Wikipédia:RAW/2011-11-06

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Message de l'éditeur/rédacteur/traducteur/etc.,

Chères lectrices, Chers lecteurs,

Pour mieux accomplir la tâche hebdomadaire de traduction/rédaction, j'ai réorganisé la mise en page de cette infolettre pour faciliter les ajouts, la navigation entre parutions et la maintenance. Elle est moins esthétique, mais l'effort que je dois régulièrement investir dans cette infolettre m'oblige à vous imposer ce changement. Vous y trouverez toujours les informations promises, peu importe l'heure du jour. Je vous remercie de votre indulgence.

Bonne lecture !

Brèves[modifier le code]

Cathédrale Saint-Adalbert d'Esztergom en Hongrie. Cette photo de Krisch est l'une des gagnantes du Wiki loves monuments 2011 European.
  • Dans un article du Foreign Policy paru au début de novembre, Jimmy Wales discute de ses positions. Selon lui, Wikipédia n'est pas un réseau social, mais un médium social atypique. Il affirme de plus que « nous avons une communauté qui est très engagée vis-à-vis la neutralité et la qualité. Cela ne signifie pas qu'elle est parfaite. Et dans nos façons de faire, nous avons une approche traditionnelle[trad 1]. » Question du journaliste : « Combien d'auteurs avez-vous autour du globe ? » <commentaire>La réponse est 42. Sourire</commentaire> Wales mentionne que quelques pays censurent Wikipédia, le plus notable étant la Chine malgré quelques discussions avec les autorités chinoises. [1]
  • Le chimiste nobellisé Harold Kroto a affirmé en novembre que, en ce qui concerne son domaine d'expertise, Wikipédia en anglais « est plus fiable que les manuels scolaires[trad 2] ». Dans le même article, un universitaire affirme que plusieurs scientifiques consultent régulièrement Wikipédia, mais refusent de l'avouer. Il continue en affirmant que Wikipédia « est super pour l'information généraliste, mais échoue lamentablement en tant que source académique[trad 3]. » [2]
  • Wikimedia Norge (en Norvège) a reçu le prix Folkeopplysningsprisen (« éducation et information publiques ») « pour son travail pendant les dix dernières années en créant du contenu encyclopédique qui rejoint une large tranche de la société norvégienne[trad 4]. » [3]
  • La WMF a mis en place un programme de subventions pour les wikimédiens souhaitant collaborer à différents évènements en lien avec les missions de la Wikimedia. La participation seule, présence en salle par exemple, n'est pas une condition suffisante. [4]
  • Wikimedia UK est maintenant un registered charity, elle peut donc émettre des reçus en tant qu'organisation caritative. « La promotion du libre accès aux contenus, qu'ils soient créés ou enrichis par des utilisateurs, n'était pas, jusqu'à maintenant, reconnue comme une activité caritative [au Royaume-Uni][trad 5] ». Wikimedia UK a l'ambition de recueillir un million £ pendant la levée de fonds qui commencera le 14 novembre. Elle envisage de créer des ativités en collaboration avec des institutions britanniques, tels le British Museum et le British Library. [5]
  • Pour souligner l'halloween 2011, la Wikipédia en anglais a mis sur sa page d'accueil des images « choquantes » qui ont provoqué de vives réactions et des débats animés. [6]
  • Jimmy Wales a prononcé un discours au congrès Free Thinking. Son sujet était : Comment Internet continuera à changer le monde[trad 6]. Il a critiqué la proposition du premier ministre britannique David Cameron de bloquer l'accès à Twitter pendant les émeutes de 2011 à Londres, Wales disant qu'elle aurait pu provenir d'un « général chinois ». Il a affirmé que le « principale menace à l'existence d'Internet n'est pas le cybercrime mais les gouvernements répressifs[trad 7] ». Il a exhorté les chefs d'État à prendre Wikipédia comme modèle, car les administrateurs « peuvent être vus comme les plus puissants barons des médias qui ont jamais existé[trad 8] », mais ils sont soumis aux règles établies par la communauté qui scrute leurs agissements. Il a prédit un printemps chinois semblable au printemps arabe. [7]
  • Un ancien participant d'Internet Archive propose de mettre en place Thunkpedia, un vaste fourre-tout de « choses inconnues » (« the thing unknown » est abrégé en « thunk »). Ce médium serait « un hybride de Google, Wikipédia et Twitter[trad 9] ». [8]
  • Peut-être vous souvenez-vous d'une pétition qui demande à l'UNESCO d'inclure Wikipédia sur sa liste du patrimoine mondial [9] ? Une personne avance que l'UNESCO a besoin de Wikipédia pour démontrer qu'elle accueille le changement, car Wikipédia « protège le passé sans entraver le futur[trad 10] ». [10]
  • En s'appuyant sur une étude portant sur 33 millions de documents, Turnitin, société spécialisée dans la détection de plagiats, avance que Wikipédia est la source documentaire la plus plagiée. Yahoo! Answers et SlideShare, dépôt web de diaporamas électroniques (produits par exemple grâce à PowerPoint), suivent. [11]

