à distance évitant d'entrer en contact afin de ne pas les perturber. Cette hypothèse a également été reprise en ufologie et dans des œuvres de science-fiction.

Fairytale bookmark gold.png Cet article obtient le label surtout grâce aux efforts du contributeur Apollofox (pour le féliciter).
Les châteaux de Montrésor : logis Renaissance à gauche et forteresse médiévale à droite.

Montrésor est une commune française du département d'Indre-et-Loire en région Centre-Val de Loire. Son histoire se confond avec celle de son château, construit au début du xie siècle à l'extrémité d'un éperon rocheux surplombant la vallée de l'Indrois et plusieurs fois rebâti ou remanié depuis. C'est à ses pieds que s'est édifié le bourg, d'abord simple lieu-dit, puis devenu commune à la Révolution française. Depuis plusieurs décennies, la commune a choisi d'axer son développement économique sur le tourisme, aidée en cela par la richesse de son patrimoine bâti (cinq monuments historiques), son cadre naturel et ses figures historiques.

Fairytale bookmark gold.png Cet article obtient le label surtout grâce aux efforts du contributeur Arcyon (pour le féliciter).

Lien vers des images La Chapelle est une ancienne commune du département disparu de la Seine. Ce village se développe sur un col naturel entre les collines de Montmartre et de Belleville. L'activité commerciale et artisanale de la bourgade se tourne vers les métiers liés à l'existence de l'axe reliant Paris au Nord : aubergistes, rouliers ou maréchaux-ferrants. Mais, au-delà de la route, les champs et les plaines fournissent la capitale en fruits et légumes, en blé, en avoine et en vin produit localement. Durant la première moitié du XIXe siècle, la mutation urbaine s'opère, avec l'arrivée massive d'une population venue travailler à Paris mais trop pauvre pour s'y loger. Les champs sont rapidement remplacés par l'emprise des nouveaux chemins de fer du Nord et de l'Est et des ateliers et dépôts correspondants. Sur proposition du baron Haussmann, La Chapelle est, pour une grande part, intégrée au nouveau 18e arrondissement de Paris créé en 1860, le nord étant réparti entre Saint-Denis, Saint-Ouen et Aubervilliers.

Fairytale bookmark gold.png Cet article obtient le label surtout grâce aux efforts des contributeurs Starus (pour le féliciter) et Karldupart (pour le féliciter).
Titulature de Psammétique II à Assouan - XXVIe dynastie. De gauche à droite, les noms d'Horus, de Nesout-bity et de Sa-Rê.

Dans l'Égypte antique, la titulature royale est l'ensemble des noms officiels par lesquels un pharaon est désigné dans les textes légaux et les grandes inscriptions dédicatoires. La titulature du roi d'Égypte se compose de cinq « Grands Noms », chacun formé d’un titre suivi d’un nom proprement dit. Ces cinq appellations définissent la nature royale et constituent en même temps une idéologie du pouvoir. L'usage de la titulature se met en place dès l'aube de la monarchie pharaonique et perdure jusqu'à la fin de l'institution au moment de l'incorporation de l'Égypte dans l'Empire romain.

Fairytale bookmark gold.png Cet article obtient le label surtout grâce aux efforts du contributeur Soutekh67 (pour le féliciter).
Alexis Ier Comnène (image tirée d'un manuscrit grec de la bibliothèque du Vatican).

Alexis Ier Comnène (v. 1058-1118) est empereur byzantin du 1er avril 1081 au . À son arrivée au pouvoir, la survie de l'Empire est menacé par des guerres civiles et des pertes territoriales importantes. Il parvient dans un premier temps à défendre efficacement les frontières de l'Empire avant de reconquérir une partie de l'Asie Mineure dans le sillage de la Première croisade. En parallèle, il procède à des réformes de grande ampleur de toute l'administration de l'Empire, fondant la légitimité de sa famille sur un réseau d'alliances matrimoniales particulièrement dense. La famille impériale devient le cœur du pouvoir. Enfin, il est aussi très impliqué dans les affaires religieuses de son époque. Si à court et moyen terme le gouvernement d'Alexis Ier est un succès, son bilan reste contrasté. La reconquête de l'Asie Mineure reste partielle. En outre, l'économie de l'Empire commence à subir la concurrence des républiques italiennes. Il est aussi accusé d'avoir mis fin à un début de renaissance culturelle. Enfin, les bases sur lesquelles repose désormais l'autorité impériale, c'est-à-dire sur les liens familiaux, apparaissent comme fragiles à long terme.

