Wikipédia:RAW/2015-01-30

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Brèves[modifier le code]

  • Neutralité du réseau : Le professeur Tim Wu avance que les sites à but non lucratif comme Wikipédia verraient leur croissance freinée si la neutralité du réseau — principe qui garantit l'égalité de traitement de tous les flux de données sur Internet — n'existait pas. « C'est facile d'imaginer un Internet sans neutralité de réseau. Les prix seraient plus élevés pour Netflix, Amazon Prime et à peu près tout ce qui coûte de l'argent et consomme beaucoup de bande passante. Tous les sites tenus par Monsieur Tout-le-monde et les OBNL, comme Wikipédia ou des blogueurs, verraient leur croissance ralentir[trad 1]. » Le président de la Federal Communications Commission (FCC) a récemment promis de mettre en place à la fin de février 2015 des règles qui ramènerait celle-ci. Elles existaient auparavant, mais des juges américains ont préféré se rendre aux arguments des sociétés de télécommunications et mettre fin à la neutralité du réseau. Cependant, des milliers de citoyens se sont plaints auprès de la FCC. [3]
  • Chiffrement des communications : La WMF a mis en place le chiffrement des communications le 21 août 2013 pour les utilisateurs enregistrés. Ce service a été graduellement étendu aux autres utilisateurs (notamment selon l'activité du wiki). Récemment, Jimmy Wales a déclaré que la WMF continuera à chiffrer les communications parce que la NSA s'était vantée d'analyser les échanges entre internautes et Wikipédia (car les communications étaient en HTTP). [4]
Le contributeur Pendright a navigué sur l’USS Mahan (DD-364), le troisième navire à partir du haut, pendant la Seconde Guerre mondiale.
  • Jamais trop tard pour contribuer : Un vétéran américain de la Seconde Guerre mondiale, qui a servi à bord d'un petit navire de guerre coulé par des chasseurs japonais, a commencé à contribuer en 2011 alors qu'il avait plus de 80 ans. Grâce à ses efforts, la Wikipédia en anglais compte un featured article sur un navire de guerre américain, l'USS Mahan, et un autre sur la classe de navires à laquelle il appartient. Pendright affirme n'avoir jamais vécu de conflits sur la Wikipédia en anglais. Aux personnes âgées qui souhaitent contribuer, il leur donne comme conseil de s'inscrire à un programme de parrainage et de contribuer dans les domaines qui les passionnent et qu'ils maîtrisent. Il suggère également de ne pas être trop ambitieux. [5]
  • Version pour mobile : sur le blog de la WMF, Deskana[note 1] décrit la nouvelle version de l’application Wikipédia pour Android qui peut être téléchargée depuis le 15 janvier ; elle permet notamment un meilleur affichage des images principales, des galeries et des contenus de Wikidata. [6] Nouveau Elle est dotée de nouvelles fonctionnalités : conservation de l'historique de lecture, enregistrement des pages pour une lecture hors ligne et y naviguer même sans avoir de connexion, partage via les réseaux sociaux, basculement dans n'importe quelle langue. <On en parle au Bistro>
