Wikipédia:Oracle/semaine 6 2016

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Semaines : 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 41 | 42 | 43 | 44 | 45 | 46 | 47 | 48 | 49 | 50 | 51 | 52  | 53  | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 



Qui peut comprendre le sens de cette phrase ?[modifier le code]

A la page "Discours sur le fondement de l'inégalité entre les hommes" de JJ ROUSSEAU, on peut lire ceci :

« C'était précisément ne pas comprendre l'entreprise de Rousseau, et le statut nouveau qu'une telle entreprise fait porter à la fiction théorique d'un « état de nature », dont la vocation est de permettre la critique sociale en séparant la question de l'origine (en fait) de l'inégalité de celle de son fondement ou plus précisément de son absence de fondement (en droit), tout en ouvrant l'espace d'une distinction explorée plus tard dans le Contrat social entre réalité du pouvoir et autorité légitime. »

Franchement... qui peut comprendre le sens de cette phrase ? — Le message qui précède, non signé, a été déposé par 91.180.237.109 (discuter), le 8 février 2016 à 12:21.

pas CQui (discuter) 8 février 2016 à 13:11 (CET) Merci Hautbois
Allez, je me lance ! (hardi, petit !) :
"C'était précisément ne pas comprendre l'entreprise de Rousseau" > Voltaire a rien pigé
"et le statut nouveau qu'une telle entreprise fait porter à la fiction théorique d'un « état de nature »" > Rousseau a essayé de se servir d'un truc pipeau (l'état de nature) pour prouver quelque chose
"dont la vocation est de permettre la critique sociale" > en fait, il voulait critiquer sournoisement la société sans en avoir l'air
"en séparant la question de l'origine (en fait) de l'inégalité" > il dit que d'un côté on voit bien d'où vient l'inégalité
"de celle de son fondement ou plus précisément de son absence de fondement (en droit)" > même si d'un autre côté c'est pas joli-joli
"tout en ouvrant l'espace d'une distinction explorée plus tard dans le Contrat social" > il pense avoir trouvé là un os qu'il se garde pour le ronger plus tard
"entre réalité du pouvoir et autorité légitime" > il a découvert que la politique, c'est cra-cra et pas toujours comme ça devrait être.
Syrdon (discuter) 8 février 2016 à 14:52 (CET)
Merci, Ça va mieux avec une traduction en effet, si j'avais lu Rousseau et Voltaire et survécu, j'aurais surement bien compris. --CQui (discuter) 8 février 2016 à 16:20 (CET)
La question originale porte sur une phrase de l'article Discours sur l'origine et les fondements de l'inégalité parmi les hommes (d · h · j · ). -- Xofc [me contacter] 8 février 2016 à 16:51 (CET)

Centre de l'univers connu[modifier le code]

modélisation
Carte des murs de galaxies

Bonjour; en astronomie, l'Univers en expansion est souvent représenté par un ballon en train de se gonfler, ou comme un gâteau en train de cuire, dans cette analogie les raisins représentant les galaxies (comme dans cet article Expansion de l'Univers), ce qui correspond bien à l'observation que toutes les galaxies s'éloignent les unes des autres. La connaissance de la répartition des galaxies progresse, j'ai lu dans Galaxie#Structures à plus grande échelle qu'elles seraient réparties suivant des filament galactiques, ce qui suppose qu'on a bien un moyen de les localiser pour réaliser cette représentation spatiale, pour laquelle il doit exister des modélisations par ordinateur. Si on considère uniquement l'univers ‘’’connu’’’ (les galaxies visibles) sans tenir compte de la matière noire, et que l'on suppose un univers en 3 dimensions, pourquoi ne pourrait-on pas identifier un "centre" de cette structure? En recherchant le point de convergence des vecteurs vitesses des galaxies par exemple? Un ballon possède bien un centre géométrique, même s'il est en train de se gonfler, un gâteau peut être assimilé à un cylindre aplati qui a bien un centre. Même si on ne connait pas les "bords", on connait les points, leurs vitesses relatives et leur direction de fuite, on doit pouvoir en déduire une origine; que l’univers soit fini ou infini ne devrait pas changer le problème. J'ai bien trouvé une discussion antérieure (Wikipédia:Oracle/semaine_28_2008#l'univers a-t-il un centre ?) mais elle ne répond pas à cette question, pas plus que les différents articles de Wikipedia sur le sujet. Y a t’il des avancées de la science dans ce domaine?

— Le message qui précède, non signé, a été déposé par Kriss06 (discuter), le 8 février 2016 à 13:11.

Bonjour, je pense que la métaphore du ballon en train de se gonfler est mal comprise. Il ne faut pas considérer que l'univers est semblable au ballon, mais à la surface de ce ballon. On se rend compte ainsi que la surface d'un ballon n'a pas de centre. Ou plus précisément, le centre géométrique de cette surface n'appartient pas à la surface en question. Blue [ -02- ] 8 février 2016 à 13:19 (CET)
Bonjour. En fait, la réponse est simple : l'univers connu, c'est l'univers observable, et le centre de l'univers observable est la Terre, puisque c'est notre point d'observation. Mais, en soi, ça ne veut rien dire. Un observateur, où qu'il soit dans l'univers, est toujours au centre de ce qu'il observe.
Par contre, si l'on se pose la question de savoir où est le centre de l'univers, la réponse est plus complexe à assimiler, car l'univers n'a pas de centre. Tous les amas galactiques s'éloignent les uns des autres, à une vitesse proportionnelle à la distance qui les séparent, et ce dans toutes les directions. De toute manière, on ne sait pas si l'univers est fini ou infini. S'il est infini, il ne peut y avoir de centre. S'il est fini, on ne connaît pas sa topologie. On n'a pas non plus de certitude sur la courbure de l'univers. Est elle positive, nulle ou négative ? Pas de réponse pour l'instant.
Et si on se demande où s'est produit le bigbang, on peut dire partout, puisque chaque point de l'univers se trouvait à l'endroit du bigbang.
En résumé, le centre de l'univers est à la fois partout et nulle part. --Lupercus (discuter) 8 février 2016 à 23:20 (CET)
… c'est un peu comme le centre de la Terre, il est sous les pieds de chacun… c'est pour cela qu'elle tourne si mal. OK, =>[] Hautbois [canqueter] 8 février 2016 à 23:58 (CET)
Sans oublier que les galaxies ne s'éloignent pas d'une manière homogène: Grand Attracteur, particulièrement cet article et surtout cette vidéo bien fichue. Ce qui sous-entend, si jamais l'Univers a des limites, que ces limites seraient fluctuantes: l’expansion donc la forme de l'Univers seraient nécessairement dépendantes de la répartition des masses ( gravitation ). Et si les limites fluctuent, le centre aussi, mais comme il est ardu de transmettre de l'information plus vite que la lumière ( sans compter la puissance de calcul instantané nécessaire ), le calcul en serait impossible. Si l'Univers a des limites. ViZiT (discuter) 9 février 2016 à 00:45 (CET)
Petite précision au sujet de cette dernière intervention : ce ne sont en effet pas les galaxies qui s'éloignent les unes des autres à une vitesse proportionnelle à leur distance, mais biens les grands amas qui regroupent des dizaines ou des centaines de galaxies. Au sein d'un même amas, des galaxies peuvent se rapprocher l'une de l'autre comme c'est le cas pour Andromède qui s'approche de nous, ou comme l'exemple du grand attracteur cité par ViZiT. Globalement, on peut dire que l'univers est hétérogène à petite échelle (inférieur à un milliard d'années-lumière) mais presque parfaitement homogène à grande échelle, à 0,1 % près. Sur l'ensemble de l'univers observable, l'homogénéité est parfaite, à la limite de la précision des mesures. Il faut aussi noter que la vitesse d'éloignement des amas galactiques est en accélération constante, sous la pression de l'énergie noire. --Lupercus (discuter) 9 février 2016 à 01:12 (CET)