Fairytale bookmark gold.png Cet article obtient le label surtout grâce aux efforts des contributeurs Spartan 117 (pour le féliciter) et Lucas thierry (pour le féliciter).
Sir John Falstaff peint par Eduard von Grützner (huile sur toile, 1921)

Lien vers des images Sir John Falstaff est un des personnages les plus comiques de William Shakespeare. Il apparaît dans les deux pièces Henry IV et dans Les Joyeuses Commères de Windsor. Shakespeare fait de lui le type du gentilhomme bouffon, doté d'un insatiable appétit pour la nourriture, la boisson et les femmes. Menteur et vantard, il ne manque pourtant pas d'esprit, ce qui lui permet de se tirer des situations dangereuses, délicates ou grotesques où il se retrouve régulièrement.

Fairytale bookmark gold.png Cet article obtient le label surtout grâce aux efforts du contributeur Papier K (pour le féliciter).

Le Roi et l'Oiseau est un dessin animé français créé par Paul Grimault sur des textes de Jacques Prévert, d'après La Bergère et le Ramoneur de Hans Christian Andersen. Sa préparation a commencé dès 1946. Une première version intitulée La Bergère et le Ramoneur sort en 1953 mais est désavouée par Grimault et Prévert. Elle remporte pourtant un prix au Festival de Venise ainsi que l'admiration de nombreux professionnels. Des années plus tard, les droits d'auteur du film sont rachetés par Grimault qui se remet au travail. Le Roi et l'Oiseau sort finalement au cinéma en 1980 où il reçoit un accueil critique très favorable et de nombreuses récompenses. Il constitue un jalon dans l'histoire du dessin animé : premier long-métrage d'animation mis en chantier en France, il s'éloigne des canons du style de Walt Disney et veut proposer au-delà du public d'enfants et d'adolescents traditionnel des réflexions philosophiques grâce à une fable politique et sociale.

Fairytale bookmark gold.png Cet article obtient le label surtout grâce aux efforts des contributeurs Alecto Chardon (pour la féliciter) et Francois Trazzi (pour le féliciter).
Sébastien Loeb en novembre 2015 lors de la conférence de présentation du Rallye Dakar 2016.

Lien vers des images Sébastien Loeb, né le à Haguenau (Alsace), est un pilote automobile français. Engagé sous les couleurs de Citroën Racing, il remporte le championnat du monde des rallyes neuf fois consécutivement de 2004 à 2012 au terme de dix saisons complètes. Il est le pilote le plus titré du sport automobile et considéré par de nombreux observateurs et spécialistes comme le plus grand pilote de rallye de tous les temps. Vainqueur de compétitions internationales en GT puis en Tourisme, médaillé d'or aux X Games, sacré Champion des Champions à trois reprises et tombeur du record de la course de côte de Pikes Peak, il s'affirme également comme l'un des pilotes les plus complets.

Fairytale bookmark gold.png Cet article obtient le label surtout grâce aux efforts du contributeur Woodada (pour le féliciter).