Signpost2.svg
  • Le journal le plus lu de la Wikipédia en anglais, The Signpost, existe depuis dix ans. Voici quelques moments marquants de son histoire [7] :
    • En 2005, l'affaire Seigenthaler défraie la manchette.
    • En 2006, le journal publie un premier article sur le fossé des genres (gender gap).
    • En 2007, The Signpost rapporte ce qui sera nommé l'« affaire Essjay ». Toujours en 2007, Sue Gardner est nommée directrice générale de la WMF.
    • En 2008, la publication de représentations de Mahomet attire son lot de critiques et une pétition de 100 000 signatures réclame leur retrait, mais la communauté refuse. C'est également cette année-là que des internautes exigent le retrait de la photo de la pochette du disque Virgin Killer parce qu'elle montre une jeune fille nue.
    • La communauté adopte en 2009 la CC BY-SA (en remplacement de la GFDL). L’ArbCom remet sa décision sur les contributions de partisans de l'Église de Scientologie : toute modification provenant d'adresses IP appartenant à l'organisation est bloquée.
    • Mike Godwin, qui a énoncé la loi de Godwin.
      En 2010, l'interface change (Vector devient l'habillage par défaut). La même année, Larry Sanger accuse la Wikipédia de véhiculer de la pornographie, ce qui fait manchette dans les journaux américains parce que les accusations ont été déposées auprès du FBI. Également, le FBI exige le retrait de son blason des pages de l'encyclopédie, mais la WMF refuse, sur la recommandation de son avocat Mike Godwin.
    • En 2011, la femme politique américaine Sarah Palin croit que l'article en:Paul Revere, patriote de la Révolution américaine, contient de fausses informations. Des partisans tentent de « corriger », mais la page est protégée. Par la suite, l'animateur de télévision Stephen Colbert demande à ses auditeurs de modifier les articles comportant le mot « bell » (la Liberty Bell est un symbole de l'indépendance américaine). Les administrateurs protègent plusieurs articles mais les vandales débordent ailleurs. Dans la journée, un patrouilleur écrit : « c'est la folie dehors[trad 2] ».
    • L'année 2012 est marquée par le blackout de la Wikipédia en anglais qui proteste ainsi contre SOPA et PIPA. C'est aussi le début de la saga Wikivoyage qui sera intégré à l'écosystème après des démêlés judiciaires.
    • En 2013, The Signpost souligne le suicide d'Aaron Swartz, activiste d'Internet.
    • En 2014, la National Archives and Records Administration (NARA) inclut la Wikipédia dans un projet qui vise à augmenter la couverture de ses collections, notamment par le téléversement de 100 000 photos dans Wikimedia Commons. C'est aussi l'année où Lila Tretikov devient la directrice générale de la WMF.
Discuter (les commentaires sont automatiquement inclus ici)

