Wikipédia:Mouvement Wikimedia/Stratégie 2017

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Bienvenue dans la discussion stratégique.

Discutez des défis soulevés par les Nouvelles Voix

Au cours des trois derniers mois, nous avons tous partagé nos idées sur le futur que nous souhaitons construire ensemble en tant que mouvement. Pendant les cycles 1 et 2 des discussions près de 3 500 propositions thématiques ont été proposées par plus de plus de 2 000 personnes. Simultanément, des recherches ont été menées pour nous permettre de mieux comprendre le paysage actuel de la connaissance ainsi que les défis et opportunités auxquels nous sommes confrontés en tant que mouvement. Il s'agit, entre autres, de discussions avec plus de 150 experts et partenaires du milieu de la technologie, de l'éducation, des médias, de recherches menées sur les lecteurs/lectrices et les experts potentiels dans des régions où les projets Wikimédia ne sont pas très connus ou utilisés (Brésil, Inde, Indonésie, Mexique et Nigeria), d'études conduites par groupes d'âge dans les endroits où les projets de Wikimédia sont bien connus et utilisés : France, Allemagne, Japon, Russie, Espagne, Royaume-Uni et États-Unis. Consultez la liste intégrale des recherches menées.

Ce troisième cycle est consacré à examiner les défis identifiés lors des recherches et à explorer comment nous pouvons évoluer et nous adapter aux changements du monde qui nous entoure. Afin de vous familiariser avec ces défis identifiés, vous êtes invités à examiner les documents et sources, et à proposer des manières de les résoudre. Chaque semaine, un nouveau défi et ses détails seront postés. Vous pourrez indiquer si ces informations enrichissent vos idées sur le futur du mouvement ou si, au contraire, elles changent votre perception.

En juillet, le rapport de synthèse du cycle 2 sera finalisé. Entre temps vous pouvez consulter les synthèses des semaines 1, 2, 3, 4 du cycle 2. Toutes ces ressources ainsi que vos réactions tout au long du cycle 3 seront utilisées par l’équipe de rédaction pour préparer le projet d'orientation stratégique, qui sera disponible pour être examiné par la communauté en août.

Calendrier actualisé
Cycle 1 (générer) Consolidation Cycle 2 (débattre) Consolidation finale Cycle 3 (inclure les Nouvelles Voix et peaufiner la direction stratégique) Partage et finalisation Approbation Phase 2
14 mars-18 avril 18 avril-5 mai 11 mai-12 juin 12 juin-30 juin juillet Août Septembre Septembre 2017-2018

Défi 4: Comment Wikimédia continue-t-elle de se rendre utile au monde dans un contexte où la création du contenu, sa forme et son mode de partage évoluent ?[modifier le code]

Idée clé[modifier le code]

Les tendances indiquent que des changements surviennent dans toutes les régions - à la fois dans les régions émergentes et dans les zones ultra connectées.

  • Pour les zones qui comment à avoir accès à internet, développer du contenu local et tourné vers le mobile constitue une grande opportunité.
  • À l'échelle mondiale, les produits continueront à passant de "simples" site Web accessibles depuis différents périphériques (bureau, mobile) à des plates-formes intégrées encore plus sophistiquées, embarquant des technologies telles que l'intelligence artificielle, la réalité augmentée et la réalité virtuelle.

Ces tendances changeront la façon dont les gens créent et utilisent la connaissance.

Les conclusions ci-dessus sont basées sur l'article publié dans le cadre du processus stratégique Penser 2030 : les futures tendances technologiques qui influenceront le mouvement Wikimédia (en cours de traduction)

Les recherches sur les plates-formes émergentes prédisent que les innovations (qu'il s'agisse du mobile ou des technologies les plus récentes) auront une incidence sur la façon dont les gens se connectent, apprennent et se tiennent informés. Cela concerne l'évolution des contenus locaux dans les régions émergentes ainsi que dans les régions du monde les plus développées, là où technologie transforme les interactions des individus, mais également les prédictions d'une intelligence artificielle (IA) et les orientations stratégiques des entreprises commerciales qui développeront davantage de contenus multimédia adaptés aux innovations en matière de réalité virtuelle et d'équipements augmentés.

