Wikipédia:RAW/2011-09-18

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Brèves[modifier le code]

Une girafe en Tanzanie.
  • La WMF a notamment recours aux ambassadors depuis quelques années pour favoriser la création de liens avec les étudiants du monde universitaire. Le 14 septembre, elle a publié un rapport sur les activités des ambassadors, qui offrent leur aide sur place (Campus Ambassadors) ou en ligne (Online Ambassadors). Voici quelques points saillants : (1) le contenu de Wikipédia s'est amélioré, (2) l'usage de Wikipédia en classe a augmenté et (3) la crédibilité de Wikipédia a augmenté dans la sphère universitaire. [1]
  • Lorsqu'un évènement fait manchette, comment se comportent les wikipédiens qui rédigent les articles qui le documentent ? C'est ce que veut étudier Ushahidi, « une société sans but lucratif qui crée des logiciels gratuits publiés sous licence libre pour la collecte d'informations, sa visualisation et sa cartographie interactive[trad 1]. » [2]
  • Deux économistes qui s'intéressent aux raisons qui incitent les gens à donner de leur temps pour écrire dans Wikipédia avancent que plus il y a de lecteurs qui parcourrent des articles, plus chaque contributeur est incité à rédiger car il se croit observé. [3]
  • Citizendium, qui se voulait l'égal de Wikipédia, a récemment fêté ses cinq années d'existence. De 2007 à 2011, cette encyclopédie en ligne a vu son nombre de contributeurs décliner rapidement au point de ne plus avoir une masse critique de participants. [4]
  • Jimmy Wales vise la création d'une Wikipédia de 250 000 articles pour chaque langue parlée par au moins un million de personnes, ce qui demande la création/maintenance d'environ 370 Wikipédias. <commentaire>Il en existe présentement 282.</commentaire> C'est un objectif qui sera difficile à atteindre. Par exemple, au Libéria, l'accès à Internet coûte très cher (3 500 US$ par mois pour une ligne à 256 kb). Wales affirme que la Wikipédia en anglais est surtout alimentée par des geeks : la communauté a rejeté un article sur la robe de mariage de Kate Middleton mais a documenté plus de 100 distributions de Linux. [5]
  • La semaine passée, cette infolettre a mentionné la scission de la communauté de Wikinews en anglais. Des wikimédiens en ont profité pour critiquer le soutien des petits projets par la WMF. Un contributeur a écrit [6] :
    « Wikimedia a clairement exprimé qu'elle s'intéressait uniquement à la Wikipédia en anglais. Toutes les autres Wikipédias sont secondaires. Tous les autres types de projets sont abandonnés. Peut-être à l'exception de Commons, car il peut recevoir des subventions, qui reçoit une certaine forme de soutien technique[trad 2]. »
    Voici une partie de la réplique d'Erik Möller, un directeur de la WMF :
    « Affirmer que seule la Wikipédia en anglais reçoit exclusivement du soutien technique est un malentendu. Au lieu de cela, je dirais que les priorités de la WMF s'appuient sur une politique qui se résume par « une marée montante élève tous les navires ». Même si les premiers déploiements se font pour Wikipédia, ils profiteront à tous les autres projets[trad 3]. »
  • Des membres de Wikimedia UK ont visité l’Institute of Physics à Londres pour former des physiciens intéressés à collaborer à la Wikipédia. Les participants ont apprécié l'expérience et ont montré de l'intérêt tant pour Wikipédia que pour Wiktionary et Wikibooks. Les physiciens ont passé en revue des articles sur la physique et ont fait observer qu'ils sont exacts en gros, mais exigent un bon niveau de connaissance pour les aborder. Ils ont suggéré la création de plusieurs articles sur un même sujet, chacun s'adressant à une audience de niveau académique différent (par exemple, élève, étudiant, scientifique et physicien). Ils ont aussi observé que certains articles réflètent les vues les plus courantes, qui ne sont pas exactes techniquement. Puisque ces informations ne sont pas seulement véhiculées par Wikipédia, mais aussi par des manuels, les formateurs ont rappelé l'une des règles de Wikipédia : pas de travaux inédits. [7]

Relation des chapters et de la WMF[modifier le code]

Un étui et son kriss de cérémonie. Sur l'étui apparaît un motif floral. Le manche du kriss représente un semar, être légendaire javanais. La lame montre un dragon stylisé.