André-François Breuillaud, peintre français 1898-1994[modifier le code]

Bonjour,

J'ai initié l'article André-François Breuillaud sur Wikipedia. Je m'intéresse beaucoup à cet artiste mais je n'arrive plus à faire évoluer mes recherches sur cet homme qui est mort récemment à 95 ans et dont nous ne savons rien de sa vie depuis la fin des années 1965... Même pas un portrait de lui !. Si quelqu'un peut m'entrebailler une petite porte... Je serai comblé. Merci à tous les contributeurs Bruno Restout (bruno27500)

En passant, t'es sûr que les illustrations sont libre de droit ? Mort en 1994, ça m'étonnerait que ce soit du domaine public ! --Serged/ 9 février 2016 à 07:27 (CET)

Bonjour. Je suis le propriétaire de ces oeuvres et j'ai moi-même pris ces photos. Je pense donc que je peux les publier (pas de descendants connus de Breuillaud)

Il faudrait un chapitre sur les œuvres conservées dans les musées français ou étrangers (au moins deux pour la notoriété), il faut aller sur le site du centre Pompidou [1], voir la base de la BnF [2], celle des dépôts de l’État [3] et chercher ailleurs, il y a beaucoup de résultats de prix, mais Wikipédia n'est pas un site de résultats de vente aux enchères. On pourrait aussi mentionner l'état-civil de ses parents, voir son acte de naissance au Archives départementales de la Seine-et-Marne. Citer aussi ses collectionneurs principaux. Bon courage, l'article est déjà assez étoffé. Sait-on quelque chose sur son service militaire de 1917 à 1919 et durant la seconde guerre mondiale? Philippe Nusbaumer (discuter) 9 février 2016 à 07:39 (CET)

Ville et pays[modifier le code]

Green Citroen 2CV.jpg

Bonjour,

Pouvez-vous trouver le pays et la ville de ce rassemblement de voitures françaises de collection ? D'avance, merci (LaVoiture-balai (discuter) 8 février 2016 à 21:30 (CET))

