Wikipédia:RAW/2013-11-29

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Brèves[modifier le code]

  • « On nous a expliqué qu’il s’agissait d’un mouvement irréversible, que l’on soit d’accord ou non, raconte Florian Siffer, assistant du conservateur du Cabinet des estampes et dessins de Strasbourg. Si l’on ne s’occupe pas de notre notice Wikipédia, un autre le fera ». « [On] ne met sur Wikipédia que des photos basse définition, qui ne supportent pas l’impression. » (fr)[3]
  • « Une utopie fichtrement réelle et diablement efficace : que ça plaise ou non, que l’on s’en méfie ou pas, la plupart des recherches sur internet passent aujourd’hui par cette « encyclopédie libre » qui ambitionne tout simplement d’apporter gratuitement le savoir universel à tous les internautes. » Deux contributeurs de la Wikipédia en français, Ctruongngoc (d · c) et « la 10e contributrice française », sont cités dans l'article. (fr)[4]
Obélisque dans le cimetière des soldats allemands à Tişiţa, un township de Mărăşeşti dans le comté de Vrancea en Moldavie, Roumanie. Selon le thème de la Première Guerre mondiale, dont ce sera le 100e anniversaire l'an prochain, le groupe Europeana sur Facebook a jugé que c'est la meilleure photo de Wiki Loves Monuments 2013.
  • L'historien Peter Burke a publié A Social History of Knowledge: Volume II: From the Encyclopédie to Wikipedia (Une histoire sociale du Savoir : Vol. II : De l'Encyclopédie à Wikipédia). L'ouvrage dresse un portrait étendu de la façon dont le savoir a été créé, acquis, organisé, disséminé et parfois perdu en Occident pendant les dernières 250 années. Burke rejette la théorie du grand homme et penche en faveur des groupes organisés qui créent et modèlent les domaines de la connaissance (tel le groupe qui a créé l’Oxford English Dictionary). Il mentionne la montée en puissance du « Commonwealth de l'apprentissage ». Burke présente le modèle Wikipédia en une page et demie, ce qui est un traitement plus long que la plupart des autres institutions qu'il analyse dans l'ouvrage. Aride, son travail s'adresse aux personnes intéressées par l'histoire de la compilation des savoirs. [5]
Réfectoire pour hommes du monastère de Maulbronn en Allemagne. Il s'agit de l'une des photos sélectionnées par la branche allemande de Wiki Loves Monuments 2013. <commentaire de Cantons-de-l'Est : Passez voir les 19 autres photos sélectionnées. Elles sont superbes, elles valent bien quelques minutes de votre temps. Peut-être en prendrez-vous une comme fond d'écran ? (mode d'emploi)>
Portrait d'Émile Nelligan tiré du recueil de poèmes s:Émile Nelligan et son œuvre. Ce dernier est disponible entièrement en ligne ou en format ePub depuis le 26 novembre 2013.
  • Dans un billet, Letartean (d · c · b) critique plusieurs aspects du concours Wiki Loves Monuments [6] :
    • La liberté de panorama varie grandement d'un pays à l'autre et Wiki Loves Monuments ne souligne pas cette variation auprès des participants. Les lois françaises figurent parmi les plus restrictives en ce qui concerne l'architecture. Pourtant, des Français, la plupart ignorant ces restrictions, sont invités à photographier des oeuvres architecturales du pays.
    • Le dernier concours a recueilli plus de 369 000 photos en un mois, soit 12 000 photos par jour. C'est beaucoup plus que la moyenne habituelle de photos téléversées dans Wikimedia Commons. Les contributeurs de ce wiki doivent donc traiter un plus grand nombre de photos, plusieurs violant probablement les lois sur le copyright/droit d'auteur.