Labels de la semaine[modifier le code]

Constamment, la qualité de Wikipédia en français augmente grâce aux efforts de bénévoles passionnés. Le projet compte désormais 1 383 articles de qualité et 2 212 bons articles.

Articles de qualité[modifier le code]

  • Les Aventures de Winnie l'ourson est le 28e long métrage d'animation des studios Disney. Sorti en 1977 et basé sur les personnages d'Alan Alexander Milne créés en 1926, ce film est en fait la réunion de trois moyens métrages préexistants, agrémentés de transitions inédites. Il sort avant que le studio ne se lance à partir des années 1980 dans une exploitation plus large de la franchise Winnie l'ourson, avec des séries d'animations et plusieurs longs métrages.
Couverture de l'édition illustrée de 1851.
  • Honoré de Balzac (1799-1850) est un écrivain français. Romancier, dramaturge, critique littéraire, critique d'art, essayiste, journaliste et imprimeur, il a laissé l'une des plus imposantes œuvres romanesques de la littérature française, avec notamment plus de quatre-vingt-dix romans et nouvelles parus de 1829 à 1855, réunis sous le titre La Comédie humaine. L'auteur décrit la montée du capitalisme et l'absorption par la bourgeoisie d'une noblesse incapable de s'adapter aux réalités nouvelles. Intéressé par les êtres qui ont un destin, il crée des personnages plus grands que nature, au point qu'on a pu dire que, dans ses romans, « chacun, même les portières, a du génie ». Il a fortement influencé les écrivains de son temps et du siècle suivant.
  • La Comédie humaine est le titre sous lequel Honoré de Balzac a regroupé un ensemble de plus de 90 ouvrages — romans, nouvelles, contes et essais — de genres réaliste, romantique, fantastique ou philosophique, et dont l’écriture s’échelonne de 1829 à 1850. Avec cette œuvre, Balzac veut faire une « histoire naturelle de la société », explorant de façon systématique les groupes sociaux et les rouages de la société. Les ouvrages sont liés entre eux par plusieurs centaines de personnages susceptibles de reparaître dans divers romans, à des moments divers de leur existence. Pour assurer l'unité de son œuvre, Balzac corrige et récrit inlassablement nombre de ses ouvrages afin de mieux les fondre dans un plan d'ensemble qui est allé compter jusqu'à 145 titres.
  • Pierre Bonny, né en 1895 à Bordeaux et fusillé en 1944 lors de l'épuration, est un policier français devenu célèbre durant l'entre-deux-guerres, au sein de la Sûreté générale : son nom est d'abord associé à de retentissantes affaires criminelles et politico-financières, telles les affaires Seznec, Stavisky et Prince. Révoqué de la police en 1935 et condamné pour corruption, mêlé au démantèlement de la Cagoule en 1937, il réapparaît en 1942 sous l'Occupation où il est l'un des responsables de la Gestapo française de la rue Lauriston.
  • Les houillères de Ronchamp sont des mines de charbon situées dans l'est de la France, dans trois communes, Ronchamp, Champagney et le Magny-Danigon, dans le département de la Haute-Saône. Elles ont produit entre 16 et 17 millions de tonnes pendant plus de deux siècles, du milieu du XVIIIe siècle jusqu'au milieu du XXe siècle. Leur exploitation a profondément marqué le paysage, avec ses terrils, cités minières et puits de mine, mais aussi l'économie et la population locale (immigration polonaise et traditions minières notamment). Après la fermeture en 1958, les sites miniers sont mis en sécurité, les infrastructures sont pour la plupart démolies et les ouvriers sont convertis à d'autres activités. Plusieurs sites sont réaménagés pour devenir visitables.
  • Appartenant à ces houillères, le puits Notre-Dame est l'un des principaux charbonnages, situé au hameau d'Éboulet dans la commune de Champagney. Il est creusé à partir de 1851. Après avoir servi à l'extraction de la houille pendant un demi-siècle, il est ensuite employé comme puits d'exhaure (pompage des eaux de mine) jusqu’à ce qu'il soit remblayé à la fermeture des houillères en 1958. Trois cités minières, un dortoir et un réservoir d'eau potable sont construits aux alentours du puits de mine pendant l'entre-deux-guerres. Un important terril s'étend vers le nord avant d'être enlevé au début du XXIe siècle.

Bons articles[modifier le code]