La catégorie dit North-America. Soyons fous, disons même États-Unis d’Amérique, l’immatriculation de la 4CV en arrière-plan semblant le corroborer. La ville ? Détail… --Morburre (discuter) 8 février 2016 à 22:34 (CET)
Je dirais Los Angeles, rassemblement des anciennes voitures... Cette image qui semble avoir été prise quelques années plus tard au même endroit, est identifiée comme étant prise à LA... Fanchb29 (discuter) 8 février 2016 à 22:39 (CET)
Ferrari 166MM Barchetta
Une voiture de (grande) série, n'est pas une voiture de collection au sens strict. Pour ça faut aller voir chez Ferrari ou Bugatti. DDupard (discuter) 8 février 2016 à 22:54 (CET)
… hein ? … quéquidi ? collection au sens strict ? … c'est d'l'humour ? Euh ?Hautbois [canqueter] 8 février 2016 à 23:26 (CET)
DDupard : certains modèles, comme la Citroën 2cv Sahara (1958-1961), ont aussi été édités en "petite" série (moins de 700 modèles il me semble dans le cas présent)... --Fanchb29 (discuter) 8 février 2016 à 23:44 (CET)
Pour info, DDupard, en France (et dans pas mal d'autres pays) « voiture de collection » ou équivalent dans d'autres langues ressort de la législation et désigne actuellement (pour la France) un véhicule qui a plus de 30 ans ET une carte grise « collection ». Il y a des critères secondaires, par exemple, quel que soit son âge un véhicule customisé ne peut se voir accorder de carte grise « collection ». Cette classification ne concerne pas strictement la « collectionnabilité » (sic), simplement une « voiture de collection » homologuée ne paie pas les mêmes taxes quand elle est importée, a des tarifs préférentiels en matière d'assurances routières (ce qui n'exclut pas des assurances sur les biens plus élevées si c'est une voiture rare et chère), un régime spécial pour le contrôle technique, et en son temps n'était pas assujettie à la vignette. >O~M~H< 9 février 2016 à 04:34 (CET)
Ah merci pour l'apport de ces informations intéressantes Olivier Hammam, pourrait on donc en déduire que celle ci, la grise, (la 3ème de la première image), aurait plus de valeur?
1955 Citroen 2CV
.--DDupard (discuter) 9 février 2016 à 08:44 (CET)
« de collection » ne signifie pas qu'un objet a de la valeur ou est rare, uniquement que quelqu'un veut le mettre dans une collection, c'est à dire un rassemblement d'objets ayant un thème en commun. J'ai par exemple collectionner tous les objets gratuits ou de très faible valeur ayant un rapport avec la bière, sous-bock, capsules, etc.. A coté de cela, il y a une définition légale de « Voiture de collection » qui permet de circuler avec un véhicule qui autrement ne pourrait pas circuler. En plus de ce qu'Olivier indique, quand je m'était renseigné, il y avait des restrictions du genre circulation uniquement dans le cadre d'un rassemblement et trajets pour s'y rendre, sur déclaration, ou dans le département d'immatriculation et les limitrophes. --CQui (discuter) 9 février 2016 à 09:29 (CET)
Les déductions sont difficiles en matière de vieilles choses, les philatélistes, les numismates et les bibliophiles peuvent en témoigner. De manière absolue, il y a la rareté. Comme le relève Fanchb29, même une automobile produite en grandes séries peut avoir des « séries limitées », pour prendre une autre bagnole de grande diffusion, la Renault 5, il y a une sous-série de sous-série, la Renault 5 Alpine Turbo Coupe, qui « ne sera produite qu'à 706 exemplaires » (la R5 Turbo étant quant à elle produite à plus de 25.000 exemplaires) ; autant une R5, même Turbo, et même en parfait état, ne vaut pas grand chose, autant une R5 Turbo Coupe même en état moyen vaut cher. Après, il y a le cas général de tout objet susceptible de collection : plus il comporte d'éléments d'origine et plus il est en bon état de conservation, plus il a de valeur. Puis il y a tous les cas particuliers : une voiture très ordinaire dont on peut prouver qu'elle appartint à une célébrité vaut plus que si elle eut un propriétaire anonyme ; la toute première et la toute dernière voiture d'une série ont plus de valeur que toutes celles intermédiaires ; les « cas particuliers » (petite série comportant un défaut d'origine, série limitée commémorative ou promotionnelle...) auront une meilleure cote. Etc. Pour prendre un autre cas notable, la Citroën Méhari, sans tenir compte des séries spéciales, bien qu'elle ait été produite en assez grande nombre (près de 150.000 exemplaires) celles qui existent encore et sont en bon état d'origine valent par leur rareté, cette voiture étant assez fragile.
Bref, si on peut dire de manière globale que les marques et modèles les plus réputés sont aussi les mieux cotés, pour les autres il y a trop de circonstances particulières pour qu'on puisse faire une généralité sur la valeur d'une automobile dite de collection. >O~M~H< 9 février 2016 à 10:09 (CET)
… ne pas hésiter à compléter Automobile de collection. À noter la liste de fichiers de l'auteur de la photo, très axé Citroën (XM,SM,DS… ), mais il y en a bien d'autres. — Hautbois [canqueter] 9 février 2016 à 09:46 (CET)
Ah merci, l'échange est intéressant et on y apprend des "trucs"... Maintenant une autre question , si c'était possible d'y répondre; à votre avis quelle(s) serai(ent)t la(/les) voiture (s) italiennes, allemandes, françaises, américaines les plus évocatrices de tel ou tel pays, rétros et récentes confondues??? C'est à dire + ou - iconiques (si ça veut dire quelque chose)--DDupard (discuter) 9 février 2016 à 12:32 (CET)
Iconique, je pas savoirrr, mais ça trrrès bonne voitourre ! Malade jamais, content toujourrrs !
Et bien sûr, il y a l'immarcescible Trabant 601, mais le pays producteur, lui, a disparu...
ne cherchez pas la roue avant…
… pour la France et De Gaulle, sans hésiter, c'est la DS… Tiens, c'est rigolo, on a un article Voiture présidentielle et plus spécialement chez nous, Président de la République française#Voitures présidentielles ! — Hautbois [canqueter] 9 février 2016 à 12:40 (CET)
La Rolls pour l'Angleterre?--DDupard (discuter) 9 février 2016 à 12:51 (CET)
Mais pour le "peuple"?--DDupard (discuter) 9 février 2016 à 12:52 (CET)
De manière plus générale, je dirais également que chacun peut avoir sa propre liste de voitures "marquantes".
Concernant le "peuple", je dirais que ce n'est pas tant les voitures "prestigieuses" qui sont marquantes, mais au contraire les voitures "de série" du style 4L, Fiat 500, etc... Le "peuple" pour le coup ayant beaucoup plus de chances de rencontrer ce type de véhicules plutôt que des véhicules bien moins visible car en petit nombre. --Fanchb29 (discuter) 9 février 2016 à 13:01 (CET)
Je ne suis pas tout à fait d'accord, certes, les 2CV, Coccinelles, mini, 500 et autres petites voitures ont marquées une partie de leur génération, les voitures de prestiges ont fait rêver plus d'un et une seule rencontre peut marquer. Pour l'Angleterre, la voiture abordable qui me semble la plus marquante est la mini, la vraie --CQui (discuter) 9 février 2016 à 17:20 (CET)
En fait ça me semble dépendre de la structure industrielle des nations, pour des pays comme la France ou les États-Unis où on a plusieurs constructeurs qui se positionnent sur presque tous les segments de gammes, pas sûr qu'on puisse trouver un modèle qui se détache, il y aurait bien la Ford T et la Traction Avant Citroën mais ça signe une époque plus que d'être la voiture symbolique, par contre l'Allemagne me semble bien représentée par la Coccinelle et l'Italie par le Pot de Yaourt, et je suis assez d'accord avec la Mini pour la Grande-Bretagne, les autres marques célèbres de l'île s'étant plutôt positionnées sur le milieu ou le haut de gamme. >O~M~H< 9 février 2016 à 18:22 (CET)
Concernant l'Angleterre, il ne faut pas croire que la mini était un bas de game, ils avaient également la Reliant Regal Mort de rire --CQui (discuter) 10 février 2016 à 08:23 (CET)
… ah, non, pour l'Angleterre, la plus pop, c'est la Ford Anglia 105E, surtout celle d'Arthur Weasley quand elle se met… à voler ! — Hautbois [canqueter] 10 février 2016 à 09:44 (CET)C'est sur qu'entre l'Ordre du Phénix et Trotters independent trading, il y a plus qu'une différence de génération. Mort de rire --CQui (discuter) 12 février 2016 à 07:56 (CET)

Bonjour à tous Sourire.

Si vous vous basez sur la catégorisation d'une photo, il n'est pas sûr que vous ayez bon… Moi non plus, d'ailleurs…

80% des photos de 2CV ont été catégorisées par mes soins, y compris celles des lieux pour lesquelles je me suis basé sur ce qui est visible sur la photo, dans sa description ou sur la catégorie dans laquelle elle se trouve (dans le cas de rassemblements ou de musées, c'est pratique). Bon, il est possible qu'une voiture immatriculée NL ait été prise en photo en Belgique ou en Zambie…

Certaines photo ont été recatégorisées par l'auteur après que j'eus mal fait, tant mieux. Sinon, j'ai bon, en général.