Bons articles[modifier le code]

Une photographie représentant d'énormes tuyaux en forme de lyre sortant et rentrant en terre
L'oléoduc Keystone (détail)

Lien vers des images L’oléoduc Keystone, en anglais Keystone Pipeline, exploité par l'entreprise TransCanada, est long de 3 461 kilomètres et transporte essentiellement des hydrocarbures synthétiques et du bitume dilué issus de sables bitumineux. En projet depuis 2005, deux tronçons de l'oléoduc sont opérationnels depuis 2011. Partant de la région des sables bitumineux de l'Athabasca, dans le Nord-Est de la province canadienne de l'Alberta, ils desservent plusieurs destinations aux États-Unis, dont la raffinerie de Wood River, ainsi que les dépôts pétroliers de Patoka (en) (dans le Sud de l'Illinois) et de Cushing (en Oklahoma). D'autres tronçons sont en projet, notamment sous le nom de Keystone XL.

Fairytale bookmark silver.png Cet article obtient le label surtout grâce aux efforts du contributeur Jules78120 (pour le féliciter).
Photographie noir et blanc d'une femme en robe à manches longues, aux cheveux courts
Thekla Resvoll.

Lien vers des images Thekla Resvoll (1871 - 1948) est une botaniste, vulgarisatrice et féministe norvégienne. Considérée comme pionnière dans la recherche et l'enseignement de l'histoire naturelle, elle a publié nombre d'ouvrages (scientifiques, de vulgarisation et même scolaires) et fut la première femme à obtenir un doctorat de botanique en Norvège et la troisième à entrer à l'Académie norvégienne des sciences et des lettres.

Attirée par la mouvance féministe, Thekla Resvoll a souvent manifesté son originalité en tant que femme aussi bien par son habillement que par ses prises de position, tout cela dans la modération et sans agressivité, mais avec une constance soutenue, en accord avec son caractère à la fois placide et obstiné.

Fairytale bookmark silver.png Cet article obtient le label surtout grâce aux efforts du contributeur Labiloute (pour le féliciter).

Le Championnat d'Europe de basket-ball en fauteuil roulant féminin 2015 se déroule à Worcester, en Grande-Bretagne. L'Allemagne s'impose en finale face aux Pays-Bas, vainqueur sortant. Le pays hôte prend la troisième place devant la France.

Fairytale bookmark silver.png Cet article obtient le label surtout grâce aux efforts du contributeur InfraRouge77 (pour le féliciter).
Une photographie représentant une femme souriante, apprêtée et portant des boucles d'oreille
Paula Abdul.

Lien vers des images La discographie de Paula Abdul, danseuse, chorégraphe et chanteuse américaine d'origine syro-canadienne née en 1962, regroupe l'ensemble des disques publiés depuis le début de sa carrière musicale en 1988. Elle comporte neuf albums (dont trois studios, quatre compilations et deux remixes), dix-huit singles et sept collaborations.

Fairytale bookmark silver.png Cet article obtient le label surtout grâce aux efforts du contributeur Pixelyoshi (pour le féliciter).
Une photographie représentant en pied un homme musclé, en mouvement, sur un ring
Rick Martel.

Rick Martel (pseudonyme de Richard Vigneault, né en 1956) est un lutteur professionnel (catcheur) québécois. Au cours de sa carrière, il remporte à trois reprises le championnat du monde par équipe de la World Wrestling Federation, à deux reprises avec Tony Garea puis avec Tito Santana. Il obtient aussi un championnat majeur à l'American Wrestling Association en y devenant champion du monde poids-lourds. En 1998, il rejoint la World Championship Wrestling où il remporte le championnat du monde de la télévision avant d'arrêter sa carrière à la suite d'une blessure. En 2015, il entre au Professional Wrestling Hall of Fame and Museum.

Fairytale bookmark silver.png Cet article obtient le label surtout grâce aux efforts du contributeur Sismarinho (pour le féliciter).
Une photographie représentant en pied une femme vêtue de jaune, en mouvement, un ballon à la main
Bérangère Sapowicz.

Lien vers des images Bérangère Sapowicz est une footballeuse internationale française née en 1983. Elle évolue au poste de gardienne de but.