Groupe de chevaux du Namib bais au galop.
  • Le cheval du Namib forme une population de chevaux sauvages vivant dans le Namib, un désert de l'Afrique australe. Il s'agit d'une des rares populations de chevaux marrons, c'est-à-dire des animaux domestiques abandonnés ou échappés d'élevage et évoluant ainsi, partiellement ou totalement, vers l'état sauvage. La harde est assez réduite, comptant entre 90 et 150 animaux.
Groupe de poneys iakoutes aux robes variées, pendant l'hiver.
  • Le bidet breton est un type de bidet, petit cheval élevé en Bretagne, mais disparu à l'orée du xxe siècle. Toisant 1,30 m à 1,45 m, de robe généralement alezane, ils disposaient d'une grande endurance. Ils servaient essentiellement à la selle ou au bât, mais certains étaient utilisés en course.
  • Le Iakoute est une race chevaline de type poney assez commune et très rustique, provenant de la république sibérienne de Sakha ou Yakoutie, en Sibérie. Le Iakoute forme la plus septentrionale des races de chevaux. Petit et solide, peu domestiqué, il supporte la très forte amplitude thermique de sa région en accumulant de la graisse en automne. Sa résistance au froid est mise à profit par des explorateurs, y compris pour des expéditions polaires. Ce poney polyvalent, élevé principalement pour l'hippophagie, tient une grande place dans la vie, l'économie et la spiritualité des Sibériens.
Représentation du « Bal des Ardents ». Miniature attribuée à Philippe de Mazerolles, tirée d'un manuscrit des Chroniques de Jehan Froissart .
Frontispice du Livre de la Genèse, Bible de Saint-Paul-hors-les-Murs, vers 870.
  • Le Livre de la Genèse est le premier livre de la Torah (Pentateuque), et donc de la Bible. Ce livre est fondamental pour le judaïsme et le christianisme. Récit des origines, il commence par celui de la création du Monde par Dieu, suivi d'un second relatant celle du premier couple humain, Adam et Ève. Dieu détruit ensuite l'Humanité par le Déluge, dont seuls Noé et sa famille sont sauvés. Enfin, Dieu différencie les langues et disperse l'Humanité sur la surface de la Terre, lors de l'épisode de la tour de Babel. Après cela, l'essentiel de la Genèse est consacré aux histoires d'Abraham, de Jacob et de Joseph.
  • Le Bal des Ardents désigne une tragédie intervenue lors d'un charivari organisé dans le but de distraire le roi de France Charles VI le 28 janvier 1393. Quatre membres de la noblesse périssent dans l'incendie causé par une torche apportée par le frère du roi. Seuls Charles, et l'un des danseurs en réchappent. Déjà très fragile mentalement, le monarque sombre définitivement dans la folie après cet épisode.
  • Halloween 4 : Le Retour de Michael Myers est un film d'horreur américain sorti en 1988. Il s'emploie à faire revenir le psychopathe Michael Myers, dont l'histoire avait été laissée en suspens à la fin d'Halloween 2. Il est un petit succès au box-office.
  • Formula 1 est un jeu vidéo de course de Formule 1 développé par Bizarre Creations et édité par Psygnosis sur PlayStation et Windows et sorti en 1996. Il met en scène les écuries et les circuits du championnat du monde de Formule 1 1995 dans divers modes de jeu, dont l'arcade et le championnat. Formula 1 inclut des commentaires dits par Murray Walker pour la version en anglais et des morceaux tirés du répertoire des guitaristes américains Joe Satriani et Steve Vai. À sa sortie, Formula 1 est bien accueilli par la presse spécialisée, qui salue la qualité des graphismes et la bonne prise en main des monoplaces. Le jeu s'avère être un succès commercial dès sa sortie.
Wally Stanowski
  • Tellos est une série américaine de comic books d'heroic fantasy créée en 1999 par le scénariste Todd Dezago et le dessinateur Mike Wieringo et publiée par Image Comics. Tellos est un monde merveilleux qui fait face aux assauts de Malesur, le maître des ténèbres. Avec le concours d'alliés inattendus, Koj, Jarek et Serra, les trois héros doivent sauver ce monde grâce à une amulette magique capable de faire apparaître un djinn à la force herculéenne.
  • Le comté de Sicile, est un ancien État souverain normand multiethnique sous investiture papale, comprenant la Sicile et Malte. Il est créé en 1071 pour le duc normand Roger Ier de Sicile. Il disparait en 1130, avec la création du royaume de Sicile, l'une des plus grandes puissances de son temps, capable de rivaliser avec les Républiques de Pise et de Venise.
  • Saint-Quentin-sur-Indrois est une commune française du département d'Indre-et-Loire, dans la région Centre-Val de Loire et l'ancienne province de Touraine.
  • Wally Stanowski (né en 1919) est un joueur professionnel canadien de hockey sur glace. Il joue en tant que défenseur entre 1938 et 1952 dans la Ligue américaine de hockey et dans la Ligue nationale de hockey. Il remporte la Coupe Stanley en 1942, 1945, 1947 et 1948.
  • La 60e édition des Quatre jours de Dunkerque a lieu du 7 au 11 mai 2014. La course fait partie du calendrier UCI Europe Tour 2014 en catégorie 2.HC. L'épreuve est remportée pour la deuxième année consécutive par le Français Arnaud Démare, membre de l'équipe FDJ.fr.
  • Guillaume Moullec, né en 1980 à Brest, est un footballeur français. Il dispute onze saisons au niveau professionnel et joue trois cent matchs pour quatre équipes différentes : Montpellier, Lorient, Nantes et Clermont-Ferrand. Il prend sa retraite de footballeur professionnel en 2014.

