Wikipédia:RAW/2013-02-24

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Brèves[modifier le code]

Vue grand plan d'une matinée à Måbødalen, Eidfjord, dans le comté de Sogn og Fjordane, Norvège. Quatrième position du concours de l'image de l'année 2012 de Commons.
  • Le concours de l'image de l'année de Commons s'est terminé par le dévoilement des gagnants de l'édition 2012. <on en parle sur le Bistro>. Plus de 4 000 wikimédiens ont voté, un record. [4] Les trois premières positions (guêpiers d'Europe, filament solaire et ampoule qui explose) ont déjà été affichées dans les éditions précédentes des RAW.
  • Lors de la première ronde de POTY 2012, Pont Vasco da Gama à Lisbonne au Portugal et Porte de l'enfer à Darvaza en Iran obtiennent plus de 625 votes, alors que l'image gagnante du concours Couple de guêpiers d'Europe occupe le 24e rang. Les conditions dans lesquelles ont été prises cette photo ont amené Pierre Dalous à écrire qu'il a été « très chanceux ». Selon un contributeur « senior » de Commons, il y a quelques erreurs dans la photo, mais « le cadre de l'action et la composition des oiseaux sont excellents. J'apprécie particulièrement la fourche de la branche qui ressemble au bec. L'oiseau qui se prépare à attraper l'insecte ressemble à un être humain : observez son oeil[trad 1]. » [5]
  • « Le projet Phœbus a été lancé en 2010 dans le cadre d’un partenariat général avec la ville de Toulouse et a commencé par une campagne de photographies de très haute qualité de pièces de la collection préhistorique du Muséum de Toulouse. De nombreuses photographies des autres collections du musée ont été prises également (entomologie, ichtyologie etc). Récemment, le muséum a décidé de mettre en ligne sur Wikimedia Commons une partie du Fonds Eugène Trutat, consistant en des photographies sur plaque de verre datant de la fin du XIXe siècle, avec une attention particulière aux métadonnées des photographies. Le partenariat évolue au fil des mois pour prendre davantage d’ampleur ; il incite désormais les personnels du Muséum à contribuer à Wikimedia Commons et c’est dans ce cadre que [la photographie des guêpiers d'Europe] a été prise.
    [Ces photographies] sont très régulièrement reconnues comme d’excellente qualité et illustrent de très nombreux articles dans les différentes versions linguistiques de Wikipédia. En moyenne, chaque mois plus de 3 millions de pages contenant des images du projet sont visitées sur plus de 260 versions linguistiques de Wikipédia. Toutes ces photographies sont librement diffusables, réutilisables et modifiables, puisque téléversées sous une licence libre. »
    (fr)[6]
La moitié de s:L’Encyclopédie/1re édition aurait été relue au moins une fois[1].
  • Dans un billet, Marc, un contributeur de la Wikisource en français, discute longuement du processus d'édition de ce wiki. « Le fonctionnement même de Wikisource fait donc que son contenu est plus ou moins complet et plus ou moins fiable ». « [Pour] un texte, être publié sur Wikisource n’équivaut pas à être corrigé ». « [Dans] l’ensemble, les livres corrigés que j’ai consultés et lus en partie ou intégralement sont bien corrigés, même s’il reste quelques petites erreurs, très peu nombreuses ». Il mentionne plusieurs avantages et inconvénients du mode de fonctionnement actuel de la Wikisource : difficulté pour le lecteur de passage de comprendre que les textes publiés sont dans des états d'avancement variables, chacun peut participer selon ses intérêts, les contributeurs déterminent les contenus, etc. « Wikisource propose des textes, comme bien d’autres sites de qualité réalisés par des bénévoles, mais ces textes sont là autant pour être lus que corrigés. » (fr)[7]
  • Dans un article, Xavier Vespa compare le fonctionnement de réseaux sociaux. Il affirme qu'à ses débuts, pour attirer les internautes, Twitter a rendu public son API, ce qui a créé une communauté de programmeurs engagés, actifs. Plus tard, le site a préféré bloquer l'accès à l'API. « Du coup, les développeurs ont déserté l’API par milliers, et l’écosystème des outils Twitter s’est fortement appauvri. » Facebook est dans une situation plus enviable, car ses utilisateurs, qui ont des alternatives (Google+, identi.ca et LinkedIn, par exemple), sont réticents à le quitter au risque de perdre leur réseau social à cause du quasi-monopole du site. « De tous les sites qui dominent le web aujourd’hui, Wikipedia est de loin l’exemple par excellence de réussite communautaire » : ouvert à tous, « top 5 » des sites les plus consultés du Web, des centaines de milliers d'internautes ont contribué et c'est la principale source de connaissance du Web. « [...] Wikipédia a atteint une qualité incomparable dans l’histoire du user-generated content : le contenu du site est entièrement produit par ses utilisateurs, de la création des pages à leur modération, en passant par la définition de l’ensemble des règles qui encadrent le processus de création. » Il affirme que le contenu du site « est presque intégralement le fruit de sa communauté qui a littéralement fait la plateforme. » (fr)[8]
  • Néologisme : « multi-wikimédianité », se dit de personnes participant à plusieurs wikis de l'écosystème Wikimedia. (fr) [9]
« Robe » de l'un des rédacteurs de RAW. <Commentaire de Simon Villeneuve : Washington offrait également de beaux spécimens...>
  • « Il fut un temps où conduire une automobile était malaisé [...] le coût des engins les réservait aux couches les plus aisées de la société. Il était alors courant d'employer un chauffeur. » « La profession de photographe est en crise. La faute, dit-on, aux amateurs qui mettent leurs photos en ligne (ainsi qu'aux grandes agences qui imposent des conditions léonines ?). » (fr)[11] <Commentaire de Cantons-de-l'Est : Commons profite largement des photos d'amateurs, qui peuvent acquérir des appareils performants et des logiciels de retouche, et donc produire des photos d'aussi bonne qualité que des professionnels.>
Discuter (les commentaires sont automatiquement inclus ici)