Tendances et opportunités pour le mouvement[modifier le code]

A court terme, l'accessibilité mobile[modifier le code]

“L’internet est mobile, et le mobile c’est l’internet,” souligne le rapport Global Mobile Trends[4 1] de GSMA Intelligence. “Pour une génération entière, internet est intimement lié au mobile et vice versa.”[4 2] Les chercheurs notent que l'accès à internet via le mobile continue de rester faible, moins de 40%, dans une grande partie de l'Asie et de l'Afrique subsaharienne. Sur les 7,3 milliards de personnes au monde, seulement 3,4 milliards utilisent l'internet mobile selon les estimations de GSMA Intelligence. L'un des obstacles à l’adoption de l’internet par le mobile est l'absence de contenus locaux pertinents.[4 1] Pour le mouvement Wikimédia, les chercheurs estiment qu'il est possible d'aider les contributeurs locaux à produire du contenu. Les chercheurs estiment également que Wikimédia dispose d’une opportunité de développer des solutions mobiles plus faciles et de tisser de nouveaux partenariats afin d’étendre l’accès à ses projets aux régions qui commencent à avoir accès à internet.

Les plate-formes émergentes et leur types[modifier le code]

Selon les deux rapports[4 3] sur les innovations technologiques et leur utilisations par Mary Meeker et Amy Webb, il ya quatre type de contenus et de plateformes qui pourraient se développer entre maintenant et 2030:

  1. Les progrès de l'intelligence artificielle et des applications vocales donneront lieu à des services d'éducation et d'information personnalisés en temps réel qui feront partie de la vie quotidienne des gens. Cela poussera les gens amoureux se tourner vers des systèmes textuels mais plutôt vers des systèmes axés sur la commande vocale et les interactions vocales. Ces innovations peuvent transformer la manière dont les connaissances sont collectées, assemblées et synthétisées. À l'avenir, les Wikimédiens et Wikimédiennes pourront davantage s’appuyer sur l'intelligence artificielle et les systèmes automatisés, ce qui pourrait changer la façon dont ils ou elles font leur travail ainsi que la nature de ce travail (pour certaines personnes, cela pourra signifier faire beaucoup plus vérification et moins d’ajout de nouveaux contenus).
  2. La réalité virtuelle a le potentiel de transformer radicalement la façon dont les gens interagissent avec la connaissance. Dans ces expériences immersives, les connaissances fondées sur le texte seront difficiles à intégrer. Cependant, le contenu immersif sous licence libre peut être une opportunité pour les projets WMF actuels ou futurs, de même les données structurées peuvent parfaitement correspondre à ces usages.
  3. La réalité augmentée ainsi que les autres équipements portatifs apportent une nouvelle masse de contenu aux internautes. Cette tendance permettrait aux internautes d’avoir un accès immédiat à des contenus pertinents sur Wikimédia et elle pourrait éventuellement révolutionner l’éducation, la formation et plusieurs autres domaines.
  4. Les anciens modes de communication pourront toujours exister et continuer de développer, puisque qu’un grand nombre d’individus sont toujours préoccupées par des question sur la vie privée et ne souhaitent être connectées tout le temps.

Conséquences négatives potentielles[modifier le code]

En somme, les chercheurs s'accordent sur des possibles conséquences négatives:

  • Lorsque l'intelligence artificielle génère du contenu, il est possible que ce contenu soit créé sur la base de sources ayant un biais humain, perpétuant ainsi le biais
  • Au fur et à mesure que les personnes cherchent et consultent plus de contenu qui leur correspondent, elles commenceront à moins s’intéresser à d'autres contenus potentiellement différents.
  • Le trop-plein d'informations disponibles en continue peut réduire la capacité des individus qui y ont accès à porter un jugement critique sur ces nouvelles informations.
  • La fracture numérique - l'écart entre ceux qui ont accès à l’information en ligne et ceux qui n’y ont pas - s’élargira davantage dans toutes les sociétés
  • Les nouveaux équipements de réalité virtuelle, et les assistants portatifs peuvent encourager la création et de plateformes de contenus payants ou propriétaires. Si cela se produit, les utilisateurs peuvent se retrouver dans le rôle de consommateurs passifs plutôt que dans celui de créateurs de contenus, ce qui produirait du beaucoup moins de contenu neutre et gratuit.
  • Les archivistes, les enseignants et les historiens pourront trouver de plus en plus difficile de maintenir à jour et de consulter tous ces différents types de connaissances et de contenu.

Références[modifier le code]

  1. a et b "Global Mobile Trends". GSMA Intelligence, Octobre 2016. Consulté le 27 juin, 2017.
  2. "Global Mobile Trends," slide 8
  3. NOTE: Les numéro 1-4 sont issus des deux rapports: Mary Meeker, "Internet Trends Report 2017". Kleiner Perkins. 31 mai, 2017. Consulté le 27 juin 27, 2017. Amy Webb, “2017 Tech Trends Annual Report”. Future Today Institute, 2017. Consulté le 27 juin, 2017.