Featured pictures de la Wikipédia en anglais[modifier le code]

Chaque semaine, des images répondant à 8 critères de qualité sont mises en lumière sur la Wikipédia en anglais. N'hésitez pas à les insérer dans les articles de la Wikipédia en français, si ce n'est déjà fait.

Discuter (les commentaires sont automatiquement inclus ici)

Dans les coulisses de la Wikimedia[modifier le code]

Nuvola-inspired File Icons for MediaWiki-fileicon-doc-alt2.png Payés pour contribuer

Des contributions rémunérées (1) • Des contributions rémunérées (2) • Des contributions rémunérées (3) • Un contributeur sceptique • Le co-fondateur • EthicalWiki • Wiki-PR • Modification des conditions d'utilisation • Belfer Center • Banc De Binary • Vertébroplastie • Orangemoody • Racosch • hémisphère Sud

  • Accusé d'être payé pour contribuer : Un administrateur de la Wikipédia en anglais, Wifione, serait rémunéré par une société. De plus, il aurait utilisé ses outils pour faire de l'obstruction sur des articles relatifs à des compétiteurs. [8] [9]
  • GamerGate : L’ArbCom de la Wikipédia en anglais s'est penché sur le dossier « GamerGate » : des contributeurs se sont âprement disputés sur le contenu de en:Gamergate controversy, un article qui discute du sexisme dans les jeux vidéo. À cause du nombre élevé de contributeurs impliqués, vingt-sept, et que certains contribuent depuis longtemps, la décision risque de faire « jurisprudence ». [10] L’ArbCom a rendu sa décision le 28 janvier 2015. Les sanctions recommandées vont d'un avertissement à la restriction thématique (topic ban) et jusqu'au bannissement du site. De plus, le comité a élargi sa décision aux articles et aux débats reliés au fossé des genres, même indirectement. L’ArbCom laisse les administrateurs appliquer les sanctions à leur discrétion, proposant même des nouvelles façons de faire. La majorité des sanctions sont de durée indéfinie.
Un contributeur a écrit trois billets sur la controverse, invitant à bannir en bloc toutes les personnes féministes de la Wikipédia en anglais. Il a été indéfiniment bloqué. Un contributeur explique que des contributeurs tendent des pièges aux parties adverses dans l'espoir que l'un des « adversaires » franchisse une ligne interdite, s'exposant ainsi à une sanction.
Cette affaire a fait manchette dans les médias, dont le journal The Guardian. Plusieurs affirment que le site ne cherche qu'à exclure les féministes. Un contributeur s'est insurgé : « [les] contributeurs sont sanctionnés pour leur conduite, pas pour leurs opinions [...] Tant que la presse ne comprendra pas cette distinction, il lui sera impossible de rédiger un article pertinent sur l'une des décisions de l’ArbCom[trad 3]. » Le journal s'est rétracté sur certaines positions. Un autre contributeur demande la collaboration de la WMF, parce que des contributeurs, parmi les plus engagés selon lui, ont été sévèrement critiqués par la presse. La WMF a émis un communiqué où elle mentionne offrir son aide à l'ensemble de la communauté, sans toutefois indiquer l'intention d'intervenir dans ce dossier. [11]
  • Wikimania 2016 : Cet évènement se tiendra à Esino Lario, ville italienne en Lombardie qui compte moins de 1 000 habitants. Même si les participants seront plus nombreux que les habitants, cette décision est bien accueillie en général par la communauté wikimédienne. [12]
  • Stewards : Huit candidats sont en lice pour être steward. Les élections se tiendront du 8 au 28 février 2015. [13]
  • Signpost : Le journal The Signpost existe depuis dix ans. Pour souligner cet évènement, deux éditeurs en chef prendront la barre, en remplacement du contributeur The ed17. Bon succès ! [14]
Discuter (les commentaires sont automatiquement inclus ici)

