Wikipédia:RAW/2013-01-06

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
et d'ailleurs  no 73
S'inscrire ou se désinscrire
Regards sur l'actualité de la Wikimedia (RAW)

Brèves[modifier le code]

Rizières à Batad aux Philippines, après une pluie. Elle font partie des rizières en terrasses des cordillères des Philippines, inscrites sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. C'est l'une des 324 photos retenues par Wiki Loves Monuments 2012. D'autres images primées sont disponibles sur Commons.
  • The Wikipedian a publié ce qu'il croit être les dix évènements les plus notables en 2012 de la Wikipédia en anglais (parties 1 et 2) :
    1. Un contributeur britannique, également membre du conseil d'administration de Wikimedia UK, s'est engagé dans des activités controversées au sein de la Wikipédia en anglais, ce qui a mené à son bannissement de cette Wikipédia. Il est encore très actif dans Commons.
    2. Le travail continue sur le Visual editor (plus complexe que prévu) et Wikidata (personne ne sait vraiment comment il sera utilisé lorsqu'il sera fonctionnel et même si c'est jugé révolutionnaire, seul le futur nous dira si c'est utile à l'écosystème Wikimedia).
    3. Après avoir établi un partenariat avec HighBeam Research (qui vend des nouvelles), des wikipédiens qui ont plus de 1 000 contributions et plus d'un an d'ancienneté peuvent obtenir le droit de consulter gratuitement les articles du site (plus de 80 millions). Le nombre de liens vers celui-ci a augmenté de 600 %. (Ce partenariat est encore valide au début de 2013.)
      Justin Anthony Knapp
    4. Justin Knapp a fait plus de 1 million de contributions. Pour souligner cet évènement, Jimmy Wales suggère que le 20 avril soit le jour de Justin Knapp.
    5. Philip Roth s'est plaint dans les pages du New Yorker qu'il ne puisse modifier l'article de la Wikipédia en anglais qui documente l'un de ses romans (sujet abordé dans RAW 2012-09-02).
    6. GibraltarpediA a suscité plusieurs controverses (sujet abordé dans RAW 2012-12-23). Notamment, l'un des membres du conseil d'administration de Wikimedia UK a profité de sa position pour mettre ce projet en avant, tout en étant payé pour le développer.
    7. Les contributeurs sont nettement plus nombreux que les contributrices.
    8. Les relations sont tendues avec l'industrie des relations publiques (sujet plusieurs fois abordé dans une série qui a commencé dans RAW 2012-04-15)
    9. Encyclopædia Britannica ne sortira plus d'édition papier de son encyclopédie.
    10. La Wikipédia en anglais a activement participé aux manifestations contre SOPA et PIPA (sujet abordé dans RAW 2012-01-22 et RAW 2012-02-12). Le blackout du site a reçu une couverture médiatique élevée et les deux projets de loi n'ont pas obtenu suffisamment d'appuis au Congrès des États-Unis. « Et c'est l'un des moments où Wikipédia a vu son pouvoir et, peut-être, a été un peu effrayée par elle-même[trad 1] »
Lawrence Lessig et Jimmy Wales au iCommons iSummit07 de Dubrovnik.
  • Le canular du conflit Bicholim (archive) est demeuré un peu plus de 5 ans en ligne sur la Wikipédia en anglais, acquérant même le label de Good article sans toutefois obtenir celui de Featured article <on en parle sur le Bistro>. Ce n'est pas celui qui est demeuré le plus longtemps en ligne sur cette version linguistique : 7 autres sont plus anciens. (fr)[1]

Dans les coulisses de la Wikimedia[modifier le code]