Débutant à l'AS Breteuil, Sapowicz a l'occasion de jouer à plusieurs postes sur le terrain. Après un passage à l'Évreux Football Club, elle poursuit sa formation au sein du Centre national de formation et d'entraînement de Clairefontaine. Remarquée, elle fait ses premières apparitions au sein des différentes équipes espoirs de la sélection française. Après avoir participé à la Coupe du monde des moins de 19 ans 2002, elle signe au Paris Saint-Germain, club où elle sera titulaire de son poste et avec lequel elle disputera 125 matches. Elle compte vingt-trois apparitions avec l'équipe de France, avec laquelle elle fut titulaire pour la Coupe du monde 2011.

Fairytale bookmark silver.png Cet article obtient le label surtout grâce aux efforts du contributeur Supporterhéninois (pour le féliciter).

La bataille du Tigharghâr, aussi appelée bataille de l'Ametettaï ou bataille des Ifoghas, a lieu du 18 février au pendant la guerre du Mali. Elle oppose l'armée française et l'armée tchadienne aux groupes armés salafistes djihadistes menés par Al-Qaïda au Maghreb islamique et Ansar Dine et se conclut par la victoire des premiers.

Fairytale bookmark silver.png Cet article obtient le label surtout grâce aux efforts du contributeur Tan Khaerr (pour le féliciter).
Une photographie représentant un joueur de hockey, crosse en main, portant la tenue blanche et bleue du Lightning de Tampa Bay
Tyler Johnson, du club de Tampa Bay

Les séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2015 sont la partie finale de la saison de hockey sur glace de la Ligue nationale de hockey et font suite à la saison régulière 2014-2015 et ont commencé le . Les phases finales de chaque association, à l'Est comme à l'Ouest, ont désigné les deux franchises participant à la finale : le Lightning de Tampa Bay et les Blackhawks de Chicago. Cette finale fut disputée en sept matches, du 3 au 15 juin, et vit la victoire des Blackhawks.

Fairytale bookmark silver.png Cet article obtient le label surtout grâce aux efforts du contributeur TaraO (pour le féliciter).
Un requin
Carcharhinus tilstoni

Lien vers des images Carcharhinus tilstoni est une espèce de requin, vivipare et principalement piscivore, endémique du nord et de l'est de l'Australie. Privilégiant les parties moyennes et supérieures de la colonne d'eau, on le trouve dans la zone intertidale jusqu'à une profondeur de 50 m. Du point de vue de l'apparence, cette espèce est pratiquement identique au Requin bordé (C. limbatus), plus courant, et duquel on peut le distinguer de manière fiable par son nombre de vertèbres et par des marqueurs génétiques. Atteignant généralement 1,5 à 1,8 m de long, c'est un requin assez trapu de couleur bronze avec un long museau et des nageoires aux extrémités noires.

Fairytale bookmark silver.png Cet article obtient le label surtout grâce aux efforts du contributeur Ben23 (pour le féliciter).

L'affaire Thorpe, connue aussi sous le nom d'affaire Norman Scott ou de Rinkagate, est un scandale politico-sexuel qui éclate au Royaume-Uni dans les années 1970, impliquant le député et dirigeant du Parti libéral Jeremy Thorpe. Celui-ci est d'abord accusé d'entretenir une liaison homosexuelle avec Norman Josiffe, alias Norman Scott, un garçon d'écurie qui devient ensuite mannequin, puis d'avoir fomenté son assassinat pour éviter que le scandale n'éclate. Peine perdue : cette affaire constitue l'un des plus grands scandales du monde politique britannique au XXe siècle.

Fairytale bookmark silver.png Cet article obtient le label surtout grâce aux efforts du contributeur Frédéric-FR (pour le féliciter).

La finale de la Coupe du monde de football 1954, connue sous le surnom de « Miracle de Berne », est le match de football concluant la cinquième édition de la Coupe du monde, organisée en Suisse. Elle a lieu le au stade du Wankdorf, à Berne. L'Allemagne de l'Ouest s'impose face à la Hongrie par trois buts à deux, déjouant alors tous les pronostics.