Défi 3: En songeant à 2030, comment pouvons-nous contrer la forte progression de la désinformation[modifier le code]

Idées clés[modifier le code]

(E) Les tendances en matière de désinformation sont en croissance et peuvent fragiliser la capacité des Wikimédiens à trouver des sources de connaissances fiables.

Dans leur article Penser 2030: Désinformation, vérification et propagande,[3 1] Les chercheurs ont regroupé les tendances liées à la désinformation en deux catégories: les sources de contenu et le mécanisme d’accès à ces sources. Pour chacune des catégories, ils ont examiné trois facteurs d'influence universels: la technologie, la gouvernance et le commerce.

En particulier, les chercheurs ont identifié les tendances suivantes et ont décrit l'incidence qu'ils pourraient avoir sur notre l'avenir du mouvement:

  • La technologie va changer la façon dont le contenu est développé par des sources externes, vu que l'intelligence artificielle est utilisée pour accélérer la création et l'analyse des connaissances. Même si elle permet de trouver plus facilement des citations et d’apporter des modifications de qualité, l’IA peut également créer des sources plus biaisées ou du contenu erroné. Cela pourrait devenir un problème encore plus important, car l'intelligence artificielle commence à traiter la fausse information comme « un fait » lorsqu'elle collecte des données et crée davantage de contenu.[3 2] Cela peut freiner la capacité des Wikimédiens à vérifier les sources et à maintenir un contenu de haute qualité.
  • La technologie adoptera probablement des interfaces plus personnalisées (appareils mobiles, équipement portatifs, assistants virtuels guidés par commande vocale) et l'accès au contenu de Wikimédia sera de plus en plus difficile si l’on garde la plate-forme actuelle.
  • La liberté d’expression à travers le monde est férocement menacée.[3 3] [3 4] [3 5] [3 6] [3 7] [3 8] Certaines entreprises, gouvernements et politiciens diffusent volontairement des informations fausses ou trompeuses pour persuader et influencer leur intérêt. Cela va au delà du simple texte, car la technologie permet de manipuler plus facilement d'autres supports (audio, vidéo, images). Cela affaiblit le réseau mondial de connaissances et il peut être alors plus difficile pour Wikimédia de rester neutre et d’utiliser comme sources des documents impartiaux.
  • Les tendances de censure du contenu Wikimédia sont en baisse, mais certains gouvernements (comme la Chine ou la Turquie) continuent de pratiquer largement la censure. Le déploiement de la technologie "HTTPS" a rendu plus difficile le blocage de pages individuelles. Cela a été bénéfique à court terme, mais de nouveaux outils et méthodes anti-censure devront continuer à être développés.
  • Les firmes de médias sociaux comme Twitter et Facebook se sont développées et deviennent des canaux de diffusion de la désinformation par le biais des réseaux individuels, tandis qu’au même moment la confiance dans les institutions modernes classique a baissé. L'innovation sera nécessaire pour s'assurer que la désinformation soit contrée par les faits et que l’information neutre et exacte soit diffusée.
  • À mesure que les sociétés commerciales continuent de développer des applications, des produits et des plates-formes fermés, le contenu de Wikimédia peut devenir moins réutilisable et moins accessible. (Notez que ce sujet sera développé au cours de futures recherches.)

Les recherches menées sur la désinformation proposent des solutions potentielles à cette question. Tout en consultant ses recherches, partagez vos idées sur comment le mouvement peut aider le monde dans sa quête d’informations fiables, gratuites et neutres.

Références[modifier le code]

  1. Penser 2030: Désinformation, vérification et propagande
  2. Bilton, Nick. "La fausse information est sur le point d'être plus effrayante que terrifiante que jamais.". Vanity Fair. January 26, 2017. Consulté le 30 mai, 2017.
  3. Reporters sans frontières. "2017 World Press Freedom Index – tipping point?" April 26, 2017. Mis à jour le 15 mai, 2017. Consulté le 28 mai, 2017.
  4. Nordland, Rod. "La liberté de la presse s'effondre quand Erdogan enferme 120 journaliste." The New York Times. 17 novembre, 2016. Consulté le 7 juin, 2017.
  5. Reporters sans frontières. "Le journalism s’affaiblit quand la démocratie s’érode". Consulté le 29 mai, 2017.
  6. Paul, Christopher et Miriam Matthews. The Russian "Firehose of Falsehood" Propaganda Model: Why It Might Work and Options to Counter It. Santa Monica: RAND Corporation, 2016.
  7. Broderick, Ryan. "Trump Supporters Online Are Pretending To Be French To Manipulate France's Election". BuzzFeed News. 24 janvier, 2017. Consulté le 07 juin, 2017.
  8. Tufekci, Zeynep. "Dear France: You Just Got Hacked. Don't Make The Same Mistakes We Did". BuzzFeed. 5 mai, 2017. Consulté le 7 juin, 2017.
Défi 1