Wikipédia, pas dépassé du tout[modifier le code]

The Economist a publié un article sur Wikipédia le 5 novembre, affirmant que « [c'est] le plus important fournisseur mondial de contenu non ludique[trad 11] ». L'article ajoute que 90 % de ses lecteurs ignorent qu'ils peuvent modifier son contenu. Les contributeurs notables appartiennent à « une race peu commune et robuste[trad 12] ». Selon le Signpost, ils « ont une connaissance fonctionnelle des politiques du projet, sont respectés des pairs, naviguent avec aisance dans la, parfois intimidante, syntaxe de MediaWiki et sont résilients face aux machinations des groupes ayant des intérêts « malicieux » tout comme envers les contributeurs de mauvaise foi[trad 13] ». Encore selon The Economist,

« Wikipedia a souffert par le passé de critiques de l'extérieur mal informées et de complaisance à l'intérieur. Les deux sont en diminution. La notion qu'une encyclopédie rédigée par n'importe qui puisse offrir un contenu de qualité est de plus en plus acceptée. Les articles de Wikipédia sont rarement parfaits, mais leurs faiblesses peuvent toujours être corrigées instantanément ; c'est un grand plus. L'équipe semble aussi dépendre de moins en moins du charismatique Jimmy Wales et d'une petite caste anglophone enthousiaste. La survie de Wikipédia et son expansion sont également des signes encourageants pour ceux qui craignent qu'Internet ne devienne trop mercantile et fermé. Wikipédia ne fait pas que rassembler la connaissance, elle fait les nouvelles aussi.[trad 14] »

Intégration difficile du Global South[modifier le code]

Les gens de la WMF ont fait l'analyse d'une tentative d'intéresser des internautes indiens à rédiger dans la Wikipédia en anglais. Cette tentative s'inscrit dans un plus vaste programme pour intéresser le Global South. Les résultats sont décevants. [12]

Les internautes, des étudiants, n'avaient pas compris les notions de copyright, ni de plagiat. Ils ne maîtrisaient pas la syntaxe wiki, contribuaient de façon amateure à des articles au contenu élaboré dans des domaines déjà bien couverts par la communauté et étaient conseillés par des wikimédiens peu expérimentés. De plus, ces étudiants étaient soumis à des dates de tombée dont dépendaient leurs résultats scolaires.

Cet échec a provoqué beaucoup de grogne dans la communauté. Il y a eu un choc des cultures et plus de 800 étudiants étaient engagés dans cette activité. Malgré des rappels à l'ordre, plusieurs ont continué à violer le copyright. Des membres de la communauté ont même envisagé de recourir à l'équivalent de notre comité d'arbitrage pour faire interdire cette activité. Lorsque le programme a été arrêté unilatéralement, la communauté a fait beaucoup de toilettage dans les articles modifiés par ces étudiants. Un contributeur qui servait de liaison a vu sa page de discussion devenir une page communautaire, ce qu'il n'a pas goûté.