Recherche et éducation[modifier le code]

  • Le gouvernement fédéral américain a annoncé une politique d'accès libre aux publications scientifiques subventionnées par des fonds publics après un délai de carence d'un an. S'adressant à des organismes fédéraux investissant plus de 100 millions USD par année en recherche, la politique devrait doubler le nombre de publications scientifiques accessibles librement. [12]
  • Les responsables de la Wikimedia Research Newsletter publient, pour la deuxième année, une compilation des recherches faites sur Wikipédia en 2012. Ils présentent ainsi les informations bibliographiques de 225 publications scientifiques. [13]
  • Le modèle wikipédien de production encyclopédique n'est pas, selon une perspective historique, original. C'est ce qu'avancent un historien des encyclopédies, Jeff Loveland, et un observateur de Wikipédia, Joseph Reagle. Par exemple, plusieurs personnes affirment que la contribution anonyme distingue Wikipédia des autres encyclopédies, telle Encyclopædia Britannica dans laquelle plusieurs articles sont rédigés par des experts. Cependant, d'autres encyclopédies publient des articles rédigés anonymement. Une encyclopédie se crée de trois façons selon Loveland et Reagle : (1) par collection compulsive, (2) par accumulation stigmergique et (3) par production corporative. La première est le résultat des efforts de « quelques individus obsédés, infatiguables et attentifs aux détails[trad 2] ». Dans le deuxième cas, il s'agit de reprendre le travail d'encyclopédistes antérieurs tout en le bonifiant, augmentant et actualisant. Cette reprise a été courante voici plusieurs décennies, sinon siècles, mais est maintenant encadrée par les lois sur le copyright. La troisième façon est typique d'un groupe organisé qui respecte différentes conventions pour assurer une certaine cohérence à l'ensemble des articles de l'encyclopédie. Par exemple, l'encyclopédie de Diderot et D'Alembert (1751-1772) a été rédigée par une groupe de 140 rédacteurs. Les deux ont dû s'assurer que le corpus respecte les mêmes normes de production écrite. Dans Wikipédia, ce sont les décisions communautaires qui fixent les conventions. Ils font aussi remarquer que plusieurs encyclopédies n'ont pas toujours embauché des experts, préférant recourir à des non-experts qui seraient mieux outillés pour résumer les travaux d'experts et qui exigent une rémunération moindre. Les deux auteurs concluent que Wikipédia est unique par sa taille, par sa communauté de bénévoles et son aspect caritatif. [14]
À gauche, professeur tentant de convaincre ses élèves de ne pas utiliser Wikipédia (allégorie).
  • Dans le cadre d'une recherche en Grande-Bretagne, cinq professeurs universitaires ont été interviewés pour connaître leur perception de la Wikipédia en anglais. Ils doutent de son contenu pour au moins trois raisons : (1) connaissance insuffisante de la Wikipédia, (2) perception négative du savoir produit de façon collaborative en dehors du milieu académique et (3) croyance que les applications du Web 2.0 sont nuisibles à l'apprentissage universitaire. Des répondants ont mentionné que (1) il leur est difficile de savoir si un article est fiable, (2) ils éprouvent des doutes sur les compétences de rédacteurs anonymes, (3) ils ne croient pas que le modèle collaboratif de Wikipédia puisse produire un meilleur savoir que celui produit par des experts, (4) ils jugent que Wikipédia rend trop faciles les recherches des étudiants et (5) ils connaissent mal l'aspect gratuit de Wikipédia. Deux professeurs ont avancé que Wikipédia a des visées commerciales et qu'elle poursuit des buts politiques. Malgré leurs réticences, les cinq répondants utilisent régulièrement Wikipédia tant dans leurs sphères privée que professionnelle, tout en mettant en garde leurs élèves contre l'usage de l'encyclopédie. Les auteurs de la recherche suggèrent que la communauté wikipédienne fassent des efforts d'éducation auprès de la communauté universitaire. [15]
  • Selon une étude du Pew Research Center réalisée auprès de 2 462 enseignants du secondaire aux États-Unis, 87 % d'entre eux utilisent Wikipédia, comparativement à 53 % des internautes américains adultes. L'étude révèle également que « 73 % des enseignants affirment qu'« ils et/ou leurs étudiants utilisent leur téléphone portable dans la salle de classe ou pour réaliser des tâches » »[trad 3]. (fr)[16], [17]
  • Dans le cadre d'un projet mené sous l'égide de l'Association for Psychological Science, 640 étudiants universitaires ont notablement amélioré plus de 800 articles scientifiques de la Wikipédia en anglais. Selon les auteurs d'un article à paraître, leurs contributions seraient de même qualité qu'un scientifique détenant un doctorat en science. [18]
Manifestation du 25 février 2013 à Montréal en marge du Sommet sur l'enseignement supérieur (Québec). Ce sommet, organisé par le gouvernement Pauline Marois, fait suite à la grève étudiante québécoise de 2012, qui a précipité l'élection générale québécoise de 2012.
Discuter (les commentaires sont automatiquement inclus ici)

