Wikipédia:RAW/2015-01-16

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Brèves[modifier le code]

Le Cri d'Edvard Munch (1893) est désormais du domaine public.
  • En 2007, après avoir observé que la Wikipédia en anglais ne comprenait pas (en) Book League of America (une maison d'édition et un club de livres), une dame a fait trois constats : (1) elle pouvait combler ce vide, (2) elle pouvait collaborer à l'encyclopédie puisque son plus jeune fils, pendant une affectation militaire, avait modifié l'encyclopédie et (3) sa grand-mère yougoslave, (en) Paulina Lebl-Albala, aurait été fière qu'elle collabore à une encyclopédie. Elle a donc cliqué « edit » et c'est ainsi que son aventure wikipédienne a commencé.
En sept ans de collaboration, elle a créé plus de 3 500 articles. À 60 ans, elle éprouve encore le même enthousiasme qu'à ses débuts. De ces temps-ci, elle rédige des biographies et s'intéresse à l'architecture. Elle traduit des articles de l'espagnol et du français. On lui doit plus de 1 000 DYK qui sont publiés sur la page d'accueil de la Wikipédia en anglais. Ils ne sont que trois à avoir atteint ce seuil symbolique. Plus jeune, elle voulait être anthropologue et explorer des endroits lointains, ce qu'elle n'a pu faire. « Maintenant, des années plus tard, je vis l'existence d'une anthropologue culturelle de fauteuil, écrivant des articles sur l'île Goaribari et ses cannibales[trad 1]. »
Elle a fondé le WikiProject Women writers, qui s'adresse aux personnes désireuses d'améliorer les articles sur les femmes écrivains. Elle fait aussi partie des fondateurs du Teahouse, visant à favoriser l'intégration de nouveaux collaborateurs. Elle sait que des femmes ont subi du harcèlement, mais elle n'a jamais subi une telle agression. Elle juge que l'incivilité de certains contributeurs est l'un des freins à la participation des femmes, mais ce n'est pas le seul. Elle croit que les « edit-a-thon », que ce soit dans les musées, les bibliothèques ou lors de festivals, devraient être organisés plus régulièrement.
S'adressant aux femmes, elle dit : « Écrire dans Wikipédia n'exige pas les compétences techniques d'un adolescent. Ce qui est nécessaire, c'est un esprit inquisiteur, un désir d'apporter une différence et des aptitudes à rédiger, que ce soit en anglais ou dans toute autre langue. Ce dont a besoin Wikipédia, c'est vous, la contributrice féminine, avec vos aptitudes, vos intérêts et votre style en page de discussion, tous uniques. Sans vous, le fossé des genres et le biais systémique se perpétuent dans la Wikipédia[trad 2]. » Selon elle, ne pas écrire est pareil à garder le silence et à tolérer que les autres imposent le silence.
Elle est mère de deux enfants et grand-mère d'un petit-fils. Elle détient une formation en administration des affaires, domaine où elle a travaillé pendant 24 ans. Elle aime se promener dans le petit avion Beechcraft de son époux, étudie les langues et collectionne les vieux livres. [1]
  • « Et dans cet âge où nos courriels peuvent être lu attentivement par la NSA et nos billets Facebook analysés à la recherche d'indices sur nos habitudes et nos désirs, quelle joie et et quel soulagement de pouvoir s'évader dans un livre et de savoir que personne ne nous observe. Cependant, il s'avère maintenant que quelqu'un ou quelque chose aurait pu lire par dessus mon épaule, que je n'ai pas été autant seul que je ne l'imaginais, que [l'héroïne], ses proches et moi avons côtoyé une compagnie silencieuse, insoupçonnée et pas invitée[trad 3]. » L'auteur poursuit en mentionnant que des livres numériques sont pourvus de logiciels recueillant des informations sur leur propriétaire-lecteur. Par exemple, 55 % des lecteurs du Chardonneret de Donna Tartt qui l'ont téléchargé du site Kobo n'ont pas complété la lecture de ce roman de 800 pages, pourtant gagnant d'un prix Pulitzer. La même société, entre janvier et novembre 2014, a analysé des données recueillies de 21 millions d'appareils détenus par des Occidentaux. Le roman le plus complètement lu en Grande-Bretagne ne fait pas partie des meilleurs vendeurs. Toujours en G.-B., c'est l'ensemble de l'oeuvre de James Patterson qui est le plus complètement lu, lequel n'est pas nécessairement le plus vendu. Il n'y a donc pas de corrélation élevée entre le nombre de copies vendues et le nombre de fois qu'un ouvrage est complètement lu. [2], [3]
  • Des wikipédiens ont réalisé une revue de l'année 2014 en moins de 3 minutes. [4] <On en parle au Bistro.> C'est l'occasion de rappeler que pour ses actions de communication, la Wikimedia Foundation dispose, en plus de son propre wiki, de « chaînes officielles » que vous pouvez suivre sur YouTube, et sur les réseaux Google+, Twitter ou Facebook si vous y avez un compte.
  • Au cours des Fêtes, arXiv a publié son millionième article. Précurseur du mouvement du libre accès, le site enregistre de nos jours environ 250 nouvelles publications quotidiennes, principalement en physique et mathématiques. (fr)[5]
Discuter (les commentaires sont automatiquement inclus ici)