Défi de la semaine 1: Comment nos communautés et notre contenu demeureront pertinents dans ce monde en mutation?[modifier le code]

Idées clés[modifier le code]

(A) Le modèle occidental de l'encyclopédie ne répond pas aux besoins de toutes les personnes qui désirent apprendre.

Selon les recherches ethnographiques et les entretiens d'experts que nous avons menés, les lecteurs actuels et futurs veulent une plate-forme d'apprentissage qui dépasse le format encyclopédique actuel de Wikipédia et ses normes adaptées à l’Occident[1]. Les experts ont estimés que le système éducatif classique ne fonctionne par correctement dans plusieurs régions, en particulier - mais pas uniquement - dans les pays émergents. Les gens cherchent de nouvelles façons d'apprendre à compenser les défis de ressources ou d'infrastructures auxquels ils font face[2]. Wikipédia et ses projets frères sont actuellement conçus comme des endroits où trouver du contenu riche, cependant plusieurs lecteurs aimeraient obtenir des réponses précises à des questions spécifiques[3]. Beaucoup de ceux qui recherchent des connaissances en ligne recherchent des moyens rapides, autonomes et / ou visuel d’interagir avec les contenus et acquérir de nouvelles compétences[3]. Sur Wikipédia, le modèle actuel d'articles encyclopédiques longs et détaillés, peut ne pas répondre à ces besoins évolutifs. Wikipédia ne fournit pas encore d'espace pour d'autres formes de connaissances pédagogiques[4].

(B) Partager la connaissance est largement devenu un réflexe social dans le monde entier.

La recherche ethnographique et les résultats de l'étude sur la sensibilisation et l'utilisation montrent que les jeunes, grâce aux smartphones, recherchent et partagent de l'information de nouvelles de manière. C'est la plus récente catégorie de personnes à atteindre[5]. Ils sont profondément impliqués dans l’utilisation des médias sociaux et des outils de messagerie et ils préfèrent partager l’information et en discuter au travers des plateformes qu'ils utilisent déjà[6]. Les experts soulignent qu’il y a de nouvelles tendances qui émergent. Par exemple, de nombreux jeunes considèrent que demander des informations à leurs amis et à leurs réseaux via des applications de messagerie équivaut à discuter en personne, mais de manière plus rapide et avec un groupe plus large[6]. La méfiance et le scepticisme sont de plus en plus répandus au point où les « sources fiables » sont souvent rejetées : les jeunes font de plus en plus confiance aux personnes au sein de leurs réseaux, ils accordent du crédit à leur jugement et leur honnêteté intellectuelle bien plus qu’ils ne font confiance aux institutions traditionnelles « respectables »[3]. Ces changements risquent de ne plus rendre Wikipédia utile au vaste public que nous avons toujours servi.

Idées clés sous forme de récits[modifier le code]

Parce que nos esprits fonctionnent de différentes façons, certaines personnes préfèrent comprendre ces défis à travers des histoires personnelles (notez qu’il s’agit de personnages fictifs basés sur les résultats de ces recherches).

Rencontrez Michael et Annisa, deux adolescents issus de continents et de modes de vies différents.  

Michael est un adolescent vivant à Washington, DC, aux États-Unis. Lui et tous ses amis ont des smartphones, et ils les utilisent pour se connecter, partager du contenu intéressant et trouver des informations pour l'école. Alors que Michael et tous ses amis savent ce qu'est Wikipédia, ils consultent Wikipédia beaucoup moins que leurs parents (46 % contre 72 % consultent Wikipédia de façon hebdomadaire ou plus souvent)[7] et, quand ils le font, c'est dans le but de chercher un sujet spécifique (41 % du temps) ou dans le cadre de leurs études (23 % du temps). YouTube fait partie de ses trois sites favoris. Il ne se souvient pas d’avoir passé un moment sans les médias sociaux, ses amis et lui sont toujours en ligne grâce à leurs smartphones[8]. “Facebook est un truc de vieux” et SnapChat est l’outil préféré de Michael pour interagir et partager du contenu avec des amis. Il reçoit des informations provenant d'une variété d'appareils, depuis l'ordinateur de bureau, en écoutant Siri sur son téléphone ou grâce à Amazon Echo dans le salon familial. Comme ses parents, Michael estime que si le contenu est utile, il l’est encore plus s'il est d’excellente qualité, gratuit et neutre[7].