    • Parmi ces nouvelles photos, peu sont de bonne qualité et plusieurs ne font que s'ajouter à d'autres d'une qualité égale ou inférieure.
    • Letartean fait observer que les participants ignorent qu'ils téléversent par défaut leurs photos sous une licence Creative Commons. Pourtant, Wikimedia Commons accepte d'autres licences libérales.
    • Il mentionne que les participants ignorent que leurs photos peuvent être reprises gratuitement et en toute légalité par des magazines, des journaux ou des sites Web.
    • Le règlement officiel en français du concours comprend cette phrase : « Les participants doivent s’assurer que leurs photographies respectent toutes les réglementations, en particulier celles liées à la propriété, au droit à l’image des personnes et au droit d’auteur des architectes. » Cependant, aucun lien ne permet d'approfondir cette mise en garde.
    • Il doute que la participation à ce concours amène de nouveaux contributeurs.
    Parmi les commentaires à la suite du billet, on peut lire : « [...] Commons était une base d’illustration des articles, et pas une base de données photographiques la plus grande possible. Or c’est actuellement le cas (via les intégrations des fonds "libres" existants) [...] »
  • Le plagiat est, malheureusement, courant dans Wikipédia. Maintenant, dans quelles proportions ? C'est ce qu'ont tenté de calculer des employés de la Wikimedia Foundation en analysant les contributions de groupes cibles dans la Wikipédia en anglais. En ayant recours aux services d'une société spécialiste en détection de plagiats, ils ont déterminé que la proportion de plagiat était très élevée. Puis, en s'attardant aux résultats, ils ont observé que beaucoup de sites et d'ouvrages imprimés reprennent le contenu de cette Wikipédia. Une fois ces cas éliminés, la proportion moyenne depuis quelques années se situe dans la fourchette de 10 à 12 %. Pour les gros contributeurs et les administrateurs, ça tourne autour de 3 %. [7]
  • Le 24 novembre, Wikisource a fêté ses dix ans d'existence. Ce projet se targue de comprendre 1,4 million de pages, toutes langues confondues. « Avec la montée en puissance des liseuses et des publications en libre accès, le rôle de Wikisource en tant que site de contenus libres et éducatifs est essentiel. Les étudiants peuvent consulter des ouvrages classiques et les chercheurs peuvent valider que l'information qu'ils lisent sur leur écran est bien celle qui a été imprimée ou publiée par une source fiable — tout cela, gratuitement[trad 2]. » Pour souligner son 10e anniversaire, le projet tient un concours de relecture en trois langues, italien, catalan et anglais, où les gagnants recevront des prix pour leurs efforts. [8]
  • Curiosités :
    • À ses débuts, Wikisource en anglais s'appelait « Project Sourceberg ». [9]
    • Dans la Wikipédia en anglais, un contributeur prolifique, Godot13, s'investit beaucoup dans les articles sur la monnaie américaine. Il a entre autres travaillé à la labellisation d'illustrations de billets qui ont servi de monnaie divisionnaire (c'est-à-dire qui valent moins que 1 $ US) pendant la guerre de Sécession à cause de la rareté des monnaies métalliques. Dans les légendes des illustrations qui suivent, l'abréviation « Fr. » signifie que le numéro provient de l'ouvrage d'Arthur L. Friedberg et Ira S. Friedberg (Paper Money of the United States: A Complete Illustrated Guide With Valuations). Vient ensuite le nom de la personne ou du personnage qui apparaît au recto des billets.