Bon, ici, on cherche à savoir si l'escargot est le symbole de la Bourgogne ou celui de la lenteur ? --Llann .\m/ (À ta disposition : Lie 2 Me ...) 15 février 2016 à 15:43 (CET)

Chemin[modifier le code]

bonjour je cherche un sujet sur le mot noble

chemin

merci de votre intelectuel

p.s. il es long

42 Chère visiteuse, cher visiteur, nous regrettons, mais nous n'avons pas compris votre question. Sachez tout de même que la réponse ultime est 42. Si cela ne répond pas à votre question, nous vous invitons à reformuler celle-ci de manière claire et néanmoins courtoise, afin que nous puissions tenter d'y répondre. Bonne navigation sur Wikipédia, et faites attention aux Otis.
Sinon, on a un article 'Noble Chemin octuple'... -- Xofc [me contacter] 9 février 2016 à 11:51 (CET)
Sifflote vois, sur ton chemin, gamins… oubliés, égarés : donne leur la main pour les mener vers d'autres lendemains… Sifflote (Bruno Coulais et Christophe Barratier). — Hautbois [canqueter] 9 février 2016 à 12:29 (CET)

Qui pourrait être cet homme dubitatif ?[modifier le code]

Paul Sescau inconnu PF.jpg
… le grand-père de Jean-Marc Ayrault ? (lui-aussi dubite… mais, pour lui, ce sont des… affaires étrangèresRire OK, je =>[])Hautbois [canqueter] 10 février 2016 à 18:09 (CET)

Bonjour, voici une question pour les physionomistes. Qui est cet homme sur une photo de Paul Sescau ? Ce pourrait-être quelqu'un de connu mais je ne vois pas. L'aspect de la photo la date entre 1910 et 1920. Parallèlement, y-a-t-il une méthode automatique (autre que Google image, car cette photo est inédite) pour faire de la reconnaissance de visage, cela m'arrangerait bien. Merci pour vos réponses qui ne sont jamais décevantes. - Siren - (discuter) 10 février 2016 à 18:00 (CET)

Cet homme a l'air très scandinave ? Je ne connais pas bien l'époque, mais toute l'europe masculine et en âge, portait-elle la moustache ou la barbe ? Après j'ai quelques pistes mais il faudrait aussi donner un âge entre 40 et 60 ans ? --Doalex (discuter) 10 février 2016 à 20:08 (CET)
Le photographe est mort en 1926 et ne travaillait plus beaucoup à cette époque, le carton gris est typique des années 20, comme le costume. C'est posé à Paris, et les mains dans les poches sont aussi un peu atypiques, dénotant un homme à fort caractère. Il faudrait tomber sur un autre portrait pour faire le rapprochement (ou pas) car c'est peut-être un anonyme, mais Sescau n'a pas fait beaucoup de photos. - Siren - (discuter) 11 février 2016 à 01:18 (CET)
Je pensais au fait que Sescau a effectué, par contre, beaucoup de photos pour des publications érotiques et a travaillé (voir Roman 1900 et photographie) avec une maison d'édition dirigée à l'époque par 2 suédois, il a pu photographier l'un des deux, et je pense à Per Lamm décédé en 1908 à 54 ans. Hypothèse A. --Doalex (discuter) 11 février 2016 à 09:35 (CET)
Une petite recherche permet de voir que la photo collée sur carton semble une pratique de longue date de Sescau, on en voit des reproductions datant du tout début du XXe siècle, ce qui n'aide pas à dater. J'ai cru repérer une photo par Sescau du même individu plus jeune (je dirai, dix à quinze ans de moins) mais malheureusement sans nom elle aussi. Incidemment, sur plusieurs photos dudit Sescau on voit une pose comparable, la personne ayant une main ou les deux dans les poches, ou au niveau des hanches, sur celles-ci ou derrière le corps, possible que ce soit un moyen d'éviter un mouvement impromptu des mains durant la pose. >O~M~H< 11 février 2016 à 11:44 (CET)
En complément. Désolé Doalex, si ce Per Lamm-ci est le même, il ne s'agit pas de lui... >O~M~H< 11 février 2016 à 11:47 (CET)
Merci, j'ai récupéré ces références très intéressantes sur le roman photo pour l'article Paul Sescau. - Siren - (discuter) 11 février 2016 à 13:29 (CET)
Notification Olivier Hammam : Bien évidemment il ne s"agit pas du même, le mien est assurément Per Aron Lamm, (1854-1908), bokhandlare i Paris et n'a aucun rapport avec les représentants politiques de leur pays lors de l'Exposition Universelle de 1900 et ce Per Lamm, n'était que Commissaire général adjoint de la Suède; et là, désolé à mon tour, je ne vois pas le rapport avec la choucroute. --Doalex (discuter) 11 février 2016 à 19:13 (CET)

Question subsidiaire : à quoi reconnaît-on que ce monsieur est dubitatif ? --Morburre (discuter) 12 février 2016 à 08:56 (CET) Ça veut pas dire éjaculateur précoce ! rv1729 … ni que le doute t'habite ! Étonnant, non ?Hautbois [canqueter] 12 février 2016 à 20:07 (CET)

Validité d'un argument contre l'énergie photovoltaïque #factchecking[modifier le code]

Ô Oracle, J'espère que tu sauras me sortir de l'impasse où m'a conduit cette question jusqu'à présent.

Cela fait plusieurs fois que j'entends des connaissances exprimer l'argument suivant contre l'énergie photovoltaïque. Selon eux, un petit calcul suffirait à démontrer que, même si on tapissait la France de panneau solaire, cela ne suffirait pas à produire une énergie assez importante pour nos besoins. Après des recherches sur internet, je n'arrive pas à trouver de trace de ce calcul, ni aucune source, ni contre-argumentaire.

Je ne sais pas si, dans le calcul, nos "besoins énergétiques" sont définis comme : - nos besoins en énergie électrique - nos besoins en énergie de manière générale (incluant donc charbon, pétrole et gaz).

Dans les deux cas, est-ce vrai ? est-ce faux ? Je n'ai aucun ordre de grandeur dans le domaine.

Merci Oracle, --Tryonisos (discuter) 11 février 2016 à 20:18 (CET)

Pour des ordres de grandeurs, voir Ressources et consommation énergétiques mondiales, Énergie solaire photovoltaïque, Watt-crête, Tep,... -- Xofc [me contacter] 12 février 2016 à 06:09 (CET)
C'est un argument tout à fait valable contre une source unique d'énergie, comme il en existe avec les autres sources, mais le photovoltaïque n'est qu'une façon de récupérer l'énergie solaire qui, en direct n'est qu'une source possible d'énergie renouvelable. Pour un avis personnel, les champs de panneaux photovoltaïque géants sont des conneries monumentales surtout destinées a faire joli sur des plaquettes électorales, enrichir des grand groupes et détourner l'attention. --CQui (discuter) 12 février 2016 à 08:30 (CET)
Bof, ça dépend où... je pense qu'en Espagne ou dans le Sahara par exemple, c'est une possibilité à étudier de plus près... Et pour ce qui est d'enrichir de grands groupes, euh, le lobby nucléaire doit avoir son petit avis là-dessus... Syrdon (discuter) 12 février 2016 à 08:41 (CET)
+ 1 Énergie solaire en Espagne.--Doalex (discuter) 12 février 2016 à 11:35 (CET)
Conflit d'Édith, satanée Édith. Pour tout ce qui est FactChecking sur l'énergie, je consulte Manicore. Et vous avez la réponse à cette question Quelles surfaces mobiliser pour recourir massivement à l'énergie solaire ?. Globalement, il faudrait 1% de la surface du territoire, soit la surface couverte par les toits des habitations, mais l'article développe ensuite toutes les raisons pour lequel ce calcul brut n'est pas si simple. Je vous conseille également de parcourir le reste de son site, c'est terriblement instructif. Bertrouf 12 février 2016 à 08:48 (CET)
Pour ce qui est de considérer le voltaïque comme seule source d'énergie possible, le calcul est vite fait : que se passe-t-il la nuit ? --Lupercus (discuter) 12 février 2016 à 10:08 (CET)
… bah, on compte sur tes lumières ! EspiègleHautbois [canqueter] 12 février 2016 à 10:11 (CET)
Une (autre) bonne référence : David MacKay, Google(without the hot air); son bouquin est consultable en ligne et téléchargeable en plusieurs langues sur son site, http://www.withouthotair.com/ . -- Xofc [me contacter] 12 février 2016 à 11:49 (CET)