Bannissement de Russavia[modifier le code]

La Wikimedia Foundation (WMF) a banni Russavia de tous les projets de l'écosystème Wikimedia, en dépit du fait qu'il cumule plus de 800 000 contributions. Ce contributeur s'est fait entre autres connaître pour la commande d'un portrait polémique de Jimmy Wales et pour avoir rapporté un conflit d'intérêt potentiel en lien avec un organisme donateur, mais il n'aurait pas été banni pour ces raisons. Tous les comptes sous son contrôle sont également bloqués (dont un bot). La WMF n'a pas détaillé les raisons, mais elle aurait appliqué sa politique sur le bannissement, publiée à peine trois jours avant de bannir Russavia ainsi que trois autres contributeurs. Avant décembre 2014, on rapporte un seul utilisateur banni par la WMF. Ils sont désormais sept.

Résumé de la politique[trad 4]

Les bannissements globaux de la Wikimedia Foundation s'appliquent :

  • aux utilisateurs qui harcèlent significativement des utilisateurs sur plusieurs projets
  • aux utilisateurs qui harcèlent significativement des utilisateurs en dehors des sites Wikimedia de façon à sérieusement menacer (émotivement ou physiquement) ; ou
  • quand la confiance ou la sécurité des utilisateurs ou des salariés est en danger ou a été sérieusement compromise ou menacée.

Un contributeur croit qu'une cabale de la Wikipédia en anglais a orienté les débats qui ont mené au bannissement de Russavia. Un autre explique qu'il a été bloqué indéfiniment sur 5 wikis, dont la Wikipédia en anglais, ce à quoi réplique un troisième en mentionnant que trois blocages sont de la main d'un seul administrateur sur trois wikis. Des contributeurs croient que Jimmy Wales est intervenu en faveur de ce bannissement, mais il nie, tout en ne cachant pas sa satisfaction parce que Russavia aurait utilisé des faux-nez malicieux [15].

Philippe Beaudette, salarié de la WMF, a expliqué pourquoi l'organisme ne veut pas détailler les raisons du bannissement [16] :

« Russavia sait très bien qui l'a bloqué globalement, mais je vais le redire ici : C'est moi-même qui ai signé la lettre. La WMF fait toujours de son mieux pour se montrer aussi ouverte et transparente que possible. Mais il y a des cas où — pour le bien même des contributeurs de ce site — nous devons simplement tirer un trait, et pour seule explication, vous dire que vous nous ferez confiance ou pas. Nous sommes face à un tel cas. Nous avons une supervision efficace, qui garantit que l'usage du bannissement global ne peut pas être abusif, et avant d'autoriser une telle mesure, il faut satisfaire un certain nombre de critères très exigeants. La procédure garantit que la décision fait l'objet de contrôles et de critiques (checks and balances) — un bannissement global ne repose jamais sur la décision d'une seule personne, et l'équipe juridique de la WMF doit y donner son feu vert. De mon point de vue, c'est un outil utilisé très rarement, et avec une grande prudence. Mais, oui, quand il faut protéger la sécurité et l'intégrité de notre site et de ses utilisateurs, nous sommes parfois obligés de l'utiliser. Et quand c'est le cas, nous ne souhaitons pas discuter du pourquoi. C'est la seule manière responsable de procéder.

