Wikipédia:RAW/2013-01-13

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Brèves[modifier le code]

Filament solaire géant du 31 août 2012. Cette photo retouchée de la NASA est sélectionnée pour le concours annuel de l'image de l'année de Commons, dont le premier tour commence le 16 janvier 2013 et se termine le 30 janvier.
  • La première ronde de sélection du concours annuel de l'image de l'année de Commons commence le mercredi 16 janvier 2013. Vous pouvez visionner les images sélectionnées à partir de cette page. <commentaire>Il y a 988 médias en tout à analyser. Prévoyez environ deux heures pour tous les voir. Comme l'an passé, les médias sont pour la plupart superbes à mes yeux de profane.</commentaire> <commentaire>Dans le haut de la page apparaît une barre de boutons « J'aime » (Facebook, Twitter, etc.). Est-ce que Commons veut émuler la Wikipédia en anglais ?</commentaire>
Lawrence Lessig et Aaron Swartz (2001). Selon Schwartz : « Si Wikipédia est [surtout] rédigée par des contributeurs de passage, alors pour la faire grandir, nous devons rendre la contribution occasionnelle plus facile et plus gratifiante. Plutôt que d'exiger davantage d'efforts de ceux qui passent leur vie dans Wikipédia, nous devons élargir la base de ceux qui contribuent peu[trad 2]. » [1]
  • Le philosophe Normand Baillargeon lance le blogue de la revue À bâbord ! avec un texte consacré à Aaron Schwartz et d'autres cyberactivistes luttant pour un Internet libre et ouvert. « Il est regrettable que ce soit par son suicide que Swartz gagne en notoriété. Encore aujourd’hui, les informaticien.ne.s de génie connus du grand public sont en réalité les barons voleurs de l’industrie : Mark Zuckerberg, Bill Gates... La mort d’Aaron Swartz montre que le travail quotidien des militant.e.s pour un Internet libre et ouvert se fait plus souvent qu’autrement dans l’ombre et l’adversité ». (fr)[5]
  • En décembre 2012, un peu plus de 1,4 million de pages ont été chargées de Wikinews en français, ce qui représente en moyenne 120 consultations par article pendant ce mois. Une dizaine de contributeurs y sont actifs (au moins 5 contributions par mois) et deux y sont très actifs (au moins 100 contributions par mois). [6]
  • À la fin de novembre 2011, cette infolettre a brièvement discuté de l'extension WebFonts, qui permet aux serveurs de la WMF d'envoyer à la volée les informations aux navigateurs pour qu'ils puissent afficher tous les caractères, peu importe la langue. L'extension a été intégrée dans l'Universal Language Selector qui est fonctionnel. Faites un tour ici ou , les symboles peuvent apparaîtrent. <commentaire>Chez moi, ils apparaissent. Au travail, pas (plusieurs services Internet sont bloqués).</commentaire> Ce service est seulement activé pour les utilisateurs identifiées, pas les anonymes (à cause de bogues logiciels). [7]
  • Wikivoyage est officiellement en ligne depuis le 15 janvier. Il est le fruit de la fusion de deux sites, Wikitravel.com (en 20 langues) et de Wikivoyage (en allemand et en italien). Le premier comprenait avant la fusion 25 000 articles, et est toujours actif au rythme de 500 modifications par jour. Le deuxième, dont le nom existait avant la fusion, a accepté la réutilisation de son nom pour le nouveau wiki. Avant la fusion, il proposait environ 12 000 articles et était le plus grand guide de voyage en allemand. La partie italienne proposait 2 500 articles. La fusion a aussi permis l'« acquisition » de 29 000 photos. Le nouveau site accueille des articles en neuf langues, dont le français. Le ton informel, tout comme le manque de sources, a provoqué, au sein de la communauté wikimédienne, plusieurs débats sur la pertinence d'accueillir un tel wiki. Comparativement à Wikipédia, il est estimé que le site sera surtout consulté par des jeunes en voyage, l'information est donc présentée de façon « conviviale ».
    Le site en anglais a modifié sa politique pour mieux encadrer les informations sur le tourisme sexuel (y compris les relations sexuelles avec des enfants) : « deleted on sight ». Voici 10 ans, l'un des fondateurs de Wikitravel a rédigé une politique sur le tourisme sexuel. À l'usage, il a observé des manques. Il a tenté de la faire modifier, mais les débats n'ont mené à aucun changement. Les informations sur les quartiers chauds ne sont pas interdites si elles apportent des informations utiles aux touristes qui ne consomment pas. Par exemple, des gens croient que le quartier chaud d'Amsterdam est une destination touristique qui mérite un article. En revanche, des gens craignent des abus, mais un responsable de la WMF rappelle que Wikivoyage est soumis aux conditions d'utilisation de la WMF (un lien se trouve dans le bas de toutes les pages de tous les wikis).
    Selon des contributeurs d'expérience, le plagiat et les ajouts promotionnels sont courant, mais régulés. Les copies textuelles d'articles de Wikipédia ne sont pas acceptées. [8] <On en discute dans Le Bistro.>
Avertissement en tête de la section voy:en:Amsterdam#Red Light District.
  • Juraastro (d · c) a rédigé un billet sur la tension qui existe entre Wikipédia et les experts, lesquels critiquent régulièrement l'encyclopédie. Il mentionne l'obligation de l'anonymat ainsi que la collaboration « tendue » avec des non-experts, ce qui découragent les experts de participer. [9]
  • <commentaire>Je ne peux m'empêcher de vous mentionner cette nouvelle, car je fais un parallèle entre par exemple Encyclopedia Britannica (dont une floppée d'articles sont rédigés par des anonymes) et Wikipédia.</commentaire> Le ministre des finances norvégien, suivant le conseil d'une association d'auditeurs en fiscalité, veut imposer l'usage de caisses enregistreuses dont le programme d'exploitation est open source, ceci dans le but de prévenir les fraudes facilitées par un programme secrètement modifié. [10]
Le Masque d'horreur de Jean-Joseph Carriès (1855-1894). Photo de Thesupermat (d · c) qui est image de qualité dans Commons.
  • Au début de novembre 2011, cette infolettre a mentionné le travail photographique de Thesupermat (d · c). À ce moment-là, il avait « accumulé » 40 images de qualité dans Commons et plus de 6 200 photos en tout. Il en est maintenant à plus de 210 et a enrichi Commons de 8 000 photos supplémentaires. [11].
  • Le magazine Information Week vante les mérites de Wikipanion, gratuit dans une version dépouillée, pour consulter Wikipédia à partir d'un iPhone ou d'un iPad. Son interface rendrait la consultation plus facile que celle de Wikipédia par un navigateur Web « classique ». [12]
  • <commentaire>Une vieille nouvelle que vous connaissez probablement, mais je l'inclus à tout hasard.</commentaire>En 2007, des « analystes du Wind Research Institute à Cologne ont comparé 50 articles de la Wikipédia [en allemand] et de l'encyclopédie en ligne Brockhaus, laquelle est conçue à partir d'une publication papier en 15 volumes[trad 4]. » L'étude s'est attachée à mesurer l'exactitude, la couverture du sujet, sa mise à jour et la facilité de lecture. Parmi les 50 articles comparés, 43 de la Wikipédia ont été jugées de meilleure facture. [13]