Ensemble complet de la monnaie divisionnaire des États-Unis en usage de 1862 au 15 février 1876.
L'ensemble des illustrations est featured picture dans la Wikipédia en anglais. [10]
  • La Wikimedia Foundation a fait parvenir, par le biais d'une firme d'avocat, une mise en demeure à Wiki-PR pour qu'elle cesse ses pratiques condamnables. Voir RAW 2013-10-18 pour plus de détails sur cette affaire. [11]
Discuter (les commentaires sont automatiquement inclus ici)

Labels de la semaine[modifier le code]

Le Mycène pourpre foncé est le deuxième article labellisé BA du projet mycologie.

Constamment, la qualité de Wikipédia en français augmente grâce aux efforts de bénévoles passionnés. Il n'y a pas eu cette semaine de nouvel AdQ et seulement deux BA. Nous sommes heureux de vous les présenter ici.
Le projet compte désormais 1 246 articles de qualité (AdQ) et 1 953 bons articles (BA)
.

  • Le Salon des refusées est le cinquième album en solo de Claire Diterzi sorti le 21 janvier 2013. Il est le fruit de sa résidence à la villa Médicis de Rome — une première pour une artiste issue du monde de la musique amplifiée. Cet album de douze titres emprunte au répertoire instrumental de la musique baroque. Il reçoit globalement un excellent accueil de la critique musicale française. Contenu reconnu bon le 27 novembre 2013
  • Le Mycène pourpre foncé est un champignon présent en Europe et en Amérique du Nord, où il pousse sur le bois en décomposition et les débris de conifères, y compris les cônes. Il contient une enzyme laccase qui est étudiée pour sa capacité à détoxifier les colorants industriels dangereux utilisés en teinture et en impression textile. Contenu reconnu bon le 27 novembre 2013
Discuter (les commentaires sont automatiquement inclus ici)

Dans les coulisses de la Wikimedia[modifier le code]

File de taxis à l’International Commerce Centre, Kowloon, Hong Kong. Cette photo est à la fois featured picture de la Wikipédia en anglais [1] et image remarquable de Wikimedia Commons [2].
  • Wikidata comprend des millions d'entrées sans (courte) description. Si vous aimeriez corriger quelques manques en français, un logiciel liste tous les items sans description. Dans cette liste, cliquez sur un item, ce qui vous mènera à une autre liste d'items qui ont tous le même titre, mais pas la même description ou aucune description. Si le coeur vous en dit, remplissez une, deux, trois... descriptions. (fr)[12]
  • Yaron Koren a publié l'ouvrage Working with MediaWiki en novembre 2012 (préface de Brion Vibber, l'architecte logiciel en chef de la WMF). Il s'adresse surtout aux personnes qui veulent installer et exploiter MediaWiki. [13]
  • Le rédacteur en chef du Signpost demande à la communauté élargie de participer à l'effort de rédaction de ce journal en ligne qui est lu par des milliers de personnes. Alors que le tirage augmente, le nombre de contributeurs diminue. Même si certaines rubriques peuvent compter sur beaucoup de contributeurs, un participant de plus peut se voir offrir un sujet en particulier ou remplacer au pied levé un contributeur en congé. C'est une occasion de pratiquer votre anglais. [14]
  • MediaWiki, le moteur de Wikipédia, vous offre la possiblité de déléguer des tâches à des applications sans révéler votre mot de passe grâce à OAuth. « Cette page [de Wikipédia]  liste toutes les applications qui peuvent utiliser votre compte. Pour chacune de ces applications, son périmètre d’accès est limité par les droits que vous lui avez accordés quand vous l’avez autorisée à agir en votre nom. Si vous avez autorisé une application de façon séparée à accéder à différents projets « frères » en votre nom, alors vous verrez une configuration distincte pour chacun de ces projets ci-dessous. » Cette fonctionnalité est disponible dans tout l'écosystème Wikimedia: Wikisource, Wiktionary, Wikimedia Commons, etc. [16], (fr)[17], (fr)[18]
  • De par le monde, des wikimédiens organisent des activités pour inviter le public à participer ou simplement rappeler l'existence d'une communauté de bénévoles oeuvrant à répandre le Savoir. Des gens rapportent leurs succès et les outils qu'ils ont développés, mais personne ne les avait regroupés. C'est fait avec la mise en place de Learning patterns library. [19] <commentaire de Cantons-de-l'Est : La page comprend des wikiliens, en brun, qui mènent aux informations.>
  • La WMF a rédigé une proposition de politique de confidentialité des informations privées, car des bénévoles responsables peuvent être amenés à consulter ces informations dans le cadre de leurs mandats. Si vous souhaitez en discuter, proposer des modifications ou traduire en français la future politique, c'est par là.
Discuter (les commentaires sont automatiquement inclus ici)

« La vérité est captive dans un petit nombre de manuscrits qui renferment des trésors. Brisons le sceau qui les lie, donnons des ailes à la Vérité, qu'elle ne soit plus manuscrite à grands frais par des mains qui se fatiguent, mais qu'ils volent multipliés par une machine infatigable et qu'ils atteignent tous les hommes[1]. »

— Johannes Gutenberg

Retour des lecteurs : vos suggestions sur la présentation de RAW ou ses prochaines publications sont les bienvenues ici.
Rédigé/traduit par Cantons-de-l'Est (d · c), Gtaf (d · c) et Simon Villeneuve (d · c)
Citations originales
  1. (en) « becoming the reference for Global Navigation Satellite Systems general knowledge on the Internet »
  2. (en) « With the rise of e-readers and Open Access publications, the role of Wikisource as a provider of free and educational content is paramount. Students can access classical materials and researchers can be sure that what they see on the screen is what was printed on paper or published by a trusted source — all for free. »
Notes
Références
  1. Contributeurs, Johannes Gutenberg, Wikipédia en français, 24 novembre 2013