En moyenne annuelle, le rayonnement est en France de l'ordre de 1250 kWh/m2[1]. La superficie de la france est de 643 800 km², or 1 km2 = 1 000 000 m2, cela fait donc un gisement d'énergie solaire de 804 750 TWh par an en France. Le rendement d'un Capteur solaire photovoltaïque est d'au moins 10%, cela fait 80 475 TWh de production d'électricité photovoltaïque par an. Or en En 2015, la production nette d'Électricité en France s'est élevée à 546,0 TWh, soit moins de 1% de ce que pourrait théoriquement fournir le photovoltaïque. cela dit, ce n'est pas une solution souhaitable de remplacer toute la production nucléaire par du photovoltaïque, car il faudrait commencer par réduire la consommation à la source : voir par exemple le scénario de l'Association négaWatt--BalaiFaubert (discuter) 6 août 2016 à 23:39 (CEST)

Absence d'articles concernant l’écrivain Armin Arefi.[modifier le code]

Bonjour Oracle,

Je crains que l’absence d'une entrée "Armin Arefi" dans notre encyclopédie soit à mettre sur le compte d'un régime "peu porté" sur les grâces et libertés de la littérature.

Que faire?

(Signalé au "Canard Enchaîné" le 11/02/2016) — Le message qui précède, non signé, a été déposé par l'IP 109.190.167.141 (discuter), le 11 février 2016 à 21:13‎.

Salut, 109.190.167.141 (d · c). Avant disparition de cette section (le bandeau {{Nettoyage Oracle}} ne devrait pas tarder à venir), une brève réponse. Comprends pas ton histoire de « régime "peu porté" sur les grâces et libertés de la littérature » : si ça concerne Wikipédia, ce n'est pas un État, il n'y a donc pas de régime particulier ; si ça concerne la France ou l'Iran, le projet n'a pas de lien de subordination à l'un ou l'autre régimes, donc peu nous chaut de savoir quels rapports ils entretiennent à la littérature.
Pour mon compte, j'ai une hypothèse cruelle : les deux seuls bouquins dudit Arefi, tous deux assez proches en sujets et en dates de parution, sont peut-être tombés des mains des rares wikipédiens qui les auront lus, du coup ils n'ont pas éprouvé le besoin de faire un article sur lui. Que dire ? Parfois (souvent ?) on peut être un journaliste acceptable, et un piètre écrivain, ainsi va la vie... >O~M~H< 12 février 2016 à 03:01 (CET)
… plutôt pour garder ce file, si une recherche Wp sur cet auteur mène ici, cela peut expliquer l'absence d'article. Cf. WP:NHautbois [canqueter] 12 février 2016 à 08:53 (CET)
Bon, il est journaliste au Point, il a écrit 2 livres, il fait régulièrement l'objet de réponses car ses articles sont assez agressifs... Si vous le souhaitez et que vous prenez le soin de sourcer l'article, vous pouvez rédiger vous même un article en cliquant sur le lien rouge suivant : Armin Arefi. Attention, un article doit être rédigé dans un style encyclopédique. Bertrouf 12 février 2016 à 08:58 (CET)
On a un bandeau pour ça ?
Image de bienvenue Nous vous remercions pour votre suggestion concernant Armin Arefi. Lorsque vous pensez qu'un article devrait être amélioré, n'hésitez pas à faire vous-même les changements nécessaires. Wikipédia est une encyclopédie basée sur un système wiki, que n'importe qui peut éditer en suivant le lien Modifier situé en haut de chaque page. La communauté des utilisateurs de Wikipédia vous encourage à être audacieux. Ne vous inquiétez pas pour les erreurs que vous pourriez commettre de bonne foi, elles seront probablement détectées et corrigées très rapidement par d'autres contributeurs. Si vous n'êtes pas sûr de la manière de modifier une page, vous pouvez lire Comment modifier une page ou vous entrainer dans le bac à sable. Les nouveaux arrivants sont toujours les bienvenus. Bien que cela ne soit pas obligatoire, vous pourriez trouver des avantages à vous créer un compte utilisateur. Bienvenue parmi les éditeurs de Wikipédia !
--Bertrouf 12 février 2016 à 08:58 (CET)
Déjà que l'Oracle ne s'occupe pas de l'édition du contenu des articles, sauf erreur typographique par exemple, je ne vois pas en quoi le fait de rajouter « (Signalé au "Canard Enchaîné" le 11/02/2016) » puisse avoir une incidence ici ? --Doalex (discuter) 12 février 2016 à 11:45 (CET)

Ondes gravitationnelles[modifier le code]

Bonjour. Comment les scientifiques ont-ils déterminé que l'onde gravitationnelle détectée provenait de la collision de deux trous noirs bien précis ? Et comment ont-ils pu isoler une onde gravitationnelle parmi tant d'autres ? 41.137.23.140 (discuter) 12 février 2016 à 11:51 (CET)