Selon Salmaan Haroon [8], le désir de la WMF d'encadrer les activités des chapters (par exemple, Wikimedia France) est perçu comme de l'ingérence. « Les directives conceptuelles proviennent du board [of Trustees], négligeant une importance facette que quelqu'un a fait observer plus tôt - le board est le board de la Wikimedia Foundation, pas celui des chapters, certainement pas celui du mouvement, la communauté au sens large est encore moins d'accord[trad 4]. » Toujours selon lui, le board aurait décidé de façon unilatérale de remplacer la façon dont les fonds sont recueillis, tout comme la façon dont ils sont alloués, la WMF centralisant ces activités. Les chapters recueilleraient des millions de dollars par année et, en modifiant son modèle de cueillette de fonds, la WMF se priverait de cet argent tout en s'aliénant les chapters. Selon lui, le modèle décentralisé présentement en vigueur est courant dans le monde caritatif. Il conclut en demandant que les chapters demeurent autonomes et que la WMF les aide à réaliser leurs objectifs de relations publiques.

Outil pour masquer les images « offensantes »[modifier le code]

Vous avez peut-être participé au sondage sur la possibilité de masquer les images « offensantes », sinon vous avez certainement vu le bandeau vous demandant de le faire. Une telle proposition est le résultat d'une saga de relations publiques qui remonte à voici deux ans et demi. Au printemps 2008, le site web WorldNetDaily et le groupe de pression Concerned Women of America étaient scandalisés que la Wikipédia en anglais publie la pochette de l'album Virgin Killer du groupe musical Scorpions, laquelle pochette montre une fillette nue. En décembre 2008, l’Internet Watch Foundation, « organisation [britannique] [...] qui cherche à lutter contre les contenus illégaux sur Internet », avait mis la Wikipédia en anglais sur sa liste noire pour diffusion de pornographie juvénile, provoquant ainsi son blocage de diffusion au Royaume-Uni pendant quatre jours. Environ 18 mois plus tard, le 10 avril 2010, Larry Sanger, l'un des fondateurs de Wikipédia qui s'est depuis activement engagé dans la création/promotion de Citizendium, avait alerté le FBI sur le contenu pornographique diffusé par Wikipédia. Fox News a médiatisé cette dénonciation environ deux semaines plus tard. Pour apaiser les critiques extérieures à la Wikimedia, Jimmy Wales a commencé à supprimer des images « offensantes », ce qui a provoqué la colère de plusieurs wikimédiens. Plusieurs membres du Board of Trustees de la WMF ont soutenu la position de Wales. Le 19 mai 2010, la tempête grondant encore parmi les wikimédiens, Wales a renoncé à son statut qui l'autorisait entre autres à supprimer n'importe quel fichier<commentaire>Il s'agit du founder flag (littéralement, « drapeau du fondateur »).</commentaire>. En juin 2010, la WMF donne le mandat à l’Executive Director Robert Harris de résoudre cette crise. S'ensuit la création du Censorship workgroup qui en vient à proposer une façon de masquer les images « offensantes » sur la base de préférences personnelles. [9]

Dans les coulisses de la Wikimedia[modifier le code]

Ce qui suit parle essentiellement de technique.
  • Le déploiement de la version 1.18 de MediaWiki, qui s'échelonnera sur environ deux semaines, est commencée depuis le 19 septembre 2011. Pour la Wikipédia en français, c'est à partir du 4 octobre 2011. [10]
  • La version 3.7 de DBpedia, « projet d'extraction de données de Wikipédia pour en proposer une version web sémantique structurée », est disponible. Elle offre 3,64 millions d'entrées extraites de différentes Wikipédias, lesquelles sont créées dans le but de faciliter leur « lecture » par des logiciels. [12]
  • La WMF a fait le constat que très peu de sites analysent le trafic des wikis. Elle a mis en ligne différentes données pour faciliter cette analyse. [13]
Wikimedia, plus qu'une encyclopédie !
Retour des lecteurs : vos suggestions sur la présentation de RAW ou ses prochaines publications sont les bienvenues ici.
Rédigé/traduit par Cantons-de-l'Est
Citations originales
  1. (en) « non-profit tech company that develops free and open source software for information collection, visualization and interactive mapping. »
  2. (en) « Wikimedia has made it clear that its singular focus is the English Wikipedia. All other Wikipedias are peripheral; all other project types are abandoned. Perhaps with the exception of Wikimedia Commons, which is able to pull in grant money, so it continues to receive some level of technical support. »
  3. (en) « To say that only the English Wikipedia exclusively receives technical support is a misunderstanding. Instead, I would characterise the WMF's prioritisation as an "A rising tide lifts all boats" policy. Even if a first deployment is to Wikipedia, they will generally benefit other projects as well. »
  4. (en) « The conceptual directives have been coming from the board, perceptually overlooking an important distinction someone else made earlier- the board is the Wikimedia Foundation's board, not the chapter's, certainly not the movement's, the larger community is even less inclined to agree. »
Notes
Références