Labels de la semaine[modifier le code]

Constamment, la qualité de Wikipédia en français augmente grâce aux efforts de bénévoles passionnés. Ces deux dernières semaines, quatre nouveaux articles de qualité (AdQ) et six bons articles (BA) ont enrichi notre wiki, moitié moins que lors de la précédente quinzaine
Le projet compte désormais 1 375 articles de qualité et 2 201 bons articles.

Articles de qualité[modifier le code]

Image illustrative d'Horus
  • Le Stade athlétique spinalien est un club de football français fondé en 1941 à Épinal. Il participe pour la première fois au CFA dès 1948 et remporte son groupe en 1953. Il est promu en Division 2 en 1974 puis en 1990 année où il adopte le statut professionnel. Au cours des années 1990, le SAS oscille entre D2 et National, jusqu'à son dépôt de bilan, prononcé en 1998.
  • Le cheval aurait été probablement introduit en Bretagne par les Celtes. Il y est essentiellement employé comme animal de selle jusqu'au milieu du XIXe siècle puis comme cheval de trait et d'attelage avec l'amélioration des routes. La Bretagne compte cinq pôles hippiques dont les haras nationaux de Lamballe et d'Hennebont. Le cheval est au cœur de nombreuses traditions bretonnes, incluant des pardons, des contes, des légendes et des chansons.
Un Boeing 767-300 de Delta Air Lines au décollage.
  • Le Boeing 767 est un avion de ligne à réaction gros-porteur de taille moyenne construit par Boeing Commercial Airplanes. Il est le premier biréacteur à fuselage large du constructeur et le premier avion de ligne à être équipé d'un cockpit à deux membres d'équipage avec une planche de bord tout écran. Il est produit dans trois longueurs de fuselage différentes, en une version cargo et en dérivés militaires. En décembre 2014, le 767 avait reçu 1 114 commandes de 74 clients, dont 1 067 avaient été livrées ; 795 de ces appareils étaient en service en août 2014.
  • Horus est l'une des plus anciennes divinités égyptiennes. Les représentations les plus communes le dépeignent comme un faucon couronné du pschent ou comme un homme hiéraconcéphale. Son nom signifie « le Lointain » en référence au vol majestueux du rapace. Il est un dieu guérisseur et sauveur très efficace contre les forces hostiles. Sous ses multiples aspects, Horus est vénéré dans toutes les régions égyptiennes. Son culte s'est exporté hors d'Égypte, plus particulièrement en Nubie.

Bons articles[modifier le code]

  • La bande originale du film La Reine des neiges sorti en 2013 est un album publié par Walt Disney Records. Il est constitué des musiques entendues dans le film, incluant la chanson oscarisée Let It Go. Il existe une version deluxe qui contient des démos et des versions karaoké, ainsi que des chansons inédites retirées du film. La bande originale a été sélectionnée aux Grammy Awards et a connu un grand succès, certifiée trois fois platine aux États-Unis et diamant au Japon. L'album a reçu un acueil critique contrasté.
  • Les séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2014 sont une partie de la saison de hockey sur glace de la Ligue nationale de hockey (Canada et États-Unis). La finale 2014 de la Coupe Stanley oppose les Rangers de New York aux Kings de Los Angeles. Ces derniers sont vainqueurs.
Ustaritz Façades basques
  • La saison 2001-2002 du Racing Club de Lens est la quarante-neuvième saison de ce club en première division du championnat de France. Elle voit l'équipe se classer deuxième en championnat après en avoir été à la tête durant vingt-huit journées et jusqu'au coup d'envoi de la dernière rencontre. Cette place lui permet de se qualifier pour la Ligue des champions pour la deuxième fois de son histoire. Le club atteint également les seizièmes de finale en Coupe de France et en Coupe de la Ligue.
  • L'équitation est inscrite au programme des Jeux olympiques depuis l'édition de 1900 à Paris. Jusqu'aux Jeux de 1952, seuls les cavaliers militaires et masculins sont autorisés à participer aux compétitions. C'est aujourd'hui la seule discipline totalement mixte. L'Allemagne est le pays ayant comptabilisé le plus grand nombre de médailles.
  • Ustaritz est une commune française, située à l’ouest du département des Pyrénées-Atlantiques en région Aquitaine, et chef-lieu du canton homonyme. Au XIIe siècle, elle devient la capitale du Labourd jusqu’en 1790. Ustaritz a conservé une activité agricole importante, mais la proximité de l’agglomération qui réunit Bayonne, Anglet et Biarritz fait de la localité une commune périurbaine, influant sur son urbanisme.
  • La préhistoire de la Chine concerne une multitude de régions qui couvre la Chine actuelle, pour une période comprise entre 3 000 000 années jusqu'à environ 1 500 ans avant l'ère commune. Les « cultures » y ont produit des objets propres, comme les disques et tubes de jade. L'usage du fer y fut moins valorisé que celui du bronze.