  • Le Signpost, journal surtout rédigé par des contributeurs de la Wikipédia en anglais, a publié une retrospective sur l'année 2012 en demandant à des wikimédiens d'autres langues d'exprimer en quelques phrases les évènements marquants de 2012. Un Égyptien qui rédige dans la Wikipédia en arabe croit que le futur sourit à cette Wikipédia grâce au Arabic Wikipedia Education Program qui forme des étudiants de niveau universitaire. Un contributeur indien rappelle qu'un prototype du Visual Editor est disponible (dans la Wikipédia en anglais) et que le WikiWomen Day (« Jour des wikifemmes ») vise à souligner l'apport des contributrices. Il attend avec impatience la mise en place d'une Wikipédia orale, qui sera utilisée par les malvoyants et augmentera le nombre de lecteurs indiens qui sont défavorisés. Un wikipédien japonais indique que le nombre d'activités hors Wikipédia est en hausse au Japon, même si le pays n'a aucun chapter (tels Wikimédia France et Wikimedia Canada). Cantons-de-l'Est a écrit au nom de la communauté francophone (voir RAW 2012-12-30). [4]
  • Les gros sujets à l'agenda 2013 de l'équipe informatique de la WMF : (1) intégration de Wikidata dans l'écosystème Wikimedia, (2) ajout de Lua à MediaWiki, (3) tests et amélioration du Visual Editor, (4) migration du Toolserver et (5) premiers essais de Echo, un système de messagerie semblable à celui de Facebook. L'interface pour les mobiles est toujours au menu. [5]

Meta, là où les idées novatrices meurent[modifier le code]

Jan eissfeldt en juillet 2011.

Dans un op-ed publié par le Signpost, Jan eissfeldt affirme que Meta-Wiki est devenu de plus en plus central dans les prises de décision de la WMF, mais qu'il est de plus en plus difficile pour les nouveaux de s'y retrouver et, par voie de conséquence, de s'y faire entendre. [6]

« Meta est un wiki qui a servi à coordonner un grand nombre d'inter-projets de la Wikimedia, tels que les activités des stewards, l'archivage des rapports des chapters et les élections des mandataires de la WMF. Ce projet a longtemps servi d'officine aux groupes de travail technocratiques, aux mandarins n'ayant aucun compte à rendre et aux procédures bureaucratiques internes[trad 3]. »

Généralement ignoré (ou inconnu) de la grande communauté wikimédienne, Meta-Wiki est devenu un entrepôt désorganisé qui contient n'importe quoi. C'est également l'endroit où les archivistes qui s'occupent de la maintenance sont les principaux rédacteurs d'importants documents. Sa structure actuelle sert bien les archivistes et les mandarins qui arpentent ses couloirs, et rend aussi sa consultation difficile pour les visiteurs de passage. Cette impénétrabilité s'oppose au rôle de plus en plus central de Meta-Wiki.

Jan eissfeldt explique que Meta-Wiki a été créé en 2001 pour servir de lieu d'échanges sur les décisions touchant l'écosystème Wikimedia. Par la force des choses, il est devenu aussi une plateforme multilingue, servant par exemple à traduire les messages des campagnes de levées de fonds. Il sert aussi à traiter les problèmes administratifs touchant plusieurs wikis, tels la lutte au spam, les enquêtes sur les violations de la vie privée et la médiation des conflits. Aujourd'hui, Meta-Wiki abrite deux grands systèmes : un qui facilite le travail des stewards et d'une équipe qui surveille les activités des petits wikis (SWMT) et un autre qui se concentre sur les problèmes survenant lors des « méta » débats. C'est le seul wiki où un groupe de travail multilingue peut rapidement se former pour résoudre un problème touchant plusieurs wikis.

Il continue en avançant que Meta-Wiki est incapable d'offrir un lieu d'échanges égalitaire aux différents wikis. Ce n'est pas un espace que les contributeurs peuvent facilement parcourir, ni un endroit où ils peuvent engager des discussions. Pour les nouveaux et les lecteurs de passage, c'est un dédale où les cycles de travail sont imprévisibles et qui contient un monceau de documents cryptiques ou de procédures contradictoires. Pour les petits wikis, il est de plus en plus difficile de lancer des procédures qui toucheront le mouvement dans son ensemble. D'ailleurs, les tentatives d'établir un comité d'arbitrage global ou une politique globale se sont soldées par des échecs.