Annisa est une fille de 15 ans vivant à Bandung, Indonésie. Sa famille est considérée comme une famille riche, et Annisa a la chance d'avoir un smartphone (elle fait partie des 21 % de la population du pays qui en disposent[9]). Sa famille ne dispose pas d’ordinateur de bureau, elle utilise alors son téléphone afin de rechercher les informations qu’il lui faut pour l’école. Cependant, elle utilise beaucoup WhatsApp pour communiquer avec ses amis et partager des informations dans sa langue locale. Sa famille et ses amis sont très interconnectés, de sorte que son téléphone est une extension vers ce monde. Elle accorde du crédit à l'information qu'elle reçoit des amis et des personnes qu'elle suit. Parfois, il lui arrive d’utiliser les résultats de recherche en anglais qui affichent du contenu depuis Wikipédia, mais elle ignore que ce contenu vient de Wikipédia. Elle et ses amis partagent des extraits d'informations dans un format adapté aux téléphones mobiles qui leur fournit exactement les informations dont ils ont besoin. Parcourir internet pour explorer et rechercher de nouvelles choses ne fait pas partie de ses habitudes.

Références[modifier le code]

Défi 2

Défi 2: Comment rassembler la somme des connaissances alors qu'une grande partie d’entre elles ne peuvent être vérifiées selon les règles wikimédiennes ?[modifier le code]

Idées clés[modifier le code]

(C) Une grande partie des connaissances à travers le monde n’est toujours pas documentée sur nos sites et cela nécessite de nouvelles façons de vérifier et d’intégrer les sources.

Notre définition actuelle des « sources fiables » se fonde sur des habitudes qui sont ancrées dans la culture occidentale, dans laquelle la connaissance et l’histoire sont documentées sous forme écrite depuis plusieurs siècles. Ceci pose un biais – et donne l’avantage aux sources écrites qui existent uniquement dans certaines parties du monde – et va à l’encontre de la vision de rassembler « la somme de toutes les connaissances ».

Par exemple, il est très difficile de trouver des sources secondaires fiables sur de nombreuses cultures africaines, soit parce que ces connaissances ont traditionnellement été partagées par voie orale, soit parce que les documents écrits ont été créés sous un angle colonialiste biaisé[2 1]. Certaines organisations se concentrent sur la documentation de ces connaissances orales sous différentes formes et leur travail pourrait être utilisé comme source sur nos sites une fois que nous trouvons un moyen de les intégrer facilement[2 2],[2 3]. LEAP Africa collecte les souvenirs de leaders du passé, lesquels souvenirs sont principalement sous forme orale et sont très peu évoquées dans l’histoire documentée sous forme écrite par les colons.

En tant que Wikimédiens, nous sommes devenus des experts quand il s’agit identifier des sources fiables provenant de canaux traditionnels tels la presse ou les revues spécialisées. Le défi de la semaine dernière soulignait que les lecteurs auraient tendance à accorder plus de crédit aux individus dans lesquels ils ont confiance plutôt que dans des organisations « réputées »[2 4]. Cette tendance pourrait être une occasion pour les Wikimédia d’imaginer des mécanismes de sourçage qui serait moins exclusionniste vis-à-vis de certaines cultures, et qui répondraient aux besoins évolutifs des lecteurs.

(D) La découverte et le partage d'informations fiables ont continué à évoluer au fil du temps.

Références[modifier le code]

  1. Uzo Iweala, auteur nigérian et conseiller stratégique, interviewé par Zack McCune, le 14 juin 2017
  2. Les archives populaires de l'Inde rurale documentent la diversité professionnelle, linguistique et anthropologique de l'Inde, de manière narrative avec des images, du texte et des vidéosAdam Hochschild, Co-fondateur, Mother Jones, interviewé par Katherine Maher, le 16 juin 2017
  3. 58 expert summaries (June 2017), line 10
  4. Résultat préliminaire des recherches menées en Indonésie, mai 2017

Prenez part aux discussions[modifier le code]

Internet-group-help-faq.svg
Réagissez sur la page de discussion