Featured pictures de la Wikipédia en anglais[modifier le code]

Chaque semaine, des images répondant à 8 critères de qualité sont mises en lumière sur la Wikipédia en anglais.

Discuter (les commentaires sont automatiquement inclus ici)

Dans les coulisses de la Wikimedia[modifier le code]

  • La communauté de la Wikipédia en français est cinquième par le nombre de contributeurs très actifs, après la Wikipédia en anglais, Wikimedia Commons, la Wikipédia en allemand et Wikidata. [6]
  • La communauté Wikidata, soutenue par une demi-douzaine d'institutions, caresse le projet de former un laboratoire virtuel grâce à une subvention de l'Union européenne. Le laboratoire proposera différents moyens d'élargir le périmètre de partage des données de Wikidata, que ce soit auprès des scientifiques ou du public en général. L'intégration des données de Freebase (projet récemment abandonné par Google) sert de justification pour modifier Wikidata dans le but de faciliter le partage avec d'autres bases de données, ce que les travaux du laboratoire virtuel devraient faciliter. Parmi les commentaires laissés à la suite de l'article, quelqu'un croit que ce projet, s'il se concrétise, sera l'un des piliers du Web sémantique parce que les données seront publiées sous une licence libérale, donc susceptibles d'être reprises par n'importe qui sous des conditions peu contraignantes. [7]
Ce wikitexte :
* AAA
*
*
*
* BBB
*
* CCC

est rendu ainsi :

  • AAA
  • BBB
  • CCC
        Ce wikitexte :
# DDD
#
#
# EEE
#
#
#
# FFF

est rendu ainsi :

  1. DDD
  2. EEE
  3. FFF
Le nombre de * ou de # importe peu, du moment qu'il n'y a aucune espace après. Il est donc plus facile de créer et de maintenir de longues listes.
  • Wikimédia France crée son conseil scientifique, composé de scientifiques de renom qui donneront leur « avis sur les actions menées, à partir des documents produits par l’association et en collaboration avec le CA et les salariés, pour proposer un regard extérieur qui enrichisse la réflexion et évite de penser en vase clos, [ce] qui peut être asséchant. »
  • Une sélection de vidéos téléchargées le mois dernier est présentée sur la page Open Access Report sur Outreach. Vous avez quelques exemples ci-dessous. Si vous pensez à des articles où ces fichiers pourraient être utiles, n'hésitez-pas ; il y en a au total 18 500 disponibles.

Wikimania 2014, une perspective[modifier le code]

Un wikipédien, ancien étudiant en anthropologie ayant publié le master Culture fr.wikipedia, rapporte son expérience de Wikimania Londres en 2014. Il critique plusieurs aspects de l'activité, qui véhicule des valeurs autres que les projets wikis, mais est agréablement surpris du comportement des participants. (fr)[9]

« Au plaisir de rencontrer les membres des projets Wikimédia en face-à-face s'est ajouté la surprise de rencontrer des gens plus réservés et plus gentils que lors de mes échanges sur Internet. Était-ce seulement une impression personnelle ? Et puis, était-ce les mêmes personnes ? Difficile à dire. De toutes les personnes que j'ai côtoyé en ligne dans mes activités au sein des Wikimédia, je ne pense pas avoir retrouvé une seule personne à Londres. Mais comment en être sûr puisque la culture du pseudonyme ne permet pas aux gens de se reconnaître facilement. Sur Wikipédia rares sont les utilisateurs qui se présentent sous leurs noms réels, les photos de profil sont très rares et contrairement à un site comme Facebook, il est impossible de s'aider des amis en commun pour pouvoir situer les personnes que l'on côtoie. » Selon lui, il est facile de couper tout contact avec une personne désagréable sur Facebook, mais pas sur Wikipédia. Quitter cette dernière est facile, mais ce n'est pas ce qui est le mieux pour l'encyclopédie. Il faut alors attendre que la personne soit bloquée pour que cessent les désagréments. Pour cette raison, « l'environnement Wikipédia pourrait donc favoriser le manque de courtoisie ou de tact. Il n'existe en effet pas de réel moyen de recadrer ou d'ignorer un contributeur wikipédien « simplement » désagréable tant que celui-ci reste poli dans ses propos. L'exclusion par blocage du compte et/ou de l'adresse IP, qui ne s'applique qu'en cas de comportement antisocial avéré, est, de plus, une mesure extrêmement rare en proportion du nombre de contributeurs. » Ayant eu l'occasion de croiser des wikipédiens à Wikimania, « plus réservés et plus gentils », il croit que l'indulgence dont jouissent les personnes désagréables dans un wiki est une invitation à s'abandonner à ses élans agressifs. Il mentionne des expériences désagréables sur Wikinews et Wikivoyage.