L'équipe de Hongrie, invaincue depuis 31 matchs, est la favorite indiscutable de la rencontre. Elle commence à son avantage avec deux buts inscrits dans les dix premières minutes, mais un retour inattendu de l'équipe d'Allemagne porte rapidement le score à 2-2. Dans les ultimes minutes du match, « verrouillé », un but « miraculeux » de Helmut Rahn donne l'avantage aux Allemands, sacrés champions du monde de football pour la première fois.

Cette victoire, jugée « injuste » par une grande partie de l'opinion en dehors d'Allemagne, a un fort retentissement symbolique car elle incarne le renouveau politique, économique et identitaire de l'Allemagne de l'Ouest, toujours profondément meurtrie par la Seconde Guerre mondiale. Il s'agit de surcroît d'une victoire symbolique du Bloc occidental sur le Bloc de l'Est dans un contexte de Guerre froide.

Un dessin au crayon représentant un poney
Un poney de Manipur.

Bien plus tard, en 2010, un rapport démontrant le dopage des Allemands remet en question l'issue de la finale.

Fairytale bookmark silver.png Cet article obtient le label surtout grâce aux efforts du contributeur Dimonou (pour le féliciter).

Le poney de Manipur est une race de poney des contreforts de l'Himalaya, au Nord-Est de l'Inde. Cet animal, vraisemblablement assez ancien et proche du poney tibétain, du cheval mongol et du cheval arabe, dispose d'une bonne diversité génétique. Mentionnés pour la première fois en 1584, les poneys de Manipur servent d'animaux de cavalerie tout au long des XVIIe et XVIIIe siècles. À la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle, ils deviennent très recherchés par les Britanniques comme poneys de polo. Le nombre d'animaux diminue, notamment à cause des exportations. Les poneys de Manipur subsistent en nombre très réduit, à cause de la destruction des zones humides où ils sont traditionnellement élevés. En 2015, ils sont considérés comme en danger critique d'extinction. Des mesures conservatoires ont été entreprises, mais l'extinction de la race est envisagée dans les prochaines années.

Fairytale bookmark silver.png Cet article obtient le label surtout grâce aux efforts de la contributrice Tsaag Valren (pour la féliciter).

Images remarquables de la Wikipédia en anglais[modifier le code]

Chaque semaine, des images répondant à 8 critères de qualité sont mises en lumière sur la Wikipédia en anglais : n'hésitez pas à les insérer dans les articles de la Wikipédia en français, si ce n'est déjà fait.
NB : des fichiers similaires ont pu être déjà utilisés sur fr.wp, mais certaines de ces images remarquables (les peintures) ont été importées du Google Art Project ou Google Art Institute, et sont de meilleures qualité ; vous pouvez les mettre à jour sur l'encyclopédie.

Les images remarquables présentées ci-dessus ne sont toujours pas utilisées dans l'espace encyclopédique de la Wikipédia en français, à l'instant où nous rédigeons. Combien de temps allez-vous résister ?

37 photographies de qualité ont été sélectionnées ces dernières semaines ; venez vous servir : 1234
Discuter (les commentaires sont automatiquement inclus ici)

Ateliers et rencontres[modifier le code]

Les 15 ans sont fêtés à Grenoble — Le 15 janvier à partir de 18 heures, à l'infolab de La Péniche (31 rue Gustave Eiffel, à Grenoble) le quinzième anniversaire de Wikipédia sera fêté et il sera possible de contribuer sur place à l'encyclopédie. Le vernissage de l'exposition des photos gagnantes du concours Wiki Loves Earth 2015 aura lieu ; ladite exposition se tiendra jusqu'au 15 février 2016. Cet événement est annulé.

Agenda — Rappel : le calendrier des rencontres et ateliers organisés les trois prochains mois en France est disponible sur la page d'accueil du wiki des membres de l'association Wikimédia France.