Pax Americana, mondialement ?[modifier le code]

Est-ce que l'usage d'un serveur informatique, situé sur le territoire américain, justifie d'imposer les lois américaines à un citoyen étranger ? C'est la question que pose Michael Geist dans un article publié par le journal Toronto Star. [14]

<commentaire>Avant d'entrer dans le vif du sujet, voici un scénario hypothétique. Supposons que monsieur Belge, un citoyen belge demeurant en Belgique, envoie un courriel à madame Américaine, courriel dans lequel il tient des propos haineux envers une société américaine. S'appuyant sur la jurisprudence américaine, la société procède a une poursuite judiciaire criminelle aux États-Unis à l'encontre de monsieur Belge. Ce dernier, peu importe les raisons, est condamné à deux ans de prison. Tant qu'il ne se rend pas aux États-Unis ou dans un pays qui a signé un accord d'extradition avec les États-Unis, le jugement n'est pas exécuté. Quelques années plus tard, monsieur Belge rend visite à madame Américaine. Sur la base du jugement rendu quelques années plus tôt, il est emprisonné. Il n'est pourtant pas citoyen américain.</commentaire>

Juste avant d'avoir été mise à pied par la filiale canadienne de MacDermid, une société chimique américaine, une femme, qui habite au Canada, a récupéré des fichiers depuis le serveur de courriels de la société aux États-Unis et les a stockés sur un serveur de courriels au Canada. MacDermid a entamé une poursuite judiciaire pour obtenir les fichiers. Une cour du Connecticut a jugé que la résidente canadienne n'avait pas suffisamment de liens au Connecticut (et a rejeté la demande de MacDermid). Une cour d'appel a renversé la décision en affirmant que la résidente avait utilisé un serveur au Connecticut et, donc, que la loi de l'État s'applique. Cette « cause implique que le simple usage d'un serveur informatique situé aux États-Unis peut justifier une cour américaine d'appliquer la loi américaine au citoyen d'un autre pays. Puisqu'il y a une multitude de services internet hébergés aux États-Unis, cette décision ouvre la porte à d'autres poursuites contre des étrangers devant les cours de justice américaines[trad 5]. » Lorsqu'elle a rendu son jugement, la cour du Connecticut a probablement considéré que la femme a transféré des documents confidentiels sur un ordinateur personnel, en violation d'une politique interne de la société.