Salut 41.137.23.140 (d · c). Comme tu le sais peut-être, un trou noir n'est pas, dans l'état de nos capacités, observable directement, même si l'on peut envisager la chose à court ou moyen terme, mais pour quelques individus seulement, dans la classe des trous noirs supermassifs. Pour l'heure seule une observation indirecte permet de détecter la présence possible d'un trou noir, comme l'explique notre article ou mieux, celui « Observation et détection des trous noirs ». Les trou noirs ayant peut-être permis la détection d'ondes gravitationnelles ne font pas partie de ceux dont on peut supposer la présence, du coup leur localisation est assez vague, comme l'indique cette page d'un site sérieux, « bien qu’il n’ait pas été possible de situer précisément la région de la voûte céleste où s’est produit cet événement cataclysmique, on sait déjà qu’elle se trouve dans l’hémisphère sud. On sait aussi que la collision s’est produite à environ 1,3 milliard d’années-lumière de la Voie lactée ». Pour te répondre, les personnes qui ont participé à cette découverte savent à-peu-près quelle est la configuration de l'événement détecté mais plus qu'approximativement où il a eu lieu. Dit autrement, ils savent que seuls des objets d'une certaine masse et dans un certain état peuvent être à l'origine de leur observation, et ils peuvent les décrire, mais ils n'ont pas observé directement ni même indirectement les objets en question, et déduisent la configuration de l'événement en fonction de ses effets. >O~M~H< 12 février 2016 à 16:05 (CET)
Toujours Edith, Salut Olivier.
Bonjour,
Cette onde était plus puissante que les précédentes et sortait du bruit de fond.
Il existe trois détecteurs, deux aux USA et un en Europe ( 7ms d'écart ), et épousant la courbure de la Terre donc cela fait une triangulation.
La surveillance de cette zone du ciel indique quelle phénomène est en cours.
Le tableau de barème indique la puissance originale et ses conditions.
Source: Sciences et Avenir. ViZiT (discuter) 12 février 2016 à 16:08 (CET)
Voir aussi le site qui est à l'origine Laser Interferometer Gravitational-Wave Observatory de cette publication dont les faits observés remontent au 14 septembre 2015 et le site externe avec une localisation approximative, et d'autres informations passionnantes...en anglais. --Doalex (discuter) 12 février 2016 à 17:06 (CET)

Je viens de comprendre que la collision de deux trous noirs produit une onde ayant une signature bien distincte, ce qui a permis de relier l'onde détectée à ce genre d'événement. Une onde provenant d'une supernova par exemple aurait une signature différente. 41.137.23.147 (discuter) 12 février 2016 à 19:14 (CET)

Publicité par Léo Mallet ?[modifier le code]

Dans les dernières enquêtes de Nestor Burma : Nestor Burma revient au bercail, Drôle d'épreuve pour Nestor Burma, Un croque-mort nommé Nestor, Nestor Burma dans l'île et Nestor Burma court la poupée, le détective boit souvent du whisky de la marque William Lawson. Est-ce de la publicité ou le goût personnel de l'auteur ? Philippe Nusbaumer (discuter) 13 février 2016 à 07:14 (CET)

L'auteur n'étant plus là pour répondre, difficile de lui demander la chose. Cela dit, l'un n'empêche pas l'autre. Sinon, je ne sais si ça perdure mais fut un temps, notamment dans la Série noire (ce qui bien sûr n'exclut pas les autres éditeurs), il y eut une pratique de la mention promotionnelle de produits, spécialement durant la période où l'on trouvait en quatrième de couverture des romans de cette collection des publicités en bonne et due forme, entre autres pour des parfums ou des cigarettes, produits que, par miracle et par hasard, supposera-t-on, les personnages de certaines de ces histoires consommaient... >O~M~H< 13 février 2016 à 10:07 (CET)
Lire ceci Le roman policier un nouveau médium publicitaire.--Doalex (discuter) 13 février 2016 à 10:33 (CET)
En complément. En lisant ta question je me suis fait une réflexion qui apparaît aussi dans l'étude proposée par Doalex : la marque citée n'est pas vraiment celle d'un whisky particulièrement réputé. Si l'entreprise William Lawson possède un certain nombre de marques de bonne réputation (des Single Malt 8 ou 12 ans d'âge), le produit commercialisé sous la marque William Lawson's est un blend sans spécificité (pas d'âge indiqué, donc 3 ou au mieux 4 ans de vieillissement). Disons que si l'on lit dans un roman, policier ou autre, qu'un personnage boit du Chivas Regal, sans exclure la mention promotionnelle du moins ça me semble moins suspect, il s'agit d'une des marques de whisky de bonne réputation parmi les plus connues et en son temps (c'est moins vrai désormais) ça indiquait le consommateur de classe, l'amateur qui n'hésite pas à dépenser pour boire du bon. Certes il y a l'hypothèse inverse, spécifier que le héros boit du William Lawson's peut aussi se lire comme l'indication d'un buveur peu fortuné recherchant surtout l'euphorie ou l'ivresse et consommant du tout-venant, cependant la possibilité d'une publicité clandestine n'est pas mince... >O~M~H< 13 février 2016 à 12:01 (CET)
Sans avoir jamais été amateur de radios commerciales, je me souviens de William Lawson, le langoureux whisky de la nuit. --Morburre (discuter) 13 février 2016 à 14:10 (CET)
… précisons qu'il s'agit des livres et non des feuilletons TV qui, eux, sont ultra contrôlés. « Ainsi, le CSA est intervenu auprès de France 2 en 1998 après que la chaîne eut diffusé un épisode de la série Nestor Burma laissant apparaître "de façon complaisante et répétée" la une du quotidien France Soir…  » ça laisse rêveur !Hautbois [canqueter] 13 février 2016 à 20:58 (CET)
J'avais repéré ce genre de pubs dans les San-Antonio aussi (dont je suis pourtant grand amateur). Par exemple pour la Ford Mondeo... Syrdon (discuter) 14 février 2016 à 09:15 (CET)
Dans la série Millénium, si je me souviens bien, il y a de nombreux produits pour les quels on a vraiment l'impression de publicité a peine déguisée. --CQui (discuter) 15 février 2016 à 09:20 (CET)
Dans le même genre, l'exemple (le pire ?) la série SAS où le héros utilise nommément des compagnies aériennes, citant des marques de Champagne, de montres japonaises, de couturiers, d'armes... À la fin, cela devenait un jeu pour découvrir lesquelles étaient choisies. Sans parler des films de James Bond. (LaVoiture-balai (discuter) 15 février 2016 à 20:03 (CET))
Tiens ben, un article sur le site de L'Express qui parle de la chose, tant les publicités officielles en quatrième de couverture des polars que celle clandestines diffusées dans les romans. On y retrouve le William Lawsons's, les cigarettes, et bien sûr SAS comme exemple de promotion de marques tous azimuts. >O~M~H< 16 février 2016 à 22:04 (CET)

Masse des trous noirs fusionnés[modifier le code]

Bonjour l'Oracle,

Lu sur le ouèbe à propos de la détection des ondes gravitationnelles:

"En une fraction de seconde, les trous noirs entrent alors en collision à une vitesse de l’ordre de la moitié de celle de la lumière et fusionnent en un trou noir unique. Celui-ci est plus léger que la somme des deux trous noirs initiaux car une partie de leur masse (ici, l’équivalent de 3 soleils, soit une énergie colossale) s’est convertie en ondes gravitationnelles selon la célèbre formule d’Einstein E=mc2. C’est cette bouffée d’ondes gravitationnelles que les collaborations LIGO et Virgo ont observée", détaille le CNRS.