Dans les coulisses de la Wikimedia[modifier le code]

WikiLove sur la Wikipédia en anglais en fonction à la fois des émetteurs et des récepteurs. Image du jour du Bistro du 1er mars 2013.

Qui donne du WikiLove ?
  •      nouveau à nouveau (5 %)
  •  
  •      nouveau à vétéran (15 %)
  •      vétéran à nouveau (6 %)
  •  
  •      vétéran à vétéran (74 %)
    • En septembre 2010, Grimlock (d · c) a écrit un billet sur la traduction d'articles : « [J'ai] constaté, hélas, que les pages dédiées aux sciences sur la version francophone étaient souvent très mauvaises si l'on compare à la version anglophone (ou, pour la chimie, à la version germanophone). » Il en est étonné, puisqu'il y a beaucoup de contributeurs francophones qui ont une formation scientifique. (fr)[21]
    • En juin 2008, Serein (d · c) a rédigé un billet sur les fâcheux. Dans Wikipédia, « le mode de fonctionnement collaboratif est tellement poussé à son extrême que rien n'appartient au contributeur [...] Ça explique sans doute une partie des départs et des incompréhensions. » (fr)[22]
    • Wikidata devrait être activé dans la Wikipédia, vers le 27 février 2013. (fr)[23]
    • De temps à autre, l'Arbcom de la Wikipédia en anglais, équivalent de notre comité d'arbitrage, exercerait une influence notable sur les décisions du Board of Trustees de la WMF, et vice-versa. [25]
    • « Des critiques légèrement négatives incitent les nouveaux [contributeurs] à travailler plus fort[trad 4]. » C'est ce qu'affirment des chercheurs qui ont laissé des messages à plus de 700 nouveaux contributeurs de la Wikipédia en anglais qui ont récemment créé un article. [26]
    • Le développement de Wikidata coûte plus cher que prévu. Malgré cela, Wikimedia Deutschland se dit prête à continuer le projet et à rechercher activement des fonds pour le compléter. [27]
    Pompier de l'U.S. Air Force lors d'une simulation de crash d'un C-130 Hercules. Image du jour de Commons du 3 mars 2013.
    Discuter (les commentaires sont automatiquement inclus ici)
    « Si vous souhaitez que votre page Wikipédia soit consultée des millions de fois, mourez pendant le spectacle de la mi-temps du Super Bowl[trad 5]. » - Rebecca J. Rosen[2]
    Retour des lecteurs : vos suggestions sur la présentation de RAW ou ses prochaines publications sont les bienvenues ici.
    Rédigé/traduit par Cantons-de-l'Est (d · c) et Simon Villeneuve (d · c)
    Citations originales
    1. (en) « the action frame and the composition of the birds are excellent. I particularly like the forked shape on the branch that mirrors the beak. And there's inadvertently an almost human look in the bird about to catch the insect: look at its eye. »
    2. (en) « few dedicated, tireless, detail-oriented individuals »
    3. (en) « 73 percent of teachers say "they and/or their students use their cell phones in the classroom or to complete assignments. »
    4. (en) « Mildly negative feedback makes newbies work harder »
    5. (en) « If You Want Your Wikipedia Page to Get a TON of Traffic, Die While Performing at the Super Bowl Half-Time Show »
    Notes
    Références