WikiConvention — Des salariés de Wikimédia France et un wikimédien, Pyb, souhaitent organiser une WikiConvention qui se tiendra en France et qui s'adressera aux wikimédiens — wikidatiens, wikipédiens, wikisourciens, wiktionaristes... — francophones. Le programme sera en fonction des offres : premiers pas avec Lua, hackathon des cartographes, outils développés par la WMF, utilisation de Wikiscan... (fr)[7]

Discuter (les commentaires sont automatiquement inclus ici)

Dans les coulisses de la Wikimedia[modifier le code]


Les internautes qui consultent Wikipédia sans s'être au préalable connectés verront désormais ces liens (Non connecté, Discussion...) dans le haut à la droite de leur écran.
Candleburning.jpg

Le legs de Trassiorf — Le physicien Marcel Froissart est mort le 21 octobre dernier à l'âge de 80 ans. La communauté de Wikipédia en français perdait ainsi, par la même occasion, un contributeur prolifique. Contribuant sous le nom de Trassiorf (d · c), M. Froissart a traduit des dizaines d'articles de qualité de l'allemand et de l'anglais vers le français. Ces derniers sont listés sur sa page utilisateur dans la boîte déroulante « Principales contributions ». Plusieurs d'entre-eux ont pu être par la suite labellisés sur notre projet, dont Électron et Histoire de la relativité restreinte.
Bien que le temps et l'énergie de notre communauté soient limités, puisque notre projet n'a pas de limite temporelle, nous pouvons espérer voir un jour d'autres articles amorcés par Trassiorf être mis en lumière.

Strologoff — En septembre 2013, les RAW ont abordé la situation de Strologoff, un utilisateur ayant affirmé sur sa page utilisateur qu'il voulait en attenter à ses jours. À l'époque, nous vous avions informé de l'existence de l'adresse emergency@wikimedia.org, à utiliser dans des cas semblables. On nous avait assuré que le cas de cet utilisateur a été souligné à cette adresse.
Nous n'avions plus eu de nouvelles de cet utilisateur jusqu'à décembre 2015, où l'on souligne sa disparition sur le projet football.

Deux fonctionnalités bêta — « Suggestion de complétion » et « En savoir plus » s'ajoutent à l'arsenal des contributeurs.

Raccourcis — La page Aide:Raccourci comprend une liste de raccourcis Wikipédia (WP:BA, WP:BOT, etc.), mais aussi une liste des raccourcis clavier (sous Windows, Alt-Maj-Z mène à la page d'accueil, Alt-Maj-P charge la version imprimable de la page, etc.)

Wikiliens — Dans la Wikipédia en anglais, des 800 000 wikiliens ajoutés en février 2015, 66 % de ceux-ci n'ont jamais été suivis en mars 2015. La plupart des autres l'ont été très peu. Seulement 1 % des liens ont été suivis plus de 100 fois dans ce même mois. [8]

ÉditeurVisuel — Projet single edit tab : les boutons modifier et modifier le wikicode fusionneront en un seul onglet « modifier », comme cela se pratique déjà sur la version mobile. Cet onglet unique sélectionnera par défaut le mode d'édition que vous avez utilisé à la précédente modification ; le choix sera stocké dans un cookie pour les utilisateurs non enregistrés, ou dans les préférences pour les utilisateurs enregistrés. (fr)[9]

Discuter (les commentaires sont automatiquement inclus ici)
« Wikipedia est pratique, agréable, et j'apprécie l'absence de publicité. J'espère que cette encyclopédie continura à se déveloper[1]. »
— Rémy Frank
Retour des lecteurs : vos suggestions sur la présentation de RAW ou ses prochaines publications sont les bienvenues ici.
Rédigé/traduit par Cantons-de-l'Est, Gtaf, Ickx6, Simon Villeneuve et Trace.
Citations originales
Notes
  1. Il s'agit de Alexander Doria, qui est aussi administrateur de la Wikipédia en français
Références
  1. Rémy Frank, Journal des donateurs, Wikimédia France, décembre 2015