Je croyais que la masse/énergie qui était dans les trous noirs ne pouvait pas s'en échapper, sauf par l'effet Hawking? Est-ce que ça veut dire que les ondes gravitationnelles, à la différence des ondes lumineuses, peuvent échapper à la courbure de l'espace-temps et donc "sortir" des trous noirs ? Ou est-ce que c'est leur énergie cinétique qui, d'une manière ou d'une autre, n'aurait pas été vraiment "à l'intérieur" des trous noirs et qui aurait ainsi pu s'en échapper? Ou encore autre chose que je n'ai pas compris?

Si quelqu'un peut éclairer un peu ma lanterne, je suis preneur. Merci.

--Christophe Dioux (discuter) 13 février 2016 à 18:49 (CET)

Salut Christophe. Il ne faut pas raisonner avec le cas d'un trou noir unique mais avec celui de deux trous noirs de masses proches. Dans ce cas, comme l'explique notre article sur l'onde gravitationnelle dans la partie sur les binaires compactes coalescentes, « les deux objets composant le système orbitent l’un autour de l’autre. Le système perd de l'énergie par rayonnement gravitationnel ce qui cause le rapprochement des deux objets jusqu’à la coalescence ». Dit autrement, le cas particulier de deux trous noirs en « binaire compacte » et plus encore en collision, est un rare cas où il peuvent disperser de l'énergie. >O~M~H< 13 février 2016 à 19:50 (CET)
Merci >O~ Je crois comprendre, mais ces trucs là sont quand même un poil compliqués pour moi alors je ne suis pas vraiment sûr. Si je reformule en disant que l'équivalent de 3 masses solaires qui s'est converti en ondes gravitationnelles (dans la citation du CNRS) n'était pas composé de "masse au repos" (on dit comme ça?) mais que c'était la valeur (exprimée en masse) de l'énergie cinétique (comme pour celle d'un haltère en rotation) qui s'est échappée sous forme d'ondes gravitationnelles, est-ce que j'ai compris (au moins dans le principe ?). --Christophe Dioux (discuter) 14 février 2016 à 11:03 (CET)
C’est aussi ce que je comprends en tout cas. C’est comme ça que l’existence des ondes gravitationnelles a pu être d’abord « prouvée », par l’observation de systèmes doubles dont la fréquence de rotation accélère. rv1729 14 février 2016 à 12:42 (CET)
En fait, une onde gravitationnelle est générée par un corps massif qui subit une accélération. Dans le cas de deux trous noirs, plus ils s'approchent l'un de l'autre, plus ils accélèrent jusqu'à ce qu'ils fusionnent. C'est l'accélération ultime, violente, qui a permis de générer une onde suffisamment significative pour qu'elle soit détectable. C'est la première fois dans l'histoire de la physique que l'on a pu la détecter de manière directe. Jusqu'à présent, on ne faisait qu'une mise en évidence de leurs effets indirects, comme dans l'exemple cité par rv, avec des étoiles à neutrons gravitant l'une autour de l'autre.
Cette observation est un évènement majeur pour les astrophysiciens, qui attendaient ce moment depuis des dizaines d'années. --Lupercus (discuter) 14 février 2016 à 23:42 (CET)
Attention à ne pas confondre « accélération » et « accélération angulaire ». Voilà comment je comprends les choses : si on se place en mécanique classique (disons, newtonienne), un système binaire est stable de façon indéfinie, les deux étoiles tournant autour de leur centre de gravité commun « à vitesse constante ». Cependant les deux étoiles sont accélérées : un mouvement de rotation implique une accélération, un mouvement non accéléré est linéaire et uniforme. C’est ce qui fait (en mécanique relativiste) que le système émet une onde gravitationnelle, qui lui fait perdre de l’énergie. Du coup, le rayon de l’orbite diminue, et la vitesse angulaire augmente — bref, le système n’est plus stable, les trajectoires sont des spirales qui se referment lentement — et à la fin, patatras. Bien sûr, plus les objets sont massifs, plus les ondes émises sont amples. rv1729 15 février 2016 à 09:48 (CET)
Je m'aperçois qu'on n'a pas vraiment répondu à la question initiale : comment une partie de la matière d'un trou noir peut elle être convertie en énergie qui se diffuse hors du trou noir ? A ma connaissance, le processus est inexpliqué à ce jour. Il est évident qu'il est nécessaire de perdre de la masse pour produire de l'énergie, mais rien ne peut sortir d'un trou noir. Ma supposition personnelle est qu'il pourrait éventuellement s'agir de la matière constituant le disque d'accrétion et qui se trouve juste en dehors de l'horizon. Mais ce n'est là qu'une supposition non vérifiée. --Lupercus (discuter) 15 février 2016 à 11:19 (CET)
Je ne pense pas qu’il y ait conversion de matière en énergie, mais plutôt dissipation d’énergie cinétique ou potentielle. rv1729 15 février 2016 à 13:23 (CET)
En enregistrant la vidéo du site LIGO (version longue) on voit nettement qu'il ne s'agit pas de diffusion hors du trou noir nouveau mais d'un phénomème violent externe plus compréhensible sur cette autre vidéo et c'est circulez il n'y a rien à voir. --Doalex (discuter) 15 février 2016 à 12:53 (CET)
Il n'empêche qu'une quantité importante de matière (3 masses solaires, ce qui n'est pas rien) a bel et bien disparu, et je ne m'explique pas comment, ni sous quelle forme, elle a pu sortir de l'horizon du trou noir. A priori, c'est théoriquement impossible, et pourtant, le fait est là. --Lupercus (discuter) 15 février 2016 à 13:55 (CET)
Il est bon d'expliciter certains termes comme par exemple Horizon (trou noir), où on distingue 4 types de trous noirs, ce que j'éviterais personnellement Sourire. --Doalex (discuter) 15 février 2016 à 15:56 (CET)
Le système Terre + Soleil émet des ondes gravitationnelles ; on lit çà et là que leur puissance est de 400 W. Partant, le système Terre + Soleil dissipant de l’énergie sous forme d’ondes gravitationnelles, il perd de la masse continuellement — mais cela n’implique pas de « disparition » de matière. La masse apparente du système ne dépend pas que de la quantité de matière qui y est présente, mais aussi de son énergie. rv1729 15 février 2016 à 16:01 (CET)

Je m'étais fait cette réflexion, un jour : on se représente l'univers comme essentiellement vide parce que composé en minorité de matière (y compris la pour l'heure insaisissable matière noire) ; on peut le voir aussi comme essentiellement voire totalement plein, pour la raison que quel que soit l'endroit de l'univers où l'on se trouve on y constatera la présence d'énergie, de lumière et d'ondes et particules diverses. Si rien ne peut sortir des trous noirs, du moins ceux-ci interagissent avec leur environnement, comme il est expliqué plus haut. L'énergie mobilisée pour générer l'onde gravitationnelle constatée par LIGO ne provient donc probablement pas des trous noirs qui ont fusionné mais de leur environnement proche, fortement secoué par cet événement. >O~M~H< 16 février 2016 à 00:06 (CET)