Quoi que vous puissiez en penser, il y a une raison profonde à ce refus de tout commentaire : nous pouvons décider d'un bannissement global pour toutes sortes de raisons (voyez nos conditions d’utilisation pour quelques exemples ; et non, « provoquer Jimbo » n'y est pas listé), et certaines situations — impliquant notamment la nécessité de protéger des mineurs — pourraient mener à de graves conséquences si elles étaient divulguées. Imaginez un instant que nous décidions de cinq bannissement globaux, et que nous n'indiquions les raisons que pour quatre d'entre eux. Ça rendrait évident que le cinquième correspond à un « problème grave » ; et qu'en divulguer les détails pourrait causer du tort à l'utilisateur, à sa famille, à une potentielle action judiciaire, et pourrait conduire à de graves injustices, voire à mettre quelqu'un physiquement en danger. Et donc, non ; comme la plupart des autres sociétés Internet, nous appliquons strictement notre politique de ne jamais commenter sur la place publique le pourquoi d'un bannissement global. C'est une règle de bon sens, qui est suivie — et revendiquée — par pratiquement toutes les organisations raisonnables et responsables qui ont parfois à recourir à ce type d'action[trad 5]. »

Même si Russavia est globalement banni, et donc interdit de toute modification sur n'importe quel wiki de l'écosystème, un bureaucrate de Wikimedia Commons, Odder, lui a redonné le statut d'administrateur en affirmant que le retrait du statut relève de la communauté et non pas de la WMF. [17]

Discuter (les commentaires sont automatiquement inclus ici)
« Aujourd'hui, j'ai le syndrôme de l'écran blanc. »
Dr.mbl
Retour des lecteurs : vos suggestions sur la présentation de RAW ou ses prochaines publications sont les bienvenues ici.
Rédigé/traduit par Cantons-de-l'Est, Gtaf, Ickx6 et Simon Villeneuve
Citations originales
  1. (en) « It’s easy to imagine the Internet without net neutrality. Prices would be higher for Netflix, Amazon Prime and just about anything that costs money and uses serious bandwidth, while sites run by little-guys and non-profits, like Wikipedia or bloggers, would slow down. »
  2. (en) « things are crazy out there »
  3. (en) « editors are sanctioned for conduct, not their POV. This is absolutely critical to understand. There's no way the press can write a decent article about an ArbCom case without understanding this key distinction. »
  4. (en) « Wikimedia Foundation global bans are applied :
    • when users engage in significant harassment of users on multiple projects;
    • when users engage in significant harassment off of the Wikimedia sites so as to genuinely threaten (emotionally or physically) users; or
    • when the trust or safety of our users or employees is otherwise in danger or has been significantly compromised or threatened. »
  5. (en) « Russavia knows by whom he was globally banned, but I'll say it here as well. I signed the letter myself. In all things, the WMF tries very hard to be as open and transparent as possible. But there are times when - for the safety of users of this site - we simply must draw the line and ask that you either trust us or don't. This is one of those times. There is appropriate supervision to be sure that global bans do not get abused, and we have an extremely high standard that must be met before we authorize one. We ensure appropriate checks and balances - no one person can authorize a global ban, and there must be an okay from the legal team. My view is that it should be a tool that's used very rarely and with a great deal of care. But yes, to protect the safety and integrity of our site and its users, we will occasionally be forced to use it. And in those times, we will not talk about why. It's the only responsible way to handle this.
    Believe it or not, there's a sensible reason behind our refusal to comment: we can execute global bans for a wide variety of things (see the Terms of Use for some examples - and no, "provoking Jimbo" is not on the list), some of which - including child protection issues - could be quite dangerous to openly divulge. Let's say we execute five global bans, and tell you the reason behind four of them. Well, the remaining one is pretty clearly for something "really bad", and open knowledge of that could endanger the user, their family, any potential law enforcement case, and could result in a quite real miscarriage of justice and/or someone being placed in real physical danger. So no, we - as with most internet companies - have a very strict policy that we do not comment publicly on the reason for global bans. It's a common sense policy and one that's followed by - and insisted upon - by almost every reasonable, responsible company that executes this type of action.
     »
Notes
  1. Dan Garry (alias Deskana), contributeur depuis 2005, est administrateur, bureaucrate, vérificateur d’utilisateur de Wikipedia en anglais, et chef de produit pour les applications mobiles développées par la Wikimedia Foundation.
Références