GLAM de par le monde[modifier le code]

Photo prise au musée de Rautenstrauch-Joest de Cologne. <commentaire>Désolé, je ne sais absolument pas ce que représentent ces sculptures, mais celle à gauche me rappelle une sculpture dans Le Trésor de Rackham le Rouge.</commentaire>

Le projet GLAM, acronyme désignant des « institutions publiques chargées de la collecte d'éléments du patrimoine culturel et historique », a publié une infolettre qui souligne des succès. Par exemple, le Children's Museum of Indianapolis a embauché une photographe professionnelle pour faciliter la diffusion de ses collections et donné une affiche explicative de GLAM et Wikipédia.

De son côté, Raimond Spekking relate son expérience avec le de:Rautenstrauch-Joest-Museum, musée ethnologique à Cologne en Allemagne. Profitant de la réouverture prochaine du musée en octobre 2010, il a envoyé un courriel en septembre 2010. C'est seulement en mai 2011 qu'un employé lui a demandé s'il était toujours intéressé à collaborer avec le musée. Les gens du musée étaient au départ intéressés à corriger les erreurs dans l'article sur le musée. Par la suite, il a demandé s'il pouvait prendre des photos (ce musée interdit les photos personnelles). La réponse initiale, verbale, fut « oui », qui changea, dans un courriel, en « non ». Les responsables du musée craignaient (1) que les photos ne soient utilisés « dans un contexte inapproprié ou à des fins publicitaires[trad 15] » ou (2) ne servent d'arguments pour obliger la « restitution des objets, amassés au XIXe siècle pendant la période coloniale[trad 16] ». Il a profité de ses contacts à Wikimedia Deutschland pour obtenir un rendez-vous avec quelques responsables du musée qui ont posé deux conditions : (1) aucun objet pris seul dans la photo et (2) validation de toutes les photos avant qu'elles ne soient téléversées dans Commons. [13]

Garde de l'épée de François 1er datée entre 1510 et 1515. Cette épée fut prise par Juan Aldava lors de la défaite du roi français à la bataille de Pavie. Photo de Thesupermat (d · c) publiée en août 2010.

Wikimédia France n'est pas en reste avec le projet Phoebus qui aspire à photographier l'ensemble des collections du muséum de Toulouse, une bagatelle de deux millions d'objets (2 suivi de six zéros). Les photos téléversées dans Commons (800 présentement) ont permis à d'autres institutions muséales de prendre connaissance des collections du muséum. Ce projet sert donc de vitrine à GLAM. Par exemple, lors d'un festival, un concours demandait à des gens de « remixer » artistiquement les photos. [14] D'ailleurs, Wikimedia France mène présentement sa levée de fonds annuelle. Pourquoi donner ? explique l'importance du don. Par exemple, elle profite des talents photographiques de Thesupermat (d · c), qui a mis en ligne ces 40 photos de qualité et ces 6 200 photos.

Encore plus de Wikipédia+[modifier le code]

La WMF continue de publier les résultats d'un sondage qu'elle a mené auprès de 4 000 lecteurs des wikis de la Wikimedia. [15]

Les usagers de Wikipédia veulent de meilleurs outils de recherche ainsi que de traduction, dans ce cas ce sont plutôt des outils de traduction à la volée (par exemple, un Japonais souhaite lire dans sa langue un article rédigé en allemand). Plusieurs répondants ont demandé de meilleurs outils pour saisir du texte dans leur langue (par exemple, un Indien lisant couramment le hindi souhaite pouvoir faire des requêtes dans cette langue). D'autres souhaitent un auto-correcteur des mots qu'ils saisissent dans la boîte de recherche. Certains demandent une méthode pour marquer les pages qu'ils souhaitent relire plus tard (imaginez les sujets qui pourraient intéresser une passionnée des chevaux). La WMF a d'ailleurs créé un groupe qui se concentre uniquement sur la localisation, car certaines langues sont en partie mal rendues par les navigateurs web ou les appareils mobiles.

Il y a toujours une demande pour la lecture des articles lorsque déconnecté du web, tout comme pour l'impression sur papier (PDF ou tout autre format) et l'envoi par courriel. Il y a un désir de partager un article sur Facebook ou d'afficher son intérêt (J'aime). Si Wikipédia était intégrée à Facebook, plus d'usagers le liraient (Il y a déjà un partenariat entre les deux).