Il observe plusieurs disparités entre les wikis et Wikimania :

Participation wikis Participation Wikimania
1.   anonyme sous son vrai nom
2.   en ligne hors ligne
3.   gratuite payante
4.   dans la langue de notre choix surtout en anglais
5.   spontanée programmée
6. selon hiérarchie informelle selon hiérarchie statutaire (directeur, etc.)

En ce qui concerne les points 5. et 6., il donne comme exemple une table ronde (au programme) animée par des salariés de la WMF et des spécialistes externes, suivie d'une période de questions. À cause du temps imparti pour cette dernière, il n'a jamais pu poser de questions, même si le sujet lui tient à coeur. « Certains moments de paroles sont spécialement distribués en fonction du statut hiérarchiques sans qu'une réaction au discours ne soit toujours possible. En prenant cette option, l'organisation Wikimédia s'expose donc à un risque de dérive liée à la recherche de pouvoir d'influence. Ce type d'organisation ouvre aussi la porte aux dérives liées au culte de la personnalité et au dogmatisme pouvant être entretenu par des leader charismatiques. Heureusement, rien de ceci ne m'est apparu durant mon expérience Wikimania, mais un regard attentif sur la question me semble pertinent. » Il croit que Wikimania devrait s'inspirer de la façon wiki et donc laisser une plus grande place à la spontanéité dans les échanges et donner une moins grande importance à la hiérarchie.

Il a été étonné de voir des professeurs prononcer des conférences, sans que des débats ne soient organisés sur la pertinence de leur participation. Il a observé la vente d'ouvrages sous copyright dans le cadre de Wikimania, pourtant organisée par des groupes prônant le libre. Il est étonné qu'un conférencier, qui a profité des expériences wikipédiennes pour rédiger son ouvrage, n'offre pas son livre en téléchargement gratuit. Il demande que les auteurs et les enseignants qui prononcent des conférences à Wikimania confrontent leurs savoirs avec les spectateurs, de la même façon que les contributeurs voient leurs prose scrutée et critiquée. Il a aussi voulu filmer les activités devant public, mais n'a pu le faire pour des raisons de logistique. Il a cependant observé que plusieurs personnes ont filmé ces activités, mais ne trouve que trop peu de vidéos sur Wikimedia Commons.

« [...] les personnes rencontrées ou entendues durant Wikimania, me sont apparues à la fois très peu égocentriques, très peu individualistes tout en débordant d'altruisme. À tel point, que l'altruisme m'est apparu comme valeur centrale des projets Wikimedia, voire même comme le ciment de la communauté, voire même un outil de ralliement et de résolutions de conflits. » Il voit donc d'un oeil indulgent les disparités entre les wikis de l'écosystème et Wikimania.

Discuter (les commentaires sont automatiquement inclus ici)
« Avec un peu de recul par rapport à ce système de production/consommation, on se rend compte rapidement que, quel que soit son investissement, on sera toujours gagnant puisqu'il est très improbable sur une expérience à long terme que la quantité d'information que l'on produit sur l'encyclopédie durant ses contributions dépasse la quantité d'informations récoltées durant sa consultation. »
Lionel Scheepmans
Retour des lecteurs : vos suggestions sur la présentation de RAW ou ses prochaines publications sont les bienvenues ici.
Rédigé/traduit par Cantons-de-l'Est, Gtaf, Ickx6 et Simon Villeneuve
Citations originales
  1. (en) « So now, years later, I get to live the life of an armchair cultural anthropologist, writing articles about Goaribari Island and its cannibals. »
  2. (en) « Editing Wikipedia doesn't require the technical skills of a teenager. What is needed is an inquisitive mind, a desire to make a difference, and a modicum of aptitude in the written language, be it English, or whatever else. What Wikipedia needs is you, the female editor, with your unique aptitudes and interests and talkpage tone. Without you, gender imbalance and systemic bias continue on Wikipedia. »
  3. (en) « And in an age in which our email messages can be perused by the NSA and our Facebook posts are scanned for clues to our habits and our desires, what joy and a relief it is, to escape into a book and know that no one is watching. But now it turns out that someone or something may have been reading over my shoulder, that I haven’t been quite so alone as I’d imagined, that Becky and I and her circle may have had some silent, unsuspected, uninvited company. »
Notes
Références