Cet état de la situation est imputable à deux facteurs : Meta-Wiki est issu de la communauté anglophone et des individus ont procédé à des modifications qui ont favorisé leurs façons de faire tout en minant la fonction globale de Meta-Wiki. La langue anglaise y est dominante et peu de message sont traduits en d'autres langues. Il remarque que son organisation ressemble à ce qui se fait dans les Wikipédias : les contributeurs expérimentés organisent les « lieux » pour faciliter leur travail, ce qui rend difficile l'intégration des nouveaux.

Selon Jan eissfeldt, Meta-Wiki est depuis 2012 incapable de remplir ses missions. De plus, la WMF utilise maintenant Meta-Wiki comme plateforme pour les demandes de subventions aux projets et pour la révision des politiques globales (par exemple, les conditions d'utilisation).

Château de Trausnitz, Landshut, Allemagne. Une image de qualité de Commons.

Le nombre de contributeurs est insuffisant pour répondre à cette augmentation d'activités. Il l'a toujours été. Certains débats importants se sont déroulés dans une autre langue que l'anglais. Jan eissfeldt fait observer que les principaux débats sur le Toolserver se sont tenus en allemand et que les décisions majeures sont le fait de contributeurs allemands, alors que les changements toucheront la Wikipédia en anglais, le plus grand consommateur de ses services.

Il continue en mentionnant que la WMF travaille à améliorer l'accessibilité au contenu de Meta-Wiki. Par exemple, le Funds Dissemination Committee y a élu domicile. Il note également que Meta-Wiki a servi à coordonner les efforts menant à la création de Wikidata et de Wikivoyage, mais fait remarquer que ce sont des exceptions, car la plupart des propositions de projets novateurs sont ignorées.

Plusieurs reconnaissent que la WMF ne peut plus compter sur IRC et une liste d'envois de courriels pour coordonner ses activités. Pour mieux coordonner et informer, elle a lancé différents médias : un blogue, Wikimedia Highlights (un périodique d'informations), GLAM Newsletter (une infolettre sur les activités des GLAM) et Wikidata newsletter (une infolettre sur les activités de Wikidata). Il mentionne que la Wikipédia en allemand publie une infolettre (Wikimedia Woche) et un journal (Kurier), alors que la Wikipédia en français publie Regards sur l'actualité de la Wikimedia. Selon lui, ces médias ont partiellement résolu les problèmes de communication, mais aucun ne donne un espace aux discussions inter-projets.

Il demande que Meta-Wiki soit plus accueillant dans le but de favoriser la croissance de la communauté wikimédienne, sachant que chaque communauté a des besoins différents et utilise des outils de communications différents.

« Wikipédia ne donne pas d’instructions ou de conseils :
nous avons des articles médicaux, mais nous nous fichons de la bonne santé de nos lecteurs ;
nos articles sur un concours n’ont aucunement pour but d’aider qui que ce soit à s’y préparer ;
nos articles sur la cuisine ne servent pas à cuisiner. »
— Keriluamox[1]
Retour des lecteurs : vos suggestions sur la présentation de RAW ou ses prochaines publications sont les bienvenues ici.
Rédigé/traduit par Cantons-de-l'Est (d · c) et Simon Villeneuve (d · c)
Citations originales
  1. (en) « And it was a moment where Wikipedia both recognized its own power and, perhaps, was a little frightened of itself. »
  2. (en) « for your work on open data, Wikipedia and social media »
  3. (en) « Meta is the wiki that has coordinated a wide range of cross-project Wikimedia activities, such as the activities of stewards, the archiving of chapter reports, and WMF trustee elections. The project has long been an out-of-the-way corner for technocratic working groups, unaccountable mandarins, and in-house bureaucratic proceedings. »
Notes
Références
  1. Keriluamox, Utilisateur:Keriluamox, Wikipédia en français, 5 janvier 2013