Dans les coulisses de la Wikimedia[modifier le code]

Des alpinistes escaladent le mont Alpamayo au Pérou. Photo prise le 7 juillet 2003. À cause de son ratio largeur-hauteur, qui est d'environ 4:3, cette photo peut servir comme fond d'écran. Commons propose des centaines d'images qui peuvent servir comme fonds d'écran.
Ce qui suit parle essentiellement de technique.
  • Le 7 novembre, la WMF a publié quelques statistiques sur la consultation des sites Wikimedia. [16]
  • septembre 2011, nombre de visiteurs uniques : 454 millions (+14,2 % par rapport à l'an passé, ce qui surpasse la croissance globale de la consultation d'Internet qui est de 9,7 %)
  • Barry Newstead de la WMF est enchanté de la croissance en Asie, en Amérique du Sud, ainsi qu'au Moyen-Orient et en Afrique, mais le marché chinois demeure régulièrement impénétrable.
  • Kiwix, lecteur de contenu web hors-ligne, serait release candidate. [17]
  • Le changement à HTTPS serait complet dans Mediawiki 1.18. Les développeurs de scripts spécifiques aux wikis devraient idéalement procéder à la mise à jour de leur code. Quand elle sera complétée, les navigateurs cesseront d'afficher des messages d'avertissement (que les pages contiennent des informations non sécurisées). Google Chrome et Firefox affichent un message, alors qu'Internet Explorer refuse d'afficher les contenus non sécurisés (à moins de lui donner expressément la permission). Cet effort de mise à jour sera plus long pour les petits wikis. [18]
  • MediaWiki 1.18 beta 1 est maintenant en ligne. Ils serait nettement plus facile à installer, car il est proposé sous le format d'une extension. [19]
  • Des chercheurs tentent de briser les CAPTCHA des différents sites web. Les attaques contre les sites de l'écosystème Wikimedia réussissent 25 % du temps, contre 43 % pour eBay, 20 % pour Digg, 16 % pour CNN.com et 5 % pour Baidu. Seuls Google et reCAPTCHA sont présentement invulnérables. [20]
Il faut toute une communauté pour rédiger un article.
Retour des lecteurs : vos suggestions sur la présentation de RAW ou ses prochaines publications sont les bienvenues ici.
Rédigé/traduit par Cantons-de-l'Est
Citations originales
  1. (en) « we have a community that's very passionate about neutrality and quality. It doesn't mean it's perfect. And we're actually in many ways quite old-fashioned in our approach.  »
  2. (en) « it's more reliable than the textbooks »
  3. (en) « It's great for general information, but as a scholarly resource it falls short »
  4. (en) « the work it has carried out during the last ten years in producing encyclopedic content that reaches a large part of the Norwegian society. »
  5. (en) « The promotion of open access to content and user-generated and -enriched content has not, until now, been recognised as a charitable purpose »
  6. (en) « How the internet will keep changing the world »
  7. (en) « chief threat facing the internet was not cybercrime but repressive governments »
  8. (en) « could be seen as the most powerful media barons that have ever lived »
  9. (en) « a Google-Wikipedia-Twitter hybrid »
  10. (en) « protects the past without impeding the future »
  11. (en) « a good claim to be the world’s most important provider of non-entertainment content »
  12. (en) « a scarce and hardy breed »
  13. (en) « a working knowledge of the project's policies, respect from one's peers, the ability to navigate the MediaWiki's sometimes daunting syntax, and the resilience to resist the machinations of special interests and bad faith editors »
  14. (en) « Wikipedia has suffered in the past from ill-informed criticism from outside, and complacency on the inside. Signs now are that both are diminishing. The idea that an online encyclopedia that anyone can edit can provide high-quality content is increasingly established. Wikipedia entries are rarely perfect, but their flaws are always open to instant remedy; that is a big plus. The outfit also seems to be moving away from its dependence on the charismatic Mr Wales, and from its over-reliance on a narrow caste of Anglophone enthusiasts. Wikipedia’s survival and expansion are also encouraging signs for those that worry the internet is in danger of becoming too commercial and closed off. Wikipedia is not just collating knowledge: it is making news too. »
  15. (en) « an innapropriate context or for advertising purposes »
  16. (en) « restitution of the objects, collected in the 19th century in the colonial era »
Notes
Références