<commentaire>Voici un autre scénario hypothétique. Supposons que la wikipédienne AAA, qui habite en Turquie, verse dans Commons un dessin. Une société américaine réclame un dédommagement pour violation de copyright en s'appuyant sur les lois américaines. AAA fait affaire sur eBay, détient une carte de de crédit MasterCard et achète des ouvrages d'Amazon.com. Qu'arrivera-t-il ?</commentaire>

Dans les coulisses de la Wikimedia[modifier le code]

Wikimedia et les conflits d'intérêt...
  • Lancé à l'automne dernier et permettant l'expérimentation en mobile des sites hébergés par la WMF, le projet mobile beta (en) grandit rapidement et compte désormais environ 100 000 testeurs. [15]

  • S'inspirant de ce qui s'est fait dans la Wikipédia en néerlandais, un contributeur suédois a mis au point Lsjbot, un bot qui créera entre 1 million et 1,5 million d'articles sur les êtres vivants dans la Wikipédia en suédois (sv). Les informations sont surtout obtenues de l'Encyclopédie de la Vie, mais le bot consulte Commons, analyse les interwikis et d'autres bases de données. Il crée en moyenne 10 000 articles par jour et sa tâche devrait être complétée à la fin 2013. Il y a une proposition de lancer un autre bot pour la Wikipédia en cebuano (ceb). Deux exemples d'articles créés : sv et ceb. « Le code du bot est indépendant de la langue [du wiki], il peut donc être adapté pour les autres langues parlées après un peu de travail. Tous les mots d'une langue en particulier se trouvent dans des fichiers externes, donc le code demeure inchangé d'une langue à une autre. En plus du suédois, le code a été testé sur la Wikipédia en cebuano ; le lancement du bot pour cette Wikipédia n'attend que l'autorisation de cette communauté[trad 6]. » [16]
  • Si les tests dans la Wikipédia en hongrois sont concluants, Wikidata sera activé dans les Wikipédias en italien et en hébreu le 30 janvier. Ensuite viendra la Wikipédia en anglais à la fin février, suivie des autres Wikipédias le mois suivant. Dans la Wikipédia en hongrois, les bots qui gèrent les interwikis et qui ignorent Wikidata peuvent encore ajouter des interwikis, ce qui amène des perturbations. [18]
  • Il est prévu que les serveurs maîtres de la WMF seront bientôt « déplacés » à Ashburn en Virginie (ils sont présentement à Tampa en Floride). Il y aura des pannes temporaires d'ici la fin de janvier 2013. [19]
« Taureau attaqué par des chiens »[trad 7] de Francisco de Goya. Dessin archivé par la National Gallery of Art et téléchargé le 17 janvier 2013. D'autres images sont disponibles sur commons:Category:Collections of the National Gallery of Art.
Rasoir de Raul : Un article est neutre si, après l'avoir lu, vous êtes incapable de dire
où vont les sympathies de l'auteur[5].
Retour des lecteurs : vos suggestions sur la présentation de RAW ou ses prochaines publications sont les bienvenues ici.
Rédigé/traduit par Cantons-de-l'Est (d · c) et Simon Villeneuve (d · c)
Citations originales
  1. (en) « Written works do not just include literature; they include written works in the humanities and social sciences, pure and applied sciences, biography and memoir, mathematics, and all fields and all languages. »
  2. (en) « If Wikipedia is written by occasional contributors, then growing it requires making it easier and more rewarding to contribute occasionally. Instead of trying to squeeze more work out of those who spend their life on Wikipedia, we need to broaden the base of those who contribute just a little bit. »
  3. (en) « DO NOT try to take photos of prostitutes even from the streets, or you might lose your camera without any warning! »
  4. (en) « Analysts from the Wind Research Institute in Cologne compared 50 articles from Wikipedia and the Brockhaus online encyclopedia, which is based on a 15-volume bound edition. »
  5. (en) « case implies that mere use of a computer server in the United States may be sufficient grounds for a U.S. court to assert jurisdiction over foreign residents. Given the widespread use of U.S.-based Internet services, it opens the door to many more cases against foreigners before U.S. courts. »
  6. (en) « The botcode has been written in a language-independent way, so that it can be ported to other language versions with only a modest effort. All language-specific text strings are in external files, so the code itself does not need changing between language versions. Beyond Swedish, the code has been tested on Cebuano wikipedia as well; full production on cebwp is ready to go, just awaiting community blessing there. »
  7. (en) « Bull Attacked by Dogs »
Notes
Références
  1. (en) Eric Moeller, « Remembering Aaron Swartz (1986-2013) », sur //blog.wikimedia.org,
  2. (en) Lawrence Lessig, « Prosecutor as bully », sur http://lessig.tumblr.com,
  3. (en)Adrienne Charmet-Alix, « Gazouillis du 12 janvier 2013 à 11h12 am », sur //twitter.com
  4. « Gazouillis du 12 janvier 2013 à 4h54 pm », sur http://twitter.com, Wikimédia Tunisie
  5. (en) Raul654, Raul's laws, Wikipédia en anglais, 19 octobre 2011. Raul's Razor – An article is neutral if, after reading it, you cannot tell where the author's sympathies lie.