Entre Lupercus et toi, je finis par me demander si je ne suis pas « shadow-banni »... je le répète pour la dernière fois : on peut perdre de la masse juste en perdant de l’énerge « de mouvement ». L’énergie d’un système en mouvement c’est, en relativité, de la masse (et quand il y a des masses inertes et des accélérations importantes et tout, ça fait beaucoup de masse). Les deux trous noirs n’ont pas plus besoin de faire disparaître de la matière pour perdre de la masse en rayonnant des ondes gravitationnelles que n’en a besoin le système Terre + Soleil. Cf en:Mass–energy equivalence. Vous pouvez aussi penser au modèle planétaire de l’atome d’hydrogène, et pourquoi ce modèle ne marche pas : l’électron accéléré rayonne une onde électro-magnétique, le système perd de l’énergie (donc de la masse, mais rien ne disparaît, l’électron ne rapetisse pas !), et l’électron spirale autour du noyau jusqu’à tomber dessus. Évidemment ça n’est pas e-xac-te-ment pareil, hein, me faites pas dire ce que je n’ai pas dit. rv1729 16 février 2016 à 10:38 (CET)
Ouaip, il semblerait que l'énergie cinétique de rotation se transforme en énergie d'oscillations, comme l'anagyre ( voir le lien externe ). ViZiT (discuter) 17 février 2016 à 16:02 (CET)
En relativité générale, la masse est un invariant. Au début de la relativité restreinte, on avait interprété qu'elle variait, il y avait la masse au repos et la masse en mouvement qui était la masse au repos multiplié par un facteur dépendant de la vitesse. Dans l'interprétation moderne, on ne considère plus que la masse au repos qui est un invariant (elle ne dépend pas du référentiel). Une perte de masse doit obligatoirement correspondre à une diffusion d'énergie, selon e = m.c². Mais dans le cas qui nous occupe ici (fusion de deux trous noirs), le problème est que rien ne peut sortir du trou noir. Ni masse, ni énergie. --Lupercus (discuter) 16 février 2016 à 23:43 (CET)
Merci à tou(te)s et notamment à rv. Je trouve dans notre article Masse, la phrase suivante:
"Ainsi par exemple, quand on accélère un électron jusqu'à 99.999 % de la vitesse de la lumière, on peut considérer que sa masse devient environ 224 fois plus grande qu'au repos".
Or on nous dit que les trous noirs détectés allaient à quelque chose comme 25% de la vitesse de la lumière. J'imagine (faudrait refaire le calcul) qu'une vitesse aussi grande suffit à augmenter de l'équivalent de 3 masses solaires leur masse apparente, leur masse "au repos" restant quant elle inchangée. Pour le dire autrement, rien n'est sorti d'aucun des deux trous noirs, c'est l'énergie cinétique (exprimée en unités de masse, via E=mc²) liée au mouvement qu'ils avaient l'un par rapport à l'autre (et donc qui n'était ni à l'intérieur de l'un ni à l'intérieur de l'autre) qui a été rayonnée en tout ou partie sous forme d'ondes gravitationnelles.
Bon, je dis pas que j'ai raison, non plus! C'est seulement ce que je crois avoir compris à la fin de cette discussion.
Amitiés wikipédiennes. --Christophe Dioux (discuter) 17 février 2016 à 22:20 (CET)

__________________________________________

« Masse des trous noirs »… quelques contrepèteries ? — Hautbois [canqueter] 15 février 2016 à 13:35 (CET)

solutions là. Surtout, n'hésitez pas… EspiègleHautbois [canqueter] 16 février 2016 à 14:28 (CET)

Lafa[modifier le code]

Transféré depuis Wikipédia:Oracle/semaine 5 2016

Bonjour

Un lafa est un bonnet africain dont on ne trouve nulle mention sur la page Wikipédia lafa. Pourquoi et quelqu'un en sait il davantage sur ce bonnet. — Le message qui précède, non signé, a été déposé par Poupougnette (discuter). 14 février 2016 à 20:15‎

Bonjour si tu as vu Karambolage sur Arte hier 14/02/2016 tu as des explications et pourquoi l'article n'existe-t-il pas sur Wikipédia, c'est un sujet à soumettre ici Wikipédia:Forum des nouveaux/Flow.--Doalex (discuter) 15 février 2016 à 10:07 (CET)
Encore au sujet du lafa
Ce que je comprends c'est que personne ne sait de quel pays il est originaire et c'est ce que je voulais savoir.
Meme s'il est évident qu'il existe nombre de questions sans réponses il faut au moins les poser. Peut etre un jour quelqu'un saura.
ici et , on nous dit que le lafa est aussi nommé cabral. Chez les Sénégalais et en Afrique de l’Ouest, c'est un bonnet de laine ou en coton, tricoté souvent en noir et blanc… Ici, ils confirment le Sénégal… mais que « … cet objet identitaire est réinterprété par chacun à travers sa propre tradition. » On touve aussi la graphie "lâfa"… peut-être pas pour longtemps. — Hautbois [canqueter] 15 février 2016 à 12:56 (CET) (… pour moi, c'est une sixte mineure Clin d'œil)
Encore un qui a regardé Karambolage [4] dimanche soir... --Serged/ 15 février 2016 à 12:58 (CET)_Merci, c'est ce qu'il est écrit plus haut. Sourire --Doalex (discuter) 15 février 2016 à 13:04 (CET)
La forte charge identitaire véhiculée par ce couvre-chef est très proche de celle du béret, avec entre les deux la chéchia. J’avoue que j’adore l’idée (tout à fait possible) que le béret tire son origine de cette coiffure amenée par les envahisseurs arabes jusque dans le nord de l’Espagne. --Morburre (discuter) 15 février 2016 à 16:26 (CET)
Et pourquoi pas de la kippa ? --Serged/ 16 février 2016 à 07:57 (CET)
D’abord technique, la kippa n’est pas (pas obligatoirement) en laine tricotée (et feutrée, grattée, teinte comme le béret et la chéchia), ensuite la kippa est surtout un objet identitaire, social, religieux mais pas utilitaire, elle ne protège pas de la pluie, du soleil, ni des coups (des fois, elle les attire, même). --Morburre (discuter) 16 février 2016 à 10:42 (CET)

Ils disent dans le reportage qu'il vient du Sénégal mais qu'il se porte ailleurs et qu'il serait musulman parce que les musulmans le portent ou parce que les sénégalais le portent et qu'ils sont musulmans. Ca ne veut pas dire la meme chose. Pour parler de la chéchia ce n'est pas la meme chose que la chachia l'un est traditionnel l'autre religieux. Si c'est un bonnet traditionnel c'est plus comparable à la chéchia ou au beret.